Le journal

dde.crisis

de Philippe Grasset

Retrospective du 20/11/2016 au 26/11/2016

• C’est un phénomène que nous décrivons depuis au moins 2014, défini par deux expressions, – “tourbillon de crise” et “crise haute” ; le tourbillon de crise rassemblant dans une véritable dynamique tournoyante de type météorologique les principales crises en cours en un seul phénomène tourbillonnaire qui crée ce que nous nommons “crise haute” ; et, cette fois, dans la période présente, la crise haute affecte le cœur du bloc-BAO et de cette contre-civilisation productrice de déstructuration et de dissolution jusqu’au but espéré (par elle) de notre-entropisation... (Le 25 novembre 2016.)  • Pour cette raison et dans ce cadre puissant, toute crise nouvelle de quelque signification stratégique et symbolique est aussitôt prise dans le tourbillon crisique et installée dans la crise haute, et c’est bien le cas de ce qui est arrivé dans “les primaires de la droite” en France. • La victoire de Fillon est un événement crisique qui doit être installé dans la crise haute, sans qu’il soit du moindre intérêt à ce stade de pérorer sur le personnage et sur son programme dans la mesure où des éléments antiSystème se greffent là-dessus ; et cette victoire s’inscrit dans le cours de celle de Trump (et le Brexit avant lui) sans qu’il soit nécessaire de parler de “trumpamania” (slogan des journalistes-publicitaires-Système travaillant pour leur patron unique) puisqu’il suffit de constater qu’il s’agit bien entendu d’un événement antiSystème (le 21 novembre 2016, le 22 novembre 2016 et le 25 novembre 2016). • Parallèlement se poursuit la crise du système de l’américanisme, qui se déroule dans deux mondes différents. • Le premier concerne l’organisation de l’administration Trump et ses divers à-côtés, interrogations, compréhension, etc. (le 21 novembre 2016 et le 22 novembre 2016). • Le second concerne les conséquences de l’élection, ses effets, ses troubles, voire les tentations de subversion du type “guerre civile“ aux USA (le 20 novembre 2016, le 23 novembre 2016, le 24 novembre 2016, le 26 novembre 2016 et encore le 26 novembre 2016).


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset     A propos de dedefensa.org
Librairie dde

La Grâce de l’Histoire (Tome-II) : voyez nos conditions exceptionnelles d’achat

Voyez dans notre Librairie.dde toutes les précisions sur les conditions d’achat exceptionnelles pour les lecteurs de dedefensa.org, de ce nouveau livre de Philippe Grasset (le Tome-II de La Grâce de l’Histoire est sous-titré Le Deuxième Cercle), au prix de €18, port compris, au lieu de €26 en vente normale. (Accès en cliquant sur le rectangle bleu avec mention “Librairie.dde” en-dessous du texte.) D’autres conditions d’achat, également réservées aux lecteurs de ce site et également à des conditions exceptionnelles, comprennent les propositions suivantes : • La Grâce de l’Histoire, Tome-I au même prix de €18 (en réduction de €8 par rapport au prix initial de 2014). • Les deux ouvrages combinés, Tome-I & Tome-II, pour €32. Voyez les diverses précisions sur ces offres et sur les livres eux-mêmes dans notre Librairie.dde.


Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Ouverture libre

Moa Président   03/12/2016

• Article du 03 décembre 2016. • A l'heure de sa décision de ne pas se représenter, propos  sur le président Hollande et sur tout ce qu'il accompli depuis son arrivée à l'Elysée en 2012.• Contribution de Bibi Fricotin.

Bloc-Notes

La “parallèle convergente” LBJ-Hollande   02/12/2016

• La décision de Hollande de ne pas se représenter n’est rien de moins qu’un abandon qui se définit mieux comme une démission. • C’est aussi un symbole de l’extension de la Grande Crise et la reconnaissance que la crise française en fait partie. • Nous éclairons cet épisode du précédent de la même décision du président US Johnson en 1968.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Quelques points sur les i   01/12/2016

De-ci de-là, “nous” (dedefensa.org) recevons des messages qui nous font la leçon. Les choses dites sur Fillon, par exemple, nous valent de ces leçons de bon jugement politique, de clarté du langage, de ceci et de cela, avec en arrière-fond, comme une basso continuo, voire ostinato, le jugement “naïfs-que-vous-êtes”, dit,…

Les carnets de Nicolas Bonnal

Pourquoi les minorités jouent le jeu du système   01/12/2016

92% des noirs ont voté Clinton ; 92% des musulmans ont voté pour Hollande en 2012 au deuxième tour. C’est même grâce à eux qu’il est passé... La question est : pourquoi ces minorités brimées (victimes du racisme, du sentiment d’insécurité, de la misère sociale…) votent comme les barons de Wall Street,…

Ouverture libre

Fillon vu de Moscou   30/11/2016

• Articles du 30 novembre 2016. • Une appréciation du candidat Fillon et de sa victoire aux primaires dites “de la droite et du centre » ; appréciation faite à partir de Moscou, avec une évocation des possibilités de développement dans le cadre de la crise européenne en cours. • Contributions de dedefensa.org et de Moscow Times.

Faits et commentaires

Jill Stein, l’inopportune   29/11/2016

• La saga de la tragédie-bouffe USA-2016 (à poursuivre en USA-2017) n’est pas terminée, même pour l’année en cours où, selon la tradition, l’interregnum suivant l’élection présidentielle aurait dû être une période d’apaisement public, de consultations privées et d’organisation ordonnée. • Le dernier épisode, qui s’est déroulé et continue à se dérouler à un rythme ultra-rapide, est celui du recomptage dans trois Swing States demandé par la candidate du Green Party, Jill Stein, qui a obtenu moins de 1% des voix à l’élection. • C’est une initiative sans précédent, qui accroît encore l’exceptionnalité de cette élection. • Successivement depuis le 23 novembre, Stein a semblé surgir de nulle part, a rassemblé une importante somme d’argent, a été soupçonnée d’agir pour le compte de l’équipe-Clinton, pour être aujourd’hui critiquée et raillée par l’ensemble des acteurs politiques, de l’équipe-Trump aux démocrates et jusqu’à l’équipe-Clinton elle-même. • Ici, pour notre analyse, peu importent les raisons de l’action entreprise par Stein ni, pour l’instant, les effets possibles. • Cette saga ultra-rapide est une démonstration de plus de l’affaiblissement du système et du pouvoir de l’américanisme dans leur entièreté, en même temps qu’elle constitue un facteur contribuant à accroître cet affaiblissement

Ouverture libre

Recompter pour ne pas rendre compte   29/11/2016

• Article du 29 novembre 2016. • Sur l'évolution de la situation aux USA après l'élection de Trump, et notamment dans le cadre de l'actuel épisode de  recomptage des votes dans trois Etats. • Contribution de Badia Benjelloun.

Les carnets de Nicolas Bonnal

Le salut par Fillon et le légitimisme   29/11/2016

Un ennemi surpris est à demi vaincu. (Sun Tse)   La victoire de Fillon, sursaut de la France chrétienne et légitimiste, a surpris la maréchaussée médiatique ; elle a donc aussi surpris le néo-FN et ses cadres «comme il faut», qui bien que « comme il faut », n’ont pas su se faire…

Bloc-Notes

De Trump à Fillon, & perspectives   28/11/2016

• Quelques lignes et paragraphes de considérations et commentaires d’interprétation sur les “primaires de la droite” en France. • Cet incident assez banal et convenu du parcours politique conventionnel s’est transformé en une forge grondante et inattendue, forçant en France au débat fondamental. • Les présidentielles devront suivre dans ce sens.

Ouverture libre

Le baiser de la mort   28/11/2016

• Article du 28 novembre 2016. • En pleine panique devant les effets de la victoire de Trump, les globalistes du PQ et du progressisme-sociétal liquident le projet d'indépendance du Québec. • Contribution de Patrice-Hans Perrier.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Fidel nous éclaire   27/11/2016

27 novembre 2016 – J’ai commencé ma “carrière” en haïssant Castro, avec toute la fougue, la certitude, la verve et l’absence complète de connaissance de mon adolescence sur sa fin extrême. Je l’ai peut-être écrit ici ou là, je ne sais, mais il faut savoir que ma jeunesse s’est réfugiée…

Bloc-Notes

Cherche secrétaire d’État, très-confusément   27/11/2016

• L’un des points-clef de l’équipe Trump, c’est le poste de secrétaire d’État. • On en parle depuis plus de deux semaines, il y a de nombreux candidats, aux positions très différentes sinon contradictoires. • Nous aimerions tant que ce soit, parmi les “nominés” : Tulsi Gabbard ou, à défaut, Dana Rohrabacher. • The-Donald hésite.

Bloc-Notes

Les Egyptiens au combat en Syrie, au côté d’Assad ?   27/11/2016

• Selon DEBKAFiles, l’Égypte a engagé un important (18 ?) contingent d’hélicoptères de combat en Syrie, aux côtés des forces d’Assad. • Il s’agirait de la concrétisation opérationnelle d’un bouleversement de la situation stratégique au Moyen-Orient. • On conclurait alors que les Russes et Trump, sans réticence israélienne, sont passés par là.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

La blacklist de WaPo : et moi et moi et moi !   26/11/2016

Je me rappelle qu’il fut un temps où l’on se parlait, des larmes dans la voix et des trémolos dans le regard, de la vertu du Washington Post (on dira WaPo, pour les copains donc pour moi). C’était le temps du Watergate et la vertu américaniste faisait un tabac dans…

Bloc-Notes

Les dames (aussi) à l’assaut du Colosse   26/11/2016

• La candidate des Greens, Jill Stein, se lance avec un succès phénoménal dans le financement du recomptage de trois Swing States. • La star ad vitam de CNN, Christiane Amanpour, veut un djihad de la presse-Système contre Trump. • Etc., et renforcement général de l’ébranlement de la structure si fragile et vulnérable des USA.

Faits & Commentaires

  • Jill Stein, l’inopportune   29/11/2016

    • La saga de la tragédie-bouffe USA-2016 (à poursuivre en USA-2017) n’est pas terminée, même pour l’année en cours où, selon la tradition, l’interregnum suivant l’élection présidentielle aurait dû être une période d’apaisement public, de consultations privées et d’organisation ordonnée. • Le dernier épisode, qui s’est déroulé et continue à se dérouler à un rythme ultra-rapide, est celui du recomptage dans trois Swing States demandé par la candidate du Green Party, Jill Stein, qui a obtenu moins de 1% des voix à l’élection. • C’est une initiative sans précédent, qui accroît encore l’exceptionnalité de cette élection. • Successivement depuis le 23 novembre, Stein a semblé surgir de nulle part, a rassemblé une importante somme d’argent, a été soupçonnée d’agir pour le compte de l’équipe-Clinton, pour être aujourd’hui critiquée et raillée par l’ensemble des acteurs politiques, de l’équipe-Trump aux démocrates et jusqu’à l’équipe-Clinton elle-même. • Ici, pour notre analyse, peu importent les raisons de l’action entreprise par Stein ni, pour l’instant, les effets possibles. • Cette saga ultra-rapide est une démonstration de plus de l’affaiblissement du système et du pouvoir de l’américanisme dans leur entièreté, en même temps qu’elle constitue un facteur contribuant à accroître cet affaiblissement

    Lire cet article
  • La Grande Guerre Civile a-t-elle déjà commencé ?   23/11/2016

    • Partout, sur le vaste territoire des États-Unis d’Amérique secoués par la secousse tellurique d’une crise sans pareille ni précédent, partout apparaissent des signes montrant la montée de la contestation de l’élection de Trump et de la polarisation grandissante de l’opinion aux USA. • « La bataille de 2016 est finie. La longue guerre de la présidence Trump vient juste de commencer » , estime le fameux commentateur de la droite conservatrice traditionnelle, Patrick Buchanan • Les différents facteurs que nous avons déjà identifiés ne cessent de se préciser et s’aggraver : les désordres dans les rues, les initiatives diverses pour contester plus ou moins légalement l’élection de Trump, les mouvements sécessionnistes ressuscitant l’obsession  centrifuge du grand pays qui fut vraiment uni par la force du feu et du sang lors de la Guerre de Sécession et dont l’unité n’est jamais devenue sa nature ontologique. • Des grandes villes (New York, Washington, Chicago) se sont déjà déclarées “villes-sanctuaires”, c’est-à-dire refusant d’avance certaines directives à venir de l’administration Trump. • Le mouvement sécessionniste de Californie (Calexit) a été officiellement lancé avant-hier, avec comme objectif la sécession en 2019-2020. • Face à cette tempête, Trump devrait durcir sa position pour une “présidence de guerre” avec un “cabinet de guerre” qui donnerait à son administration un vrai sens antiSystème.

    Lire cet article
  • “Révolution de couleur” ? La “pourpre-Clinton”    18/11/2016

    • S’il y a une expression qui est passée aujourd’hui dans le langage politique courant, c’est bien celle de “révolution de couleur” (assortie de la précision, pour les plus inattentifs, du Regime change bien connu). • Il était donc inévitable qu’on en parlât aussitôt, dès le 9 novembre, dès les premières manifestations et autres initiatives déniant la victoire de Trump et réclamant son départ. • La contradiction évidente de l’utilisation aux USA, contre les USA, d’une technique subversive exclusive des USA eux-mêmes contre les autres n’a pas vraiment perturbé les esprits ni incliné les jugements. • L’époque nous a habitués à la contradiction, à l’inversion, à la confusion jusqu’à la folie. • Il est donc question d’une “révolution de couleur”, et la couleur est déjà choisie : la pourpre, qui est bien autre chose qu’une couleur. • Par ailleurs, les événements se poursuivant dans le sens qu’on sait, analyses et prévisions se font de plus en plus crépusculaires, Trump ou pas Trump, si bien que l’on peut même parler de la possibilité d’une “révolution”, sans autre précision. • Sans nier en rien la gravité de la crise, notre point de vue est que le processus révolutionnaire est impossible aux USA, mais que sa dynamique conduirait plutôt à la dévolution/à la sécession, c’est-à-dire à l’éclatement des USA. • Si elle ne l’est pas pour les USA, la perspective est “révolutionnaire” pour le monde.

    Lire cet article
  • Le bloc-BAO contre Trump   11/11/2016

    • L’élection de Donald Trump est un événement historique pour les USA, il l’est également pour the Rest Of the World (ROW) et pour ce que nous nommons le “bloc-BAO”, c’est-à-dire principalement les USA et l’Europe. • Nous avons déjà travaillé longuement à propos de cette notion (“bloc-BAO”) qui s’est formée à notre sens autour de 2010, après la crise de l’automne 2008. • La notion de “bloc” est essentielle en ceci qu’elle présuppose qu’il n’y a pas dans ce conglomérat de leadership irrésistible et incontestable de l’un sur les autres. • A l’heure où les USA traversent, ou plutôt s’enfoncent dans une crise ontologique à l’occasion de l’élection présidentielle USA-2016, il nous paraît non seulement indiqué mais absolument essentiel de mettre en cause la notion classique, notamment dans la critique antiSystème, de “l’alignement de l’Europe sur les USA”. • Cette situation nouvelle bouscule toutes les données et explique pourquoi nous développons l’hypothèse que la nomination de Trump va susciter un affrontement de type entièrement nouveau. • L’hypothèse propose l’idée que l’on verra l’UE s’opposer à la direction officielle US, en connexion avec l’opposition anti-Trump en train de se développer aux USA au nom des causes minoritaires et sociétales de type “frontières ouvertes”, tandis que l’opposition anti-UE en Europe doit établir une alliance avec le mouvement américain qui a porté Trump au pouvoir, regroupée selon les références souverainistes ret principielles..

    Lire cet article
  • Le côté crépusculaire et nucléaire...   29/10/2016

    • Une fois de plus, une fois encore l’on parle de la possibilité d’un conflit nucléaire, et le thème est même introduit dans la campagne présidentielle USA-2016. • Cette hypothèque pèse sur nos psychologies depuis plus de deux années (depuis le début de la crise ukrainienne) comme une possibilité qu’aucune position officielle n’interdit au nom d’une logique stratégique et d’une morale métaphysique supérieure. • D’où vient cette conduite proche de la démence, affectant le bloc-BAO ? • Notre thèse est qu’au départ, le 17 juillet 1945, le fait catastrophique de l’explosion atomique/nucléaire est perçue, consciemment ou pas, comme un sacrilège contre le cosmos par le déchaînement de la Matière, et que ce qu’il restait (dans les années1940-1950) du sens du sacré avait interdit la transcription opérationnelle de ce sacrilège d’en disposer comme d’un instrument normal de l’arsenal militaire. • Aujourd’hui, le sens du sacré a complètement disparu, la notion de sacrilège a déserté les Très-Basses âmes, et les esprits à mesure, de nos dirigeants-Système, aidé en cela par l’inversion de la Vérité (encore plus que le Mensonge : il y a dans les narrative la volonté de nier et de détruire toute Vérité). • Par chance, cette tension extraordinaire de la possibilité du nucléaire s’impose à des psychologies épuisées, qu’elle contribue à encore plus épuiser, les rendant également vulnérables à des poussées antiSystème qui ne cessent d’enfler et d’accentuer le désordre au sein du Système, rendant de plus en plus difficile l’opérationnalisation bureaucratique de l’usage du nucléaire.

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • La “parallèle convergente” LBJ-Hollande   02/12/2016

    • La décision de Hollande de ne pas se représenter n’est rien de moins qu’un abandon qui se définit mieux comme une démission. • C’est aussi un symbole de l’extension de la Grande Crise et la reconnaissance que la crise française en fait partie. • Nous éclairons cet épisode du précédent de la même décision du président US Johnson en 1968.

    Lire cet article
  • De Trump à Fillon, & perspectives   28/11/2016

    • Quelques lignes et paragraphes de considérations et commentaires d’interprétation sur les “primaires de la droite” en France. • Cet incident assez banal et convenu du parcours politique conventionnel s’est transformé en une forge grondante et inattendue, forçant en France au débat fondamental. • Les présidentielles devront suivre dans ce sens.

    Lire cet article
  • Cherche secrétaire d’État, très-confusément   27/11/2016

    • L’un des points-clef de l’équipe Trump, c’est le poste de secrétaire d’État. • On en parle depuis plus de deux semaines, il y a de nombreux candidats, aux positions très différentes sinon contradictoires. • Nous aimerions tant que ce soit, parmi les “nominés” : Tulsi Gabbard ou, à défaut, Dana Rohrabacher. • The-Donald hésite.

    Lire cet article
  • Les Egyptiens au combat en Syrie, au côté d’Assad ?   27/11/2016

    • Selon DEBKAFiles, l’Égypte a engagé un important (18 ?) contingent d’hélicoptères de combat en Syrie, aux côtés des forces d’Assad. • Il s’agirait de la concrétisation opérationnelle d’un bouleversement de la situation stratégique au Moyen-Orient. • On conclurait alors que les Russes et Trump, sans réticence israélienne, sont passés par là.

    Lire cet article
  • Les dames (aussi) à l’assaut du Colosse   26/11/2016

    • La candidate des Greens, Jill Stein, se lance avec un succès phénoménal dans le financement du recomptage de trois Swing States. • La star ad vitam de CNN, Christiane Amanpour, veut un djihad de la presse-Système contre Trump. • Etc., et renforcement général de l’ébranlement de la structure si fragile et vulnérable des USA.

    Lire cet article
  • Flynn au NSC avec Trump ? Test de vérité-de-situation   17/11/2016

    • Le général Flynn serait nommé à la tête du NSC, comme conseiller du président (Trump) sur les questions de sécurité nationale. • Si la chose est confirmée, ce n’est pas une surprise. • Ce qui est intéressant à cette occasion, – exemple parmi d’autres, – c’est de constater la persistance de la narrative perdante dans la presse-Système.

    Lire cet article
  • Trump déjà actif en Syrie & alentours ?   14/11/2016

    • Des informations diffusées par DEBKAFiles montrent que Trump aurait déjà une diplomatie active dans la crise syrienne, avec Russie et Turquie, contre Obama. • Une fois de plus la complication de cette crise, mais c’est surtout la rapidité de l’entrée en action de Trump qui surprend. • Entre Trump et Moscou, on s’est beaucoup parlé.

    Lire cet article
  • Hillary, démiurge et thaumaturge à la fois de USA-2016   14/11/2016

    • Un document WikiLeaks nous montre comment Clinton a voulu et préparé, dès avril 2015, une campagne présidentielle de confrontation. • Indirectement, elle a créé le “phénomène Trump“ tel qu’il a évolué jusqu’à son élection du 8 novembre. • Directement, elle a créé le désordre de la dissolution en marche et la crise USA-2016.

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur la dissolution du “centre du centre”   15/11/2016

    • Le 8 novembre n’est vieux que d’une semaine et le monde est totalement bouleversé, renversé, cul par-dessus tête. • Et l’on a pu ainsi remarquer, les choses allant vraiment très vite, que le post-8 novembre, au lieu d’être une escale de temps apaisé où l’on pourrait souffler, est au contraire l’espace d’un nouvel élan confirmant toutes les tendances “révolutionnaires”, dans un sens et dans l’autre, qu’on a pu identifier pendant a campagne. • C’est la première fois dans l’histoire des USA, – une autre “première”, – qu’une élection qui ne se joue sur aucune crise majeure, qui s’invente elle-même durant sa campagne la raison d’être de sa propre crise, débouche sur un résultat aussi sensationnel, et aussitôt contesté malgré sa parfaite légalité par diverses initiatives radicales et promises à durer. • Les USA, “les rois du monde”, les donneurs de leçon sur l’exceptionnalité de son système politique, s’enfoncent dans un désordre dont nul ne peut prétendre voir l’issue. • Voici donc l’exploration de la chose catastrophique, une petite semaine plus tard...

    Lire cet article
  • Notes d’un jour à l’autre   09/11/2016

    • « What a difference a day made », dit la chanson... • Symboliquement et opérationnellement sans nul doute, le 8 novembre 2016 est appelé à la barre des témoins de l’Histoire, pour recevoir son adoubement de “journée historique”, parce qu’elle couronne une campagne héroïque et produit une élection sans précédent à tous égards. • Ainsi soit-il, Amen. • ...Mais rien, absolument rien n’est fini et pas grand’chose de nouveau n’est démontré dans ce vote du 8 novembre par rapport à tout ce que nous a appris cette formidable campagne électorale pour les présidentielles, USA-2016, et surtout par rapport à ce que d’aucuns pressentaient de ce formidable mouvement populaire qui s’est manifesté. • “Pas grand’chose de nouveau” et “absolument rien n’est fini” parce que, si l’on peut avancer hyperboliquement qu’il y a là quelque chose comme une “deuxième révolution américaine”, eh bien elle ne fait que commencer. • En attendant, il n’est pas inutile à notre sens de récapituler tout ce que cette formidable et “héroïque” campagne électorale” nous apporté, par rapport à la situation générale, contre la surpuissance formidable du Système. • Nous nous y efforçons dans ces Notes, à partir de rappels de textes marquant ces événements, mis en perspective par nos commentaires du jour.

    Lire cet article
  • Notes sur une “rage-cosmique”   27/10/2016

    • La “rage” peut-elle être une politique ? Éventuellement, pour les sapiens qui réalisent les pressions et les tensions que le Système fait peser sur eux, et qui parviennent, ne serait-ce qu’un instant ou durant une circonstance, à échapper au carcan de narrative qui, de Clinton à Alep, tient leur jugement emprisonné sinon halluciné. • Souvent, d’ailleurs, un même sapiens connaît en lui le double état, d’une part de l’emprisonnement du sapiens-Système, d’autre part d’une révolte d’une “rage cosmique“ devant le sort qu’il doit subir. • Actuellement, c’est l’élection présidentielle US qui retient, qui doit retenir notre attention contrairement à la narrative de la presse-Système selon laquelle le résultat est connu d’avance, et la normalité de l’évènement assuré au bénéfice de l’avancement de la moralité de l’humanité. • Au contraire, il existe désormais un courant venu de ceux-là même qu’on dirait plutôt favorables à Clinton, ou dans tous les cas défavorables à Trump, qui découvrent le danger terrifiant que constitue l’élection de Clinton, c’est-à-dire l’installation au pouvoir de ce qu’on ne peut raisonnablement désigner autrement que comme une organisation criminelle.  • Il faut comprendre que l’élection USA-2016 est une crise qui dépassera le 8 novembre, et une crise qui s’inscrit dans un courant d’une réaction de “politique de rage” contre les élites-Système.

    Lire cet article
  • Notes sur une semaine d’hyperdésordre-Système   24/09/2016

    • Ces Notes d’analyse concerne une remarquable bataille de la communication qui a eu lieu autour d’événements tragiques et de montages divers, en Syrie, entre le 17 et le 24 septembre. • Nommera-t-on cela “la bataille de Deir Ez-Zor”, pour saluer la première intervention (de l’USAF, dans une situation de mutinerie vis-à-vis de la Maison-Blanche) ? Dans tous les cas, ce qui partait pour être peut-être l’ouverture de la Troisième Guerre Mondiale, ou dans tous les cas un nouveau déchaînement de communication antirusse, s’est achevé en une déroute de Washington et une très grande confusion chez les “copains et les coquins” qui suivent les consignes... • Il faut dire que les consignes étaient fort imprécises, les montages et les simulacres improvisés, la coordination en lambeaux, le désordre considérable en un mot. • Les Russes, qui ne cachent plus leur mépris pour l’attitude et la situation du pouvoir washingtonien, en ont profité pour effectuer une belle performance en matière de communication, retournant contre leurs “partenaires-adversaires” leurs propres vilenies. • Surtout, on a pu mesurer combien désormais la situation intérieure (USA-2016) pèse sur une politique extérieure absolument désintégrée, où le pouvoir est complètement délégitimé, où la panique sous-jacente et souterraine règne, où l’ombre de The Donald ne cesse de brouiller le paysage et d’assombrir l’avenir dans un brouillard énigmatique. • Ce fut donc une semaine joyeuse et pleine d’une dynamique enjouée et ardente.

    Lire cet article
  • Notes sur une campagne devenue folle   14/09/2016

    • “Le 9/11 d’Hillary” n’a pas relancé la campagne présidentielle, ni “relancé des spéculations”, etc. ; non, cet événement exceptionnel qui devrait être un tournant décisif n’a rien relancé du tout et n’est pas plus décisif que chaque autre événement de cette séquence, où tout est décisif. • Le malaise d’Hillary à l’anniversaire sacré de l’attaque du 11 septembre n’a constitué qu’un épisode de plus dans une campagne dont l’exceptionnalité et le paroxysme ne se démentent à aucun instant, qui n’a donc besoin d’aucune relance, qui est en état permanent de relance d’elle-même. • Il est absolument, non seulement impossible mais impensable de songer à avancer une probabilité d’issue à cet événement que plus aucune force humaine ne contrôle en aucune façon. • A chaque instant tout peut craquer, pour telle ou telle raison et dans tel ou tel sens, sans que l’on ne voit rien venir et sans que l’on puisse s’étonner un instant de l’événement tant on a compris que tout est possible. • Il s’agit d’une bataille massive, au plus haut degré, qui met en lumière la crise abyssale des USA, qui est aussi la crise abyssale du Système. • Nous sommes entrés dans une terra incognita martyrisée par des secousses sismiques d’une ampleur terrible : la Grande Crise d’effondrement du Système ne trahit pas ses promesses.

    Lire cet article
  • Notes sur la “faiblesse” de Poutine   05/09/2016

    • Dans ces Notes d’analyse, l’expression “faiblesse de Poutine” est prise comme symbolique d’une problématique nouvelle à partir d’une polémique feutrée qui s’est déroulée à la fin du mois d’août, concernant la politique russe en Syrie et vis-à-vis de la Turquie. • Le même propos nous conduira jusqu’au G20 qui se tient en Chine, et qui doit adouber, – une fois de plus d’ailleurs, car on n’en finit pas de le faire et on se demande pour quoi faire, – l’“hyperpuissance” chinoise dont certains jugeraient qu’elle pourrait port bien remplacer celle des USA. • Le moment est propice certes, alors que les USA s’enfoncent dans le plus prodigieux imbroglio politique et de communication qu’ait jamais produit ce système (celui de l’américanisme) : la catastrophe américaniste est aussi exceptionnaliste que prétend l’être cette “nation” sans égale dans l’histoire du monde. • Dont acte.  • Les héros de cet épisode délicat que nous tentons de décrire sont pour la première fois les seuls antiSystème, dont nous jugeons qu’ils se trouvent à une sorte de “croisée des chemins” : il leur faut commencer à apprendre à distinguer ce qui, dans leurs choix divers, se termine en acte véritablement antiSystème ou se trouve retourné en acte objectivement favorable au Système. • En d’autres mots très simples, il n’est plus si simple aujourd’hui d’être antiSystème car il ne suffit plus de dire “Système, je te hais”, car il faut savoir apprendre désormais ce qu’est vraiment le Système. • Le Diable est maître dans l’art du simulacre.

    Lire cet article
  • Notes sur la transversale 2016-1860   24/08/2016

    • Il ne fait aucun doute, nous le redisons comme nous le redirons encore, que ces élections présidentielles USA-2016 sont l’événement le plus formidable et le plus sensationnel de l’année 2016, et peut-être même des 6-8 dernières années, depuis la crise de Wall Street de 2008 et le “printemps arabe” de 2010, et peut-être même depuis 9/11, et peut-être tout simplement l’événement le plus important du XXIème siècle avec en jeu la stabilité de notre civilisation devenue contre-civilisation. • Tout le reste, pour l’instant, en dépend et doit être considéré à la lumière que projette cette élection désormais, et aux perspectives qu’elle autorise à explorer. • Dans cette analyse, nous étudions l’évolution à la fois des soutiens de l’un et l’autre candidat, et aussi l’évolution des thèmes de la campagne autour desquels (duquel) ils s’affrontent. • Derrière l’apparition grotesque dans les arguments de campagne de référence à la Russie-URSS, à l’ex-KGB (Poutine), au communisme, etc., se profile effectivement le thème central et fondamental de l’évolution de la postmodernité qui emprunte nombre de ses aspects à l’égalitarisme révolutionnaire dont la marxisme fit la promotion, et qui suscite aux USA des réactions hostiles de plus en plus affirmées. • Nous envisageons aussi le cas très opérationnel de l’après-8 novembre : et si le perdant refuse de reconnaître la légitimité de l’élection du vainqueur ? • Il y a dans tout cela, tous les éléments pour que, selon certaines circonstances et selon certaines dynamique, éclate au grand jour rien de moins que la crise ultime et terminale de notre civilisation (contre-civilisation).

    Lire cet article
  • Notes sur le “coup d’Hamadan”   18/08/2016

    • Depuis le début de la semaine, les Russes opèrent à partir d’une base iranienne (Noji), près de la ville d’Hamadan, dans le Nord-Ouest du pays, à bonne portée de la Syrie où les bombardiers Tu-22M3 de l’aviation stratégique russe vont pouvoir intervenir dans les meilleures conditions (distance réduite à franchir, donc rapidité d'intervention, emport offensif augmenté, etc.). • Cette affaire acte un premier fait fondamental : l’alliance stratégique entre la Russie et l’Iran passe d'une façon tonitruante au stade opérationnel ouvert. • Les Russes ont réussi avec le régime islamiste iranien, en respectant absolument la souveraineté iranienne, ce que les USA et leur richissime CIA n’ont jamais réussi pendant un quart de siècle de manipulation de la marionnette nommée-shah. • Un résultat annexe de cet aspect, qui n’est pas indifférent, est qu’avec cette installation des Russes, l’espace aérien iranien devient quasiment inviolable car une attaque contre l’Iran impliquerait la Russie, ce qui est un risque considérable. • Un second aspect est encore plus fondamental s’il est considéré symboliquement : c’est le déploiement de forces stratégiques russes (à capacités nucléaires éventuelles, bien entendu, mais là n’est plus le problème) dans des bases hors de l’“espace national” russe où elles restèrent confinées durant la Guerre froide. • Cet acte rompt une règle stratégique implicite du temps de la Guerre froide, entre la superpuissance stratégique nucléaire maritime (les USA) et la superpuissance stratégique nucléaire continentale (la Russie, ex-URSS). • C’est notamment l’absurde politique-Système nihiliste du bloc-BAO qui a permis cela.

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Moa Président   03/12/2016

    • Article du 03 décembre 2016. • A l'heure de sa décision de ne pas se représenter, propos  sur le président Hollande et sur tout ce qu'il accompli depuis son arrivée à l'Elysée en 2012.• Contribution de Bibi Fricotin.

    Lire cet article
  • Fillon vu de Moscou   30/11/2016

    • Articles du 30 novembre 2016. • Une appréciation du candidat Fillon et de sa victoire aux primaires dites “de la droite et du centre » ; appréciation faite à partir de Moscou, avec une évocation des possibilités de développement dans le cadre de la crise européenne en cours. • Contributions de dedefensa.org et de Moscow Times.

    Lire cet article
  • Recompter pour ne pas rendre compte   29/11/2016

    • Article du 29 novembre 2016. • Sur l'évolution de la situation aux USA après l'élection de Trump, et notamment dans le cadre de l'actuel épisode de  recomptage des votes dans trois Etats. • Contribution de Badia Benjelloun.

    Lire cet article
  • Le baiser de la mort   28/11/2016

    • Article du 28 novembre 2016. • En pleine panique devant les effets de la victoire de Trump, les globalistes du PQ et du progressisme-sociétal liquident le projet d'indépendance du Québec. • Contribution de Patrice-Hans Perrier.

    Lire cet article
  • Le bouleversement français jusqu’au bout ?   25/11/2016

    • Article du 25 novembre 2016. • « Et si le premier tour de la présidentielle de 2017 révélait une surprise analogue, cette fois-ci à gauche ? » • L'hypothèse d'un deuxième tour Le Pen-Mélanchon. • Contribution d'Alexis Toulet. 

    Lire cet article
  • L’hallucination va-t-elle s’halluciner elle-même ?   24/11/2016

    • Articles du 24 novembre 2016. • Le vaste et furieux courant anti-Trump est construit sur une image hallucinée de Trump (Trump-Hitler). • Face à la vérité-de-situation (Trump n’est pas Hitler) que va faire l’hallucination ? Devenir raisonnable ou doublement s’halluciner elle-même ? • Contributions de dedefensa.org et Scott Adams.

    Lire cet article
  • Confiance   22/11/2016

    • Article du 22 novembre 2016. • Les raisons de la confiance :  « Le 8 novembre aux Usa et le 20 novembre en France, il a été dit avec force que le peuple n’a pas confiance dans ses gouvernants. » • Contribution de Badia Benjelloun. 

    Lire cet article
  • Un néo-jacksonien à la cour des Tudors   21/11/2016

    • Articles du 21 novembre 2016. • « Je suis comme Thomas Cromwell à la cour des Tudors… », dit Steve Bannon, le conseiller pour la stratégie du président-élu Donald Trump. • Bannon est l’homme qui doit développer et mettre en action la doctrine de la “deuxième révolution américaine”. • Textes de dedefensa.org et de Michael Wolff.

    Lire cet article