Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Cannibalisme, stade suprême de l’hospitalité radicale !

Article lié : Les horreurs de cette ordure de Hegel sur les Africains

Georges Dubuis

  24/08/2017

L'idée de base logique intuitionelle , c'est de manger votre hôte pour absorber toute sa personne…. alité. Dans la même veine où dévaine,  les scintifiques bolcheviques avaient découpé en fines lamelles le cerveau  de Lénine (après sa mort d'une hémiplégie du lobe "gauche") pour étudier les secrets de son génial matérialisme dialectique ! QUE FAIRE devant tant d'imagination qui est partout au pouvoir ! Gouverner, c'est impressionner disait Necker .

Cas d'étude

Article lié : Hystérie de masse

Gaelhc

  23/08/2017

L'âme poétique

Article lié : “Le désenchantement de Dieu

jc

  23/08/2017

La notion d'âme poétique telle qu'évoquée dans la conclusion-qui-est-bien-plus-qu'une-conclusion du tome II de "La Grâce de l'Histoire" m'a paru bien nébuleuse. Elle se précise ici:
"le concept d'âme poétique (...) assemblage de la pensée, du concept, de la perception du monde, avec (...) une certaine beauté, qui apparenterait l'ensemble à la référence artistique".

Je pense que c'est une âme poétique du même type qui anime Thom lorsqu'il écrit:
"L'homme en éveil ne peut, comme le nourrisson de neuf mois, passer son existence à saisir les objets pour les mettre en bouche. Il a mieux à faire: aussi va-t-il penser, c'est-à-dire saisir des êtres intermédiaires entre les objets extérieurs et les formes génétiques: les concepts".

Car si le commun des mortels perçoit les objets extérieurs du monde par ses cinq sens, l'âme poétique perçoit également les êtres intérieurs que sont les formes génétiques et est capable de faire dialoguer ces êtres intérieurs avec les êtres extérieurs.

Ce qui distingue, selon moi, Philippe Grasset et René Thom d'une part, Jean-Paul Baquiast d'autre part, c'est que les premiers ont une âme poétique et que le second n'en a pas, plus précisément n'en veut pas dans sa pratique scientifique, selon sa conception même de la science.

À mes yeux le hasard et la nécessité "terrestres" renvoient à la théorie synthétique de l'évolution, au néo-darwinisme (hasard des mutations génétiques et nécessité de la sélection darwinienne): il ne peut y avoir là de pensée au sens poétique puisqu'il n'y a pas (et il ne peut pas y avoir par refus d'approche métaphysique) de connexion conceptuelle possible entre des formes génétiques indéterminées (car provenant du hasard des mutations) et les objets extérieurs.

 La nécessité extra-terrestre dont parle PhG ("que s'il existe une nécessité, elle n'est certes pas d'ordre terrestre, qu'il faut élever le regard pour parfaitement la saisir") renvoie, selon moi, à Héraclite ("Il faut savoir que le conflit est universel, que la justice [l'harmonie] est une lutte et que tout s'engendre selon la lutte et la nécessité"). C'est une nécessité métaphysique qui renvoie à la citation de Steiner pour PhG ("Nous ne sommes pas maîtres de la maison du langage") et à l'irréfragabilité de la géométrie pour RT. Dans tous les cas l'universalité du conflit pointée par Héraclite ne peut que déboucher sur le conflit de l'Être avec lui-même: la Nature qui s'entre-dévore…

À mes yeux RT et PhG disposent d'un atout, l'âme poétique, pour résoudre le paradoxe du sapiens posé par Jean-Paul Baquiast (cf. les dialogues Baquiast-Grasset).

Philippe au pays des merveilles ?

Article lié : “Le désenchantement de Dieu

Georges Dubuis

  23/08/2017

Naissance
Connaissance
Reconnaisance
C'est notre essence.
Dieu comme quiproquo éternel de l'esprit qui soulage et soulève. Un héro sans héroïne, confortablement insensible aux bruits et à la fureur du méconnaissable, narrative indéchifrable du crédo absurdum ...qui plait, une vraie plaie…..qui s'élargit. Facebook est le vrai socialisme du sociétal..Zuckerberg président uber alles !

Armageddon

Article lié : Notes sur Armageddon-First

EricRobertMarcel Basillais

  23/08/2017

En tournant sur mes sites préférés (dont dde), mon oeil est passé par delà les sèmes de  masse pour apercevoir les problèmes de toujours :
1/ Qu'est-ce que la Monnaie ? (réponse bientôt…)
2/ Qu'est-ce que la Liberté ? ( ou Plutôt combien ça coûte ?)
3/ Qu'est-ce que l'ONU ? (La Corée du Nord a une réponse très peu répandue même chez ses alliés… et pour ça elle va être rayée de la carte)
4/ Qu'est-ce que le Nucléaire ? (réponse bientôt…)

Sur Bannon, je trouve cette guerre civile médiatique très intéressante et si Américaine en fait.
Sur la stratégie US, elle a malheureusement du sens en AfPak, maintenant que l'Inde et le Chin-istan (Gwadar , Kashmir, Bouthan) se prennent à la gorge.

J'offre toujours mes services psychiatriques pour docteurs folamours de tous drapeaux… on sait jamais…en particulier à partir du paradoxe de Fermi…donc d'un point de vue "neutre" (et il m'en coûte). Mais sauf miracle, on y passe ... 500 millions de morts comme mise de départ…l'ONU les bons tuyaux, le SDR-FMI…pour amuser les survivants…

A Kaboul, US Army et Daesh même combat

Article lié : Les Antifa vont-ils ériger une statue à la gloire de Bannon ?

Jean-paul Baquiast

  23/08/2017

Je crains que vous ne sous-estimiez un peu les intentions et les moyens des généraux présidents à Washington, dans cetta affaire de surge.
Voyez mon article
http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2667&r_id=&t=L%27arm%E9e%20am%E9ricaine%20s%27implante%20durablement%20en%20Afghanistan

Quel texte !

Article lié : “Le désenchantement de Dieu

Frederic Dedieu

  23/08/2017

Merci pour ce texte magnifique et puissant. Pour le lecteur qui vous lit depuis environ 15 ans (presque) tous les jours il a une sacrée importance. Il permet de faire le lien sur les suppositions que l'ont fait via certaines témoignages au fil de vos écrits et de la bio mis sur le site. Il nous raconte cette alchimie qui fait que vous produisez en effet "une pensée puissante et originale", sans flagornerie de ma part en le disant, comme c'est sans vanité quand vous nous le dites. On suit un être passionnant et on voyage dans les méandres de la psychologie humaine, des affaires du monde, et la communication. Vous êtes un sacré phénomène, c'est pourquoi on vous lit, car personne ne produit ce type de travail en langue française. Il serait intéressant de nous raconter votre méthode de travail, comment vous avait évolué dans la méthodologie éventuellement au fur et à mesure des années et des situations.
En tout cas on suit votre parcours et on reconnait les étapes : on se dit "il quitte la Lanterne en 85, et on en sait un peu plus, ah là il nous raconte la rencontre avec le jeune qui a fait les vidéos de dde en 2010, passionnantes, et nous explique pourquoi et comment cela s'est fait, en regrettant que cela ne se fasse plus, puis là on se dit qu'il aborde la dépression de l'amour de sa vie"...
...Et on apprend que Marie vient de rejoindre la famille Grasset ! Bienvenue à toi, Marie !
Si j'habitais près de chez vous ça ferait longtemps que je vous aurais proposé des entretiens "dde" sur les concepts, vos livres, votre travail, comme vous l'aviez commencé avec ce jeune étudiant. J'ai le matériel et les compétences vidéos, mais j'habite bien trop loin malheureusement. Mais je garde espoir de le faire un jour, si vous en avez aussi l'envie !

Frédéric Dedieu.

Le réenchantement de la Nature

Article lié : “Le désenchantement de Dieu

jc

  22/08/2017

Il y a quelques jours, sur France Inter ou Culture, j'ai appris que certains viticulteurs faisaient écouter de la musique à leur vigne. Avec un effet bénéfique telle que moindre mortalité des plants. Et j'ai appris que certains chants d'oiseaux aidaient certaines fleurs à s'ouvrir le matin et d'autres chants les aidaient à se refermer le soir.

Mon dernier petit fils vient de recevoir, en cadeau pour sa première bougie, une chienne beauceronne de trois mois pour lui tenir compagnie. Chienne beauceronne qui a la chance de vivre chez elle, en Beauce, près de Bonneval (Bonneval qui fut un temps, paraît-il, le plus gros marché au gibier sauvage de France). Mais le Système et ses pesticides sont passés par-là et la Beauce s'est désenchantée…

Tout cela pour dire que, selon moi, désenchantement de la Nature-désenchantement de Dieu, réenchantement de la Nature-réenchantement de Dieu: même combat.

J'ai lu le billet. Et l'ai relu. Je l'ai aussi survolé en suivant la méthode PhG. En Rafale ou en JSF? Peu importe. Car l'important, à mes yeux, c'est l'artéfact, c'est ça qui désenchante la Nature: narrative, simulacre, artéfact, voilà le tiercé désenchantant.

Le cancer du désenchantement de la Nature se déclenche dès qu'on pense, qu'on croit et qu'on dit que le poumon est un soufflet, le cœur une pompe, et le cerveau un ordinateur: "on" est alors psychologiquement préparé à accepter qu' "on" est un robot…

Lutter contre ce cancer n'est pas chose aisée face à ce penchant proprement diabolique à prendre des vessies pour des lanternes (qui n'a pas pesté un jour parce qu'un carrefour n'était pas à la bonne place, celle indiquée par le GPS). Penchant bien entendu constamment entretenu "à la Pavlov" par la branche "techno" du Système.

Selon moi le réenchantement de la Nature nécessite de se débarrasser de ce cancer, cancer que la branche "communication" du Système nous présente sous le jour radieux de l'homme futur artificiellement augmenté.

Tout cela nous force à nous interroger sur ce qu'est la Nature, sur qui nous sommes, sur la naturalité de l'intelligence et la raison (et donc sur leur artificialité selon le rangement du Système).

Tâche qu'a tenté René Thom et que tente Philippe Grasset. Tâche semée d'embûches ("Fais attention, c'est très casse-gueule"). Tâche qui nécessite de sortir de l'empirisme, du pragmatisme, du positivisme, dans lequel le Système a décidé de d'emprisonner et aussi du (néo)darwinisme (ce que fait PhG: "je ne veux rien savoir ni du hasard ni de la nécessité des forces terrestres").

Thom et Grasset sont tous deux logocrates (Thom: "Je suis convaincu que le langage, ce dépositaire du savoir ancestral de notre espèce, contient dans sa structure les clés de l'éternelle structure de l'Etre") et tous les deux métaphysiciens (Thom: "Seule une métaphysique réaliste peut redonner du sens au monde").

Je suis convaincu qu'un réenchantement de Dieu et/ou de la Nature ne peut que passer par la voie que proposent PhG et RT.


 

Providence ou pas Providence ?

Article lié : “Le désenchantement de Dieu

EricRobertMarcel Basillais

  22/08/2017

J'étudie Dieu d'aussi près que je peux, et je ne peux, pour le moment en tous cas, rejoindre la question du sens Humain de l'Histoire. Cela reste une question ouverte de savoir s'il y a, dans la succession du Temps, une forme de Providence, agissant en masse ou en détail.

Les gens qui, comme vous suivent l'actualité par vocation plus que par profession, semblent attacher un sens à l'Histoire, quel qu'il soit.  Comme je suis beaucoup l'actu aussi peut-pêtre suis-je de ceux-là ? Pas sûr ... La multitude non arithmétique qui peuple la Transcendance est telle que le Vertige est assuré ; alors comment "ranger " tout ça dans la ligne (brisée et percée de plein de trous) du Temps ?

En revanche le besoin, humain, de sens, reste quasi-obligé, face à une Histoire qui, non seulement ne se répète que très vaguement, semble ne jamais finir (contrairement aux prédictions des religions apocalyptiques actuelles) et pourtant s'accélère, sur le plan "humain" de manière si barbare qu'elle  "travaille"  en effet la psyché disons ... au bulldozer…

Cette question n'est pas gratuite, mais existentielle : Je compte terminer mon volume 4 à Noël prochain et la question se pose de tout laisser et garder les chèvres…

En attanedant je continuerai à suivre le monde à travers les lunettes ( vision nocturne enclenchée) de PhG…

ERIC BASILLAIS

https://ericbasillais.wordpress.com/pdf-a-telecharger/



 

Du partage de la vie intérieure

Article lié : “Le désenchantement de Dieu

Disciple égaré

  22/08/2017

D'abord, merci pour ce texte en avant première, difficile mais beau; content ensuite de savoir que l'auteur de la Grâce de l'Histoire poursuit son oeuvre maitresse; enfin et surtout, merci de témoigner de l'importance de soi. Je m'explique.

On peut parfois, au fil d'une lecture de vos textes, trouver que vous parlez beaucoup de vous. C'était mon cas ce soir en vous lisant. Mais à y réfléchir, ou bien à force d'habitude, on constate que vous témoignez de l'importance de chaque destinée personnelle en témoignant singulièrement de la vôtre; à votre manière, vous affirmez la suprême importance de la vérité de chacun, de l'importance d'en porter témoignage, chacun à sa manière et donc pas forcément via l'écriture. Ce sera que chacun étant unique, son témoignage est irremplaçable.

Je voudrais ajouter qu'il faut un certain courage pour parler de soi avec simplicité, comme vous le faites; et je me faisait tout récemment la remarque qu'à y manquer, on déssèche terriblement le commerce avec autrui. On en réduit de beaucoup l'intérêt. Loin d'être une pudeur de bon aloi, la discrétion ou la prudence du propos serait peut-être davantage, dans certains cas, une omission coupable. Certes il y a des moments où l'on parle trop pour ne rien dire; mais il en est d'autres où, ne parlant pas assez simplement de sa vie intérieure, l'on prive leur prochain de richesses singulières et, j'ajouterai, qui lui sont nécessaires.

L'originalité de votre propos, le fond, n'est donc pas seul à intéresser votre lectorat qui vous en est reconnaissant; je reconnais aujourd'hui que sur la forme ou la manière aussi, ce site et vos écrits sont comme une courroie de transmission efficace d'un message de grande valeur.

 

Effarant

Article lié : Fuck the Great American Eclipse : raciste elle est !

Didier Favre

  21/08/2017

Voir déclarer une éclipse solaire "raciste" est pour moi une énorme et fort désagréable surprise. Je suis horrifié par tant de stupidité de la part d'une personne éduquée.
Quelque chose d'énorme s'est totalement brisé dans l'esprit de cette dame. C'est si grave qu'elle a cessé de fonctionner dans ce que je considère la santé mentale.
Les mots me manquent pour décrire le vertige qui me saisit à ce sujet. Quand je compare les déclarations de la dame avec la mythologie grecque, cette dernière est un modèle de description scientifique des phénomènes naturels par sa sérénité, son sérieux et sa modération.

Un précédent, l'hitlérisme

Article lié : PTSD-Trump, pathologie de “D.C.-la-folle”

Jean-paul Baquiast

  19/08/2017

Vous soulevez dans votre article un vieux problème, celui de la symbiose entre un dirigeant et ses électeurs partageant les mêmes fantasmes, l'un poussant les autres et réciproquement.
Rappelez vous le cas d'Hitler et de l'Allemagne nazie

Russiagate et Nazigate...

Article lié : Hystérie de masse

EricRobertMarcel Basillais

  19/08/2017

1 : "TRUMP est un agent de Poutine" (Russiagate)
2 : "TRUMP est un Nazi" (Nazigate)
Conséquence : Un Nazi est un agent de Poutine…

faire, défaire et refaire l'histoire

Article lié : Paroles et paradoxes d’Antifa-USA

Victor Porto

  18/08/2017

Cet épisode montre l'inculture et l'immobilisme mental des deux parties.  Il a suffit à l'ignare du sujet que je suis de repérer cet ouvrage ""Qui suis-je?" Robert E. Lee (par Alain Sanders) dont voici le résumé : "Considéré comme l'un des meilleurs stratèges de l'armée des Etats-Unis, Robert E. Lee était tout désigné - le poste lui fut proposé - pour diriger les forces unionistes nordistes pendant la guerre de Sécession. Sa loyauté sans failles à la Virginie de ses ancêtres lui fit choisir, tout au contraire, de prendre le commandement en chef des forces confédérées sudistes. Il est ainsi passé à la postérité comme le héros symbolique de ce que les Sudistes d'hier et d'aujourd'hui ont appelé "la Cause". 

C e "Qui suis-je ?" Robert E. Lee propose le portrait d'un homme qui ne sollicita jamais aucun mandat politique et qui n'approuvait pas, en tant qu'institution, l'esclavage, "mal moral et politique". Seule figure de l'histoire des Etats-Unis capable de contrebalancer celle - fort contestable, par ailleurs - d'Abraham Lincoln, il fut l'incarnation même du gentleman sudiste, dans la lignée des Cavaliers de Charles Ier opposés aux Têtes Rondes du dictateur Cromwell. 

Un soldat chrétien, mais pas un puritain. Après la défaite, il revint à la vie civile et contribua, sans jamais rien renier, à la difficile réconciliation du Nord yankee et du Dixieland. La popularité de Lee, surnommé "l'homme de marbre", popularité jamais démentie malgré les coups du sort, s'accrut encore après sa disparition, jusqu'à atteindre et dépasser la "frontière" entre le Nord et le Sud, la célèbre Mason-Dixon Line."  

Il y avait même eu des soldats noirs chez les Sudistes !
En complément :

http://civil-war-uniforms.over-blog.com/2016/11/les-noirs-dans-la-guerre-de-secession.html

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/07/14/2548383_guerre-de-secession-le-tabou-racial-tombe.html#reactions

 

L'horreur du vide

Article lié : Paroles et paradoxes d’Antifa-USA

jc

  18/08/2017

La nature a, dit-on, horreur du vide. La politique aussi. Or que voit-on avec l'effondrement du Système sinon un vide politique se creuser?

Je crois être dans le fil de la pensée PhG en disant que la phase de surpuissance du Système attaquée par des forces diffuses et éparses qualifiées d'antiSystème  (Carthago delenda est) est en train de se terminer pour être remplacée par une phase de désordre auto-destructeur qui empêche l'antiSystème de se structurer (voire déstructure ses embryons de structure), anti-fa populistes, anti-fa élitistes, anti-Trump populistes et anti-Trump élitistes se conjuguant et à la fois s'opposant dans le chaos, créant un immense vide politique que je ne vois comblé ni par les trumpistes ni par aucun des anti précités.

Il me semble temps qu'émerge un antiSystème qui soit le positivement et non négativement comme l'indique le préfixe anti, un néo-anti-Système appelé à combler assez rapidement le chaos qui est en train de s'installer et qu'il sera bien difficile sinon, je le crains, d'arrêter s'il prend de l'ampleur.

S'opposer au Système a aidé l'anti-Système à se construire. Mais, à mes yeux, cela ne suffit pas.