Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Kriegspiel

Article lié : L’insubmersible Poutine entre dans la danse

Théo Ter-Abgarian

  23/09/2021


Il est à peu près évident que la campagne électorale  de 2022 devra aborder de front non seulement les questions sociétales (Islam, immigration, narcocratie, sécurité etc..), mais aussi la question des rapports de la France avec l'OTAN. A priori le président de la république française se doit de défendre les intérêts du pays, et non de caste hors frontière. C'est bien ce qu'a fait le féal Macron en se trainant en vassal (voire en vavasseur, c'est à dire en vassal de vassal, car il y a un échelon entre, Merkel) aux pieds de Biden, protestant de sa fidélité au suzerain, jurant foi et hommage, comme au fin fond de la féodalité. Quand on dit que Macron n'est rien. Il n'est rien, mais il veut être réélu à n'être rien.
 Voilà pourquoi Macron est parti au secours de madame Le Pen, grâce à l'équipe de Gattegno, activiste macroniste connu de Paris-Match.  Le phénomène Zemmour commençait sérieusement à nuire au duel espéré : Kéké 1er contre la crémière. D'où la boule puante du numéro de Match du 23 septembre, destinée à désamorcer pas mal à droite et chez les électeurs de MLP, toute envie de se faire plaisir en votant Zemmour.   Cela dit, ce dernier semblait recruter pas mal chez les abstentionnistes récidivistes, j'ai mené une enquête de véritable reporter sur le phénomène Zemmour et j'ai bien noté parmi des abstentionnistes militants que leurs réponses étaient évasives et le regard fuyant quand je leur demandais "et voteriez-vous pour Zemmour ?"
Bref, l'hypothèse  d'un Zemmour court-circuitant MLP était loin d'être .... hypothétique. Ce qui voulait dire un duel en vue entre Kéké 1er et Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse. Certes, Xavier Bertrand est, lui aussi, perdant d'avance car avec son futur ministre de l'Intérieur , Gérald Darmanin, il pourra difficile de faire croire qu'il n'y aurait pas continuité, par ailleurs, ses aboiements contre les électeurs de MLP, avec promesse de leur "briser les mâchoires",  tout ça ne fait pas rêver la France profonde, je pense. Quant à Pécresse, plus crédible, la presse macroniste est parvenue à la minimiser, et le clan des députés LR pro-Bertrand, menés par Yves Hemedinger, s'emploie à lui fabriquer l'image de la candidate des bourges… 
Ce qui est fascinant dans ce kriegspiel c'est que la totalité du régime fait, en réalité, bloc, déjà, derrière Macron, cela va de la CFDT à la FNSEA, d'Estrosi à  Guédj. Ce régime, le plus totalitaire depuis 1945, peut se voir reconduit par tout l'appareil sociétal français. C'est ouvrir la voie à une oligarchie qui sera encore plus hargneuse au gain (ils ont un visage : les crétins nantis et les gourdes botoxées des gradins de Roland Garros) .
Paradoxe, madame Le Pen ne pourrait pas tenir une semaine,  n'ayant rien fait et pas même fait arracher un oeil à un seul  manifestant, elle aurait sur le dos  ce "front républicain" qui va de la CFDT à Estrosi ! 

Cela dit… Ce calme dont rêvent les petits et gros actionnaires de Pfizer, les accrocs du CAC40, le parti de l'Ordre, ce calme, finalement sera-t-il garanti par Macron II ? Il y aura calme si la population aura été écrasée économiquement, abrutie par les médias et la propagande,  travaillée par les divisons religieuses ou sociétales, ou gagnée par la pleutrerie, la veulerie, la paresse intellectuelle (voir l'émission de M. Hanouna, son équipe en meute hurlante contre le justicier solitaire Damien Tarel *). 

*TPMP, lundi 20 septembre 2021, à voir absolument, ce document résume notre époque à merveille, apprécier notamment l'entrainement du public à huer l'invité à chaque "punch line", ils appellent ça comme ça) . 
 

NYT

Article lié : Les sous-marins attaquent toujours par surprise

Abdel

  22/09/2021

Lire DeDefensa et lire plus tard que le NYT trouve que les francais vont trop loin , exactement comme vous le decriviez :

—Emmanuel Macron “s’attaque aux États-Unis”, analyse le New York Times. Le journal estime qu’il s’agit d’“un gros pari, même pour un audacieux”. L’auteur de l’article s’interroge : “Le président a-t-il suffisamment de cartes en main ?”—

https://www.courrierinternational.com/article/crise-transatlantique-sous-marins-australiens-new-york-le-drian-charge-de-nouveau-les-etats

Où est l'omelette ? Aux Iles Cayman ?

Article lié : Une étrange coalition de rencontre

Théo Ter-Abgarian

  20/09/2021

Nous sommes arrivés au terminus de la politique spectacle. Il est troublant qu'un couple de bourgeois d'Amiens, assez insignifiant, assez vulgaire, suant la vanité et le contentement de soi ait réussi à imposer leur spectacle à tout un pays. Ce devrait être un sujet de réflexion, tout de même. Certes, ce président VRP assure la gestion des affaires courantes qui lui sont assignées (destruction de l'appareil productif, vente à l'encan du patrimoine national, financiarisation…),  mais ce président qui n'est rien en tant que politique veut être tout en tant qu'artiste ;  c'est le syndrome Néron dont on sait qu'après avoir tout détruit eut cette formule macroniste : qualis artifex pereo ! Quel artiste périt en moi !  Macron, petit coq en costume près du corps se pavanant dans son tour de France, devant un public réquisitionné à applaudir (corps constitués et étiques groupies), ces hochets de pouvoir dont il se complait : jouer avec ses gardes républicains (jusqu'à faire des selfies avec !), l'ivresse des cîmes à circuler, à grande vitesse, en "visites officielles" en long  cortège de corbillards dans les villes du pays. La scénarisation par les médias du régime, est pathétique, maladroite que c'en est à pleurer, l'amateurisme s'est glissé partout, régime de stagiaires : les travellings du caméraman de l'Elysée… un poème : le travelling de Kéké 1er dans la cour des Invalides, numéro d'un risible, d'un grotesque, le ralenti de la marche du VRP président, c'en était atroce. Quel jeu d'acteur pathétique. Et atroce le fait qu'il y eut personne pour se gausser de ces pitreries, mais, bon, le pays de Voltaire, de Beaumarchais, de Flaubert  a bien perdu de sa causticité, le Canard Enchaîné est devenu un torchon macroniste, euro-niais, Charlie Hebdo, enferré, empesé dans son conformisme du faire barrage… Donc, personne pour  faire le constat que Kéké 1er est nu, vide, creux, inconsistant, insipide, flasque, gélatineux, qu'il n'a rien à dire, parce qu'il ne pense pas, sinon cette pensée médiatique, se limitant à la réaction, avec autant d'intelligence que celle de l'huître  répliquant au jet de citron ... Intelligence ! Et il y a toujours un journaliste soi-disant d'opposition, mais du genre à dire LA Covid pour LE Covid, le genre Apathie, pour nous dire que Kéké 1er est intelligent : "mais il est intelligent", c'est la formule qu'ils emploient ces crypto-macronistes, macronistes honteux. Mais de quelle intelligence s'agit-il ? L'intelligence du rat dans  le labyrinthe à la recherche du bout de gruyère ? On pense irrésistiblement à la question d'Orwell sur l'omelette, puisque depuis 5 ans il nous a fallu supporter le lancinant slogan macronien : "y a pas d'omelette sans casse des oeufs", mais où est l'omelette ????
Le clan Macron a passé 5 ans à casser des oeufs, on nous en promet 5  ans de plus. Et il n'y a toujours pas d'omelette sauf pour d'aucuns aux Iles Cayman…

A propos des multiples manières de percevoir

Article lié : Critique de la raison-subvertie

laodan

  19/09/2021

Afin de gagner en lisibilité j'utilise librement des extraits de votre propos d'aujourd'hui, ansi que de celui du 29 novembre 2014, dans le texte ci-après. (Sorry pour les accents manquants)
________________

La situation présente ressemble à celle de la fin d’un monde ... ce qui conduit à mettre en cause radicalement la place qui a été attribuée à la raison humaine depuis plusieurs siècles.

Si l’on a encore conscience d’avoir un devoir de penser l'on observe forcément que la production faite au nom du mythe du Progrès interfère directement sur tous les aspects de la vie et de l’existence de notre univers ce qui a comme effet une accumulation d’effets catastrophiques.  Face a ce constat il devient de plus en plus difficile de ne pas mettre en cause le facteur clef déclencheur de tous ces effets.  Mais qu'est cet effet ?

La “raison Occidentale” qui s’affirme à la fois triomphante et unique possibilité de sauvegarde du monde ne cédera jamais son rôle exclusif. D'ailleurs l’affrontement avec "l'autre" a déjà commencé. Mais le fait est que la réalité du monde s’oppose à la raison Occidentale et on distingue déjà quelques lignes de résistance qui transcendent absolument toutes les lignes idéologiques et tous les choix de la raison humaine. Il va de soi que la pensée de résistance sera nécessairement, en dehors des sentiers battus, en dehors de “la norme” de la Modernite qui est une quasi-vision du monde typiquement Occidentale. Aujourd’hui seule la sagesse nous permettra de nous extraire indemne de cette vaste maison de fous qu’est devenu l’empire de la Modernité et de sa raison. Et des informations que je glane il semble bien que la direction centrale Chinoise acquiesse avec ce constat.

Mais quelles sont “les raisons de cette position inébranlable de la Modernité” pour défendre ce système catastrophique ? Ces raisons se résument peut-être dans le mot “mystification” . Vous ecrivez que c'est le XVIIIème siècle qui arrange l’entrée en servilité de la raison humaine, qui prise au piège de sa vanité, a dú capituler.

Je crois personellement que le siècle des lumières s'inscrit dans la continuité de la rupture sociétale, avec l'ordre de la nature qui est la raison de la vie, ce qui fut occasioné :  
‒ d'abord au Moyen-Orient á la suite de la devastation causée par le changement climatique brusque à l'extrémité de la "Younger Dryas". Cette dévastation ocasiona une transition sociétale qui s'étala sur quelque 7,000 ans et qui finalement conclu avec l'émergence du modèle de "société de pouvoir" qui enfanta les civilizations…
‒ a la suite des croisades, dans le Sud-Ouest de l'Europe Occidentale, des produits de luxe volés, par les croisés aristocrates, sur les marchés Arabes occasionèrent une demande importante, par l'aristocracie Européenne, qui fut satisfaite par la suite grace au commerce au long cours entre le Sud-Ouest de l'Europe Occidentale et le Moyen-Orient.  Dans le contexte particulier de cette époque ce commerce au long cours aboutit a la conversion mentale des marchants a ce que j'appelle "la raison qui est a l'oeuvre dans le processus de transformation de l'argent en capital".  Cette conversion mentale fut d'après moi le facteur clef qui déclencha tous les effets qui s'accumulèrent au fil des siècles suivants.
 Le fait le plus remarquable durant la transition "des sociétés tribales" vers "les sociétés de pouvoir" fut la radicale divergence qui s'opera entre le Moyen-Orient et le territoire actuel de la civilization Chinoise qui s'étend sur l'ensemble du North-Est Asiatique. D'un coté une rupture radicale avec la raison de la vie et l'invention d'une nouvelle vision du monde. De l'autre une continuité jamais interrompue de l'ordre de la nature qui est la raison de la vie.  Le sujet de mon dernier texte "The Continuity of the Cultural field" est l'object de cette divergence et des parcours différents suivis après cela par l'Occident et la Chine.  Cette divergence enfenta deux visions du monde qui sont irreconciliables : la rupture Occidentale contre la continuité Chinoise.
Ainsi le siècle des lumières, et son rationalisme matérialiste, est-il au mieux l'apogée d'un processus qui fut initié quelques 6 siècles auparavent durant l'enfance de la Modernité. Mais  á force d'y penser il me semble que l'apogée de la raison qui émergea durant l'enfance de la Modernité semble plutot mieux coller avec les années mille-neuf-cent-septantes (B) et l'émergence de la postmodernité et du Néoliberalisme qui conduisirent l'Occident tout droit dans la folie sociétale, que nous observons présentement, et qui me semble être terminale pour ces sociétés.

En Occident l’évolution décisive du Siècle des Lumières fut comme un emportement soudain et décisif de l’esprit qui nous a conduit inexorablement à l'ère des Révolutions qui opérèrent une nouvelle rupture culturelle radicale en imposant les lumières du rationalisme matérialiste.  L'Occident pretendit annexer à soi-même la spiritualité du monde en la transformant à la mesure de son rationalisme et il se proclama ainsi comme la nouvelle et exclusive civilisation du monde (English speaking people would say that the beacon on top of the Western hill sent out the signal of its exceptionalism for all around the world to see and hear).

La raison Occidentale subvertie passa ainsi, de sa fonction d’outil extrêmement utile à la pensée, aux illusions de se croire démiurge du monde. Nous nous trouvons en effet engagés dans la périlleuse entreprise de soutenir le “déchaînement de la Matière”, qui est bien le nom de scène, de fer et de feu, de la Modernité-Tardive.

Mais dans l'intervalle nous avons découvert que l'humanité fait face au prédicament de "la grande convergence de la modernité-tardive".  Nous remarquons en effet que la Modernité occasiona une multitude d'effets secondaires qui, dans cette Modernité-Tardive, convergent et produisent un tas de feed-backs qui menacent la vie sur terre et ces feed-backs maintenant ...convergent avec la crise de la gouvernance-monde ( ‒ le piège de la dette et la plus grande dépression économique jamais connue  ‒ une corruption totale des sociétés Occidentales ‒ l'atomisation sociétale et la perte complète de cohésion des sociétés Occidentales ‒ et enfin le deplacement du centre de gravité du l'économie-monde de l'Ouest à l'Est).  J'utilise le concept de "la Grande Convergence de la Modernité-tardive" pour designer l'ensemble de ces convergences dans notre ère présente et je considère personellement que l'effet de ces convergences est du domaine de la nature et qu'il indique qu'un grand nettoyage de la surface de la terre a été amorcé qui va purger la terre des produits de la raison Occidentale (Occidentale parce que la Modernité a été le fait exclusif de la volonté, ou peut-être de l'inconscience, Occidentale depuis quelques 900 ans. Pendant ce temps nous ne pouvons que constater que le reste du monde fut un témoin non-consentant qui a subit dans la soufrance les affres de l'Occident).

En d'autres termes nos modes de vies sont menacés mais l'Occident est incapable d'agir. Dans ces conditions le fait que notre raison soit aux abois est un signe de sanité mentale.



Mais qu'en est-il de la Chine dans la périlleuse entreprise de la Modernité Occidentale ?

1.  A la fin des années 80 la Chine observait que le grand-capital Occidental avait decidé d'ouvrir les frontières de tous les états du monde afin d'élargir le domaine de ses investissements ce qui aurait comme avantage de multiplier ses bénéfices.  Dans un mouvement de gouvernance Tai-Chi il fut decidé d'ouvrir les frontières et d'accueillir les investissements é trangers. Deaux-milles cinq cent ans auparavent Confucius avait en effet remarqué qu'il n'était pas judicieux d'attaquer les nations etrangères pour enrichir sa propre nation. Il conseilla plutot d'organiser l'enrichissement matérial et intellectuel de la nation ce qui inévitablement attirerait les étrangers trop content en effet de pouvoir partager la richesse Chinoise en contre-partie de leur connaissances et de leurs richesses.  C'est ce que les Chinois déciderent de faire a partir de 1978.

2.  D'apres la banque mondiale la Chine dépassa les USA en terme de PNB calculé selon la méthode du "Purchase Power Parity" et ceci en l'an 2014. En 2021 le  PNB Chinois serait de l'ordre de 1,7 fois la taille du PNB des USA !  Il est maintenant estimé que la taille du PNB (PPP) Chinois va éventuellement atteindre dans un futur pas très lointain un volume 400 a 500 % plus vaste que le  PNB (PPP) combiné de l'ensemble des états Occidentaux.  
Ceci est percu par les Occidentaux comme étant une attaque par la Chine contre leurs intérets. Mais un esprit sain constaterait au contraire que le PNB (PPP) Chinois est dú  non  á une attaque par la Chine contre les intérets Occidentaux mais est dú en réalité  á :  ‒ la gouvernance traditionelle Chinoise qui se perfectiona en continuité au fil de 5,000 ans au moins ‒ et enfin de la taille de la population Chinoise qui forrme un marché largement plus large que celui des nations Occidentales.

3.  Le prédicament de "la grande convergence de la Modernité-Tardive" va necessairement rapidement relativiser de telles notions…  Peu de Chinois sont conscient á ce jour que leur rêve d'abondance matérielle sera de courte durée. La question qui se pose á ce point est "qu'elle sera leur reactions et comment la gouvernance traditionelle Chinoise va-elle répondre a ce defi ?".      
Ce qui, pour moi, est neanmoins notable a ce point est le fait que la direction centrale de l'etat Chinois est parfaitement consciente que l'avenir de l'humanité est en question (civilization ecologique et action réelle d'assinissement de l'air, de l'eau, et de la terre au travers du pays qui porte déja ses fruits). Mais la Chine est aussi engagée simultanément dans une défense de sa vision du monde, de sa civilization, et de sa nation contre ce qu'elle perçoit comme étant une aggression constante de l'Occident et donc ...son équipement militaire actuel.
A la difference de l'Occident, de la place d'oú j'écris ici a Pékin, il me semble que la Chine agit concrètement dans le présent et ce au vu d'une vision de l'avenir qu'elle tente, tant bien que mal, d'harmoniser avec la réalite de "la grande convergence de la modernité-tardive". 
 

La fatigue de l'Occident.2

Article lié : Notes sur la crise de la raison humaine (dde.crisis)

jc

  16/09/2021

De même que l'antique phusis (qui traitait de l'animé) est devenue physique moderne (traitant de l'inanimé), tchac; de même l'antique artisan est devenu le moderne technicien, retchac.

Adieu (c'est le cas de le dire!) aux cathédrales, place aux tours modernes (pas question pour moi de dire vive à propos d'édifices qui puent la mort!).

L'art se disait tèknè en grec ancien.

https://www.dedefensa.org/article/dialogues-3-le-grain-de-sable-divin

https://www.dedefensa.org/article/dialogues-4-lindividu-dans-lhistoire

 

La fatigue de l'Occident.1

Article lié : Notes sur la crise de la raison humaine (dde.crisis)

jc

  15/09/2021

Complément au .0.

Thom :

"L’ambition ultime de la théorie des catastrophes, en  fait, est d’abolir la distinction langage mathématique-langage naturel qui sévit en science depuis la coupure galiléenne.".

C'est le sujet de "Apologie du logos" (Hachette 1990) à propos duquel Thom écrit dans l'envoi : "Les quelques trente-cinq article réunis dans ce volume jalonnent le spectre continu sous-tendant l'ambiguïté du terme [logos]. J'aimerais faire comprendre à mon lecteur combien il est fécond de revenir à la source du logos, où une raison profondément une se revêt tour à tour de l'appareil mathématique(...) ou de la déduction verbale, langagière -non formalisée- du "bon sens".".

Thom  plaide ci-après sa cause (à ma connaissance sans grand succès jusqu'à ce jour):

"(...) on pourrait rapporter tous les phénomènes vitaux à la manifestation d’un être géométrique qu’on appellerait le champ vital (tout comme le champ gravitationnel ou le champ électromagnétique); les êtres vivants seraient les particules ou les singularités structurellement stables de ce champ; les phénomènes de symbiose, de prédation, de  parasitisme, de sexualité seraient autant de formes d’interaction, de couplage entre ces particules… La nature ultime dudit champ, savoir s’il peut s’expliquer en fonction des champs connus de la matière inerte, est une question proprement métaphysique; seule importe au départ la description géométrique du champ, et la détermination de ses propriétés formelles, de ses lois d’évolution ensuite.  Depuis Newton, la physique n’a fait aucun progrès dans la connaissance de la nature ultime du champ de gravitation. Pourquoi exiger a priori que le biologiste doive être plus heureux que son collègue physicien ou chimiste et aboutisse à une explication ultime de la nature des phénomènes vitaux, alors qu’on a  renoncé depuis des siècles à semblable ambition dans l’étude de la nature inerte?"

La fatigue de l'Occident

Article lié : Notes sur la crise de la raison humaine (dde.crisis)

jc

  14/09/2021

PhG : "Cette décadence, pour moi effondrement, que Mitchell appelle par ailleurs « la fatigue de l’Occident » " (https://www.dedefensa.org/article/de-lembarras-detre-ne).

Cette "fatigue de l'Occident" me renvoie au persiflage cher à PhG, et le moteur de recherche du site sur ce mot me fait découvrir cet article "Notes sur la crise de la raison humaine (dde.crisis)" de 2010 , article qui précède de quatre ans l'article éponyme du glossaire (article que j'ai jadis abondamment commenté...).

PhG situe au XVIIIème siècle le basculement de notre civilisation en contre-civilisation:

"Selon notre schéma propre (voir La grâce de l’Histoire), l’actuelle dynamique a pris son essor décisif à la fin du XVIIIème siècle, lorsque la prépondérance de la raison fut assurée, dans une période si nouvelle que nous la désignons comme la “deuxième civilisation occidentale”. Au constat du résultat auquel cette dynamique aboutit aujourd’hui, à l’heure de sa grande crise, nous pourrions aussi bien nommer la période “contre-civilisation”.

Scientifique de formatage initial, je situe personnellement cette coupure un peu plus tôt, à la coupure galiléenne, coupure pour moi aussi nette que celle d'une guillotine, qui remplace l'antique physique vitaliste (la φύσις -médecin se dit encore actuellement physician en anglais) par la physique moderne mécaniste : la Nature passe -métaphoriquement- sur le billot exactement comme Louis XVI : avant elle est vivante, après elle est morte, tchac.

Le passage du géocentrisme à l'héliocentrisme ne représente pas pour moi un progrès pour l'humanité -ce dont ne cessent de nous bassiner les progressistes- mais une régression aussi considérable que catastrophique, régression dont, selon moi, on voit les effets jusque dans la gestion de l'actuelle pandémie où des "scientifiques" plaquent sans discernement sur le vivant leur science mécanique et statistique (des vaccins validés par des tests en double aveugle…). À ma connaissance notre Terre est toujours le seul centre du monde vivant…

PhG : "Face à cette raison pervertie installée sur la catastrophe en train de se réaliser, il faut une pensée hors des sentiers battus, hors de “ses normes”. Il faut refuser de penser selon le diktat de la raison humaine qui est en train de fracasser notre civilisation.".

Qu'est-ce que penser? Pour Thom c'est intercaler des êtres intermédiaires -les concepts- entre les objets extérieurs et nos formes intérieures, génétiques. Là aussi la guillotine est passée, interdisant, en science moderne auto-décrétée objective, le recours à la subjectivité, niant la possibilité d'en appeler au rêve, à l'intuition, à nos formes intérieures, génétiques. Thom s'oppose à ce raccourcissement de la pensée en des termes qui, j'en suis convaincu, seront bien reçus par les logocrates :

"... en écrivant ces pages [SSM] j'ai acquis une conviction; au cœur même du patrimoine génétique de notre espèce, au fond insaisissable du logos héraclitéen de notre âme, des structures simulatrices de toutes les forces extérieures agissent, ou en attente, sont prêtes à se déployer quand ce deviendra nécessaire. La vieille image de l'Homme microcosme reflet du macrocosme garde toute sa valeur: qui connaît l'Homme connaîtra l'univers. Dans cet essai d'une Théorie générale des modèles [sous-titre de SSM], qu'ai-je fait d'autre, sinon de dégager et d'offrir à la conscience les prémisses d'une méthode que la vie semble avoir pratiquée dès son origine?".

Les physiciens modernes cherchent de plus en plus loin l'origine du monde (grands télescopes, maintenant en orbite -laboratoires spatiaux), c'est la recherche du trésor de Rackham le Rouge dans le macrocosme. Mais, comme dans Tintin, le trésor se trouve-peut-être dans notre microcosme, dans le bric-à-brac de Moulinsart, sous la forme d'un célèbre tableau de Courbet, et, pourquoi pas, on aurait peut-être là une façon de tester expérimentalement les idées morphogénétiques de Thom; idées que les scientifiques modernes refusent de prendre en compte par manque de validation expérimentale? C'est ainsi que j'interprète la citation suivante de l'immortel catholique Jean Guitton :

“Les émotions sexuelles violentes préfigurent l’état de l’âme ressuscitée. À l’intérieur d’une émotion extraordinaire du corps, on s’échappe du corps. Le coït me semble une pré-expérience de la résurrection”.

Quant à Thom il se borne à écrire dans la conclusion d'un court article du milieu des années 1960 qui figure dans MMM (très vraisemblablement écrit pour prendre date) : "La synthèse des pensées "vitaliste" et "mécaniste" en Biologie n'ira pas sans un profond remaniement de notre conception du monde inanimé." (Thom parle assez longuement de Galilée à la fin de sa vidéo (à partir de 38') où il est interviewé par Émile Noêl "La théorie des catastrophes" (vidéo que je qualifie de vidéo-testament): https://www.qwant.com/?q=vid%C3%A9o+ren%C3%A9+thom+%C3%A9mile+no%C3%ABl+th%C3%A9orie+des+catastrophes&t=web

Remarque finale. Dans la vidéo (46") Thom utilise la même expression que PhG dans cet article; à propos du même sujet :

PhG : "il faut une pensée hors des sentiers battus". Thom (46') : "Moi je prétends que la théorie des catastrophes n'a pas besoin d'être argumentée, il suffit de la comprendre. Mais le malheur c'est que la plupart des gens ne la comprennent pas, c'est trop difficile, ça sort trop des chemins battus".

Article lié : De l’embarras d’être né...

Olivier Le verseau

  14/09/2021


Les jours s’égrènent avec son chapelet de nouvelles de plus en plus absurdes...  
Comment peut-on en effet supporter le poids de ces vides inter sidéraux comme si la Physique avait perdu toute sa Raison ?  
Il est judicieux de se tourner vers la méta…physique pour garder son chemin . 
Et vous comprendrez que l’éloge vous est destinée. 
Mais sachez que vous n’êtes pas seul dans cette galère. Si cela peut être une consolation. 
Il est indéniable que sur-vivre est véritablement une gageüre (j’adore l’orthographe non rectifié comme tout anti moderne qui voudrait se faire respecter). 
Depuis une dizaine d’années (déjà ! Ou hélas seulement) date à laquelle , je ne sais plus par quel heureux hasard, j’ai découvert “de defensa”, j’ai trouvé dans votre projet méta existentiel et tous les écrits qui en découlent, une porte vers une nouvelle vision de notre Monde. 
Non que je sois sorti d’une complète ignorance pour entrer dans la connaissance. Comme vous le dites, je devrais plutôt dire vers “l’inconnaissance”... mais quel challenge !!! À l’heure des tout savoirs, gais savoirs (gay aussi ...wokes….etc…)  et tristes savoirs… 
 Si je n’achète plus de journaux papier, je ne peux passer un jour sans lecture d’articles issus de sites que l’internet nous donne encore la liberté de choisir. Je m’attache à ne pas m’empêcher de jeter un œil dans le rétro, c’est à dire vers les média de bonne compagnie , du “politiquement correcte” afin  de ne pas oublier la silhouette de l’ennemi de la pensée. 
Tant d’œuvres de fiction nous ont averti ,qu’un jour , un système prendrait le contrôle de nos pensées… Bien, nous y sommes, plus particulièrement depuis que les outils ont été fabriqués. 
Une personne qui pense est donc bien le contraire d’un zombie.  
Si nous pouvons nous défaire un instant (ou plus) de la gangue dans laquelle l’évolution historique nous a plongés, je veux dire, les pétrifications à connotations politiques colorées ou orientées, et dont aujourd’hui encore nous subissons les effets pervers, il est évident que nous pourrions transcender  les clivages et  placer les sapiens sapiens   soit dans le camp des zombies soit dans le camp des “non zombies”. On ne pourra pas dire que je suis raciste ou bien plutôt , certainement que si…
Tout cela pour dire que lorsque je me tourne vers tel ou tel horizon de lecture , de personnes qui pensent vraiment…aux racines politiques si différentes (c’est fou comme aujourd’hui nous sommes obligés d’utiliser des pléonasmes, des soulignements, …) le constat est saisissant :  il en ressort que :
nous sommes confrontés sans répit à un maelstrom de contre vérités, de contre valeurs, de remise en question de notre passé historique, comme si les philosophes , les "penseurs" depuis la nuit des temps s’étaient certainement trompés, que les dieux, de quelque obédience soit-on, s'étaient transformés en "bon pote"...
Nous sommes face au vide , aux vides : contraints de contempler le monde du spectacle où les derniers gladiateurs dans l'arène pseudo politique se querellent , nous faisant croire que la lutte vaut une chandelle ! Et une bonne droite et un bon gauche, et prends une du centre ! Fadaise! et sans panache aucun !

Ensablés que nous sommes dans ces temps modernes peut-on encore avoir l'âme chagrine ? Et si je l'ai, c'est en étant saisi par l'effroi face à la bêtise humaine !
Vous en donnez bien souvent M. Grasset une parfaite description! un autre chapelet sans fin…
Enfin, la covidomania dépressive nous amène encore plus près du précipice. Elle est comme la cerise sur cette immense tarte à la crème qu'est devenue notre société.
L'outil le plus pratique pour asservir le peuple (les insoumis, les déplorables, les sans dents,...)de façon définitive. Le placer en quarantaine aussi facilement que ça, par décrets tout simples.
Le masque, tout un symbole, de privation de la parole, de l'échange tout court, de privation de la respiration même.
La quarantaine étant le prémisse des camps d'internement…
Diviser pour mieux régner, etc…etc…
Si on m'avait dit qu'un jour je serai considéré comme complotiste…
Tout cela frise l'absurdité la plus complète !
d'où la "gageüre" du titre!

"Semper fi" à dedefensa


 
 

 

Film

Article lié : L’étrange cadeau d’anniversaire : “Covid9/11”

Alain Vité

  11/09/2021

Vous avez abordé le film "second civil war" à quelques reprises.

Un autre film peut vous intéresser dans cette veine : The last eagle scout, 2012.

Dans un monde "à venir" politiquement correct jusqu'à l'absurde, le patriotisme est un vice bientôt criminel et les boys scouts sont vomis, au point que  leur interdiction est au programme d'un candidat présidentiel. Un jeune homme veut quand même passer les épreuves de l'Eagle Scout, un parcours d'initiation exigeant. Il doit moins affronter les épreuves elles-mêmes que les obstacles politiques et concrets liés à la folie de cette époque.

Le film m'a paru plutôt de série B, inabouti et d'approche limitée, mais vous y trouverez peut-être des pépites.

Je n'ai pas pu le voir en entier, trop de clichés, trop de pauvreté et de choix faciles, je n'ai plus la patience.  Peut-être qu'en fait, il ne vaut pas d'être vu ; et peut-être oui, par quelqu'un mieux avisé.

Vous déciderez, ce n'était qu'une suggeston en passant.
 

Biblique quelque part

Article lié : T.C.-99 : Situation de notre effondrement

Jean-Yves Biquet

  10/09/2021

La situation que vous décrivez fort bien, et tout particulièrement sur les “Maîtres du Monde”, qui se voudraient architectes de notre destin,"me fait écho à un passage de L'évangile selon Philippe que j'ai lu par hasard récemment:
 « Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. » (Révélation 6:2).
"Les archontes croyaient que c’était par' leur puissance et leur volonté qu’ils opéraient, mais c’est l’Esprit Saint qui opérait en secret par- leur entremise, comme lui-même le désirait. La Vérité est semée partout, elle qui existe depuis l’origine. Beaucoup la voient lorsqu’elle est semée, mais rares sont ceux qui la voient récoltée."
 

Après l'effondrement intersubjectif

Article lié : T.C.-99 : Situation de notre effondrement

jc

  10/09/2021

PhG : "‘Même si c’est le seul fait objectif’ [l'effondrement], on conviendra en effet aussitôt qu’il est de taille et qu’il règle, consciemment ou inconsciemment, toutes les subjectivités de tous les individus du monde".

Un fait intersubjectif peut-il être considéré comme objectif? Pour les scientifiques courant principal, pragmatistes et/ou positivistes, la réponse est, selon moi, très certainement non. Ce n'est pas l'avis de René Thom, pour qui "Les situations dynamiques régissant l'évolution des phénomènes naturels sont fondamentalement les mêmes que celles qui régissent l'évolution de l'homme et des sociétés; l'emploi de vocables anthropomorphes en Physique s'en trouve foncièrement justifié" (cité de mémoire).

PhG : "Ce qui viendra ensuite n’est pas de notre ressort et encore moins de notre capacité, et ne doit par conséquent entraver en rien le jugement sur la réalité ni limiter l’action du jour et du jour d’après. Pour aborder ce domaine, souvent dans le secret de nous-même, la supputation passe à un niveau supérieur selon les croyances qu’on entretient (...)".

On entre là dans le domaine des prophéties. PhG a les siennes (cf. sa citation favorite de Pseudo-Denys l'aréopagite). Je rappelle celle de Thom :

"... en écrivant ces pages j'ai acquis une conviction; au cœur même du patrimoine génétique de notre espèce, au fond insaisissable du logos héraclitéen de notre âme, des structures simulatrices de toutes les forces extérieures agissent, ou en attente, sont prêtes à se déployer quand ce deviendra nécessaire." (Épilogue de stabilité structurelle et morphogenèse, 2ème ed.)

ni plus ni moins

Article lié : La noosphère (II) : Mythologies athées

Koui

  10/09/2021

Je n'ai pas remarqué que les athées soient moins vertueux, curieux ou bien imaginatifs que ceux qui croient aux Dieux immortels. Il faut avoir l'imagination de l'enfance pour croire au Pére Noel. Mais les adultes croient des choses tout aussi dénuées de fondement, ou bien font semblant d'y croire du moment qu'elles leur apportent les bienfaits attendus. Beaucoup de gens cherchent un sens à la vie. Bien souvent, ils croient avoir  trouvé quelque chose. C'est toujours stupide, mais cela peut être plus ou moins noble. De ce point de vue là, les athées ne sont pas pires que les croyants, mais ils ne sont pas mieux non plus. C'est comme si le juste et le vulgaire cherchait toujours une justification à leurs actions.

La trajedie afghane va commencer. Preparez vos mouchoirs et le pop corn.

Article lié : Crazy Woke Saloon

Koui

  10/09/2021

L'Afghanistan occupé par les USA n'était pas capable de nourrir ses habitants urbains. Ils étaient maintenu en vie grace aux dons de la "communauté internationale" qui esperait ainsi acheter le consentemment des afghans, et de façon marginale, par le traffic de drogue.  Maintenant que l'occupation étrangére est terminée, les nouveaux maîtres du pays n'auront plus accés aux dons étrangers et le traffic de drogue pourrait etre perturbé. Les talibans  sont au contraire soumis à des sanctions économiques déstinées à les punir, les soumettre et anhiler leur popularité. Leur gouvernement de terroristes n'étant pas reconnu, il n'y a plus de relations possibles avec leur pays. Ceux qui feraient affaire avec eux seront d'ailleurs jugés pour soutien au terrorisme.  L'économie des villes afghanes ne tenait que par l'apport de marchandises étrangéres, tandis que les éléveurs de chévres des montagnes étaient pauvres mais autosuffisants. Les talibans bléssés n'étaient pas soignés et ce sera aussi le cas des habitants des villes. Il faut donc s'attendre à un  désastre humanitaire de trés grande ampleur dans les villes afghanes, suivi par une émigration massive des urbains afghans. Pour des raisons légales, des millions de gens vont mourir ou devoir fuir à l'étranger. Il suffirait de fournir un peu de nourriture et de médicament pour éviter cette issue fatale mais ce serait transiger avec les principes et céder au Mal comme à Munich. Courage, préparons nous à contempler l'horreur avec churchillisme. Je vais me servir un whisky et un cigare.

Renversons les termes.

Article lié : Naissance du Complexe Racism(o)-Industriel

Georges Dubuis

  10/09/2021

L'industrie du communautaro complexe où  du complexe communautaire , une engeance qui qui, maintenant célèbre grâce à une Cassandre locale, veut tout mélanger en égalisant, une vraie usine à gaz remplie de complexes très singuliers, Dt Knock en perdrait son diagnostique !
Bons baisers de Bulga rie naturelle Mr  Grasset, ici seulement 14% de vac ....ciné

Proposition d'adaptation.......

Article lié : Naissance du Complexe Racism(o)-Industriel

Geo

  09/09/2021

"Complexe Racisme-Industrie" ou "Antiracisme-Industrie".
Ou encore user indifféremment de deux formes.