Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Idélal de puissance/ouvert vs Idéal de perfection/fermé

Article lié : Libé contre WSWS.org

jc

  18/10/2018

Ce titre, qui se veut accrocheur, juste pour tenter le rapprochement idéal de puissance/ouvert et idéal de perfection/fermé avec en toile de fond la réconciliation science/philosophie mise à mal depuis la coupure galiléenne (Galilée: "Le livre de la Nature est écrit en langage mathématique").

Dedefensa: "Les USA n’ont plus, aujourd’hui, de réelle capacité de production industrielle tandis que la création d’armements nouveaux atteint l’impuissance totale (F-35, corvette classe Zumwalt , porte-avions classe Gerald S. Ford) sous les pressions conjugués du bureaucratisme, du technologisme en crise aiguë et de la corruption généralisée du tissu industriel qui ne recherche plus que la production de matériels dépassés et inefficaces pour réaliser des “ventes forcées” surtout à l'exportation avec les bénéfices qui vont avec, sous la pression de l’hégémonisme d’influence en place dans un nombre considérable de pays pénétrés depuis longtemps par tous les moyens (renseignement, lobbies, etc.)."

Résultat de la politique d'ouverture des USA depuis 1945. Alors que juste avant:

Dedefensa: "(...) la signification stratégique d’une base industrielle et technologique. Nous parlons du type d’effort fait par les USA pour organiser et mettre en place avec les plus grandes difficultés un tel ensemble en 1940-1942, pour soutenir ce qui ne peut être qu’un éventuel effort de “guerre totale” ; car une telle ambition d’une “base industrielle et technologique” dans le sens où elle est annoncée concerne effectivement et nécessairement dans sa capacité ultime la possibilité d’une “guerre totale” ".

Contraste entre une dynamique de fermeture (1940-1942) et une dynamique d'ouverture (de la fin des années 1940 -début de la relance?- à nos jours). Un but précis dans le premier cas, une cause finale ("la guerre totale"), élan national, souverainisme, fermeture. Sans but précis dans le second, croissance et progrès indéfinis (dans l'unique but de croître et de progresser), open society, globalisme, ouverture.

En topologie (branche des mathématiques qui a émergé au début du XXème siècle), les notions d'ouvert et de fermé ont un sens défini avec précision (en topologie générale), la notion d'ouvert étant d'apparence plus floue (plus pauvre?) -car tous les points d'un ouvert se ressemblent- que celle de fermé, plus riche en apparence -car on y distingue les points intérieurs des points du bord, de la frontière, frontière qui peut être stratifiée (bord d'un carré, d'un cube, etc.). La théorie des topos (dont Grothendieck dit que c'est le nec plus ultra des concepts qu'il a forgés) s'appuie, ai-je cru comprendre, sur la notion d'ouvert et non sur celle de fermé. Effet de mode ou raison profonde?

Au moment où l'open society de Soros et des globalistes -parfaitement symbolisée, selon moi, par l'idéal de puissance de l'argent- semble peut-être commencer à montrer ses limites alors que les souverainismes se font à nouveau jour, Régis Debray fait l'éloge des frontières* et les épistémologues belges Lambert et Hespel proposent un concept dual de celui de topos** (l'introduction et la conclusion, philosophiques, sont accessibles aux non matheux) qui va -à mon avis- plus dans le sens de la vision que Thom a des choses***.

Peut-être une nouvelle sensibilité émergera-t-elle qui orientera les diver souverainismes vers un même idéal de perfection?

Thom: "(...) peut-être Dieu n'existera-il pleinement qu'une fois sa création achevée? (ES p.216)


*: "Eloge des frontières", Folio, 2010

**:  "De la topologie de la conciliation à la logique de la contradiction"  http://virthost.vub.ac.be/lnaweb/ojs/index.php/LogiqueEtAnalyse/article/download/1829/1608

***: "Dans sa confiance en l'existence d'un univers idéal, le mathématicien ne s'inquiétera pas outre mesure des limites des procédés formels, il pourra oublier le problème de la non-contradiction." (AL p.561)


 

Could have been JSF, but still...

Article lié : “MbS Must Go !

marouan ouahi

  17/10/2018

Bonsoir. Je voulais vous signaler une information (meme si pas directement en rapport avec l'article), il s'agit du Hurricane "Michael" qui apparement a ravagé une base aerienne en Floride. Et selon les sources officielles, 22 F-22 on été abandonnés dans la base et sont probablement détruits maintenant… Je vous laisse apprécier l'article :
https://eu.usatoday.com/story/news/nation-now/2018/10/17/hurricane-michael-tyndall-air-force-base-f-22-raptors-damage-uncertain/1670962002/

Bonne soirée
Marouan

Dépuceler sa pensée.2

Article lié : Méditations macro(n)scopiques

jc

  16/10/2018

Héraclite:

"Le Maître, dont l'oracle est à Delphes, ne dit ni ne cache; il signifie."
Que Thom traduit: "La nature nous envoie des signes qu'il nous appartient d'interpréter."

Baudelaire:

"La Nature est un temple où de vivants piliers
 Laissent parfois sortir de confuses paroles.
 L'homme y passe à travers des forêts de symboles
 qui l'observent avec des regards familiers."

Quels signes Mère Nature nous envoie-t-elle et que signifient-ils pour nous?


Exemple de tentative de dépucelage thomien autour de la singularité lèvre, singularité familière s'il en est. (La singularité lèvre -au sens mathématique- est constituée de deux lignes de plis qui se rejoignent sur deux points fronce)

Chez l'humain la singularité lèvre apparaît autour de la bouche, des yeux, ainsi que du côté des parties génitales chez la femme (petites et grandes lèvres). Elle apparaît sur l'écorce de certains arbres. Elle apparaît également dans le monde que nous considérons comme le plus inanimé qui soit, le désert de sable, sous forme de barkane, dune qui se forme -se crée?*- sous la seule action du vent sur les grains de la mer de sable*, se déplaçant au gré du vent en se déformant quantitativement mais non qualitativement -les matheux parlent de forme structurellement stable**-.

Entre les lèvres de la bouche il y a la langue et les cordes vocales: on ouvre la bouche pour goûter -puis éventuellement avaler- et pour faire des vocalises. On ouvre les yeux pour voir -laisser pénétrer les rayons lumineux- et aussi pour s'exprimer (expressivité du regard). Les lèvres féminines s'ouvrent pour laisser pénétrer le pénis masculin et ses gamètes et aussi pour libérer le nouveau-né. Sur cette lancée je me demande si les lèvres qui se dessinent sur les écorces d'un arbre ne préfigurent pas les emplacements d'où surgiront les futurs bourgeons (ne parle-t-on pas d'un oeil dans ce cas?)

Cela me suggère des analogies assez osées: spermatozoîde/photon, ovule/globe oculaire, soleil/pénis***, etc.

Thom: "Toute analogie sémantiquement acceptable est vraie."

Thom: "La voie de crête entre les deux gouffres de l'imbécillité d'une part et le délire d'autre part n'est certes ni facile ni sans danger, mais c'est par elle que passe tout progrès futur de l'humanité."

Perso je considère ce site comme un divan psychanalytique. Imbécillité? Délire? ça me fait du bien d'écrire ce que j'y écris, j'ai l'impression que ça dépucelle ma pensée. Point barre.

Thom: "Si certaines de mes considérations, en Biologie notamment, ont pu paraître au lecteur confiner au délire, il pourra, par une relecture, se convaincre qu'en aucun point je n'ai, j'espère, franchi ce pas." (Cf. la fin de SSM)

Je suis convaincu que la véritable 'imbécillité et le véritable délire sont du côté des élites scientistes actuelles. Les "cerveaux" contemporains (il y en a -et je n'en fais pas partie-) regardent actuellement ailleurs. Qu'ils lisent vraiment l'oeuvre de Thom (et ne se contentent pas de seulement la feuilleter)!


*: "Le souffle de Dieu se tient au-dessus de l'eau." (Génèse 1.1-1, 31)

**: Thom:
"Le monde de l'analogie est un monde qui porte son ontologie en quelque sorte avec soi."
"La théorie des catastrophes est, très vraisemblablement, le premier essai cohérent (depuis la logique d'Aristote) d'une théorie de l'analogie."

***: Cf. Dépuceler sa pensée.1

Personnellement , je me souviens ....

Article lié :  « ...le pire depuis 9/11 »

Christian Feugnet

  16/10/2018

Mais j'ai l'esprit tordu , dans les grandes émotions .....
Que le pétrole était à trés bas prix et que c'est dés le lendemain qu'il a entammé sa forte montée .
Que dans le Wall trade y avait une équipe de nains suisses  qui avait inventé des contrats pour le bas prix du  wti et qui venait du désert de l'Arizona , rejetés du nucléaire . On va chercher de ces trucs ...dans les réves .

Perdre du temps avec le psychologisme

Article lié : Trump vaut bien 9/11 : le faux-fou qui les rend fous

mumen

  16/10/2018

Perdre du temps avec le psychologisme

La bonne question : comment être un POTUS antisystème ?

Postulons cela : Trump fait ce pourquoi il a été élu. C'est un homme de parole, pro-Amérique et antisystème. Il a dit, sous la banière "America Great Again" : l'Amérique de l'état profond n'est pas "grande". En découle "Drainer le marais" et "Désengager l'Amérique" des aventures cyniques de l'état profond, qui lui a fort à faire pour prouver son .

L'état profond est l'ennemi de Trump, celui de l'Amérique. Les ennemis de l'état profond sont les futurs amis de l'amérique de Trump, la "vraie". Avec sa géniale technique de l'outrance, Trump pousse la logique dont il est prisonnier pour la faire craquer aux entournures, produisants deux types d'effet. 

- Le mensonge devient visible. L'état profond a tellement à faire avec les déclarations tous azymuth de Trump qu'il n'a même plus la présence de tout maquiller. La technique de Trump est de dire la vérité de ce qu'il applique : "rien à foutre", dit-il.

- Les ennemis des ennemis de l'amérique resserrent leurs liens. Trump fait tout pour ça, c'est là qu'il trouvera la vraie puissance de son second mandat.

L'air de rien, Trump, le POTUS, dit des vérités fissurantes : CNN, NYT = fake news, par exemple. Quand il ment, il dit d'une façon ou d'une autre "je mens". Il ment parce qu'il doit le faire pour survivre, respectant sa "part de marché" avec le congrès. Sachant ça on peut arriver à s'y retrouver quand même. Quand il dit qu'il ment il dit vrai, sinon, il dit vrai. Ça n'interdit pas les conneries, c'est d'autant mieux s'il y en a, ça noie le poisson, ça fait perdre du temps aux décortiqueurs, ça donne des coups d'avance…

Comment font les américains devant la réalité ? Ils craquent. Tous craquent. Prenez une illustration et rien de plus, avec le vilain Soral. Voyez-le, dire au journaliste qui le questionne, devant la caméra amenée pour contre filmer l'officielle qui n'est là que pour le piéger au montage : "vous êtes d'accord avec moi, mais vous ne pouvez pas le dire, vous avez votre travail, votre vie à préserver". Observez alors l'arroseur arrosé, la profondeur de son malaise et rappelez vous bien que c'est un instant de vérité pour cette personne, qu'elle est prise en plein dans un grand drame de sa vie, de ceux qui la confrontent à sa propre médiocrité et sa propre lâcheté. Personne n'aime voire cela, mais ainsi vous aurez une idée de ce que peut procurer la présidence aux tweets sur toute sorte d'américains.

Le Blondin déchire les faux semblants comme du PQ… S'il met mal à l'aise, ce n'est pas à cause de sa psychologie… C'est à cause de la psychologie du système et de celle des personnes qui le croient et qui lui ont totalement confié leur vies. Rappelez vous vos premiers pas en géopolitique, rappelez-vous la terrible révélation, la perte des repères et tout ce qui s'en suit. L'amérique passe par là, le reste est symptôme. 

Ce qui est remarquable dans cet article, c'est de constater que l'Amérique en redemande. En prendre pour 6 ans ? Donc on le voit passer allègrement Novembre, et même on le voit réélu ?

Pas de meilleure nouvelle pour le monde.

y a pas de commentaires , je vais en faire un .

Article lié : Notes sur une danse des sables

Christian Feugnet

  16/10/2018

Question finances quelques ordre d'idées . L' Irak c'est , au bas mot , gentil , 3000  milliards de dollars , les pillages de trésors historiques exclus des bénéfices , c'est privé .  La Lybie ce fut mieux .pour le privé 90 milliards piqués à Khadafi/Lybie par Goldman Sachs  , qui s'occupe de "public "" . L'Afganistan on compte plus , l'argent de la drogue étant for profitable à la CIA . Ainsi de suite , on navigue dans le droirsdel'hommisme , on compte pas . Au final quand méme , au minimum 15000 milliards de dettes d'état central cumulées , mini .
Les bénefs c'est privé .

Question bilan de Trump en ces midterms

Article lié : Notes sur une danse des sables

Christian Feugnet

  16/10/2018

C'est mitigé , d'où de méme pour l'enthousiasme financier .
Des infrastructures ? Point . Sauf le militaire intangible , on continue comme avant , presque . Le bilan du militaire c'est quoi ? Yougoslavie , Lybie , Ukhraine sont des réussites , dans le négatif . Mais le reste ?  de l'Afghanistan à la Syrie , et crescendo , çà profite à l'ennemi . La finance en déduit , par extrapolation , vaut mieux s'arréter , çà craint .

Si on déroulait le fil de cette bobine entortillée .

Article lié : Notes sur une danse des sables

Christian Feugnet

  16/10/2018

On arriverait à Golmann Sachas , et la grande confiance de Trump envers sa conseillére . Il se trouve , exceptionnalisme US ? , que c'est GS , qui gére les bons du Trésor et autres Treasureries , à la place du Trésor , et apparemment de la banque centrale . Il se pourrait que Trump l'ai prise pour un cobra domestiqué . Ce n'est pas pour autant autre chose qu'un serpent , pas une chose "publique" , en supposant que celà est un sens aux USA .

Que le cobra n'a pas de cerveau n'est pas une image .

Article lié : Notes sur une danse des sables

Christian Feugnet

  16/10/2018

Physiologiquement , , le cerveau est presque réduit au bulbe rachidien , c'est à dire le centre des réflexes , surtout pas de cortex  , et volume trés réduit du cerveau proprement dit .
Si en France on demandait à nos cerveaux du Trésor ,  comment faire sans les mesures sus dites , on vous répondrait ( comme à Mitterand ) qu'on sait pas faire . 

Danse du cobra , sans flute .

Article lié : Notes sur une danse des sables

Christian Feugnet

  16/10/2018

Suffit de le mettre dans une cage de verre avec vous en vue . Cet animal est d'une telle agressivité , qu'aprés sa danse ( pas besoin de flute , d'ailleurs un serpent n'a pas d'oreilles ) , il cherche à vous mordre , brusquement ,  et se fracasse la bouche et les dents contre le verre , n'empéche , il recommence , autant de fois qu'il vous voit . Pas de cerveau cette pauvre béte .

Qui est le flutiste et qui est le cobra ?

Article lié : Notes sur une danse des sables

Christian Feugnet

  16/10/2018

Trump est un excellent Télé réaliste . Il semble qu'il tonne d'autant plus qu'il est dépourvu de moyens . Menace t il de quelque
 officine secréte ? de quelque skripal dans l'assiétte ?
Il tonne contre la fed , découvrirai t il qu'elle le sape depuis le début ?
Maintenant contre l'Arabie , mémes raisons .  Les Chinois ? Ce serait ridicule . En ce qui concerne les capitaux suffit pas de taxer , d'ailleurs faudrait plutot détaxer et plus spécialement les attirer . Peut on croire qu'il préparerait l'opinion a des mesures effectives : nationalisation de la fed et controle des capitaux ?

Précision sur le timing de la nuws géopo .

Article lié : Trump vaut bien 9/11 : le faux-fou qui les rend fous

Christian Feugnet

  15/10/2018

Inutile de se mettre aux aguets sur internet . En moyenne çà vient 3 mois aprés . La finance , pas celle de la presse mais celle des cours a 3 mois d'avance ( en moyenne ) .
Er en termes techniques ce n'est pas un simple pump and dump spéculatif : une "baleine"  qui manipulerait le cours , çà a franchit des seuils trés significatifs .

Breaking news !

Article lié : Trump vaut bien 9/11 : le faux-fou qui les rend fous

Christian Feugnet

  15/10/2018

Sur le front financier , la monnaie à vocation anti-Systéme de chez anti-Systéme , vient de faire un bond  spectaculaire innatendu . Probablement une autre breaking news d'ordre géopo dans les tuyaux .. Quelques indicateurs ( trés chers à se procurer ) prévenaient sans convictions .

Aure phénoméne nouveau associé à la croissance du personnel/Systéme

Article lié : Trump vaut bien 9/11 : le faux-fou qui les rend fous

Christian Feugnet

  15/10/2018

La croissance encore plus grande des machines de communication .

Phénoméne crucial de notre époque effectivement .

Article lié : Trump vaut bien 9/11 : le faux-fou qui les rend fous

Christian Feugnet

  15/10/2018

On en décrit là l'exacerbation à partie d'un cas ( que j'espére encore extréme , méme aux USA) en termes psy . Tout à fait réel . Mais la base en est sociologique et c'est çà le pire à mon avis .
Pourquoi parce comme on dit les 2/3 de la population dans les états développés vivent aujourd'hui de services . Ce qui est vaste , çà va du coiffeur et de la lingére , du médecin et professeur aux artistes , transports , énergie , administrations d'état ou privées d'entreprises .
On peut distinguer nettement dans ce fourre tout catégoriel , deux erreurs conceptuelles d'importance .
D'une part des activités ayant un  effet sur le corps des personnes , voire leurs "esprits" . De l'autre  sur leur organisation .
D'autre part une confusion plus grossiére , liée à une représentation débile et anachronique de la matiére :  énergie , transports et méme information , pour partie .
Reste , et c'est là où j'en viens , la part concernant l'organisation et son information , est prégnante et croissante  .
L'effet direct sur les personnes est de les rendre totalement dépendantes , en un mot du Systéme . C'est psy aussi mais pas maladie imaginaire Docteur !  Et le coté entiérement nouveau est que autrefois , le tout rassemblé en cour dépassait rarement le cas d'un état sauf d'Empire . Maintenant c'est la régle pour tous  . çà c'est de la pathologie !