Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Qui veut la peau de la Russie ?

Article lié : Joe et son “complexe Hubris-Némésis”

Théo Ter-Abgarian

  18/04/2021


Joe Biden n'est rien, il suit, mais il marche en avant. Il est comme ce Charles du Tot qui commanda l'attaque du château de Bar-le-Duc en 1652, qui se mit en tête de l'assaut et qui fut tué net, "cette place était fatale aux ivrognes" conclua le duc d'York, futur Jacques II, qui y était. 
En réalité il y a une montée en puissance des fanatique du Reset. Les GAFAM+ (le "Magma") qui tiennent maintenant le complexe militaro-industriel d'une main de fer n'ont que faire de la nation US, puisqu'ils la dominent ; elle ne sert, cette nation, qu'à louer ses moyens de coercition.  C'est la dernière vocation  des pouvoirs souverains,  exécuter les basses oeuvres des GAFAM+.
Or, il faut en finir avec la Russie. Tout le monde l'a compris.  L'objectif est avant tout la mainmise sur le sous-sol de l'est russe, l'Eldorado sibérien. Peu exploité et, visiblement, immense réserve énérgétique et immense réserve des matières premières, avec un rapacité impossible à maîtriser les GAFAM+ veulent avoir et "ce dans les plus brefs délais" ces biens qui, par une institution de leur imaginaire, LEUR REVIENDRAIENT DE DROIT !  ILS savent faire, savent explorer savent exploiter , le Russe, non.
Nous allons assiter à une montée de la tension, car la Russie a commis l'erreur de vouloir animer un contre-pouvoir face aux globalisme, celui du souverainisme national. Voilà un second motif, pour mettre à bas la Russie, et non des moindres. Là aussi le calendrier impose sa loi d'airain.  Tout se précipite, le front ukrainien relancé, la propagande belliciste en ex-"démocraties populaires", l'intallation de Soros en Arménie avec Pachinian, menées subversives en Bielorussie,  opération Navalny, envoi de conseillers militaires à Idlib…. Et tout ceci avec l'assentiment du duo décadent Macron-Merkel qui, sans le savoir, sans le présentir -car, comme ces dirigeants qui n'ont pas d'enfants, ils ne voient pas plus loin "que le bout de leur nez"-  livrent l'Europe à un futur chaos sans nom… L'interdiction du vaccin russe, par l'Agence Européenne du Médicament, n'est  pas seulement misérablement mesquine, elle est un  encore un scandale de plus de la gestion du Covid-19, par l'UE…
Et, de nouveau la presse du régime va nous abreuver de tremolos "citoyens  et démocratiques" sur l'illibéralisme russe. Avec tirade de Théramène sur le sort du douteux Navalny pendat qu'AVALNY e  iusezrile
  ils e  le vom,r aginacapic r   -ils 
Russophobie BBHL  i

Le sérieux du gorafi

Article lié : Scènes ordinaires du “Bordel Lives Matter

Didier Favre

  18/04/2021

Le capitalisme woke est une tentative extraordianire de reprendre les rênes du pouvoir dans les coeurs de la population de toute la planète. Poliment dit, c’est un essai maladroit. L’antiracisme n’est qu’une distraction commode permettant de canaliser toute cette folie dans une agitation divisant toute la population en groupes se haïssant mutuellement et bloquant toute évolution de la société. Il n’est qu’une forme de wokénisme appliqué à la couleur de la peau. Les autres catégories de victimes sont des variantes de ce même phénomène. Cela donne toute l’importance de cette idéologie sommaire mais efficace.

Votre article décrit bien la folie US de notre temps qui en résulte. Pour la partie délire US de votre texte, Frédéric Lordon vous répond avec un très sympathique morceau de critique de la raison gorafique centré sur la France.

https://blog.mondediplo.net/critique-de-la-raison-gorafique

Il élargit le bordel US à toute l’élite française. Nous vivons des temps intéressants. J’aimerais pouvoir rire de tout cela mais « Bref, nous sommes sérieux. »

Je suis curieux d’une chose. Les attaques des Noirs contre des Asiatiques n’ont aucun sens pour moi. Je me demande si cela n’exprime pas une haine solide des premiers contre les seconds. Les Noirs échouent fièrement et attribuent cet échec au racisme. BLM y trouve sa force. Les Asiatiques réussissent tout aussi fièrement mais ne parlent pas de racisme. Ils contredisent BLM et co sur le centre de leur foi woke. Je ne formule ici qu’une hypothèse sans savoir ce qu’elle vaut.

Du King aux National-Start-Upers

Article lié : BLM à l’ombre de King

Théo Ter-Abgarian

  15/04/2021

 


Du King aux National-Start-Upers, le raccourci est rude. Mais… non ! .. L'ère de Martin Luther King,  c'était tout bête, c'était l'odieux MONDE D'AVANT ! Le monde qui avait une prespective….

Et tout cela m'est venu du spectacle de ce matin au Monoprix. 
A mon Monoprix, il y a deux sorties, une avec quatre caisses, dont une seule est tenue par une caissières, et une autre avec une demi-douzaine d'automates.
C'était très instructif, ce matin, il y en avait trois,  trois national-start-upers, qui besognaient (le terme n'est pas trop fort, mais cru, certes) leur automate.  Côte à côte, fallait voir. Des trentenaires  minces (ils s'entretiennent),  presqu'étriqués, look Kooples ; il y en avait un avec un gilet en boudins de plastique luisant, des lunettes carrées dans les cheveux, des cheveux faussement ébouriffés par la magie du gel. Le deuxième avait une casquette américaine avec les coordonnées de la police de New York brodées dessus , les tempes parfaitement rasées, mais on devinait qu'il y avait sous la casquette une moquette de poils;  lui aussi était comme coincé, dans une étroite veste de sky ; le troisième  portait une couette sur la nuque et un jean slim. Tous trois avaient les mêmes baskets blanches effilées et une barbe proprette.  Je les ai donc regardé faire avec une vive curiosité, pianotant sur leurs automates, côte à côte, comme des Chopin du clavier, exécutant des virgules sur l'écran avec des index  de winners . J'ai senti qu'ils poursuivaient là des heures passées sur des consoles de jeux vidéo. Certes, concentrés, sérieux,... mais, ma parole !... Ils jouissaient !  C'est qu'ils étaient contents d'eux, ces clones , ils se sentaient "in", du monde d'après…  Et ils devaient la penser "out" la caissière qui trimait, à dix pas de là.  racines de cheveux blanches, le regard las, LE MONDE D'AVANT !!!  En fait, non, ils ne l'avaient pas vue,  elle leur était moins parlante que leurs  automates ;  et, même, c'était curieux à voir, ils ne se voyaient même pas l'un l'autre !  trop concentrés par leur activité libidinale, alors qu'ils étaient, pourtant, tant faits pour constituer un petit cercle LREM, pour, éventuellement, le jour venu, cracher sur la caissière, une "populiste", très probablement.     
 

 

What is really the..... FUCK

Article lié : BLM à l’ombre de King

Georges Dubuis

  15/04/2021

Je ne peux résister à vous donner les racines de ce mot qui m'a été donné par des amis anglais & oui çà peut se faire & c'est très clair.
F pour fornication
U pour under, sous.
C pour consent, consentement
K pour king, roi
En français….droit de cuissage
Faut venir en Bulga rie pour entendre & écouter le bonheur de nommer les choses….la distance c'est la classe.

Article lié : Renaud Camus aux USA

Théo Ter-Abgarian

  13/04/2021

Qui veut déconstruire ? Who wants to deconstruct ? Qui veut faire table rase, la tabula rasa ?
n fait, c'est assez simple. Il suffit de voir autour de soi, moi, j'ai C***, militant strasbourgeois EELV, il a échoué en tout, mauvais en tout au collège, au lycée, pas par révolte, par paresse, d'ailleurs, il ne lisait pas, il n'allait pas au théâtre, pas au cinéma, a glandé en fac, a embobiné une jeune allemande architecte, lui a fait un enfant, il est logé et nourri. Son père, industriel, lui a acheté un appartement à 5 minutes de la cathédrale.  Mais il déteste son père, c'est un trou du cul, dit-il. Lui, il glande toujours, il conchie les gilets jaunes, ce sont des fachos, des populistes, a-t-il conclu avec sobriété, sa sobriété de vocabulaire et de pensée. Puis, six  mois après, on le voit aux samedis des gilets jaunes, pas le moins actif, il a confectionné une pancarté avec un slogan définitif, et il a les carotides turgescentes à force de crier des solgans définitifs.  Et il continue à glander, à ne pas lire, une voisine le surprend à fouiller dans ma poubelle. Il lui dit : ce mec doit être d'extrême droite.  La fille lui dit : ça va pas ? ça grouille d'allogènes chez lui. Lui, maintenant, il a viré antifa, carrément, il colle de minuscules affichettes rouges et noires, avec des slogans qui se veulent très méchants et très contre contre.  Il dit à Arminé : avec ta tête de métèque, fais gaffe, tu peux te faire cogner par des fafs.. Si on te touche , tu me le dis, je règlerai ça... Arminé répond : t'occupes, j'ai un gros bras à la maison, je n'ai pas besoin de tes services.  Il n'a pas été content,  mais il glande toujours.

En réalité C*** a un QI, très très faible, il est même plutôt  à plaindre. L'ennui, c'est qu'il est méchant, il fait penser à ces clebs dans  les lotissements, qui font des bonds incroyables en aboyant à la mort, bave aux lèvres, derrière leurs grilles. Pour peu qu'on s'arrête à les regarder,  c'est l'acmé des forces mauvaises. C***, c'est ça,  il faut détruire ce qui le remet à sa juste dimension, à savoir : rien. Donc, faisons table rase de Virgile, Ronsard, Khayyam, Versailles, Palmyre, Hatra, Le Caravage, Simon Vouet, Georges de La Tour , des arbres centenaires, des horizons sans éoliennes, des entrées de villes sans ZAC, Quéribus, Peyrepertuse, Puylaurens, Montségur... Tout doit disparaitre dans une schadenfreude débridée.
Rappel ce n'était pas des Noirs mais des Blancs, des C***, comme mon voisin, qui ont jeté, à Bristol, dans le canal la statue d'Edward Colston (qui n'est certes pas mon idole, mais de ce geste primitif qu'en tirer comme leçon ?).

Article lié : Vision du Pentagone-catastrophe

Rose-marie Mukarutabana

  13/04/2021

Didier Favre:
"Le politiquement correct exige de ses adeptes une totale réécriture de tous les esprits humains à son image. "
En voici un bel exemple.
On demande a l"US Airforce si elle compte vraiment faire piloter ses avions de combat par des pilotesses enceintes:
Oui, repond-on, sauf en cas de grossesse avec complications.  Pour eviter qu'elles perdent des points, nous comptons "reduce barriers on pregnant aviators who perform flight duties and have uncomplicated pregnancies…  to keep performing flight duties during their pregnancy, maintain currency, and prevent postpartum requalification training."
Le gugus ne voit rien d'incongru a ce qu'une femme enceinte fasse des culbutes aux manettes de son combat jet.
Mais voyons, remarque un internaute, dans les parcs d'attractions, les montagnes russes sont interdites aux femmes enceintes !
Mais qui, parmi les chefs militaires, s'autoriserait  aujourd'hui a prendre en compte ce genre de contradictions? 

Vision du Pentagone-catastrophe

Article lié : Vision du Pentagone-catastrophe

Rose-marie Mukarutabana

  13/04/2021

Un petit article qui, sur le mode du conte animalier, dépeint le quotidien actuel des l’armées américaines.
Chihuahuas, Poméraniens et autres caniches réclament l’admission dans l’armée, car il est scandaleusement discriminatoire de privilégier la seule race des bergers allemands…
L’armée s’exécute.
Résultat: les nouvelles recrues étant inaptes à l’entrainement habituel, on les laisse flemmarder en dégustant des friandises canines en attendant le prochain cours de diversité. Les chefs sont ravis:
“Military leaders confirmed the current plan is just to invite every breed of dog and hang out, eat doggy treats, and have a good time while taking diversity courses.”  https://babylonbee.com/news/in-push-for-diversity-military-canine-units-to-give-equal-opportunities-to-chihuahuas
 

L'âme des crises-objets

Article lié : Immobile à une vitesse folle en pleine accélération

jc

  13/04/2021

Coïncidence de l'immobile et du mobile (du temps-aïon et du temps-chronos), de l'ordre et du désordre, de la connaissance et de l'inconnaissance…

La fin du texte de PhG (à partir de "Que reste-t-il alors?") me renvoie à l'article de Thom "Structure et fonction en biologie aristotélicienne" (AL) dont il est dit en tête de chapeau que "c'est probablement l'un des exposés les plus complets du programme de constitution d'une biologie théorique". Cet article présente en effet pour moi des affinités avec la conception que PhG a des crises/catastrophes (ces termes sont pour moi synonymes), à la condition d'associer fonction et tourbillon (la fonction d'une structure crisique étant de tourbillonner…). Extrait :

"Il est de l'essence de la fonction de fonctionner… même si parfois la fonction ne fonctionne pas. De ce point de vue le terme fonction se rapproche linguistiquement de la forme du gérondif (le doing anglais). On peut métaphoriquement représenter le concept de fonction par une fronce d'hystérésis associée à l'opposition de deux temps : un temps "a-temporel", une éternité vide d'évènements, ce que les Anciens Grecs appelaient aïon, et un temps qualitativement spécifié, chronos, celui qui est porteur d'évènements catastrophiques et où se déroule l'exécution d'actes. Toute fonction apparaît alors comme un pli des temps sur l'espace-temps.

On peut réduire (par la transformation de Van der Pol) la fronce à un cycle périodique [mon association tourbillon/fonction…] centré en un point qu'on appellera l'âme de la fonction."

Pour moi l'âme de la fonction (biologique) apparaît alors dans le cas de la catastrophe fronce comme la crise-sujet, centre organisateur qui régit les deux crises-objets que sont le passage à l'acte (de l'aïon au chronos) et le retour à l'état de puissance (du chronos à l'aïon), Thom donnant l'exemple de la contraction d'un muscle suivi de son retour au repos. Mais, avec des catastrophes plus complexes, l'âme de la fonction a charge de réguler un plus grand nombre de crises-objets. C'est le cas avec la catastrophe "sexuelle" ombilic parabolique, la plus compliquée des catastrophes pouvant, selon Thom, se réaliser dans notre espace-temps 4D. L'ombilic parabolique comme le septième barreau (la fronce étant le deuxième (1) ) d'une échelle [de Jacob?] qui en comporte une infinité au sommet de laquelle trônerait l'âme du monde où coïncideraient mobilité et immobilité, ordre et désordre, connaissance et inconnaissance?

Héraclite : "L'harmonie suprême est coïncidence des contraires".

(1) Pour Thom l'assertion de nature translogique "le prédateur affamé est sa propre proie", liée à la catastrophe fronce, est à la base de l'embryologie animale, et, pour moi, le Système est un prédateur perpétuellement affamé. La crise actuelle se terminera-t-elle ou non par sa destruction? Cf. la vidéo-testament "René Thom & Emile Noel la théorie des catastrophes" (disponible sur la toile) à 33'.

Cyclones

Article lié : Immobile à une vitesse folle en pleine accélération

Théo Ter-Abgarian

  11/04/2021

Tourbillon, cyclones…. Tournis vibrionesque… la situation actuelle dans tous les domaines est prise dans un mouvement brownien, dont on perçoit vaguement qu'il va s'arrêter, mais comment ? Je vous laisse deviner, car cela s'arrête toujours… Heureux sont ceux qui contemplent le spectacle sur leurs gradins, le postère délicatement posé sur un coussinet de  mousse, comme à Roland Garros. Le carburant de tous les déchainements, c'est la haine… Regardez, même, le pape dont le métier -parait-il- devrait être de jouer le bon pasteur et prêcher l'harmonie (mais, certes, c'est un concept de la Grèce antique, horriblement païenne), bref, ce pape n'est que le concentré de tous les dirigeants du Monde Global, leur digne représentant, ne le considérons maintenant, plus que comme tel ; si l'on détaille bien ses traits, son faciès, sa sainte colère ! On comprend qu'il veut partir en croisade. Mais une croisade effarante, la croisade de ses règlements de comptes, oui, des règlements de comptes… Ce pape nous crache tous les jours sa haine, de ce qu'il n'aime pas, il veut que tout le monde sache qu'il n'aime pas. Il n'aime pas le son des cloches dans la vallée, Jeanne d'Arc et son front étoilé, le parfum d'une nuit d'été, le sourire de l'ange d'Amiens, Mignonne allons voir si la rose, les Montjoie Saint-Denis, les "Bois ton sang, Beaumanoir, ta soif te passera", les alérions de Vaudémont,  les  sonnez hautbois resonnez musette !, les Il était une fois, les Nous n'irons plus au bois, non… Là, il est d'accord, que nous n'aillions pas au bois…Il aime, si, si, il nous le dit, il aime le pourrir ensemble, l'écriture inclusive, les tags de la rue  Desnoyers, les gros derrières en jean de la rue Myrha,  les ONG start-up-s, les  éoliennes qui fauchent les dernières grues de Lorraine, Hanouna, Macron, BHL, Sollers, Rihanna, il aime le vent mauvais que se lève, qu'importe s'il est de pestilence, mortifère, déjà puant la putréfaction des âmes déjà mortes, dont l'infection s'avance comme un dégât des eaux, envahissant,  décharnant tout -même les dernières tendresses humaines-, c'est la  cavalcade des  quatre cavaliers de l'Apocalypse, ô orages désirés par ceux qui rampent à la traine, derrière, fantassins hébétés  et blafards de la Cancel Culture.  Le mouvement brownien s'arrêtera et ils resteront ce qu'ils sont, c'est à dire, c'est à dire  ? Mais les autres, que deviendront-ils…et, s'ils disparaissent, quel sens à leur vie se donneront les browniens de la haine ?

AOC et la piste du fric de l'establishment

Article lié : RapSit-USA2021 : Incursion d’AOC en CIA

jc

  10/04/2021

"La membre du congrès américain (députée) Alexandria Ocasio-Cortez (AOC), qui fit l’effet d’une bombe lors de ses premiers jours en fonction en dévoilant la “Nouvelle Donne Verte” pour réorganiser complètement l’économie américaine à un coût qui sera probablement de l’ordre de 100 000 milliards de dollars, n’est pas non plus sans guide avisé. elle a ouvertement admis qu’elle s’est présentée aux élections à l’instance d’un groupe appelé Justice Democrats. elle a dit à un journaliste dans un entretien: “Je ne participerai pas à cette élection si ce n'était pour le soutien de Justice Democrats et de Brand New Congress. Euh, en fait ce furent ces organisations, JD et BNC, toutes deux qui m’ont demandé de me présenter. Ce sont elles qui m’ont appelé il y a un an et demi…” Maintenant, en tant que députée, les conseillers d’AOC incluent le co-fondateur de JD, Zack Exley, qui fut un Open Society Fellow (NdT: George Soros) et fut financé par, entra autre, l’Open Society Foundation de Soros et la Ford Foundation (NdT: gestion et intérêt Rockefeller) qui créèrent un prédécesseur à JD pour recruter des candidats triés sur le volet pour participer aux campagnes électorale et être élus députés."

https://leblogalupus.com/2019/10/26/le-climat-et-la-piste-du-fric/ 

Source: Climate and the Money Trail Traduit de l’anglais par Résistance 71

Terminus Weyhe-Biden, tout le monde descend !

Article lié : RapSit-USA2021 : Mégalomane “on steroids” ?

Théo Ter-Abgarian

  08/04/2021

Je me suis demandé pourquoi la bande dessinée d'une certaine Birgit Weyhe (Lebenslinien) a été couronnée de lauriers en Allemagne, dont "le prix le plus prestigieux du monde germanophone, le Max und Moritz Preis". Est-ce la qualité des images ? Non, c'est sinistre, malhabile, sans âme, indigent… (niveau 1ère année des Beaux-Arts, avec redoublement assuré). Est-ce pour la qualité des petites histoires racontées ? Non, une floppée, correcte ad nauseam, de bondieuseries gluantes et poisseuses de bons sentiments, répétitives  à vous donner le tournis, c'est le degré zéro de la narration. Alors pourquoi ?  Et pourquoi les Goethe Institut de par le monde le distribuent  gratis, grâce au financement du Ministère Allemand des Affaires Etrangères… C'est bien que c'est là, seulement, ce que peut dire cette Allemagne qui n'a rien à dire en manière de propagande.  Quelques perles : Zahi le Somalien : quand on lui demande ce que signifie pour lui être chez soi, il n'a pas de réponse… Gianni : Elle ne saurait dire en termes géographiques où se trouve son pays, elle se sent là où est sa famille… Gunther : il récuse la notion de patrie : elle n'apporte que du malheur…David : il veut vieillir loin des nations et du chauvinisme…Dinny :  elle ne veut à aucun prix retourner en Allemagne et rompt tout contact avec ses parents (Rappel : c'est diffusé par le ministère allemand des affaires étrangères !!!) ... Ina : "sous peu elle donnera le jour à un autre petit cosmopolite"... (Ina, en 1983, quitte l'Allemagne, ses enfants ne parleront que quatre langues : "islandais, hébreu, anglais et portugais" -on notera que le Goethe Institut déconseille d'apprendre l'allemand !!!)... ou, encore Evin : "pour Evi, se sentir chez elle n'a jamais été lié à une nation… (l'image -on ne sait pour quoi- représente une chope de bière-) ... mais au fait d'être entourée de ses enfants, de ses affaires, dans sa maison." (l'image représente la coupe d'une maison rikiki comme une niche, la niche Ikéa que Merkel propose pour tout habitant de cette foutue Terre -l'Audi n'est pas sur l'image).
Bref, pourquoi s'appesantir  sur "ça" et quels rapports avec la bidenian way of life ? Parce que tout y est dit, et que, derrière le discours mielleux,  sourd une haine violente, archaïque, contre la langue, parce que la civilisation, la culture, le cadre de vie, la douceur des paysages, l'harmonie des villes (c'est vrai que l'Allemagne, grise et bétonnée, ne peut qu'être envieuse de la somptueuse Italie, mais la preuve que NON !!!!)... Tout ça, ça n'existe pas, ce qui existe, l'idéal que l'on vous assigne, c'est la maison Ikéa et son univers clos de consommation et d'existence d'hominidés. Faute de penser printemps, pensez petit, pensez tout petit (nous les oligarques-laquais et  les GAFAM, nous gérons le reste). C'est la maison Ikéa contre la communauté (les vrais autres), c'est à dire la nation. Biden veut abolir la nation, comme il veut abolir tout organisation humaine puvant faire front à la conjuration des GAFAM et des prédateurs de tout poil (dont, en premier, le complexe militaro-industriel -qui va nous entrainer dans une Apocalypse tout à fait certaine).
Le message de Biden et des autres chiens d'Hécate, c'est restez dans vos cahutes Ikéa, croissez et multipliez nous avons besoin de consommateurs pour le taux de croissance. Mais c'est vox clamantis in deserto, car les populations du globe tendent uniformément, inexorablement, à l'incapacité physiologique d'agit et de réagir, retour à l'arc réflexe, aux comportements vieux mammifères, relisons Laborit, il y  a tout dedans…
Car que proposent le clan des Biden-Harris ou le Goethe Institut : Néanderthaliens, restez dans vos grottes à vous épouiller en famille, sutout en famile, ne pensez pas plus large, société, nation... Vous avez le droit à la diversité, oui ! oui ! Invitez un islamiste somalien,  un joueur de neÿ iranien,  un opposant birman… Mais de grâce laissez les affaires du monde à ceux qui les ont prises.
 

Wokenisme et russophobie, les prémonitions d'Emmanuel Todd

Article lié : L’Ukraine aux couleurs du wokenisme

Luc Meystre

  07/04/2021

Vous dîtes, avec raison : "Je comprends mal (...) pourquoi et comment l’on ne fait pas le lien entre cette soudaine résurgence du sentiment de guerre (...) qui s’exerce contre la Russie (...) et la démence qui s’exprime dans le mouvement du wokenisme".

Il existe au moins un grand intellectuel ayant pignon sur rue - un vrai, pas un zombi système décérébré - qui a fait ce genre de lien : c'est Emmanuel Todd. Dans un article de 2019 repris par le site "Les Crises" à l'adresse suivante :  https://www.les-crises.fr/burke-la-russie-et-les-transgenres-par-emmanuel-tod/, Todd écrit en effet : " Quand on lit la presse anglo-américaine, s’y manifestent actuellement deux grandes pentes d’irrationnel : la place disproportionnée accordée au débat sur les transgenres et l’hostilité viscérale à la Russie (...) Le devoir d’un chercheur est d’essayer de voir s’il n’existerait pas un lien entre ces deux obsessions. Or, il y en a un, évident : ces dernières années, les questions de mœurs ont fait irruption dans les relations internationales – tout particulièrement lorsqu’il est question de la Russie. Au lieu de parler d’équilibres militaires et stratégiques, on s’est mis à reprocher à la Russie son homophobie (dans un contexte, rappelons-le, où le grand ami des Etats-Unis est l’Arabie saoudite !) ".

Todd conclut son article ainsi : " Je pense que la raison pour laquelle la Russie est tellement haïe, ce n’est pas du tout parce qu’elle est menaçante en termes géopolitiques. Elle agace un peu par son rétablissement géostratégique et militaire, qui ennuie beaucoup les vieux géopoliticiens gâteux du Pentagone, mais rien là d’insurmontable. Si la Russie suscite une telle aversion, c’est que parce que c’est un pays prudent par rapport à un monde occidental qui, lui, est peut-être en train de devenir imprudent. Et qui, pour se rassurer, ne désire rien tant qu’entraîner tout le monde avec lui – dans l’inconnu. "

Apraxie amyloïde

Article lié : L’Ukraine aux couleurs du wokenisme

Théo Ter-abgarian

  06/04/2021

Biden fait bouger les lignes mais ce sont les lignes de front !

Tayot ! On rouvre tout les fronts :  on recommence la Syrie ! On achève le Yémen ! On étrangle un peu plus le Donbas ! On mine la Biélorussie. Viva la Muerte et santé pour tous (mais priorité aux actionnaires de Metal Shark) !
On est arrivé au moment précis où, après le terrain plat, le poids lourd aborde la descente. Les freins ont lâché, ça descend de plus en plus, et de plus en plus vite.  Ils sont en mode apraxique, les commandes ne répondent plus à l'unité centrale, les neurones et les synapses sont engluées dans la pâte amyloïde, mais c'est pourtant l'epectase, l'ivresse, d'ailleurs ils sont portés sur les bas-côtés par des foules enthousiastes, lesquelles sont grotesques, ça danse le groove de Kalamala Harris (quoi de mieux ?), masses béates et niaises,  leur victoire finale (quelle victoire, de quoi ?, pour quoi ?) est à portée de main,  non ?... Ils sont tous là, et ont même fait place aux minorités, startupers speedés et deshabités, white trash-s en voie de rédemption (virtue signaling), traders, pitt-bulls médiatiques, micro-stars et people à chair blette et botoxée, enseignants sans savoir,  chercheurs sans trouvailles, politicards véreux menaçant la décomposition et hérauts séniles du Monde Libre, tellement libre que nous n'avons pas vu de monde aussi contraint, aussi plombé dans une rigidité que seuls connaissent les médecins légistes dans leur macabre besogne.
 

Merci

Article lié : Lavrov dénonce le “racisme antiblanc” aux USA

Kevin

  05/04/2021

Merci encore pour cet article et ce positionnement. La stupidité, la morbidité  psychologique et la violence wokeniste sont insupportables et elles trouvent un soutien absolument ahurissant. Les remarques platement misandres ou racistes anti-blancs apparaissent de plus en plus comme la normalité coole, sans le moindre recul, la moindre réflexion et sans en payer les conséquences. Merci d'intégrer à vos analyses ces aspects de l'effondrement de nos systèmes.

Le passé n'existe pas. La preuve il en existe des vestiges!

Article lié : Ave Caesar, ceux qui vont se suicider...

alain pucciarelli

  03/04/2021

Je suis un être simple. Rien de ce qui a fait l'Occident n'existe. Le colisée à Rome est un mirage. Les vestifes du Forum également. La tête de la statue de César retrouvée dans le Rhône à Arles une facheuse manipulation (Poutine en serait-il responsable?). Bon. Nous sommes arrivés à un stade tragique de la connerie humaine, via une idéologie délétère formulée par les classes dirigeantes occidentales parfaitement à l'Ouest (n'est-ce pas leur rôle?). Seuls des psychiatres peuvent aujourd'hui rendre compte de cette schizophrénie galopante.  Le pire est que nombre de ces gens ahuris possèdent l'arme atomique. Et cela n'est pas drôle. Quand le réel a disparu on est  dans un film catastrophe.  Vive l'entertainement et ses mirages!