Appel du 19 courant... Afficher | Masquer

Ce titre désormais connu renvoie à une “tradition” établie de relance de notre campagne de donation, le 19 de chaque mois. Nous avons affiché ici les donations pour le mois de septembre 2016, à la date du 19 de ce mois. Comme nous l’expliquions lorsque fut lancée cette formule des donations, dans notre texte du 1er mars 2011 (dans notre rubrique Notre Situation), il s’agit de solliciter votre intervention et votre soutien pour atteindre de €2.000 à €3.000 par mois (« ... les montants de €2.000 et €3.000, qui constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions »). Nos lecteurs savent évidemment que, depuis 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du « fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site » dépasse aujourd’hui très largement les €2.000 et le reste à l’avenant, et nous espérons que nos lecteurs en tiendront compte dans leur action de solidarité et de soutien.

Nous voulons rajouter à ces précisions d’ordre comptable certaines précisions d’un autre domaine, concernant la raison d’être, les origines et le fonctionnement de dedefensa.org. Nous pensons qu’on trouve dans les textes cités nombre de réponses aux questions que certains lecteurs (notamment les lecteurs les plus récents) peuvent légitimement se poser concernant le fonctionnement et les besoins du site, en fonction des conceptions journalistiques étendues à des missions de commentaire, de conceptualisation et d’analyse profonde de la situation du monde suivies par dedefensa.org. L’ancienneté de ces textes témoigne du fait que ces préoccupations et ce besoin d’information sont constants chez nos lecteurs, et nos réponses et notre position générale à cet égard, également constantes. Les trois textes cités (par ordre d’importance selon nous, et non par ordre chronologique) sont ceux du 25 août 2007, du 3 septembre 2007 et du 4 octobre 2006.

Les résultats après 18 jours de cette donation mensuelle de septembre 2016 atteignaient €450. Nous exprimons notre très chaleureuse reconnaissance aux personnes qui sont intervenues dans le cadre de cette donation. (Pour effectuer des donations, voyez également nos pages spéciales: pour les lecteurs ayant un compte, pour ceux qui n’en ont pas.) Si vous en avez le cœur et les moyens, et si vous en comprenez la nécessité, soutenez-nous, soutenez dedefensa.org. Merci.

0 €

1500 €

3000 €

Levée de fonds dévolus aux frais de fonctionnement.
septembre 2016 : 915 € récoltés

915 €
Le journal

dde.crisis

de Philippe Grasset

Retrospective du 18/09/2016 au 24/09/2016

• Cette semaine, le thème est tout choisi puisqu’il s’agit de la semaine elle-même, comme l’indique le titre du texte du 24 septembre 2016 : Notes sur une semaine d’hyperdésordre-Système, exactement entre le 17 et le 24 septembre 2016. • Pendant cette semaine s’est jouée une partie caractéristique du conflit en cours en Syrie, une séquence assez complète (même si elle n’est pas finie, elle est assez complète pour être exemplaire) pour nous montrer l’essentiel : l’extraordinaire désordre (hyperdésordre) qu’est devenue la chose que l’on peine à nommer encore à nommer “politique extérieure ” des USA. • Tout cela s’est passé à partir de l’attaque-“erreur” (une spécialité sophistiquée) de l’USAF contre l’armé syrienne à Deir Ez-Zor (le 18 septembre 2016) à l’attaque contre le convoi de l’ONU en route bers Alep, avec étapes à New York où l’on rencontre “la folle de l’ONU” Stephanie Power (le 19 septembre 2016), tout cela sur fond de “mutinerie” du Pentagone contre Obama. • Le point essentiel à retenir est le constat de l’interaction et la connexion en train de s’établir, ou désormais établies, entre les événements de Syrie et la situation aux USA, notamment les élections USA-2016 : ainsi parle-t-on aussi bien d’une possible Troisième Guerre Mondiale qui pourrait être une “drôle de Guerre Mondiale” d’ores et déjà commencée (le 20 septembre 2016) que de la destruction de l’Amérique (le 23 septembre 2016). • Finalement, dominant toute cette semaine, il y a l’écrasante évidence du nihilisme de l’Amérique, de sa direction et du Système qui conduit l’ensemble (le 23 septembre 2016) : tous les événements sont conditionnés par ce caractère d’une puissance unique, sans mesure ni contrôle, que la raison humaine, trop humaine, des commentateurs tente pathétiquement d'éclairer selon des arguments rationnels., alors que nous sommes dans un territoire échappant à cette prétention.


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset     A propos de dedefensa.org

Sélection parmi nos dernières parutions

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Cauchemars otaniens, trumpistes & autres...   25/09/2016

L’idée m’en est venue assez brusquement, sans aucune intention, sans malveillance ni recherche spécifique ; bref, je n’en voulais pas spécialement à ce brave monsieur Soltenberg et je ne voudrais pas le mettre dans l’embarras... Mais le fait est que la chose, qui nous a été signalée Fort Russ News, le…

Bloc-Notes

Appel à nos lecteurs   24/09/2016

• A nouveau notre appel mensuel à nous soutenir par vos donations. • Notre travail dans un environnement écrasant demande que nous soyons soutenus, et nous ne pouvons l’être que par vous, nos lecteurs. • Nous sommes toujours loin de notre but mensuel pour atteindre un niveau économique permettant la poursuite de nos activités.

Analyse

Notes sur une semaine d’hyperdésordre-Système   24/09/2016

• Ces Notes d’analyse concerne une remarquable bataille de la communication qui a eu lieu autour d’événements tragiques et de montages divers, en Syrie, entre le 17 et le 24 septembre. • Nommera-t-on cela “la bataille de Deir Ez-Zor”, pour saluer la première intervention (de l’USAF, dans une situation de mutinerie vis-à-vis de la Maison-Blanche) ? Dans tous les cas, ce qui partait pour être peut-être l’ouverture de la Troisième Guerre Mondiale, ou dans tous les cas un nouveau déchaînement de communication antirusse, s’est achevé en une déroute de Washington et une très grande confusion chez les “copains et les coquins” qui suivent les consignes... • Il faut dire que les consignes étaient fort imprécises, les montages et les simulacres improvisés, la coordination en lambeaux, le désordre considérable en un mot. • Les Russes, qui ne cachent plus leur mépris pour l’attitude et la situation du pouvoir washingtonien, en ont profité pour effectuer une belle performance en matière de communication, retournant contre leurs “partenaires-adversaires” leurs propres vilenies. • Surtout, on a pu mesurer combien désormais la situation intérieure (USA-2016) pèse sur une politique extérieure absolument désintégrée, où le pouvoir est complètement délégitimé, où la panique sous-jacente et souterraine règne, où l’ombre de The Donald ne cesse de brouiller le paysage et d’assombrir l’avenir dans un brouillard énigmatique. • Ce fut donc une semaine joyeuse et pleine d’une dynamique enjouée et ardente.

Faits et commentaires

Washington, nihilisme-turbo   23/09/2016

• Il apparaît de plus en plus que la “politique” US en Syrie s’est transformée en une dynamique de surpuissance incontrôlable dont les caractères sont le nihilisme, l’affirmation absurde de l’hégémonie de l’impuissance US, l’irresponsabilité totale quant aux conséquences. • Le personnel-Système n’a jamais été aussi adéquat pour cette entreprise, réduit à une addition vertigineuse de zombies-Système qui ne font qu’acquiescer à cette dynamique de surpuissance toute entière inspirée par le Système. • Particulièrement, le Pentagone, qui a agi ces dernières semaines dans la plus complète illégalité et en transgressant ouvertement les tentatives politiques d’Obama-Kerry, est conduit par le couple (secrétaire à la défense/président du Joint Chief of Staff) le plus inconsistant, le plus humainement dégradé, le plus complètement inféodé au Système qu’on ait vu à cette position. • On pourrait croire qu’un engrenage vers l’affrontement avec la Russie est en marche, mais il resterait à voir si cette inexistence de caractère des zombies-Système leur permettrait l’audace et la volonté d’un tel acte. • Une inconnue très intéressante est de savoir si une connexion pourrait être établie entre la campagne présidentielle et les événements en Syrie, ce qui conduirait à l'affirmation de ce que certains jugent comme une Guerre Mondiale d'ores et déjà en cours, comme duplication de notre Grande Crise.

Ouverture libre

Delenda Est Systema (America)   23/09/2016

• Article du 23 septembre 2016. • Un texte radical, extrême, une conclusion définitive et révolutionnaire (Delenda Est America), pourtant une logique rationnelle et mesurée. • Contribution de P.T. Carlo, du site Katehon.com.

Ouverture libre

USA, loi de Stromberg et syndrome Leslie Nielsen   22/09/2016

• Article du 22 septembre 2016. • Une revue de la politique extérieure des USA, de sa constance dans l'infamie et la destruction, de sa fascination pour la destructuration et la dissolution. • Contribution de Nicolas Bonnal.  

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Le “complexe de Langley”   22/09/2016

“En marge des ‘lambeaux de libéraux’”, aurais-je pu également titrer... Ma main gauche ignorant ce que fait ma main droite, et vice-versa, je peux me permettre de développer une note marginale au texte du 21 septembre sur les « Libéraux en lambeaux », en Russie certes. Il s’agit d’un aspect qui paraît…

Bloc-Notes

Libéraux en lambeaux   21/09/2016

• Arès les élections russes du 18 septembre, constat de la meilleure source possible pour notre vertu postmoderne : les libéraux russes sont pulvérisés, ils n’existent pratiquement plus... • Cerise sur le gâteau : même les (très rares) citoyens russes qui votent pour les partis libéraux ne sont pas du tout opposés à Poutine et à sa politique.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

9/11, notre « jour de gloire est arrivé... »   21/09/2016

Loin de moi l’idée de faire de l’ironie macabre et vulgaire à propos d’un “incident de santé” qui reste, réduit à lui-même, une triste nouvelle pour la personne qui en est affectée. Alors, s’il s’agit du « jour de gloire est arrivé... », il n’a rien à voir avec l’incident qui reste…

Bloc-Notes

Douguine, Deir ez-Zor et la Troisième Guerre Mondiale   20/09/2016

• Après l’attaque-“erreur” de l’USAF sur Deir ez-Zor, Alexandre Douguine estime que les USA sont engagés sur la voie d’un affrontement avec la Russie, et peut-être de la Troisième Guerre Mondiale. • Son argument cinbcerne la politique intérieure US : il s’agit pour l’establishment washingtonien de stopper Trump par tous les moyens.

Ouverture libre

“Grand Persuadeur” et American Gorbatchev ?   20/09/2016

• Articles du 20 septembre 2016. • Appréciation de l’évolution de Donald Trump dans son camp, avec son avantage grandissant, une campagne acquérant un rythme puissant, des événements qui vont dans son sens (attentats), et d'autre part sa positon vis-à-vis d’Hillary. • Contributions de dedefensa.org, Rusla Ostachko et Scott Adams.

Bloc-Notes

La folle de l’ONU   19/09/2016

• L’extraordinaire “performance” de l’ambassadrice des USA Samantha Power au Conseil de Sécurité de l’ONU, à propos de l’attaque de l’USAF contre les soldats syriens. • Une scène de démence compulsive interprétée par un esprit servi par une psychologie dévorée par l’épuisement de l’inversion et du mensonge également compulsif.

Bloc-Notes

L’erreur très-“déplorable” de l’USAF   18/09/2016

• Une attaque meurtrière de quatre avions de l’USAF contre des soldats syriens... • “Erreur”, disent-ils, ils devaient attaquer Daesh, bien qu’ils n’aient rien à faire dans cette zone. • Le cessez-le-feu Russie-USA vacille tandis qu’on se demande si les ordres du “Commandant-en-Chef” Barack Obama intéressent vraiment le Pentagone.

Ouverture libre

USA, l'hyperdésordre du pouvoir à ciel ouvert   16/09/2016

• Articles du 16 septembre 2016. • Il y a de très fortes tensions entre le Pentagone et le département d’État à l’égard de l’accord de cessez-le-feu en Syrie élaboré par la Russie et les USA. • Les militaires expriment clairement et publiquement leur désaccord : jusqu’où iront-ils ? • Contribution de dedefensa.org et de WSWS.org.

Analyse

Notes sur une campagne devenue folle   14/09/2016

• “Le 9/11 d’Hillary” n’a pas relancé la campagne présidentielle, ni “relancé des spéculations”, etc. ; non, cet événement exceptionnel qui devrait être un tournant décisif n’a rien relancé du tout et n’est pas plus décisif que chaque autre événement de cette séquence, où tout est décisif. • Le malaise d’Hillary à l’anniversaire sacré de l’attaque du 11 septembre n’a constitué qu’un épisode de plus dans une campagne dont l’exceptionnalité et le paroxysme ne se démentent à aucun instant, qui n’a donc besoin d’aucune relance, qui est en état permanent de relance d’elle-même. • Il est absolument, non seulement impossible mais impensable de songer à avancer une probabilité d’issue à cet événement que plus aucune force humaine ne contrôle en aucune façon. • A chaque instant tout peut craquer, pour telle ou telle raison et dans tel ou tel sens, sans que l’on ne voit rien venir et sans que l’on puisse s’étonner un instant de l’événement tant on a compris que tout est possible. • Il s’agit d’une bataille massive, au plus haut degré, qui met en lumière la crise abyssale des USA, qui est aussi la crise abyssale du Système. • Nous sommes entrés dans une terra incognita martyrisée par des secousses sismiques d’une ampleur terrible : la Grande Crise d’effondrement du Système ne trahit pas ses promesses.

Faits & Commentaires

  • Washington, nihilisme-turbo   23/09/2016

    • Il apparaît de plus en plus que la “politique” US en Syrie s’est transformée en une dynamique de surpuissance incontrôlable dont les caractères sont le nihilisme, l’affirmation absurde de l’hégémonie de l’impuissance US, l’irresponsabilité totale quant aux conséquences. • Le personnel-Système n’a jamais été aussi adéquat pour cette entreprise, réduit à une addition vertigineuse de zombies-Système qui ne font qu’acquiescer à cette dynamique de surpuissance toute entière inspirée par le Système. • Particulièrement, le Pentagone, qui a agi ces dernières semaines dans la plus complète illégalité et en transgressant ouvertement les tentatives politiques d’Obama-Kerry, est conduit par le couple (secrétaire à la défense/président du Joint Chief of Staff) le plus inconsistant, le plus humainement dégradé, le plus complètement inféodé au Système qu’on ait vu à cette position. • On pourrait croire qu’un engrenage vers l’affrontement avec la Russie est en marche, mais il resterait à voir si cette inexistence de caractère des zombies-Système leur permettrait l’audace et la volonté d’un tel acte. • Une inconnue très intéressante est de savoir si une connexion pourrait être établie entre la campagne présidentielle et les événements en Syrie, ce qui conduirait à l'affirmation de ce que certains jugent comme une Guerre Mondiale d'ores et déjà en cours, comme duplication de notre Grande Crise.

    Lire cet article
  • Plaidoirie invertie pour Hillary   11/08/2016

    • Ce qui se passe aux USA, depuis plusieurs mois et pour trois mois encore pour la séquence en cours, et beaucoup plus après croyons-nous, est un événement, une crise exceptionnelle qui supplante toutes les autres. • La crise USA-2016 conduit ce que nous nommons la crise haute à un nouveau paroxysme, et l’on sait que ce paroxysme, lorsqu’il sera “le bon”, sera celui de la transmutation décisive du Système de la surpuissance en autodestruction. • Cela posé, on peut s’interroger hors de tout parti-pris, humeur, réaction politique et réflexe idéologique, sur le véritable rôle (involontaire, inconscient, puisque les événements décident et nullement les piètres desseins humains dans ce qui est une crise formidable de la pensée) des principaux acteurs de cette tragédie qui ne peut être réduite à son côté “bouffe”, “tragédie-bouffe” qui est aussi une tragédie.. • Cette réflexion s’attache à Hillary Clinton, dont on connaît les problèmes de santé et ses effets sur une psychologie déjà singulière, et dont un auteur fait l’hypothèse que, peut-être, le Deep State US, en principe relais du Système, est divisé à son égard alors qu’on croit qu’elle en est la représentante. • L’hypothèse est intéressante d’autant qu’elle n’est pas absurde, et elle brouille le rangement des uns et des autres par rapport au Système. • La conclusion pose la question : une Hillary évidemment maximaliste élue, et travaillant effectivement pour le Système, ne serait-elle pas la clef de la transmutation décisive de la surpuissance du Système en autodestruction, conduisant la crise haute à sa mission ultime de la rupture fondamentale ?

    Lire cet article
  • Veillée d’armes...   08/08/2016

    • Les Turcs disent que c’est “une rencontre historique”, et les Russes ne les démentent pas. • Il s’agit de la rencontre, demain, entre Erdogan et Poutine, à Saint-Petersbourg. • C’est la première rencontre du plus haut niveau et le premier voyage hors de Turquie du président turc depuis le putsch avorté : non seulement signe de l’importance de la rencontre, mais signe du resserrement spectaculaire des liens entre les deux pays, et signe de la reconnaissance d’Erdogan pour l’aide que les Russes lui ont apporté pour mettre en échec ce putsch du 15 juillet. • Il n’y a plus guère de doute que ce putsch a été au moins inspiré, sinon dirigé et coordonné par les USA, notamment de la base D’Incirlink, en Turquie, pays de l’OTAN, base où ils (les USA) règnent en maîtres. • Tout cela mesure l’ambiguïté extrême de la situation et la position encore incertaine de la Turquie, mais aussi les possibilités de rupture radicale, menaçant toute l’architecture de puissance des USA/bloc-BAO si Erdogan se tourne complètement vers Poutine. • Mais cette rencontre, surtout, se fait à l’ombre des élections USA-2016, qui apparaissent de plus en plus comme un point crucial pour la puissance US aux abois, à un moment où, évidement si Clinton est élu (mais même un Trump nouveau-venu pourrait être berné à cet égard), l’establishment US veut aller jusqu’au bout pour rétablir sa puissance en train de s’effondrer. • Poutine et Erdogan, mis par les événements dans le même camp des ennemis de Washington, doivent avoir cette situation comme principal (mais discret sinon secret) sujet de conversation.

    Lire cet article
  • Le chaos et son principe d’incertitude structurée   18/07/2016

    • Le rythme des crises marquées par des violences dont le système de la communication se fait le relais empressé et implacable se poursuit à une cadence accélérée, et selon une courbe d’une accélération qui semble ne jamais devoir s’apaiser. • Ainsi, en quatre-cinq jours, voit-on se succéder le massacre de Nice, le putsch avorté en Turquie, l’attaque contre les policiers de Bâton Rouge et l’ouverture de la Convention républicaine de Cleveland, tout cela dans un formidable tintamarre de la communication tant conformiste que critique, sans qu’aucune parmi les nombreuses autres crises du tourbillon crisique ne s’apaise. • Parallèlement, on peut aisément identifier des circonstances, des événements, des modes, des tendances, qui montrent les “citoyens”, les sapiens-avatars comme nous pourrions les nommer pour l’occasion et pour nous changer du terme zombie-Système qui irait aussi bien, réduits à un comportement d’auto-néantisation qu’un auteur qualifie d’“Empire du Vide”. • Les deux circonstances semblent vivre comme dans deux univers parallèles qui, par définition, ne se rencontrent jamais. • Pourtant, elles font partie toutes les deux du même chaos qui domine et régit notre univers et par conséquent elles sont nécessairement en état de confrontation potentielle ou en situation d’accumulation explosive. • Ce point-là, précisément, est le nœud gordien de la Grande Crise de notre époque.

    Lire cet article
  • Flynn en mode-turbo   14/07/2016

    • Depuis quelques mois, il apparaît que le général Flynn, célèbre depuis son interview à Aljazeera de fin juillet 2015, est le “général favori” de Donald Trump. • Une interview de Flynn à DailyCaller.com, la plus révélatrice à ce jour tant de Flynn que de ses relations avec Trump, nous permet, à partir de notre point de vue et de notre méthodologie, de donner des éléments personnels sur ces acteurs et des éléments politiques permettant de développer des considérations psychologique et politiques très précises sur un aspect essentiel de la situation politique US actuelle, plongée dans une phase crisique paroxystique et par conséquent facteur plus que jamais essentiel de la crise du Système. • Les indications concernent moins ce que serait précisément une position éventuelle de Flynn dans une éventuelle administration Trump, que ce que pourrait être le caractère fondamental d’une administration Trump. • Nous n’avons jamais disposé d’éléments aussi précis permettant de substantiver l’hypothèse qu’une telle administration serait vraiment révolutionnaire selon le langage courant, et véritablement antiSystème selon notre rangement dialectique. • Cela n’implique en rien une prospective quelconque de la situation US, essentiellement dans le cas d’une victoire de Trump même si cette victoire semble devenir aujourd’hui devenir une option assez probable : il y a en effet bien trop d’autres facteurs de désordre pour orienter décisivement la spéculation dans ce sens. • Par contre, cela permet de mieux fixer ce qu’est la dynamique-Trump, et bien entendu la mesure réelle de son caractère antiSystème.

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • Appel à nos lecteurs   24/09/2016

    • A nouveau notre appel mensuel à nous soutenir par vos donations. • Notre travail dans un environnement écrasant demande que nous soyons soutenus, et nous ne pouvons l’être que par vous, nos lecteurs. • Nous sommes toujours loin de notre but mensuel pour atteindre un niveau économique permettant la poursuite de nos activités.

    Lire cet article
  • Libéraux en lambeaux   21/09/2016

    • Arès les élections russes du 18 septembre, constat de la meilleure source possible pour notre vertu postmoderne : les libéraux russes sont pulvérisés, ils n’existent pratiquement plus... • Cerise sur le gâteau : même les (très rares) citoyens russes qui votent pour les partis libéraux ne sont pas du tout opposés à Poutine et à sa politique.

    Lire cet article
  • Douguine, Deir ez-Zor et la Troisième Guerre Mondiale   20/09/2016

    • Après l’attaque-“erreur” de l’USAF sur Deir ez-Zor, Alexandre Douguine estime que les USA sont engagés sur la voie d’un affrontement avec la Russie, et peut-être de la Troisième Guerre Mondiale. • Son argument cinbcerne la politique intérieure US : il s’agit pour l’establishment washingtonien de stopper Trump par tous les moyens.

    Lire cet article
  • La folle de l’ONU   19/09/2016

    • L’extraordinaire “performance” de l’ambassadrice des USA Samantha Power au Conseil de Sécurité de l’ONU, à propos de l’attaque de l’USAF contre les soldats syriens. • Une scène de démence compulsive interprétée par un esprit servi par une psychologie dévorée par l’épuisement de l’inversion et du mensonge également compulsif.

    Lire cet article
  • L’erreur très-“déplorable” de l’USAF   18/09/2016

    • Une attaque meurtrière de quatre avions de l’USAF contre des soldats syriens... • “Erreur”, disent-ils, ils devaient attaquer Daesh, bien qu’ils n’aient rien à faire dans cette zone. • Le cessez-le-feu Russie-USA vacille tandis qu’on se demande si les ordres du “Commandant-en-Chef” Barack Obama intéressent vraiment le Pentagone.

    Lire cet article
  • Trump s’invite à Bratislava   17/09/2016

    • Quelques mots en passant sur le sommet de Bratislava où l’Europe tente de se faire croire qu’elle existe encore et qu’elle peut soigner les plaies sanglantes dont elle est couturée. • Pour ce qui se passe à Bratislava, l'essentiel n’est pas à Bratislava. • La possibilité de l’élection de Trump constitue l’abysse de leurs réflexions éventuelles et effarées.

    Lire cet article
  • Cette “guerre” « incompréhensible » : $4.790 milliards   16/09/2016

    • Nouvelle évaluation très précise, – dans la mesure du possible, certes, – du coût pour les USA de la “guerre contre la terreur” depuis le 11 septembre 2011. • Près de $5.000 milliards, largement plus que le coût “actualisé” de la Deuxième Guerre Mondiale ($4.104 milliards). • Ce coût est présenté comme « incompréhensible ».

    Lire cet article
  • USA-2016, « There Will Be Blood »   15/09/2016

    • Une déclaration du gouverneur du Kentucky sur de possibles affrontements sanglants dans les rues des villes US si Hillary Clinton est élue suit ou accompagne les remarques de la candidate sur “la horde des déplorables”. • Il ne s’agit toujours que de communication, et même d’hyper-communication. • Bien entendu, il n’empêche...

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur une semaine d’hyperdésordre-Système   24/09/2016

    • Ces Notes d’analyse concerne une remarquable bataille de la communication qui a eu lieu autour d’événements tragiques et de montages divers, en Syrie, entre le 17 et le 24 septembre. • Nommera-t-on cela “la bataille de Deir Ez-Zor”, pour saluer la première intervention (de l’USAF, dans une situation de mutinerie vis-à-vis de la Maison-Blanche) ? Dans tous les cas, ce qui partait pour être peut-être l’ouverture de la Troisième Guerre Mondiale, ou dans tous les cas un nouveau déchaînement de communication antirusse, s’est achevé en une déroute de Washington et une très grande confusion chez les “copains et les coquins” qui suivent les consignes... • Il faut dire que les consignes étaient fort imprécises, les montages et les simulacres improvisés, la coordination en lambeaux, le désordre considérable en un mot. • Les Russes, qui ne cachent plus leur mépris pour l’attitude et la situation du pouvoir washingtonien, en ont profité pour effectuer une belle performance en matière de communication, retournant contre leurs “partenaires-adversaires” leurs propres vilenies. • Surtout, on a pu mesurer combien désormais la situation intérieure (USA-2016) pèse sur une politique extérieure absolument désintégrée, où le pouvoir est complètement délégitimé, où la panique sous-jacente et souterraine règne, où l’ombre de The Donald ne cesse de brouiller le paysage et d’assombrir l’avenir dans un brouillard énigmatique. • Ce fut donc une semaine joyeuse et pleine d’une dynamique enjouée et ardente.

    Lire cet article
  • Notes sur une campagne devenue folle   14/09/2016

    • “Le 9/11 d’Hillary” n’a pas relancé la campagne présidentielle, ni “relancé des spéculations”, etc. ; non, cet événement exceptionnel qui devrait être un tournant décisif n’a rien relancé du tout et n’est pas plus décisif que chaque autre événement de cette séquence, où tout est décisif. • Le malaise d’Hillary à l’anniversaire sacré de l’attaque du 11 septembre n’a constitué qu’un épisode de plus dans une campagne dont l’exceptionnalité et le paroxysme ne se démentent à aucun instant, qui n’a donc besoin d’aucune relance, qui est en état permanent de relance d’elle-même. • Il est absolument, non seulement impossible mais impensable de songer à avancer une probabilité d’issue à cet événement que plus aucune force humaine ne contrôle en aucune façon. • A chaque instant tout peut craquer, pour telle ou telle raison et dans tel ou tel sens, sans que l’on ne voit rien venir et sans que l’on puisse s’étonner un instant de l’événement tant on a compris que tout est possible. • Il s’agit d’une bataille massive, au plus haut degré, qui met en lumière la crise abyssale des USA, qui est aussi la crise abyssale du Système. • Nous sommes entrés dans une terra incognita martyrisée par des secousses sismiques d’une ampleur terrible : la Grande Crise d’effondrement du Système ne trahit pas ses promesses.

    Lire cet article
  • Notes sur la “faiblesse” de Poutine   05/09/2016

    • Dans ces Notes d’analyse, l’expression “faiblesse de Poutine” est prise comme symbolique d’une problématique nouvelle à partir d’une polémique feutrée qui s’est déroulée à la fin du mois d’août, concernant la politique russe en Syrie et vis-à-vis de la Turquie. • Le même propos nous conduira jusqu’au G20 qui se tient en Chine, et qui doit adouber, – une fois de plus d’ailleurs, car on n’en finit pas de le faire et on se demande pour quoi faire, – l’“hyperpuissance” chinoise dont certains jugeraient qu’elle pourrait port bien remplacer celle des USA. • Le moment est propice certes, alors que les USA s’enfoncent dans le plus prodigieux imbroglio politique et de communication qu’ait jamais produit ce système (celui de l’américanisme) : la catastrophe américaniste est aussi exceptionnaliste que prétend l’être cette “nation” sans égale dans l’histoire du monde. • Dont acte.  • Les héros de cet épisode délicat que nous tentons de décrire sont pour la première fois les seuls antiSystème, dont nous jugeons qu’ils se trouvent à une sorte de “croisée des chemins” : il leur faut commencer à apprendre à distinguer ce qui, dans leurs choix divers, se termine en acte véritablement antiSystème ou se trouve retourné en acte objectivement favorable au Système. • En d’autres mots très simples, il n’est plus si simple aujourd’hui d’être antiSystème car il ne suffit plus de dire “Système, je te hais”, car il faut savoir apprendre désormais ce qu’est vraiment le Système. • Le Diable est maître dans l’art du simulacre.

    Lire cet article
  • Notes sur la transversale 2016-1860   24/08/2016

    • Il ne fait aucun doute, nous le redisons comme nous le redirons encore, que ces élections présidentielles USA-2016 sont l’événement le plus formidable et le plus sensationnel de l’année 2016, et peut-être même des 6-8 dernières années, depuis la crise de Wall Street de 2008 et le “printemps arabe” de 2010, et peut-être même depuis 9/11, et peut-être tout simplement l’événement le plus important du XXIème siècle avec en jeu la stabilité de notre civilisation devenue contre-civilisation. • Tout le reste, pour l’instant, en dépend et doit être considéré à la lumière que projette cette élection désormais, et aux perspectives qu’elle autorise à explorer. • Dans cette analyse, nous étudions l’évolution à la fois des soutiens de l’un et l’autre candidat, et aussi l’évolution des thèmes de la campagne autour desquels (duquel) ils s’affrontent. • Derrière l’apparition grotesque dans les arguments de campagne de référence à la Russie-URSS, à l’ex-KGB (Poutine), au communisme, etc., se profile effectivement le thème central et fondamental de l’évolution de la postmodernité qui emprunte nombre de ses aspects à l’égalitarisme révolutionnaire dont la marxisme fit la promotion, et qui suscite aux USA des réactions hostiles de plus en plus affirmées. • Nous envisageons aussi le cas très opérationnel de l’après-8 novembre : et si le perdant refuse de reconnaître la légitimité de l’élection du vainqueur ? • Il y a dans tout cela, tous les éléments pour que, selon certaines circonstances et selon certaines dynamique, éclate au grand jour rien de moins que la crise ultime et terminale de notre civilisation (contre-civilisation).

    Lire cet article
  • Notes sur le “coup d’Hamadan”   18/08/2016

    • Depuis le début de la semaine, les Russes opèrent à partir d’une base iranienne (Noji), près de la ville d’Hamadan, dans le Nord-Ouest du pays, à bonne portée de la Syrie où les bombardiers Tu-22M3 de l’aviation stratégique russe vont pouvoir intervenir dans les meilleures conditions (distance réduite à franchir, donc rapidité d'intervention, emport offensif augmenté, etc.). • Cette affaire acte un premier fait fondamental : l’alliance stratégique entre la Russie et l’Iran passe d'une façon tonitruante au stade opérationnel ouvert. • Les Russes ont réussi avec le régime islamiste iranien, en respectant absolument la souveraineté iranienne, ce que les USA et leur richissime CIA n’ont jamais réussi pendant un quart de siècle de manipulation de la marionnette nommée-shah. • Un résultat annexe de cet aspect, qui n’est pas indifférent, est qu’avec cette installation des Russes, l’espace aérien iranien devient quasiment inviolable car une attaque contre l’Iran impliquerait la Russie, ce qui est un risque considérable. • Un second aspect est encore plus fondamental s’il est considéré symboliquement : c’est le déploiement de forces stratégiques russes (à capacités nucléaires éventuelles, bien entendu, mais là n’est plus le problème) dans des bases hors de l’“espace national” russe où elles restèrent confinées durant la Guerre froide. • Cet acte rompt une règle stratégique implicite du temps de la Guerre froide, entre la superpuissance stratégique nucléaire maritime (les USA) et la superpuissance stratégique nucléaire continentale (la Russie, ex-URSS). • C’est notamment l’absurde politique-Système nihiliste du bloc-BAO qui a permis cela.

    Lire cet article
  • Notes sur un “American chaos”   05/08/2016

    • Objectivement considérés et hors des considérations-Système, les deux candidats des présidentielles USA-2016 sont psychologiquement proches des cas pathologiques. • C’est une situation inédite qui mérite d’être exposée et éventuellement explorée. • C’est une situation qui nous avertit de nos limites ontologiques, dans le cadre du système politique qui nous régit, et qui nous signale que ces limites ontologiques ont peut-être été atteintes parce que les conditions mêmes qu’imposent le Système et les réactions antiSystème qu’engendrent ces conditions conduisent la pratique politique à favoriser les “cas pathologiques”. • Bien entendu, il n’y a pas un pays, un système (système de l’américanisme) au monde, dans une atmosphère de la communication elle-même proche de la pathologie collective, qui soit plus propice à cette situation que les USA. • Ainsi peut-on mieux expliquer que les présidentielles USA-2016 se soit brusquement transformées en une crise majeure et paroxystique des USA eux-mêmes, et que les USA soient ainsi devenus le centre bouillonnant de la Grande Crise qu’ils ont tant œuvré à susciter partout ailleurs dans le monde. • L’“œil du cyclone” se retrouve dans l’outil principal de la création du cyclone. • On comprend qu’à côté de cela, les avatars et les destins des personnages concernés (Clinton & Trump) soient d’une importance mineure, – sauf dans leur rôle d’outils, de carburants principaux de la crise, où ils tiennent au contraire un rôle essentiel.

    Lire cet article
  • Notes sur nos stupeurs & tremblements   23/07/2016

    • Trump est officiellement le candidat du parti républicain, l’aile droite du “Parti Unique” de Washington D.C. • Il est le candidat désigné sans vraiment avoir fait de concessions, ce qui est une situation proprement stupéfiante pour ceux qui ont encore dans les oreilles les sarcasmes des plumes les plus huppées de notre contre-civilisation à l’encontre du clown devenu bouffon, ou l’inverse. • Une catastrophe ne venant jamais seule, à côté de celle de sa désignation où il a mis le parti dans sa poche et projeté Ted Cruz dans le rôle du méchant, il y a celle de l’interview qu’il a donnée au New York Times. • Trump parle de ses conceptions de politique étrangère et il n’a pas manqué de provoquer des tempêtes extraordinaires de hargne et de fureur, et dont il n’a pas trop l’air de prendre ombrage. • Il faut dire que les zombies-Système démarrent au quart de tour. • Il suffit que The Donald évoque la possibilité qu’il ne garantirait pas, une fois président, la solidarité totale et inconditionnelle des USA pout tout pays de l’OTAN engagé dans on ne sait quelle aventure, il suffit qu’il réclame leur cotisation à ceux qui tardent à payer, pour qu’on crie à une telle abomination qu’on croit que Trump élu, ce sera Poutine trônant à la Maison-Blanche. • Il y a quelques autres gâteries et bombes à retardement pour ces derniers jours et pour les jours prochains : bref, d’ici le 8 novembre, on ne s’ennuiera pas, et encore plus après peut-être bien...

    Lire cet article
  • Notes sur la communication-bouffe   04/07/2016

    • Deux affaires nous occupent dans ces Notes d’Analyse, dont on pourrait croire qu’elles ont peu de rapport entre elles et dont pourtant nous croyons qu’elles ont au contraire tout ce qui importe pour qu’elles fusionnent en une seule réflexion. •  D’une part, nous parlons des dernières péripéties du scandale emailgate, avec l’audition par le FBI d’Hillary Clinton, à sa demande, le 2 juillet. • Clinton se trouve dans une phase critique, après une rencontre “secrète” entre son mari et la Secrétaire à la Justice, mais l’avis général des “experts” est qu’elle ne sera pas inculpée... • Elle joue dans l’élection US un rôle fondamental de publiciste de la corruption du Système. • D’autre part, nous parlons de la “fuite” par “hacking” de la correspondance par e-mail du général Breedlove, SACEUR de l’OTAN qui joua un rôle de publiciste tout aussi fondamental, dans le sens belliciste, durant la phase de grande tension de la crise ukrainienne. • Le lien entre les deux affaires que nous faisons est celui de l’emploi de la communication à l’ère de l’internet, c’est-à-dire des e-mails que des hackers peuvent aisément intercepter exposer au public à l’heure où le Système tente de tenir secrète son activité “occulte” de communication. • Ainsi sont exposés à la fois le monde irréel du Système, sa corruption absolue, enfin le caractère grotesque et bouffon de ses acteurs. • Ainsi la communication devient-elle communication-bouffe...

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Delenda Est Systema (America)   23/09/2016

    • Article du 23 septembre 2016. • Un texte radical, extrême, une conclusion définitive et révolutionnaire (Delenda Est America), pourtant une logique rationnelle et mesurée. • Contribution de P.T. Carlo, du site Katehon.com.

    Lire cet article
  • USA, loi de Stromberg et syndrome Leslie Nielsen   22/09/2016

    • Article du 22 septembre 2016. • Une revue de la politique extérieure des USA, de sa constance dans l'infamie et la destruction, de sa fascination pour la destructuration et la dissolution. • Contribution de Nicolas Bonnal.  

    Lire cet article
  • Bernays et les secrets de la propagande américaine   20/09/2016

    • Article du 20 septembre 2016. • A propos de Frédéric Bernays, neveu de Freud, maître de la propagande moderne dans les années 1920 et inspirateur lointain des très-fameuses FEMEN. • Contribution de Nicolas Bonnal.

    Lire cet article
  • “Grand Persuadeur” et American Gorbatchev ?   20/09/2016

    • Articles du 20 septembre 2016. • Appréciation de l’évolution de Donald Trump dans son camp, avec son avantage grandissant, une campagne acquérant un rythme puissant, des événements qui vont dans son sens (attentats), et d'autre part sa positon vis-à-vis d’Hillary. • Contributions de dedefensa.org, Rusla Ostachko et Scott Adams.

    Lire cet article
  • Nous sommes tous radicalement déracinés   19/09/2016

    • Article du 19 septebre 2016. • Disparitions... Comment les Blancs aux Etats-Unis et les paysans en France sont menacés d'extinction par l'effet de processus du développement de la modernité. • Article de Badia Benjelloun.

    Lire cet article
  • Ibn Khâldun et le modèle arabe de la liberté   17/09/2016

    Article du 17 septembre 2016. • Un Arabe du XVème siècle qui vaut bien Tocqueville, quelle aubaine ! Lisez quelques observations de Ibn Khâldun, à déguster comme un grand cru. • Contribution de Nicolas Bonnal.

    Lire cet article
  • USA, l'hyperdésordre du pouvoir à ciel ouvert   16/09/2016

    • Articles du 16 septembre 2016. • Il y a de très fortes tensions entre le Pentagone et le département d’État à l’égard de l’accord de cessez-le-feu en Syrie élaboré par la Russie et les USA. • Les militaires expriment clairement et publiquement leur désaccord : jusqu’où iront-ils ? • Contribution de dedefensa.org et de WSWS.org.

    Lire cet article
  • Le Vicomte de Bonald et la Tradition bafouée   15/09/2016

    • Article du 15 septembre 2016. • Salut au Vicomte de Bonnald qui, au travers de ses écrits, nous livre une critique éblouissante de la modernité, et donc de notre époque et de sa Crise Finale. • Contribution de Nicolas Bonnal.

    Lire cet article