A la création de la rubrique (mars 2005), nous la présentions ainsi : “Bloc-Notes Au jour le jour, parfois d'une heure à l'autre, parfois en laissant passer un jour ou l'autre, remarques, commentaires, appréciations sur les événements que nous choisissons, sur un détail significatif, sur une déclaration... Une chronique informelle et informée. Notre bloc-notes.” Depuis, Bloc-Notes a considérablement évolué, en donnant une part essentielle à nos commentaires, appréciations, réflexions, etc., concernant l'information ou la nouvelle traitée. La rubrique a suivi l'évolution du site.

   Visitez également nos archives

Les Fake-profondes : De Profundis, USA    03/12/2018

• On nous avertit rudement : Russiagate n’était qu’un hors d’œuvre, et en 2020, pour les présidentielles, ce sera bien plus terrible. • D’abord, bien sûr, les Russes interfèreront, comme ils l’ont en 2016 et en 2018, c’est prouvé-c’est plié. • Surtout, il y aura les nouvelles technologies en action, qui peuvent construire des simulacres de personnes disant ce qu’on veut leur faire dire et faisant ce qu’on veut leur faire faire. • Ces technologies permettront les nouvelles FakeNews, les Fakes-profondes. • Ainsi aurons-nous le chaos-profond en 2020

Croisière en Mer d’Azov    27/11/2018

• Bruits de ferraille et menaces de guerre à nouveau, depuis deux jours, entre l’Ukraine et la Russie. • Les Russes n’ont pas tergiversé pour intercepter et saisir trois navires ukrainiens qui voulaient franchir le détroit de Kerch, entre Mer Noire et Mer d’Azov. • Il y a un durcissement russe, tandis que le bloc-BAO ne piaille pas trop dans cette occurrence ; le “roi du chocolat”, lui, en profite pour instaurer la loi martiale et tenter de remonter sa cote pour les présidentielles ukrainiennes de mars 2019. • Tout le monde a ses problèmes ou désordres internes en tête.

De la difficulté d’être “la pute de l’Arabie...”    22/11/2018

• Trump est peut-être, parfois, un peu trop franc en expliquant sa politique. • Comme, par exemple mais exemple éclairant, lorsqu’il dit que, quoiqu’il arrive, quoi qu’on découvre sur le Saoudien MbS et sur l’Arabie, ce pays restera un allié privilégié des USA parce que ce sont les $milliards qui comptent. • Cela suscite bien des jugements, notamment celui de Tulsi Gabbard qui fait remarquer au président la position indigne qu’il occupe dans ses relations avec l’Arabie. • Trump n’en a cure mais il n’est pas assuré qu’il règle aisément l'affaire.

MbS, on se voit au G-20 ou pas ?    21/11/2018

• Il y a une nouvelle offensive de communication (dans la presse turque essentiellement) contre MbS, le jeune dirigeant saoudien mis en cause dans l’affaire de l’assassinat de Jamal Khashoggi. • Une analyse israélienne est que cette offensive, qui utilise les ambitions sans fin d’Erdogan qui voudrait être le seul et unique grand inspirateur du monde sunnite, est le fait de “certaines forces” dans les directions-Système. • Washington est cité, où l’on veut attaquer Trump sur le terrain de sa politique étrangère et de ses liens très serrés avec MbS.

Xi sort prudemment de ses gonds    19/11/2018

• Une réunion de l’APEC tonitruante, qui se termine par une extraordinaire absence de communiqué commun, pour cause de mésentente entre la Chine et les USA. • Le Chinois Xi a, pour la première fois, évoqué le spectre de la guerre (la vraie). • Le vice-président US Mike Pence a développé une dialectique à dominante belliciste pour exiger l’asservissement économique de la Chine. • La tension ne cesse donc d’augmenter jusqu’à l’hypothèse de la possibilité de choisir une “stratégie du pire” contre Washington.

Strike post-midterm : Trump liquide son ministre    08/11/2018

• Rapide comme l’éclair, Trump licencie brutalement son ministre de la Justice, Jeff Sessions. • Il le remplace, pour l’intérim qui prendra le temps qu'il faut, par un fidèle prêt à affronter directement le procureur Mueller qui enquête contre le président. • Les démocrates, qui tendaient une main pacificatrice au président en attendant la prochaine occasion, sont pris à contrepied et complètement furieux. • La guerre est donc relancée sans avoir jamais fini, et cette fois les adversaires de Trump pris de court, auront des positions de fortce à la Chambre.

America First-tardif    04/11/2018

• Articles du 4 novembre 2018. • Une appréciation de l’utilisation de toute sa puissance financière et commerciale des USA, notamment au travers les sanctions. • Il s’agit beaucoup plus d’un signe de faiblesse, qui engage les autres à mieux s’armer en affirmant leur indépendance, et qui caractérise la période impériale-tardive des USA. • Analyse du cas du système de télécommunication bancaire SWIFT utilisé comme une arme par les USA, qui suscite la création de systèmes autonomes rivaux (SFPS en Russie). • Contributions : dedefensa.org et Tom Luongo.

2020 comme 1860... “Étrangers dans leur pays”    02/11/2018

• Une enquête statistique montre que quasiment la moitié des citoyens américains (un petit 2/3 de républicains, un très gros tiers de démocrates) ne se reconnaissent plus dans leur pays (“étrangers dans leur pays”). • La “guerre civile de communication” (culturelle et sociétale) fait des ravagesdans les psychologies. • Pendant ce temps, les historiens scrutent la possibilité de plus en plus affirmée d’une véritable “guerre civile” (le 2.0) aux USA. ? • Une date est souvent avancée : 2020 et les présidentielles, que certains comparent à 1860 (élection de Lincoln).

Les Russes « se préparent à la guerre »    28/10/2018

• Cette fois, les Russes prennent une mesure tragique de la situation, avec la résolution de Trump de quitter le traité FNI. • Dans l’enceinte prestigieuse de l’ONU, ils avertissent qu’ils sont prêts à faire la guerre qu’on leur imposera, tandis qu’ils jugent que les Américains ne font rien de moins que de préparer cette guerre contre eux. • Pour autant, la messe n’est pas dite, car à côté de Washington D.C. se trouve “D.C.-la-folle”. • A suivre dans cette crise énorme du traité FNI les effets de la querelle interne entre Bolton et le ministre de la défense Mattis.

La tragédie-bouffe des bombes-postales    26/10/2018

• Les “colis suspects” devenus classiquement “colis piégés” ou plus originalement “bombes-postales” ont soulevé une tempête de plus dans la crise interne de l’américanisme, dite-“D.C.-la-folle”. • Le FBI envisage, – surprise surprise, – que Daesh ou al Qaïda soit impliqué, mais tout le monde s’en fiche. • Seul compte l’effet de la communication : les bombes-postales ont permis un nouveau paroxysme de la crise, voilà l’essentiel de la séquence. • La crise de l’américanisme est totalement repliée sur elle-même, du pur isolationnisme psychologique.

MbS et les antiSystème    22/10/2018

• Quelle position doit-on prendre par rapport au conflit dans la crise-Khashoggi, entre la direction saoudienne (MbS) et les critiques furieuses venues de Washington (et d’autres pays du bloc-BAO) ? • On retrouve cette interrogation en constatant la différence complète d’attitude entre un Lindsey Graham et un Ron Paul. • Dans ce cas, celui qui occupe une position antiSystème (sans qu’il le réalise, bien entendu), c’est Graham, tandis que Ron Paul refuse de suivre cette voie au nom de son engagement idéologique de non-interventionniste.

Eh, Fukuyama : tout ça pour ça ?    21/10/2018

• En 1989 s’ouvrit une nouvelle période de l’Histoire, saluée par l’intrusion dans la conception philosophique à la mode de la notion de “fin de l’Histoire” de l’Américain Francis Fukuyama. • Fukuyama, qui fut jusqu’en 2003 néoconservateur (représentation politique et hégémonique de cette thèse), a commencé à partir de là à prendre ses distances avec la thèse officielle extrapolée de ses conceptions. • Aujourd’hui, dans un nouveau livre, il condamne complètement la “démocratie libérale” et salue la montée de la “démocratie illibérale”.

Psychologie tragique de Poutine    20/10/2018

• Quelques mots de Poutine, à nouveau sur la question de la guerre nucléaire possible. • On distingue un état d’esprit de plus en plus marqué par une évolution de la psychologie qui prend en compte l’impossibilité, non seulement d’une entente mais d’un simple contact avec “D.C.-la-folle” pour une compréhension commune de ce que c’est qu’un conflit nucléaire. • Peut-être les Russes sont-ils las de tenter de “faire de la pédagogie” au bénéfice de leurs “partenaires” US et s’en remettent-ils au fatalisme. • ...Ou bien au désordre de “D.C.-la-folle”

MbS Must Go !    17/10/2018

• L’affaire Khashoggi est la nouvelle grande crise à “D.C.-la-folle”, cette fois avec des éléments très inattendus et inédits par rapport à ce qui s’est passé ces trois dernières années. • Il s’avère que le Congrès est entré sur le sentier de la guerre, bien décidé à en découdre avec MbS si le crime est avéré, avec sanctions à l’appui. • Contre cet emportement, Trump ne peut pas grand’chose pour l’instant, et la perspective n’est pas encourageante. • Plus que jamais valsent les étiquettes puisque nous en sommes à applaudir le Washington Post pour ses éditos...

Trump vaut bien 9/11 : le faux-fou qui les rend fous    14/10/2018

• Plaignez donc les pauvres citoyens américains, y compris les électeurs de Trump : horreur affreuse, ils se sentent désorientés, angoissés, sinon sexuellement handicapés, par le comportement absolument iconoclaste de leur président. • Les psychologues, les psychiatres, tous les “psys” témoignent : TAD ou TDS, toute l’Amérique est en pleine déroute et crise psychologiques. • L’ouragan Trump, c’est pire que 9/11 pour la fragilité de la psyché des citoyens de la Grande République, parce que ça dure, ça dure... • La crise est dans leurs têtes.  

Le paradoxe diabolique Bolsonaro-Obrador    11/10/2018

• La situation générale, entièrement marquée par un désordre d’une ampleur et d’une puissance inimaginable (“tourbillon crisique”), a bien du mal à être exposée et explicitée d’une façon rationnelle. • L’exemple envisagé ici est le résultat extraordinaire de Jair Bols0naro au premier tour des présidentielles du Brésil, tel que le perçoit Pépé Escobar. • En parallèle, on signale quelques précisions intéressantes sur la situation du Mexique, qui a élu un populiste de gauche (Obrador) sur le point de prendre ses fonctions. • Bien des antiSystème s’y perdent.

Chamailleries Trump-MbS, signe et syle des temps    09/10/2018

• D’abord quelques insultes de Trump-USA à MbS-Arabie Saoudite, par tweets furieux et interview en retour. • Un tel climat, c’est rarissime entre deux pays dont l’alliance est absolument intangible depuis 1945, malgré tant et tant de péripéties. • Là-dessus une vilaine affaire d’un journaliste saoudien sans doute arrêté, torturé à mort au consulat saoudien d’Istanboul, rajoute la touche tragique des bonnes réputations bafouées. • Épisode de grande tension voyante USA-Arabie, jeu dangereux dans une époque qui ne se définit que par la communication.

Le F-35 mobilisé pour Israël    05/10/2018

•  Selon les sources habituelles (DEBKAFiles) proches des service de sécurité israéliens, Trump aurait décidé de renforcer les forces aériennes israéliennes avec un certain nombre de F-35 directement prélevés sur l’USAF. • Cette décision fait grandir la pression pour d’éventuelles attaques aériennes israéliennes contre les S-300 livrés par la Russie à la Syrie. • De leur côté, les Russes auraient mis en place un dispositif reliant directement les S-300 syriens à leur système de défense antiaérienne global. • La Syrie est plus que jamais un baril de poudre

Transversale crisique au cœur du bloc-BAO    03/10/2018

• Washington, Paris, Berlin, trois crises du pouvoir suprême dans les trois pays principaux du bloc-BAO : crise d’autorité, crise de légitimité. • Même si “le hasard fait bien les choses”, on ne confiera pas au hasard l’explication d’une concordance qui s’accorde si bien à l’esprit du temps et à l’effondrement du Système dont ces trois pays sont les fidèles serviteurs. • L’effet inévitable et impossible à éviter, c’est le désordre, encore le désordre, toujours le désordre. • Conséquence indirecte : la difficulté de suivre une politique extérieure de destruction.

Deux The-Donald en un ?    30/09/2018

• La personnalité de Donald Trump n’en finit pas de susciter des analyses, tant pour l’originalité de sa personne par rapport à la fonction qu’il occupe que pour la véritable signification de “politique” chaotique qu’il engendre et développe. • Pour l’analyste financier et politique Tom Luongo, Trump est double, avec, dans son action générale,  un côté bon et un côté mauvais. • Le constat final de Luongo concerne la probabilité de la volonté de Trump de détruire l’ordre international en place (la globalisation), pourtant institué par les États-Unis.