Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Réhabiliter le MA

Article lié : Comment Internet et l’informatique ont créé notre dystopie

Dominique Muselet

  20/02/2018

Bonjour, 

J'apprécie bcp vos articles ainsi que tous ceux postés sur ce site. Merci!
J'ai une question sur le MO. Il me semble que pour vous c'est une période d'obscurantisme, mais je viens de lire plusieurs livres qui expliquent que le MA a servi de repoussoir aux époques et aux religions suivantes (protestantisme, notamment) suivantes pour des raisons politiques et qu'il a  été calomnié et vilipendé plus que de raison. Ainsi il semble que les serfs n'étaient pas les esclaves qu'on prétend, qu'ils avaient un droit imprescriptible sur leur terre dont leurs enfants héritaient et que quand les seigneurs fatigués de leurs "avantages" ont voulu changer leur situation, ils se sont parfois révoltés, il semble que les impôts au MA étaient inférieurs à ceux d'aujourd'hui et que les pauvres étaient moins pauvres, la société étant moins individualiste, notamment. il semble que le peuple n'était pas aussi inalphabète, idiot et sale (en fait les gens se lavaient à cette époque semble-t-il) qu'on le dit et que les chasses aux sorcières aient été plutôt le fait de la Renaissance et des protestants, il semble que la foi (catholique) n'était pas aussi néfaste qu'on l'affirme et que c'est surtout le fait que l'imprimerie était globalement aux mains des protestants qui a permis de répandre sur elle l'anathème. Il semble donc que la situation était bcp plus variée et contrastée qu'on le laisse penser…
Bref j'aimerais avoir votre avis là-dessus… 

Analyse de Korybko

Article lié : “Mercenaires” postmodernes, l’exemple russe

Herve K.

  20/02/2018

Andrew Korybko propose une analyse du phénomène en Russie

http://lesakerfrancophone.fr/la-russie-pourrait-faire-son-pivot-en-afrique-avec-des-mercenaires
 

Win in Cinema !

Article lié : Erdogan-Tillerson : Lost in Translation 

Georges Dubuis

  19/02/2018

Les virtualistes se heurtent à des etats nations en formations ou déformations, construits sur du sable ,  des champs de pétroles et QG des religions(j'écrivais cela en 2005 sur mon mur à Hampstead "prenez 3 grandes religions faites les revenir suer un champ de pétrole, temps de cuisson~2000 ans). Comment traduire ces maux du bordel…. casino où le seul sens est bluff comme au poker, bluffer étant intransitif quoique certains le font sans le savoir disait déjà.....jésus. Laissons pisser le mérinos  disait Louis XIV après avoir été arrosé par cette bête, cadeau d'un turc si je ne m'abuse. Demain Constantinople ..... ça c'est effrayant pour les amères ricains. Temps bibliques présents, la mère d'une tranchée s'ouvre ( de la Pologne à l'Iran) entre fantaisie & rigueur, le singe et l'ours ! un inédit de La Fontaine et ses sources.

Ainsi parlait Zarathoustra ....

Article lié : Le sourire de Woolsey

Christian Feugnet

  19/02/2018

En fait Nietshe , n'en savait rien , quoique philologue , il n'est jamais arrivé à traduire les gatas . Malgré , à mon avis quelques bonnes intuitions , sur le rire notemment .
Recemment on y est parvenu , on sait maintenant comment il parlait , ce premier monothéiste . Ce qu' ignoraient encore , recemment les zoroastriens eux mémes .
Parce qu'entre temps avait sévit le manichéisme , doctrine impériale s'il en fut .
Or d'aprés Zoroastre , le vrai , Dieu , lucide sur l'imperfection de sa création ,a créé l'Homme pour l'aider à la parfaire , étant insuffisant pour finir le boulot . Conclusion l'Homme est bon , c'est l'imperfection qui est pas bonne . En créant le Diable , on dénie à l'Homme ,son role , au profit de l'Empereur , il ne doit pas se méler d'affaires qui le dépasse , seulement du plaisir et des biens de l'Empereur , dont il s'acquitte assez mal , puisqu'il est mauvais , endiablé quoi , il en fait jamais assez .

Une autre

Article lié : Erdogan-Tillerson : Lost in Translation 

Spiridon

  19/02/2018

Non ce n'est pas necessairement par naïveté ni par excès de confiance dans le ministre d'Erdogan que Tillerson est venu "seul". Pour avoir pratiqué de nombreuses négociations multilingues,  je puis confirmer qu'une interprétation fine et fidèle, indépendante de l'autre partie est de grande importance. Souvent ; la plupart du temps même.  Mais pas toujours! Tout dépend du contenu et de la position relative des deux interlocuteurs. Dans le cas présent,  de l'absence d'interprète on peut déduire justement cette position relative. Tillerson pouvait bien sûr "écouter" la partie adverse, via le ministre(d'où les 3h), mais il n'avait aucune information ambiguë à transmettre. Il n'y a pas mille façons de dire "nous ne quitterons pas Mandjib, pas maintenant".  Difficile de rendre la position plus douce ou plus violente, même à un ministre doué de la plus partiale rouerie.

Humain , trop Humain , comme a dit un autre (Nietsche s'il faut le citer )

Article lié : Le JSF m’importune

Christian Feugnet

  18/02/2018

Vous vous désolez du F35 . En fait plus généralement vous , vous désolez du déclin de notre civilisation . Le F35 , par toutes ses implications en est une caricature et ses images d'Epinal , le champion de l'écrasement , quand il arrive à décoller et performance à faire un tour dans le ciel .( tout est fait pour , surtout prolonger ce marché for juteux , s'abreuver aux grosses mamelles de l'état , quoi de plus délicieux et profitable ) .J''espére que les pilotes ont au moins , une bonne prime : le salaire de la peur et un bon parachute . 
Moi je me réjouis , j'adore , je me delecte , j'en voudrais beaucoup d'autres des projets comme çà . C'est couteux en termes techniques , mais aussi marketing et corruption .
C'est le pognon de l'Empire qui s'y engloutit . Je l'aime tellement cet Empire , le Systéme comme vous dites , que tout ce qui contribue à son tourbillon crisique , m'exhalte .
Alors evidemment , le déclin de notre cibvlisation est source de désolation .Y a des trucs éprouvés , ailleurs , ou dans d'autres remps  , le stoicisme , la contemplation Boudhique , ou la poésie comme Dante et sa divine comédie ( là je crois qu'il ne ferait plus qu'un vers , anéantissez moi , ce bordel .) .
Je préfére Epicure et son jardin secret , en attendant que tout çà s'écroule , faut tenir jusque là .
 

pas si mauvaise informatique ! ça marche avec jsf

Article lié : Le JSF m’importune

Tino Candela

  16/02/2018

Vous pouvez aussi entrer jsf comme mot-clé sans guillemets, et ça marche mais seulement dans la "recherche avancée"...
725 articles !!

Vote en papier

Article lié : Les Russes sont déjà coupables en novembre 2018

Didier Favre

  16/02/2018

À vous lire, je me demande si j'ai compris quelque chose à  cette histoire.
Les agences de renseignement savent avec une certitude étrange que les élections ont été et seront manipulées. La seule idée qui va dans ce sens est l’élection de Trump qui n’était pas le candidat de ces agences. Cela situe leurs gens à  un niveau de certitude de la connaissance de la réalité qui me stupéfie.
Ils savent ce que les gens doivent avoir dans la tête. C’est une telle certitude que toute dichotomie de la réalité avec leur savoir est vécu comme un complot d’un agent extérieur.
Le problème avec cette idée est que si j’ai raison, c’est totalement délirant. Cela revient à écrire un roman et traiter ce qui s’y trouve comme une description de la réalité. C’est un peu comme si le film « Men in Black » décrivait une réalité factuelle. J’ai aimé le film pour son humour, pas pour son réalisme.
Les formes de manipulations que je peux imaginer sont soit une pénétration du système de vote électronique, soit une publicité vraiment efficace.
Le premier cas pourrait se résoudre avec un retour au bulletin de vote en papier. Personne ne le dit parfait mais il est impénétrable à la manipulation à distance et toute manipulation se verrait facilement, si on s’en donnait la peine.
Le second cas me laisse rêveur. Les partis politiques dépensent des milliards de dollars pour faire voter leurs clients de la façon désirée. Les Russes auraient fait mieux qu’eux avec une fraction ridicule de ces montants et un nombre de message tout aussi ridicule par rapport au trafic habituel.
Il devient beaucoup plus compréhensible si les personnes qui votent cherchent une alternative à ce que les publicitaires des partis leur imposent. Toute divergence, même légère, de la ligne des publicitaires et des agences de renseignement en devient bonne à prendre. Vu la mauvaise situation générale du pays, même des fous délirants deviennent attirants. Dans tous les cas, ces électeurs sortent du déterminisme-narrativiste. Cela est vécu comme une menace absolument mortelle pour les défenseurs du Système.
Comme je les imagine incapable de voir autre chose que leur fable dans le monde, le moindre écart est vécu comme une manipulation externe au Système. Cela ne peut venir que de gens fonctionnant dans un monde hors-Système. Tous les adeptes sont d’accord entre eux pour y rester. Le suspect numéro 1 en devient la Russie.
Elle n’en peut rien mais elle est coupable simplement par son existence. Même si elle donne beaucoup de gages au Système et si elle ne s’en écarte pas beaucoup, elle est effrayante et coupable de n’importe quel malheur du Système par leurs natures respectives.

Cette vision du monde par le Système montre un mépris absolu pour les personnes qui y vivent. Elles n’ont que le droit d’y adhérer. Ce sont des êtres parfaitement manipulables. On peut leur faire avaler n’importe quoi. Les élections ne sont qu’un jeu pour faire durer le truc.
Les « élites » en deviennent des êtres divins, des idoles d’eux-mêmes, au dessus des lois et de la population. Elles se voient nécessaires à la masse de la population qui ne saurait vivre sans elles dans le monde si complexe qu’elles ont bâti. La population doit donc être soumise et alignée avec les êtres, se voyant, supérieurs, merveilleux, incapables de la moindre erreur, du moindre mensonge et disposant d’une connaissance complète de leur réalité.

Les élections en deviennent vraiment des élections de papier comme les tigres du même nom.

PS : Le complotisme sert à discréditer les gens qui se posent des questions sur le comportement des élites. Il existe des complotantes totalement déjantés mais ils ne sont vraiment pas tous dans ce cas. Les élites, par leur unité de pensée, leur usage immodéré de ce qui leur sert de Raison, leurs explications filandreuses du monde car contredites par le moindre coup d’oeil dans une rue de grande ville ou au travail, leur discours obligé, leurs lois interdisant de fait tout écart de la pensée (discours de haine = pensée selon des principes, ou un idéal transcendant par exemples), leurs manipulations de plus en plus évidentes des opinions, du vide sidéral de leurs discours, de leur déni de ce que je vois chaque jour en sortant de chez moi, me poussent à considérer que les complotistes touchent une réalité. C’est presque toujours critiquable mais pas toujours.
Je pense que ces complotistes ont touché quelque chose de réel qui terrifie nos « élites ». 
Je pense aussi que nos élites sont conscientes de l’échec de leurs Lumières. Elles savent que leur machine à rêves est vide et arrêtée. Mais il leur est impossible d’accepter que tout ce qu’elles imposent et ont imposé est faux.

« Pourtant, elle tourne » comme aurait dit un de leurs martyrs laïques. Elles devront l’accepter, le savent et veulent perdurer. La guerre, style « 1984 » est un moyen qui nous pend au nez et j’en ai très peur.

Recherche

Article lié : Le JSF m’importune

Alain Charmes

  16/02/2018

Une recherche avancée avec "jsf" (entre guillemets) fait ressortir 725 occurrences :)

Simplisme...

Article lié : Un “-isme” pour en finir avec les “-ismes”

EricRobertMarcel Basillais

  16/02/2018

La description des -ismes  par Orlov relève du Simplisme.
 

Le Fascisme comme fin de l'Histoire ...!?

Article lié : Un “-isme” pour en finir avec les “-ismes”

Christian Feugnet

  16/02/2018

Cet article a le mérite de mettre en évidence la tendance porteuse du moment , partout . D'une part , d'autre part ses variétés à vocations opposées , "nationalistes" , riches de guerres internes et externes , de destructions , en un mot .
Est il préférable , voire , possible d'y opposer une solution , bonne pour tous ,( une Internationale , quoi ? , ou humaniste ou oecuménique selon affinités ) en dehors de la possibilité d'infliger aux autres plus de destructions que d'en subir soi méme , ce qui est semble t il , la plus recherchée par chacun , faute de mieux .
Il me semble évident , que ces divers ismes , se répartissent , géographiqement , et pas fortuitement .
Mais selon la répartition des 3 formes du Capital ( corrélativement du travail et de sa reproduction , pour y inclure l'autre sexe .) , les formes financiére , commerciale et productive , complémentaires mais séparées . A ces nuances prés , commerciale , inclu industriel ( Allemagne et Japon , champion de l'exportation , et de l importation) , Angleterre , US champions de la finance , Russie , Chine , de la production et reserve de main d'oeuvre . Je n'ai pas employé finance , commerce production là comme catégories , mais comme concepts . La solution réside dans la reproduction du travail , c'est ce que chacun s'efforce de ne pas faire , en dehors du travail lui méme , à qui est dénié ( y compris dans le communisme ) . le droit de penser et de parler . C'est si l on veut travestir , un probleme de libido , (éros /thanatos ).

idéalisme russe?

Article lié : A propos de PCG et de Poutine

Marc Gébelin

  15/02/2018

Titre provocant mais pas tant que ça… Bien sûr Poutine veille sur les intérêts de son grand pays qui a besoin non pas tant de prendre sa revanche sur 1991 (ça c'est les Russes qui l'ont fait tous seuls), que sur les dix années qui ont suivie (ça ils l'ont fait avec l’aide des Chicago boys qui ont aidé à ruiner la Russie). Gorbatchev a cru aux promesses de Clinton? Oui. Pourquoi? Par idéalisme, parce qu'il a fait confiance.
Poutine fait plus tellement confiance mais il voudrait quand même pouvoir faire confiance car au fond de son âme il préfère les Américains blancs aux Chinois jaunes (c'est pas de l'humour, c'est pas du racisme, c'est un constat). Mais bon, c'est les Chinois qui achètent le pétrole russe et si entre Sun Tzu et Dostoïevski, à première vue, il y a peu de points communs, en cherchant bien on pourrait en trouver quelques uns…
La Russie a commencé son multiculturalisme en reprenant Kazan aux Mongols mais à Kazan les trois religions monothéistes s’entendent pas trop mal et, en cherchant, on trouverait bien quelques bouddhistes ou Mongols égarés ayant dressé pagode dans cette magnifique cité. Choïgu, il est pas blanc d'ailleurs et ferait un bon successeur de Poutine.
En 1814, après la défaite de notre Corse d'empereur, celui de Russie, Alexandre, voulait avec l'empereur d'Autriche (souvenir scolaire dont je n'ai plus la trace hélas mais qui est bien réel) refonder les relations des pays européens sur des bases religieuses, chrétiennes, bref bannir la guerre, sceller une réconciliation européenne qui ne soit pas exclusivement politique, oublier que les états sont des "monstres froids". Ils auraient bien aimé les deux empereurs, les réchauffer un peu. Idéalisme.
Poutine, oublieux du marxisme léninisme, copain avec Cyrille né comme lui à Leningrad, de plus en plus conscient de ce que son pays porte de promesse (bien plus qu'une "alternative" au mondialisme étatsunien) comme futur de civilisation, sent bien qu'il est, que son pays est, à un tournant de l'histoire, que la Russie va redevenir un puissance civilisatrice lorsque l'Europe et les Usa, gays, pro GPA PMA, peut être pro pédophiles (je sais le pire n’est jamais sûr mais j’ai des craintes) seront à terre. C'est pas encore demain que la Russie montrera son âme russe (les oligarques, souvent juifs, l’en empêche) mais pour après demain. Entre temps, la Chine qui aura mis un peu en sourdine sa "route de la soie", révisé son objectif purement mercantile qui ne vise qu’à nous étouffer un peu plus sous des tonnes de marchandises, aura peut-être le chic de nous faire goûter son opéra et sa musique au lieu de nous gaver d’écrans plats.
A la mort de l’Amérique, personne ne souhaite une Chine, ni une Russie dominatrices. On souhaiterait juste un peu d’idéalisme. Mais cette fois du vrai.
 

Hésitations 2

Article lié : Paul Craig Roberts  en colère contre la Russie…

Marc Gébelin

  14/02/2018

A la lecture des différents commentaires, je vois une autre piste d'interprétation que personne ne mentionne (moi compris).
La Syrie délivrée à 90% de daesh est-elle promise à devenir le jouet d'Israël? Ne pas oublier que ceux qui voulait détruire la Syrie c'était 1, les Usa; 1bis, Israël;  2, la Turquie; 3, les Saoudiens et leurs satellites du golfe. A quoi aura servi l'intervention décisive des Russes depuis 2015 si c'est pour laisser la Syrie amputée de son pétrole du Nord Est, rongée par tous les djihadistes (qui sont loin d'être tous morts ou en prison) que les Amerlos-Israéliens, à petite dose, injecterons comme bon leur semblera, quand bon leur semblera sur son territoire?
 
A-t-on oublié que le Golan est territoire syrien volé à la Syrie (comme la Palestine fut volée aux Palestiniens) et qu'il semble y avoir là aussi, du pétrole. Perd-on de vue qu'au large de Gaza, il y a du gaz que les Israéliens veulent s'approprier comme d'ailleurs au large du Liban?
Si la Syrie après avoir grâce aux Russes, aux Iraniens et au Hezbollah triomphé de ses ennemis, doit rester une autre Lybie où le chaos sera lui pareillement entretenu mais d'une autre façon, alors je repose ma question: à qui et à quoi aura servi l'intervention russe de 2015.
Un commentateur argumente en comparant le nombre d'avions, le nombre d'hommes disponibles dans chaque camp. Certes ce n'est pas une abstraction, mais Israël oserait-il se frotter aux 2 bases Russes dans le nord e la Syrie alors que déjà il perd des F16 avec de vulgaires Sam 2 ? Trouve-t-on déplacé que Bachar veuille définitivement protéger son territoire des raids Israéliens qui durent depuis 20 ans en toute impunité? Trouve-ton déplacé qu'il veuille récupérer son territoire de 2011 voire de 1974? Que risqueraient les Russes, je le répète, à donner une leçon à Netanyahu? Pas une grosse, juste une petite, une indiscutable comme il l’a fait en janvier contre l’attaque de drone? Par exemple 3-4 avions abattus avec les pilotes prisonniers et deux trois casernes explosées sur le territoire Israélien par des Kalibr venus de nulle part?
Si vous ne vous défendez jamais, au nom je ne sais de quelle conception diplomatique très élaborée, vous finissez immanquablement par pousser l'agresseur à augmenter son agression. Jusqu'où ira-t-elle? Jusqu'où Israël s'arrogera-t-il le droit de faire ce qu'il veut dans tout le Moyen Orient. Il a détruit l'Irak, il a collaboré à la destruction du Soudan, il détruit la Syrie, a certainement participé au 11 septembre 2001, il rêve d’une attaque nucléaire sur l'Iran dont il a les moyens.
Que faut-il attendre du trio des malades mentaux Trump-Kushner-Netanyahou si ce n'est encore et toujours plus de guerres, de sabotages, de meurtres et de complots? Le cancer de la guerre a été introduit en 1948. Depuis cette date, tous les 2 ou 3 ans une guerre ouverte ou larvée ravage la région. Il faudra bien qu'un jour on s'en rende compte et qu'on en tire les conséquences. Laisser les fanatiques, extrémistes pseudo religieux, agir à leur guise au nom de la défense de la "démocratie" ou de je ne sais quelles "valeurs occidentales" nous retombera un jour sur la figure. Je dis bien nous les Européens et peut plus encore les Français.
Le peuple de Syrie après 7 ans de guerre et de destructions sans précédent, a-t-il le droit de connaître la paix? A-t-il le droit d’être chez lui non dans un pays ravagé mais reconstruit ? Sans paix, pas de reconstruction, sans reconstruction à court terme, pas de paix mais un terrorisme renaissant et des trafics partout qui achèveront la Syrie. Le cancer peut-être jugulé à condition que les professeurs de médecine s’y attellent et cessent de changer de pied dans leur danse macabre.
 

Non Trump n'est pas une marionnette

Article lié : Prisonnier à la Maison-Blanche

Spiridon

  14/02/2018

Cette interprétation des évènements fait la part trop belle aux clichés véhiculés par "l'opposition" renvoyant encore Trump non plus à une soi-disant médiocrité intrinsèque mais à une dépendance totale des quelques personnes qu'il a lui-même choisies.
Elles ne tiennent pas compte de l'évolution lente mais visible de la situation: la publication du rapport qui a rendu hystériques les démocrates, montrant qu'il fallait du temps, beaucoup d'efforts et de manipulations de la part de Trump., la quantité impressionnante de gens virés au FBI et au DOJ etc..Les pulsions guerrières de Trump n'en sont pas, elles n'ont été que des poires pour la soif pour tromper la galerie: les bombardements en Syrie n'étaient que sur un désert calculé, la rhétorique anti Corée du Nord un évident rideau de fumée pour amorcer le dialogue etc..
La plus belle preuve récente: l'aveu par le général Mathis que l'usage d'armes chimiques par l'état syrien n'était nullement prouvé, dans aucun des cas! Dans ce cas voilà plus un général qui se "rallie" à Trump qu'un Trump manipulé comme une marionnette! Quant aux déclarations de Tillerson elles s'expliquent par le fait que cette fois-ci c'est lui qui a été utilisé comme rideau (ce qui n'était pas le cas sur la Corée du Nord). Les rôles changent et sont bel et bien distribués par le président.

Si Poutine était plus plus méchant par ses accomodements qu'on ne le pense ....

Article lié : A propos de PCG et de Poutine

Christian Feugnet

  14/02/2018

Les Us sont en position d'Empire et se comporte comme tel . Nulle raison à attendre de lui , celà n'y a plus court .  Souvenez cous Gorbachev '"nous allons vous rendre le pire service , vous priver d'ennemi " . Parce que qu'est qui fait sombrer  , un Empire , c'est lui méme , son intérieur , c'est pas les Barbares , et c'est vrai pour tous : Chinois , Indou , Perses , Arabes , Mongols Egyptiens , que sais je , çà suis toujours les mémes étapes . Prenons le Perse du coté de Darius III y avait plus de Grecs de son coté que du coté dAlexandre . Prenons les Romains . Marx a dit "Dictature du prolétariat! " les Marxistes ont pris çà pour une formule futuriste , pleine de promesses malgré sa contradiction . Pourquoi parce que personne n' a percuté que le prolétariat ( mot latin , je rappelle . ) . il lui restait plus que l'Armée .
Plus besoin de tribuns , ils avaient l'Empereur et les sénateurs n'avaient plus qu'à la fermer . De toute façon ils ne savaient méme plus porter une arme . ( au début encore un couteau pour tuer Jules) . Au final y a plus que les Barbares pour faire le sale boulot de défendre l'indéfendable , c'était quoi des prolétaires non reconnus , étrangers , sans papiers , pas payés
Le complexe militaro industriel , ce truc moderne qui nous tombes desssus , çà n'a rien à voir ! Vous percutez toujours pas!
Pourquoi Poutine nous aiderait t il dans notre probleme au lieu de laisser une tentation de nous y enfoncer ?