A la création de la rubrique (mars 2005), nous la présentions ainsi : “Bloc-Notes Au jour le jour, parfois d'une heure à l'autre, parfois en laissant passer un jour ou l'autre, remarques, commentaires, appréciations sur les événements que nous choisissons, sur un détail significatif, sur une déclaration... Une chronique informelle et informée. Notre bloc-notes.” Depuis, Bloc-Notes a considérablement évolué, en donnant une part essentielle à nos commentaires, appréciations, réflexions, etc., concernant l'information ou la nouvelle traitée. La rubrique a suivi l'évolution du site.

   Visitez également nos archives

Désordre à trois : Trump, the Squad, Netanyahou     17/08/2019

• En trois jours, un épisode sensationnel de la “politique-spectacle” instituée par Trump, peut-être antidote inattendu à la “société du spectacle” entretenue par le Système. • Il s’agit, sur fond des ambitions décrites comme “dictatoriales” de Trump, du voyage programmé en Israël de deux des quatre filles de the Squad, dénoncé par Trump forçant Netanyahou à l’interdire, salué par l’indignation anti-Netanyahou de l’AIPAC. • Illustration du constant et extraordinaire désordre secouant les complicités habituelles et cyniques du Système.

Le coup d’Epstein dans la fourmilière    14/08/2019

• Une revue de détails sur les effets de communication de la mort par “suicide apparent” de Jeffrey Epstein, à partir d’un commentateur engagé et précis (WSWS.org). • Avec un peu de chance et de bonheur, l’“affaire Epstein” pourrait devenir une belle et bonne crise pour le Système. • D’ores et déjà, on constate une sorte d’hystérie schizophrénique dans le Système entre le réflexe de dissimuler les suites de l’affaire et la colère devant les conditions de la “liquidation” d’Epstein d’une façon aussi dommageable pour la bonne réputation.

Trump remplacera-t-il l’Allemagne par la Pologne ?    12/08/2019

• Vifs échanges entre l’ambassadeur US en Allemagne (avec le soutien de sa collègue, l’ambassadrice US en Pologne), et divers membres de l’establishmentpolitique allemand. • La pression de Trump pour faire payer par les Allemands l’occupation de leurs pays par les forces US est énorme, surtout lorsqu’elle est renforcée par l’exacerbation de la politique complètement fondée sur l’affectivisme de la Pologne. • Rien de censé ne peut être prévisible à partir de telles tensions, sinon la possibilité d’un paroxysme lors de prochaines rencontres.

Epstein et sa French Connection    07/08/2019

• Le procès Epstein aura lieu à l’été 2020, en pleine campagne électorale USA-2020, avec un acte d’accusation comprenant autour d’un million de pages... • Wayne Madsen insiste sur la dimension internationale de cette affaire qui peut devenir une crise, y compris en France, en raison de la diversité des relations de haut niveau du personnage, et selon des activités de perversion marquant la décadence et l’effondrement de l’élite-Système internationale. • Tout cela, bien entendu, si aucun “accident” n’arrive à Epstein dans sa prison.

Britannia Rule the vaguelettes...    30/07/2019

• Depuis une quinzaine de jours, le Royaume-Uni est engagé dans une étrange aventure de piratage avec l’Iran, affaire suscitée par les amis US puis sabotée par les amis US. • Tout cela en plein passage d’un gué excessivement dangereux et incertain, entre Theresa May et Boris Johnson. • En même temps, UK menace l’Iran comme si elle était encore l’Empire flamboyant du XIXème siècle, où le soleil nulle part ne couche. • Pendant ce temps, mesurez ce qu’il reste de sa puissance navale : Nelson se retourne dans sa tombe. 

Gabbard vs Google    26/07/2019

• Tulsi Gabbard dépose plainte contre Google pour l’avoir “censurée” dans les heures qui ont suivi le débat télévisé de dix candidats démocrates aux primaires, dont elle était sortie plébiscitée par le public. • Cette plainte est une première historique puisqu’elle porte, dans le cadre de la campagne présidentielle, le cas du monopole et de la censure des GAFA devant les tribunaux. • C’est un nouveau front qu’ouvre l’“étrange candidature” de Tulsi Gabbard, moquée par la narrative officielle du Système et dont pourtant il s’avère que le Système a grand peur.

Les galipettes du New York Times    23/07/2019

• Surprise, surprise… • Un édito du New YorkTimes félicite Trump de rechercher une politique de coopération avec la Russie, notamment pour tenter de désamorcer le spectre d’un axe Moscou-Pékin. • Il n’y a pas si longtemps, Trump était qualifié de “traître” et de “laquais de Poutine” pour envisager une telle stratégie. • Dérapage du grand “journal de référence” ? • Pendant ce temps se poursuivent les galipettes du Russiagate, surtout de la part des Britanniques qui n’ont pas lu le NYT. • Comment tenir dans un simulacre chargé de si lourds mensonges ? 

Ron Paul : Trump ne veut pas la guerre    21/07/2019

• Observation louangeuse de Ron Paul, le “vieux sage”, pour un homme qu’on ne peut imaginer plus différent de lui.  • Paul Senior croit que Trump veut la paix avec l’Iran, malgré tout ce qui se passe dans la région, malgré les menaces, les anathèmes. • La conviction de Ron Paul n’est sans doute pas d’un pur jugement rationnel ou/et intuitif, elle vient sans doute d’une très bonne source. • Rand Paul, son fils et sénateur du Kentucky, jouerait un rôle d’émissaire de paix secret de Trump auprès des Iraniens. • Au nez et aux moustaches de Bolton.

Extension israélienne de la crise des S-400 turcs    18/07/2019

• Entrée, pour l’instant d’une façon informelle mais significative selon nous, d’un nouvel acteur dans la “crise des S-400 turcs”. • Il s’agit d’Israël, de son obsession sécuritaire, de sa pratique régulière des actions offensives illégales, notamment dans l’espace aérien syrien. • Des sources israéliennes s’inquiètent notablement de la situation militaire dans la zone avec l’arrivée des S-400 en Turquie. • Pour eux, il s’agit d’un événement qui installe « un nouvel ordre dans le contrôle de l’espace aérien » de la zone du tourbillon crisique syrien et autour de la Syrie.

Règlement de compte à TwitterLand    16/07/2019

• Un affrontement considérable depuis trois jours entre Trump et les quatre députées démocrates les plus à gauche, quatre jeunes femmes issues des “minorités”. • Conseil de Trump : “Si vous n’aimez pas l’Amérique Great Again, rentrez chez vous.” • Tollé : “raciste”, “xénophobe”, “Mais elles sont chez elles”. • Cerise sur le gâteau, une intervention de Theresa May : “Ce que dit le président est insupportable”. • Bon exemple de ce que devient la politique “réduite au tweet” : réduite à une nature « primaire, tribale et basée sur des slogans de surface ».

La Chambre contre une guerre contre l’Iran    13/07/2019

• Un vote de la Chambre des Représentants impose des restrictions considérables sinon décisivesà toute action de guerre du président contre l’Iran. • Bien entendu, ce vote n’est qu’un préliminaire à diverses négociations et modifications, notamment avec le Sénat. • L’important n’est certainement pas de savoir si ce vote changera directement quelque chose mais de constater la résilience extraordinaire d’un courant opposé aux guerres du Moyen-Orient au Congrès. • ... Et de s’interroger : cela jouera-t-il un rôle dans l’élection USA-2020 ?

L’ambassadeur qui en faisait trop    11/07/2019

• Grand événement à fortes résonnances dans les special relationships entre UK et USA. • Un ambassadeur dont les “télégrammes” secrets déclenchent la fureur de Trump et une tempête transatlantique, jusqu’à la démission-express de l’ambassadeur. • Qui a monté ce coup de Jarnac ? Les hypothèses complexes et complotistes abondent, mais l’explication la plus simple (une vengeance d’un de ses subordonnés) doit être envisagée. • Il n’empêche : son départ (l’ambassadeur était l’ami des neocons) pourrait influer sur les relations USA-UK

Trump, phénix-Terminator du Système    07/07/2019

• Des notes secrètes de l’ambassadeur UK à Washington à l’intention de son gouvernement sont tombées dans les mains du Daily Mail qui, bien entendu, les publie. • Les notes ont le mérite de confirmer à peu près tout ce qu’un antiSystème normalement constitué et pas trop complotiste peut comprendre de la non-politique de ce président, et de ce président lui-même. • On peut même y trouvere un succulent portrait de Trump, lui qui installe le désordre et parvient toujours à s’en sortir sans casse. • Trump, c’est Terminator, dit l’ambassadeur.

The-Donald, dictateur-bouffe à l’insu de son plein gré    05/07/2019

• L’étrange défilé de l’anniversaire de l’indépendance de l’hyperpuissance molle et en plein effondrement, devant le président-bouffe déguisé en dictateur-bouffe. • Trump voulait cela par enchantement du défilé du 14 juillet auquel il assista il y a un an, et par goût effréné pour la téléréalité. • Le défilé, assez médiocre, était comme un symbole de l’impuissance US, et les boycotts dont il fut l’objet, un symbole de la haine nihiliste qui sème le désordre dans “D.C.-la-folle”. • Décidément, Trump est le président qu’il leur faut pour la Fin des Temps.

Trump avec Carlson, sans Bolton    01/07/2019

• Visite-surprise de Trump chez Kim, littéralement puisque Trump a été le premier président des USA à fouler le sol de la Corée du Nord. • Ce n’est pas que symbolique : il y a eu une heure d’entretien pour relancer les négociations. • Remarquable et remarqué : Bolton était absent, Tucker Carlson était là et bien là. • Le président US est désormais en mode-turbo pré-électoral USA-2020. • Son principal souci : pas de guerre et tout pour paraître non-interventionniste. • L’irruption de Tulsi Gabbard n’est pas pour rien dans ce changement. 

L’UE bouillonne de rage    20/06/2019

• Après l’intervention tonitruante de la conseillère de Mogherini contre Trump, un quasi-silence retentissant salue cette sortie. • II n’empêchéd’autres sévères horions devraient être échangés entre UE et USA. • Mais qui s’aperçoit encore de trailles choses à “D.C.-la-folle” complètement autiste, où le président fait campagne et ne pense à rien d’autre, où les secrétaires à la défense par intérim volent bas, où Bolton et Pompeo continuent leur dans de guerre contre l’Iran ? • Peut-on faire la guerre et montrer la Lumière au monde dans ces conditions ?

“Trump, il faut virer le président Bolton !”    18/06/2019

• Une interview de la conseillère spéciale de Federica Mogherini, Haute Représentante de l’UE sur le point de quitter son poste après des années de frustration. •  Peut-être les déclarations de Nathalie Tocci (à RT.com, chez Sophie Chevardnadze !) lui mettront-elles du baume au cœur. • Tocci parle notamment de l’Iran, juge que les Iraniens ont une position sans reprocheet qu’ils auraient absolument le droit de se retirer du JCPOA que les USA ont répudié. • Tocci observe que Trump devrait chasser Bolton pour reprendre le contrôle de sa politique.

Des ronds dans l’eau du Golfe    14/06/2019

• Des attaques dans le Golfe, des pétroliers en feu, des menaces , des accusations et des imprécations. • Au bord de la guerre ? Ce serait trop simple, dans cette situation où le désordre tourbillonne dans les eaux du  Golfe par où transite un tiers du pétrole mondial. • Les réactions attendues du côté US (l’Iran au bûcher) ne sont pas toutes comme on les attendait, avec des différences étonnantes d’attitude. • Au fait, qui a lancé ses attaques, et d’ailleurs sous quelle forme ? Dans l’Orient compliqué assaisonné au désordre-Trump, évitez les questions simples.

Congrès vs MbS : une longue rancune    13/06/2019

• Décidément, le Congrès, et en plus avec le Sénat en position très offensive, ne lâche pas sa proie : MbS, l’Arabie, les liens des USA avec l’Arabie, l’implication indirecte des USA dans ce conflit cruel et illégal qu’est la “guerre” du Yémen. • Cela faut maintenant huit mois que les démocrates avec l’aide de républicains d’un poids important et pourtant amis de Trump, mènent une guérilla sans merci dans une bataille où ils sont vraiment du côté de la vertu. • Mais le Congrès a sa dignité et la face qu’il ne veut pas perdre, alors au diable MbS ! 

USS Gerald R. Ford & F-35C : les amours contrariées    07/06/2019

• Surprise, surprise. • Les super-porte-avions de la classe USS Gerald R. Ford iront sans doute, un jour, sur l’eau comme des grands mais il est possible que la Navy envisage qu’ils naviguent un certain temps sans pouvoir déployer et catapulter leurs superbes F-35C. • C’est une des surprises des méthodes de la Navy pour payer au prix officiel ce qui est beaucoup plus cher, et pour faire temporairement porte-avions sans porter des avions. • Le Congrès semble s’apercevoir du subterfuge et entend bien y mettre le holà : ce sera le F-35C ou rien.