Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Comble du simulacre

Article lié : Une “civilisation” (?) en otage-qui-pue

Denis Monod-Broca

  05/07/2022

Les Ukrainiens sont courageux, héroïques, ils n’en sont pas moins les dindons de la farce. L’Ukraine est sacrifiée à la rivalité USA-Russie. Où sont les milliards de dollars d’armement promis? S’ils étaient sur le champ de bataille la suprématie changerait de camp. 

Les généraux américains et russes se téléphonent, évidemment. 

Il devient de plus en plus patent que, par le biais du « téléphone rouge », ils règlent ensemble ce ballet sanglant, summum du simulacre ! Ni les uns ni les autres ne souhaitent qu’il dégénère. Alors, cyniquement, ils le contrôle et le mettent en scène. Et une propagande habile habille tout cela d’un voile de vraisemblance et de bons sentiments. 

Quand ceux qui sont à la manœuvre jugeront que cela a assez duré, cela s’arrêtera. Et les Européens dans l’affaire? 

Et la France? 

Qu'on aimerait qu'elle sorte de son aveuglement, de sa servilité !

Ne soyons pas plus longtemps les complices de ce rituel sacrificiel indigne, venu du fond des âges !

Que la France parle le langage de la raison, de la mesure, de la paix !

Le « pacte vingt fois séculaire entre la grandeur de la France et la liberté du monde » lui fait devoir de le faire, et donné à penser qu'elle sera entendue.

La philosophie va, la philosophie vient........

Article lié : Les folles du sommet : « Paroles... paroles... »

Jean-Claude Cousin

  03/07/2022

Amusant. L'université où j'ai eu l'honneur d'aller avait successivement et paradoxalement sans doute accueilli François Rabelais, Pierre Ronsard, Francis Bacon, René Descartes… des personnalités qui ont marqué la suite de l'Histoire par leur pertinence. Il ne manque à cette énumération, qu'Abélard, qui leur était antérieur, et antérieur à la création de l'université de Poitiers. Celle-ci n'a été créée que du temps de Charles VII. Moment essentiel sans doute, c'est dans la sacristie de l'église Saint Porchaire, devant laquelle je passais chaque jour pour rejoindre l'Hôtel Fumé et la fac de Sciences Humaines, que des dames patronesses avaient certifié la virginité de Jeanne d'Arc. Il semble bien que Poitiers ait été un haut lieu de la philosophie, pendant que Montpellier était le phare des étudiants en médecine — Rabelais y fut là aussi, un peu plus tard.
.
Pour les lamentables histrions qui s'agitent avec d'autant plus de véhémence qu'ils ne croient en rien à leur texte dû sans doute à un "nègre" fatigué sur un prompteur hasardeux, faut-il déplorer leur prestation, ou s'inquiéter du contenu de leur pièce de théâtre ?
.
Faut-il aussi s'inquiéter du fait que leurs ronds de jambes du premier plan ne cachent qu'à peine la boue, le sang, le malheur qui envahissent l'immédiat second plan ? Second plan qui, à tout moment, pourrait devenir la seule réalité universelle ?
.
Réalité qui relèguera la philosophie pour des milliers d'années à des milliers de kilomètres. Que reste-t-il aux simples humains, en attendant cette éventualité de plus en plus vraisemblable ? Ceci, sans doute.

Pas de justification morale

Article lié : “Pas une justification, une provocation...”

Jean Lemoine

  28/06/2022

"Chomsky nous a dit qu'il « devrait être clair que l'invasion (russe) de l'Ukraine n'a aucune justification (morale) ». Il l'a comparée à l'invasion américaine de l'Irak, la considérant comme un exemple de « crime international suprême ». Cette question morale étant réglée, [...]"


Je crois pour ma part qu'il s'agit d'une grosse bourde de la part du rédacteur. Je pense qu'il ferait bien plus de sens, vu le reste de l'intervention et sans trahir le fond de la pensée de Chomsky, de reformuler ainsi :

"Il devrait être clair que l'invasion russe n'est motivée par aucune justification morale, contrairement à l'invasion de l'Irak qui fut le crime international suprême."
Ainsi la question de la justification morale de l'opération (défense du Bien, lutte contre le Mal) est-elle expédiée et peut-on passer à ce qui importe…

Je pense en effet qu'on peut entendre "n'a pas de justification (morale)" comme "n'est pas motivée par une question de justice (Bien vs Mal)" et que la comparaison n'est pas forcément pour montrer la proximité mais au contraire ici l'inversion absolue.

Chomsky a raison

Article lié : “Guerre Juste” pour cause injuste, dérisoire...

Koui

  27/06/2022

Chomsky dit que cette invasion est un crime et il a raison. Mais nous ne pouvons pas faire grand chose contre les crimes des autres, sinon les aggraver en combattant le mal par le mal. C'est ce que nous faisons, pousser au crime puis s'y engouffrer dedans. Chomsky s'intéresse à ce que nous aurions pu faire pour ne pas aller à la guerre ou pour y mettre fin. Parce que ce qui compte pour lui, c'est de déterminer ce que devrait être le comportement juste des américains. C'est un fils de rabbin, si je ne me trompes pas. En tout cas une personne centré sur les choix moraux. Orlov faisait une proposition géniale que Poutine aurait dû choisir : évacuer les habitants du Donbass car la Russie n'a pas besoin de terres supplémentaires. D'un point de vue moral, ça aurait quand même été beaucoup plus acceptable.

Problèmes de champ visuel...

Article lié : “Guerre Juste” pour cause injuste, dérisoire...

Théo Ter-Abgarian

  27/06/2022

Je crois, de plus en plus, que la guerre de l'OTAN contre la Russie est en fait une attaque frontale contre l'Europe.   Cela saute aux yeux pour qui ne souffrent pas d'hémianopsie. Il y a un continuum, les USA comptent vassaliser l'Europe au degré zéro de la citoyenneté. L'occupation militaire (Ramstein, Naples, Kosovo, Incirlik, etc…) se double à présent d'une reprise en main politique, stade ultime, ils nous sortent la furie tudesque (U. v. dr Leyen), les meutes baltes, le ban et l'arrière ban de la 5emme colonne atlantiste de l'Europe. Autant dire que ceux-là rêvent d'une Nuit des Longs Couteaux. 
Mais le fanatisme du BAO conduit l'Europe à sa perte. Ce quarteron de boomers gâteaux que nous présentent les médias avecc le G7 de la réunion d'Elmau, c'est plus qu'une allégorie, c'est la réalité, le pouvoir de la planète -ils le croient- est dans la main de ces crétins. Car, Kéké 1er et son double, Justin Trudeau, dans le rôle des niaiseux de la crèche, ne rajeunissent en rien le tableau, ils sont de vieux foetus, guindés de conformisme, avec leurs sourires figés d'idiots urbains.
La France croit pouvoir jouer un petit jeu de collabo utile. Mais sa petite entreprise (la francophonie) lui échappe. Tout s'effiloche, ceux qui se sont crus les ayants-droits n'ont rien compris ("l'Afrique, ça reste à nous !", le Mali, le Burkina-Fasso démontrent que les actes de propriétés sont caducs) . Et, pourtant, il n'y avait pas d'autres cartes à jouer que le non-alignement. Mais la rapacité de l'oligarchie euro-française a misé sur la loi du tout ou rien… PERDU !
S'arrimer au bloc BAO… C'est étonnant de voir ce comportement absurde de croire que, puisque cela marché un siècle, cela peut durer. L'imperium de droit divin. Se profile, évidemment le réveil désagréable. Ils en sont toujours à croire que les intimidations, les extensions sans fin des sanctions,  l'accroissement du nombre des nations anathèmisées , des peuples indignes d'eux (déplorables selon Mme Clinton), cela peut durer éternellement.  Qu'il suffisait de faire jouer les masses avec le gadget woke, histoire de faire diversion. Ils sont toujours à croire que cela peut être une gestion du monde…. Mais leur monde… ressemble étragment à une peau de chagrin. A un certain moment, les sanctionnés, les réprouvés, les isolés, les lépreux, les populistes, les complotistes, les affreux., ce seront eux. Mais voilà que la réalité se fait jour, parousie (et pour eux, apocalypse au sens étymologique du mot) : alors que les USA ont réuni trois pelés et un tondu à leur G7, les BRICS en sont presque à refuser du monde (l'Iran est sur un strapontin), l'Argentine, l'Indonésie, le Kenya, le Nigéria sont appelés à rejoindre Chine, Russie, Brésil, Afrique du Sud, Inde.
Mais dans leur délire,  Sleepy Joe, Pitiful Olaf, Childish Justin, Gloomy Ursula,   Silly Kéké the Ist…  se sont persuadés qu'ils sont le monde entier !!!! ILS SONT LA "COMMUNAUTE INTERNATIONNALE ! D'ailleurs, leurs médias vous le serinent : ils sont la communauté interantionale, la communauté internationale, ceci…., la communauté internationale cela… En réalité, ils sont seuls, tragiquement seuls, comme les grands psychotiques du Pavillon Pussin du CHS de l'Eau Vive, tournant en rond, dans la cour bétonnée, plombés par un siècle de neuroleptiques.
 

Guerre civile plutôt que sécession

Article lié : RapSit-USA2022 : L’Amérique brûle de sécession !

Koui

  25/06/2022

Les états-uniens sont très fier de leur pays. Je serais étonné qu'ils acceptent une sécession. Par contre, ils sont très divisés et fascinés par la violence. C'est un peu comme les Libanais en 1975. Le risque de guerre civile est très grand. Vu de France, la haine entre démocrates et républicains semble ne reposer sur rien de sérieux : pas de lutte des classes ni de guerre de religion. Leurs histoires d'avortement et de transexuels semblent aussi absconnes que la question du filioque au moyen âge. Il se peut que la guerre civile déstabilise l'économie ou alors, c'est une bonne crise financière qui allumera l'étincelle.  Mon seul regret est de ne pas avoir visité ce pays avant qu'il disparaisse, du moins sous sa forme actuelle.

Blocus du detroit de Tiran

Article lié : L’enjeu de Kaliningrad

Serge Laurent

  23/06/2022

Pour justifier l'attaque de 1967 contre les pays arabes, Israel avait utilisé le pretexte du blocquage par l'Egypte du détroit de Tiran et le pretexte de l'attaque préventive. La raison du plus fort est toujours la meilleure. Poutine a invoqué l'attaque préventive comme raison de son invasion, ainsi que les armes de destruction massive, le génocide et le nazisme. S'il manque de pretexte pour attaquer la Lithuanie, le blocus de Kalininingrad, peut en être un. Mais je ne suis pas certain qu'il ai besoin d'un pretexte pour déclencher la fin du monde. C'est une tache qui ne necessite aucune justification.

Et pendant ce temps

Article lié : Rage et puissance inexorables du Russe

Didier Favre

  22/06/2022

La US Navy enseigne à ses marins comment gérer les pronoms de genres non binaires. Employer les bons pronoms leur permettra de faire face aux missiles hypersoniques antinavires russes et chinois. Cette conscience woke permettra de faire face à toutes les menaces que les Russes pourront présenter à la marine, la meilleure et la plus puissante de l'univers.

J'ai énormément aimé les parodies de genre réalisées par Mel Brooks. J'ai hurlé de rire avec son Frankeinstein Junior. Ce film est plus sérieux que l'information selon laquelle il est exigé des marins US d'employer les pronoms exigés. La réalité a dépassé la comédie.

La blague selon laquelle chaque fois que l'on atteint le fond de la stupidité on y trouve toujours quelqu'un occupé à creuser plus profond ne me fait plus rire.

J'aimerais mourir d'autre chose que de la stupidité de notre temps.

Masses critiques

Article lié : Habileté des “masses critiques”

jc

  21/06/2022

Le titre est (certainement volontairement) ambigu. Il y a l'interprétation physique où la masse critique est la masse à partir de laquelle un changement se produit (je pense en particulier au nucléaire…) et l'interprétation psychique : les masses/peuples qui se rebiffent et qui critiquent l'élite.

1; Analogie physique.

Dans Esquisse d'une Sémiophysique (p.201) Thom détaille, figures à l'appui, l'effet de la chute d'une météorite en fonction de sa masse: une seule cuvette en forme de parabole pour les petites, cuvette avec îlot central pour les moyennes, cuvette avec îlot central effondré en son sommet laissant apparaître une nouvelle cuvette qui périphérise les deux cuvettes du cas précédent pour les grandes. Selon la théorie thomienne le cas des météorites moyennes est modélisé par la catastrophe "fronce" et le cas des grosses météorites (Yellow Stone?) l'est par la catastrophe "papillon". Par analogie, licite si on accepte ma citation thomienne favorite (1), on a actuellement la macronie au centre avec une cuvette qui se comble, les deux cuvettes périphériques (distinctes ici parce qu'on est en 1D) se creusent (RN et NUPES). Selon cette analogie physique l'évolution la plus naturelle est la disparition pure et simple du centre et le retour à la cuvette unique (c'est-à-dire l'union nationale).

2. Analogie psychique.

Cette fois je pars d'une autre citation de ES (p.127) : "... on ne pourra que s'étonner -dans un futur pas tellement lointain- de l'étonnant dogmatisme avec lequel on a repoussé toute action du soma sur le germen -tout mécanisme "lamarckien".". Les analogies soma/peuple et germen/élite viennent naturellement à l'esprit avec l'analogie corps humain/corps social et, en biologie, le dogme central du néo-darwinisme -à savoir l'existence d'une barrière, dite de Weismann, entre soma et germen- commence, paraît-il, à être sérieusement remise en question. Pour Thom le corps humain a deux cerveaux: l'un prédateur, près de l'entrée (la bouche), l'autre proie, qu'il situe le long de la moelle épinière (et que je situe plus précisément vers la sortie génitale). Le deuxième cerveau du corps social sortant d'hibernation face à une tache à accomplir? Thom toujours : "L'assertion de nature translogique "Le prédateur affamé est sa propre proie" est à la base de l'embryologie animale.". Transposée au corps social cela peut peut-être se paraphraser ainsi:  "L'assertion de nature translogique "Le capitalisme affamé est sa propre proie" est à la base de l'embryologie sociale." ?

1: "Les situations dynamiques régissant l'évolution des phénomènes naturels sont fondamentalement les mêmes que celles qui régissent l'évolution de l'homme et des sociétés [et, c'est moi qui rajoute, des espèces]".

 

Titre

Article lié : Méditation sur la vie en résistance

Annette Thomez

  19/06/2022

Tout ca me donne mal à la tête.

Héminégligence intellectuelle…

Article lié : Des vides-zombies aux vide-ordures

patrice sanchez

  19/06/2022


Il faudra que la médecine du futur, et plus particulièrement, les psychologues et les psychiatres, se penchent sur cette hallucination collective de nos élites pensantes et plus spécialement, de nos philosophes !
Consécutivement à mon apocalypse cérébrale il y a un quart de siècle et l'interminable période de rééducation de deux années, j’avais partagé ma chambre d'hôpital avec un vieux monsieur qui, après avoir fait un avc, s'était retrouvé héminégligent, cette affection impressionnante pour l’entourage a la particularité que le patient occulte tout ou une partie de son hémicorps ; j’avais assisté au cas d’un patient s’étant rasé un côté de sa moustache !!!
Eh bien, en nos temps foldingues de la pensée matérialiste agonisante, nos hommes supérieurs sont totalement héminégligents, à force de déconstructions idéologiques et autres tournures de pensée totalement machiavélique et satanique contrevenant à toute pensée “ rationnelle “, leurs psychologies ne leurs appartiennent plus, ils ne sont que des laquais d’une pensée hautement malsaine de l’homme supérieur qui depuis 500 ans voulut être dieu ou satan !
Votre lecteur JC m’a fait découvrir René Thom, Thom qui écrivait à propos des présocratiques qu’ils avaient une profondeur de pensée que nous avons perdue … Eh bien, ce LOGOS, était originellement le principe chuchoteur de l’inspiration et de la maîtrise du destin, ce Graal ou cette âme soeur éternelle, ce principe dont les plus grands auteurs se servaient pour nous délivrer leurs oeuvres lumineuses … jusqu’à la révolution des lumières éteintes, et à l’apparition de l’intellectualisme échevelé délesté du principe de spiritualité innée !!!
 Seul Nietzsche avait redécouvert et expérimenté ce principe en notre époque moderne.
 

Pansage et essuyage ! ( suite )

Article lié : La maison lumière

patrice sanchez

  18/06/2022

Je me permettrais de reprendre un courriel adressé dernièrement à la communauté cervantine !
Mesdames et Messieurs de la communauté cervantine,
Je tenais à porter à votre connaissance une découverte quichottesque d’éternité, la révélation que Cervantès/Don Quichotte nous révélait le secret de son âme soeur éternelle dans ses romans !
Je suis Patrice Sanchez, l'auteur de “ Renaissance d’une apocalypse cérébrale “ ou mon odyssée sous le soleil de minuit de Nietzsche/Zarathoustra éditée chez l'Harmattan en 2016 ; six mois plus tard, j’entamais ma seconde odyssée après que j’aie découvert que Friedrich Nietzsche avait exhumé de notre inconscient collectif le principe d’éternité de la providence personnelle, un principe merveilleux délivré par la grâce de l’âme soeur éternelle ; depuis ce jour qui bouleversa le cours de ma destinée, je m'étais " mis dans la tête ", tel Don Quichotte, de mener ma propre enquête, une enquête de la renaissance des âmes soeurs éternelles !

Au cours de mes recherches, j’aurais découvert que les plus grands auteurs, depuis l’époque des présocratiques, étaient au fait de ce secret, de ce Graal de tous les Graal, qu’ils faisaient partie d’une élite intellectuelle qui était initiée aux secrets mystiques alchimiques et ésotériques, une élite telle l'ésotérisme chrétien, la religion johannite ; pour ne parler que des écrivains : depuis Homère, Dante, à la chevalerie avec les Templiers représentés sur les médailles et les pièces de monnaie allant chevauchant par deux en compagnie de leurs âmes soeurs éternelles inspiratrices et protectrices … sans oublier l’objet de mon courriel, le chevalier errant de la Mancha, Cervantès/Don Quichotte et son âme soeur éternelle, Dulcinée du Toboso, ce principe de l’inspiration providentielle, le Principe Christique de la Vierge Marie que l’ordre du Temple vénérait au plus haut point !

Une redécouverte d'éternité susceptible de bouleverser la face du monde des Hommes de bonne volonté comme Friedrich Nietzsche nous en avait délivré l'augure fantastique, et avant lui, Cervantès/Don Quichotte nous avait confié son secret d'éternité dans " le Voyage au Parnasse " !

Je vous prie d’agréer, Mesdames et Messieurs, l’expression de mes salutations les plus chevaleresques.
Patrice Sanchez

P.S.. Veuillez trouver trois pièces jointes : un extrait de mon manuscrit relatant ma destinée chevaleresque quichottesque, une présentation de mon manuscrit à l’intention du monde intellectuel et scientifique ainsi que mon texte : “ Providence personnelle, au nom de la renaissance des âmes soeurs éternelles. “

MON ODYSSÉE QUICHOTTESQUE
https://drive.google.com/file/d/1Ds1i0Vx-DWRFt0R1byLrcFksanO-MvoJ/view?usp=sharing


PRÉSENTATION DE MON MANUSCRIT
https://drive.google.com/file/d/1zg9t26_9e1TqDFhNqAyAATZgs9L45QE3/view?usp=sharing

PROVIDENCE PERSONNELLE, AU NOM DE LA RENAISSANCE DES ÂMES SOEURS ÉTERNELLES 
https://drive.google.com/file/d/101nHaAWNrHhx2EmHXAG7di1W3YMb38tW/view?usp=sharing


Le voyage au Parnasse, Miguel de Cervantès,
 Extrait : "J'aperçus Mercure, et à peine ses pieds ailés avaient-ils touché le sable trop heureux d'être foulé par un dieu, lorsque, roulant cent mille idées dans mon imagination, je vins me jeter à ses pieds, si beaux de leur ornement. Aussitôt le dieu disert me fit lever, et en vers mesurés et sonores, il commença à me parler ainsi : « Adam des poètes, ô Cervantes ! que signifient ce bissac et ce costume, mon ami ? » témoignant ainsi qu'il ignorait mon dessein. — Et moi, répondant à sa question, je dis : « Seigneur, je vais au Parnasse et, à cause de ma pauvreté, je poursuis mon chemin, accoutré de la sorte ». —Et lui à moi: « Ô esprit surhumain, dit-il, et supérieur à celui de Cyllène, sois comblé d'abondance et d'honneur ; car enfin, tu fus jadis un valeureux soldat, ainsi que le témoigne cette main mutilée. Je sais très bien que, dans ce terrible combat naval, tu perdis le mouvement de la main gauche, pour la gloire de la droite ; et je sais aussi que cet instinct surhumain qui fait battre ta poitrine, notre père Apollon ne te l'a pas inspiré en vain. Sur la croupe de Rossinante, tes ouvrages pénètrent dans les coins les plus reculés de la terre, provoquant les attaques de l'envie. Poursuis, rare inventeur, poursuis ta marche et ton dessein, et prête ton aide à Apollon, puissant renfort, avant que n’accourre la troupe infime de plus de vingt mille poètes avortons, dont la qualité est, pour eux-mêmes, un problème. Voilà que les sentiers et les chemins sont inondés de cette canaille inutile ; ils vont vers la montagne et ils ne méritent pas même de se reposer à son ombre. Arme-toi incontinent de tes vers, et mets-toi en état de poursuivre avec moi ce voyage ; apprête-toi pour la grande entreprise. Avec moi tu feras le trajet en toute sûreté, sans avoir à te préoccuper des provisions de bouche. Pour qu'il ne te reste aucun doute sur la vérité de mes paroles, entre avec moi dans ma galère, et tu y verras de quoi te rassurer dans ton étonnement ». Bien que tout me parût mensonge, j'entrai avec lui dans la belle galère, et j'y vis des choses dont le souvenir me ravit encore… “ 

Comme l'aurait dit ce cher Umberto Eco : Je panse donc j'essuie !

Article lié : La maison lumière

patrice sanchez

  18/06/2022

C'est malheureusement l'état affligeant de notre intellocratie qui au bout de  500 ans d'unique régne de la matière est arrivé au bout du bout d'une pensée qui se mord la queue en une autodéstruction systématique !
Et pourtant, je pense donc elle est âme soeur éternelle, ce secret d'éternité qui nous vient des présocratique, ce principe christique de la vierge marie de l'inspiration et de la maitrise du destin, que tous les plus grands auteurs connaissaient et que seul Nietzsche en notre époque moderne avait réussi à exhumer, , je suis en train de relire don Quichotte et son âme soeur éternelle, dulcinée du Toboso, il nous en parle et nous révéle son secret dans le voyage au Parnasse !

Le grain de sable divin

Article lié : Des vides-zombies aux vide-ordures

jc

  18/06/2022

Les nihilistes modernes qui forment le (très) gros des troupes de l'élite-Système ne passent pas si loin que ça de la réalité telle que l'entrevoit Thom, ils en passent même infiniment près:

"Si, comme l'a dit le poète [P. Valéry, Le serpent] : «... l'univers n'est qu'un défaut dans la pureté du Non-être ! », on doit penser que les objets, lorsqu'ils viennent à naître (ou à périr), sont les déformations génériques les plus simples du vide, du néant.".

Après maintenant plus de quinze ans de rumination presque quotidienne de la pensée thomienne, je crois que je commence à digérer cette citation.

Le titre renvoie à https://www.dedefensa.org/article/dialogues-3-le-grain-de-sable-divin

Au quart de tour.1

Article lié : Un désert déserté

jc

  18/06/2022

Une fois lancé (au quart de tour) et après avoir cité Victor Hugo, je ne peux m'arrêter sans "monter" une fois encore -je radote- en métaphysique extrême, c'est-à-dire en théorétique (1) (qui regroupe, selon Aristote, mathématique, phusis (physique aristotélicienne) et théologie).

Ces trois divisions de la philosophie théorétique figurent et sont reliées analogiquement dans l'œuvre de Thom:

- la mathématique et la phusis (p.32 de SSM, 2ème ed.) où la fonction différentiable indifférentiée et inspécifiée est associée à l'œuf totipotent et où le développement de Taylor est associé au développement de l'embryon;

- la phusis et la théologie (p.216 de ES) dans ce que j'appelle la tirade de Porphyre qui se termine par:

""Aristote a dit du germe, à la naissance, qu'il est inachevé. On peut dès lors se demander si tout en haut du graphe on n'a pas quelque chose comme un fluide homogène indistinct, ce premier mouvant indifférencié décrit dans sa Métaphysique; que serait la rencontre de l'esprit avec ce matériau informe dont sortira le monde? Une nuit mystique, une parfaite plénitude, le pur néant? Mais la formule d'Aristote suggère une autre réponse, théologiquement étrange: peut-être Dieu n'existera-t-il pleinement qu'une fois sa création achevée: "Premier selon l'être, dernier selon la génération".".

Dans mon commentaire "Poussée bipolaire" j'ai pointé l'opposition thomienne temps/espace, où le temps précède ontologiquement l'espace. Thom: "Dans de nombreuses philosophies Dieu est géomètre; il serait peut-être plus logique de dire que le géomètre est Dieu". La formule d'Aristote incite à paraphraser la citation "platonicienne" de Thom en la citation "pythagoricienne" suivante :"Dans de nombreuses philosophies Déesse est arithméticienne (c-à-d musicienne…); il serait peut-être plus logique de dire que l'arithméticienne est Déesse". (Ceci ne contredit pas, à mon avis, ce qu'écrit Guénon dans "Le règne de la quantité...", car celui-ci distingue soigneusement les nombres "sacrés" des pythagoriciens des nombres profanes (et profanés) des banquiers. Si bien qu'une lecture poussée de son œuvre permettrait peut-être d'aboutir à la conclusion qu'il a accepté implicitement la devise pythagoricienne ainsi paraphrasée: "Tout est musique, tout est nombre".)

Dans mon .0 j'ai noté l'opposition physique moderne/physique thomienne. Thom: "L'ambition ultime de la théorie des catastrophes, en fait, est d'abolir la distinction langage mathématique-langage naturel qui sévit en science depuis la coupure galiléenne.". Dans ce que j'ai lu de son œuvre je n'ai repéré que deux endroits où il évoque cette jonction: dans son article sur l'innovation (2) et dans un article-bilan à la fin de sa vie où il réintègre partiellement le giron des mathématiques classiques (3) (après s'en être très largement écarté).

Curieusement, c'est dans un survol mathématique à destination de musiciens -où je ne vois guère y être question de musique!- que j'ai trouvé une piste plausible de réconciliation entre les deux physiques (4). En voici un extrait (fin du chapitre 5, dans lequel la théorie des catastrophes élémentaires est classifiée "ADE"):

"Au bout du compte - après ce qui a été dit plus haut des discriminants de singularités isolées simples et des catastrophes en Géométrie symplectique - , on voit que la classification des catastrophes en toute dimension se ramène à celle des groupes platoniciens. Retour au Timée de Platon?".

La dernière phrase d'Esquisse d'une Sémiophysique est: "Seule une métaphysique réaliste peut redonner un sens au monde." (et Thom précise en introduction que cette métaphysique est, selon lui, minimale)...

1: https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ologie

2: que l'on trouva dans le Thésaurus de l'édition papier de l'EU.

3: « En mathématique pure, mes propres résultats n'allèrent guère au-delà de développements limités de certaines singularités de potentiel. Il fallut la pertinence de mathématiciens américains (Milnor) ou européens (théorie du déploiement universel, Grauert, J. Martinet) pour sortir la théorie de son marasme initial. Mon seul apport à la théorie mathématique fut d'introduire la notion de « déploiement universel » - corrigé peu après en versel par les collègues algébristes (Mather). Il n'y a pas de doute que des mathématiciens américains (Mather,Milnor), puis soviétiques (Arnold) ont apporté à la théorie des singularités des progrès décisifs. La vision de ces mathématiciens m'a fait comprendre combien la théorie des singularités a des origines profondes en mathématiques. C'est la rencontre de mathématiciens soviétiques comme Arnold (souvent férocement critique de mes procédés rustres) qui m'a fait comprendre à quel point la théorie des singularités tire son origine de structures profondes (Polynômes de Dynkin, carquois de Gabriel, théorie des tresses, immeubles de Tits). L'intérêt de la théorie des catastrophes est bien d'avoir attiré l'attention sur ces théories « profondes » dont la source reste (pour moi) bien mystérieuse.».

4: http://www.entretemps.asso.fr/maths/Livre.pdf