Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Grothendieck pour Dedefensa.1

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  21/05/2018

Je commente ici, pour ma commodité, c'est-à-dire pour la cohérence de mes délires en suprahumanité. Mais ce post pourrait tout aussi bien figurer dans le tout récent "L'Europe buissonnière" à propos du féminisme:

"cette sorte de chose que l'on nomme “féminisme” par convenance et goût des “ismes”, qui est en train de bouleverser notre société et qui, pourtant, décrit une vérité venue du fond des temps et s’élevant contre tous les lieux communs : "Ce n'était pas la première fois qu'il éprouvait les vertus viriles des femmes, leur rudesse, leur sincérité atroce, leur courage, et qu’aux seuls garçons appartenaient la sensibilité, la pudeur voilée, les tristesses secrètes, la vraie tendresse."

Les curieux retrouveront sans peine parmi ma cinquantaine de commentaires ceux à connotation sexuelle, ainsi que ma position selon laquelle les rôles que jouent l'Homme et la Femme sont duaux* (au sens mathématique).

Je viens de trouver un soutien de poids (pour moi) en la personne de Grothendieck qui écrit dans "Récoltes et Semailles" (p.464):

"Quand on suit l'usage chinois pour parler de la relation du yin et du yang, on met toujours en premier le yin ("féminin") en parlant par ex. d'équilibre yin-yang (au lieu de yang-yin). Le sens de cet usage est sûrement dans l'intuition-archétype que c'est le yang qui naît du yin, lequel est le principe "le plus primitif" des deux, et non l'inverse." (Adam né d'Eve plus plausible que Eve née d'Adam)

Je vois dans l'importance du sexe un rapprochement pour moi antérieurement inaperçu entre l'oeuvre de Thom** et celle de Grothendieck.


* je trouve ridicule cette insistance post-moderne à vouloir imposer l'égalité Homme-Femme.
** Thom qualifie de "sexuelles" les trois catastrophes "ombilic".
 

Authentique et triste tragédie .

Article lié : Intifada, la secousse qui chasse le sommeil

Christian Feugnet

  21/05/2018

On en voit pas la fin , uniquement le destin qui s'aggrave . Pourtant quelque chose dans les consciences voudrait que çà s'arréte . Nous sommes face à notre impuissance , tragédie pour nous aussi . Mais ne sommes nous que spectateurs ?

Arrière toute!

Article lié : Éloge de l’incertitude

jc

  21/05/2018

PhG: "l’acteur en question (le président Trump), au lieu d’être un “accident” comme en jugent les dirigeants européens, est en fait l’acteur le plus logique, le plus conforme, le plus “en phase” avec la couleur des temps et avec la fureur de l’époque."

Et pour moi l'acteur-Système le plus attardé, le moins en phase, le plus ringard, celui qui représente le plus parfaitement les temps qui s'achèvent, est Emmanuel Macron*.

* J'ai entendu tout récemment sur France Culture parler de "start up nation". Très certainement un élément de langage suggéré (c'est-à-dire imposé) à la presse-Système par l'Elysée. "France is back" clame Macron au reste du monde:

Back=Arrière toute!

Grothendieck pour Dedefensa

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  21/05/2018

En actionnant le moteur de recherche de Dedefensa les mathématiques n'apparaissent qu'une seule fois, dans un e-papier de 2007 intitulé "La psychologie contre les mathématiques". Court papier dans lequel le terme "mathématique" n'apparaît que dans la phrase suivante sous les doigts de PhG: "Voici d’abord l’argument “mathématique”, assez proche de l’apparent sens commun : plus de forces égale moins de terrorisme." Phrase qui évoque en moi le classique "Tu es matheux? Tu seras trésorier.", phrase maintes fois entendue par les matheux qui reflète assez bien, je crois, l'idée que les non-matheux (en particulier ceux qui ont lu "Le Règne de la Quantité et les Signes des Temps" et "Les principes du calcul infinitésimal") se font des maths et des matheux.

Je viens de commencer une lecture "sérieuse" de "La clef des songes" de Grothendieck (plus de mille pages -dactylographiées!) parce que d'en avoir parcouru les cent premières pages m'a convaincu qu'il pourrait y avoir un rapport assez profond avec ce que nous concocte PhG avec le troisième et dernier tome (à venir…) de "La Grâce de l'Histoire".

Je n'engage pas à rentrer directement dans cette lecture car le philosophe Grothendieck m'apparaît comme un pur solipsiste mystique qui va puiser ses intuitions au plus profond de lui-même et qui ne prend à aucun moment la peine de confronter sa pensée (très originale) à celle des autres (ce que fait au contraire Thom, à la pensée également très originale et également solipsiste à ses heures -montrant au passage son immense culture). Le solipsisme de Grothendieck transparaît dans la situation suivante (et je le soupçonne de refuser quasi-systématiquement de se cultiver -au sens usuel du terme- pour ne pas polluer ses propres intuitions, Grothendieck cherchant à travailler, cela me saute aux yeux, "de première main"):

"Je ne prétends nullement être familier de l'oeuvre d'Einstein.  En fait, je n'ai lu aucun de ses travaux, et ne connais ses idées que par ouïe-dire et très approximativement.  J'ai pourtant l'impression de discerner la forêt, même si je n'ai jamais eu à faire l'effort de scruter aucun de ses arbres."

J'engage à regarder auparavant la longue (1h50') vidéo-conférence intitulée "La notion de vérité selon Grothendieck", disponible sur la toile, que le mathématicien français médaillé Fields Laurent Lafforgue a faite sur lui. On pourra commencer par la fin (1h45') puis se laisser emporter par le rythme de la respiration de la pensée de l'orateur, avec tableau en ardoise et craie, à l'ancienne, en opposition frontale avec la quincaillerie électronique qui assiste (et dénature) si souvent les conférences "modernes":

J'y ai retenu le clivage entre les mathématiques allemandes (Hilbert), mathématiques "modernes à l'époque" importées en France par de jeunes mathématiciens d'alors qui ont fondé le groupe Bourbaki, et les mathématiques de Grothendieck qui renouent, selon moi, d'une certaine façon avec "l'esprit français" des mathématiques (Lafforgue parle de la confrontation de l'eau et du feu!). Clivage qui rejoint, toujours selon moi, celui noté par Thom entre les mathématiques de la maîtrise (pour moi typiquement Villani) et les mathématiques de l'intelligibilité (Thom et, dorénavant pour moi, Grothendieck). Net clivage au sein des mathématiques, qui rejoint peut-être celui entre Idéal de puissance et Idéal de perfection cher à PhG.




 

Petit complément par un simple détail .

Article lié : Éloge de l’incertitude

Christian Feugnet

  21/05/2018

Le créateur de face de book qui unique proprétaire en son pouvoir absilu , fait l'amére expérience que le peuple est souverain n'est pas une formule creuse de l'idéalisme mais du réel .

Iran-JPCOA

Article lié : Éloge de l’incertitude

Thierry Videlaine

  21/05/2018

Bien d'accord avec cet article, surtout si l'on pense que pour la crise Iran-JPCOA il ne s'est encore rien passé. Mais ça va venir…

Article d'un grand intéret .

Article lié : Éloge de l’incertitude

Christian Feugnet

  21/05/2018

Puisque nous sommes dans les abstractions quelques développements me semblent  utiles . Partons de l'abstraction ultime l'étre , suivons Hegel , dans son big bang initial qui comme la logique part de rien pour aller à rien . Du fait , logique, que l'étre est ce qu'il y a de plus abstrait . On ne peut rien dire , lui donner une  détermination . L'etre est néant . ( tiens du coup en voilà une) . Omnis determinatio est negatio , façon Spinoza .. Méme traitement pour le néant : mais là le lapin sort du chapeau  ( Alice du pays des merveille ) la grace surgit , l'intuition haute . Le néant existe , nouveau concept ( remarquons en 4e rang ) .
Puisque en en est venu aux chiffres , on se le fait mathématiquement . Théorie des ensembles , un ensemble et sa négation . Si le premier anéantit le second ( sens physique ) il faut que le second soit lui méme anéantissement d'un autre sinon arrét de l'existence . Qui lui méme suppose en suppose un 4e . Mais 3 suffisent pour faire , concept jugement syllogisme , raisonnement .  D'ailleurs le 4 e donnerait un ensemble de tous les ensembles , il n'est à la Lewis Caroll que le complément négatif des trois autres dont on ne peut méme pas dire s'il est infini . C'est le chapeau d'où sort le lapin de la méconnaissance et incertitude . faisons le physique l'entropie , comme la néantisation ,suppose la négentropie qui elle méme suppose l'entropie puisque c'est sa négation comme le mot l'indique . Ils sont donc paradoxalement selon le 3 principe de la thermo en égalité , comme l'écrit d'ailleurs la loi de l'information ( dite de la communication ) de Shannon . Une égalité est comutative . Et là ( bizaremment ) au contraire de comme le E=mc2 on la lit à l'endroit  en faveur de l'entropie : l'émetteur est aux commandes pour le recepteur , seul sens de la communication ? Malheureusement le recepteur y ajoute de sa sémantique , de la négentropie qui anéantise le code du recepteur !  . Je saute à la conclusion , SI , on sait où on va , tout n'est pas possible quand la série est divergente , une fois atteint son triomphe l'infini vertical de sa montée , elle s'écrase lamentablement sur l'horizontal sans espoir de retour .
Socialement l'Etat impérial se nourrit , anéantise , les autres états leurs économies via la super concentration des transnationales réification des fortunes accumulées à l'excés qui elle mémes anéantisent l'homme et l'humain en lui : la culture . Quand ce rocher que Sysiphe remonte va s'écraser , c'est que Sysiphe se tire de coté , une fois  refait une autre conscience sociale . ( négentropie)

Comment s'étonner?

Article lié : L’Europe buissonnière

alain pucciarelli

  20/05/2018

Bonjour. Un pouvoir impérial qui se déglingue, des vassaux qui courent tels des poules sans tête, voilà le prix payé à l'économisme et aux croyances économistes qui risquent de nous anéantir avec la complicité active de nos "élites". L'UE n'existe pas vraiment, les Etats Unis existent de moins en moins. Il serait temps que les peuples européens et autres reprennent leur destin en main. Mais, les "grands médias" et, en France, l'effondrement de l'Education Nationale sont un vrai sujet d'inquiétude. Nous sommes aux abois, mais plus personne ne tient le couteau. Merci pour votre combat.

Au sujet de la lecture de la presse .

Article lié : L’Europe buissonnière

Christian Feugnet

  20/05/2018

Sans rapport avec le sujet mais faut que je le case .
Sur ce site on effectue souvent des lectures savantes et complexes d'articles de presse .
Jamais de presse financiére , c'est pourtant trés simple et on gagne systématiquement . Faut faire exactement le contraire de ce qui est suggéré . Exemple  les échos annoncent une perte de 90 % du bitcoin , je me précipite pour acheter , hausse spectaculaire !
Les mémes avaient annoncé au moment de la grande chute de decembre le bit à 1 million de $ (' il est vrai fin 2018 ).
En on annonce la fin de l'or sa chute définitive comme simple matiére premiére . Gordon Brown ( j'ai un doute affreux sur le nom) chancelier de l'échiquier , premier de sa classe en finance , en vend 400 t !  10 ans aprés à la veille de sa chute , ambiance unanime dans le presse c'est le placement du siécle ! Gentil de m'avoir prévenu , j'ai tout revendu , trés satisfait d'en avoir acheté quand on disait qu'il fallait pas .
Mais peut étre est il de méme en politique : la corée , la syrie derniérement çà devait étre la 3 mondiale et maintenant l'Iran , je tiens le pari que çà va pas faire un fromage .

.2

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  20/05/2018

Quatrevingtneufards bien sûr, sur le mode de nos soixantehuitards.

La souce de l'Intuition haute?.1

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  20/05/2018

Penser et agir comme on est.

"Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément" mais aussi "Ce qui se conçoit bien s'exécute clairement et les gestes pour le faire viennent aisément" (ce qui éclaire, selon moi une idée-maîtresse chez Thom qui est celle de la profonde structuration géométrique du langage).

On perçoit par les sens mais aussi par les rêves*. Selon moi il doit y avoir accord, fit, entre ces deux sortes de perception, entre ce qu'on vit consciemment et inconsciemment. Et c'est devenu pour moi un critère de me m'intéresser qu'aux écrits de ceux chez qui je sens cet accord, cette harmonie. Pour l'instant Thom, Grasset, et peut-être Grothendieck. En ce qui concerne PhG son projet d'introduction du tome III de "La Grâce de l'Histoire" (c'est pour quand?) est pour moi très éclairant (cf. "Le désenchantement de Dieu"), entre autres cet extrait:

"Ainsi ai-je vu, depuis la fin de l’année 1967 où je débutai dans ce “journalisme”-là, le monde se transformer en même temps que je me transformai moi-même, et à mesure, c’est-à-dire dans une harmonie parfaite, même si les outils de cette harmonie (les événements, de fait) n’étaient pas, eux, un modèle d’harmonie. J’ai veillé, sans aucun doute inconsciemment d’abord puis de façon plus consciente en mesurant le phénomène, à me laisser pénétrer par le sens des événements pour me changer moi-même, et pour tenter de mieux en saisir la signification."

Pour moi exeunt Cantor, Gödel, Boltzmann, Nietzsche… et Derrida. J'ai exclu d'emblée les quatre premiers car ils ont fini fous. C'est l'ajout de Derrida qui est la raison de ce .1: cf. ce qu'en dit PhG dans "Terreur de Jacques Derrida" (je n'ai pas vu écrire que Derrida ait terminé fou selon les critères psy actuels). Mais si on étend la définition de la folie à un misfit entre ce que l'on vit consciemment et ce que l'on vit inconsciemment, je crois que la liste s'étendrait vertigineusement. Car le Système nous force à vivre dans son monde qui est un monde de fous:

"La singularité foncière de l’être est niée avec toute l’immense force coercitive dont le Groupe dispose, lequel s’efforce de la niveler à tout prix (« tu plies ou tu crèves »…), d’en éradiquer toute trace », [coercition qui veut empêcher] « l’accomplissement de sa nature divine qui l’attend au fin bout d’un très long et périlleux cheminement, sans filet sur une corde raide… " (Grothendieck, "La clef des songes")


Penser et agir comme on est nécessite de se connaître soi-même. Et peut-être cela suffit-il?

Thom: "La vieille image de l'Homme microcosme reflet du macrocosme garde toute sa valeur: qui connaît l'Homme connaîtra l'univers." (SSM, épilogue)
Car "Les situations dynamiques régissant l'évolution des systèmes naturels sont fondamentalement les mêmes que celles qui régissent l'évolution de l'homme et des sociétés, ainsi l'usage de vocables anthropomorphes en Physique est foncièrement justifié."  (SSM, conclusion)

Réel, Symbolique, Imaginaire, RSI. Le symbolique (le sumbolè grec) pour harmoniser le réel et l'imaginaire, le conscient et l'inconscient?

Thom: "La voix de la réalité est dans le sens du symbole" (MMM p.251)

Je ne sais pas si Guénon a étudié le rôle des rêves dans la Tradition. Peut-être "une sommité habillée en bohême et souvent chômeur, mais avec ses diplômes de métaphysicien et son œuvre de Guénon connue sur le bout des doigts" pourrait-elle y répondre?

PS: pour moi ce qui précède est en rapport évident et quasi-immédiat avec le tout récent e-papier de PhG: "Pris au piège de leur propre folie"

*: exit la déesse "raison" chère à nos révolutionnaires quatre-vingt-septars"

Epoque étrange où çà tourne à l'envers .

Article lié : L’Europe buissonnière

Christian Feugnet

  20/05/2018

Selon moi il semblait comme à beaucoup d'autres qui le pensent  tout bas : que le destin était clair la transition de phase , le passage des US de peuple dominant à Empire . ( nonobstant les tentatives antérieures Charlemagne , Saint Empire , Habsburgs, Napoléon , Britannique , autant de parodies ) les Us font la moitié des richesses mondiales , aujourd'hui avec les transnationales , en gros , et surtout la moitié des dépenses militaires . Des oppositions internes et externes il en a toujours existés , mais pas de cas historiques connus .
d'échec du processus . En ce cas il existerait un véritable exeptionnalisme Américain , peut étre , un suicide en passant à l'Internationale , internet , la cryptomonnaie , en Tchetchénie les terroristes ont été vaincus d'abord par des volontaires musulmans dont beaucoup non Tchetchénes voir Gradimov , toujours volontaire pour le Moyen Orient ( façon légions Espagnoles républicaines mais étrangéres ) .

Pris au piège de leur propre TRAITRISE...

Article lié : Pris au piège de leur propre folie

EricRobertMarcel Basillais

  19/05/2018

...serait une formule plus exacte : car, contre les avis (référendums) des peuples , et revendiquant même la non -démocratie des institutions UE imposées , ILS ont vendu leurs Nations, donc nous-autres, à l'Uncle Sam, pour quelques carrières minables de serpillères humides ... mais avec chauffeur et exemptions fiscales, bref, ils sont coupables de corruption et haute trahison.

Le plus terrible dans leurs dandinements récents est de les voir se chercher un autre Parrain, en l'espèce un Chinois ou un Russe, qu'importe , pourvu qu'ils conservent leurs chauffeurs…. au lieu de laisser jouer la démocratie et se laisser balayer par une véritable ELITE (jusqu'ici empêchée) et portée par la majorité (référendaire) anti-UE-euro-OTAN; qui procèderait à la seule politique POSSIBLE, digne d'un véritable homme d'Etat-Nation : la sortie desdits traités, par la même voie que Trump utilise pour sortir des traités qui le gênent ( et en cela, du point de vue US , MAGA, il est légitime).

La sortie de l'OTAN aurait en prime l'avantage de conjurer la cabale des banquiers centraux… cherchant une guerre mondiale , messianique ou simplement financière… bref le MONDIALISME

Enfin, il faut parler des Russes : et dire qu'eux non plus , hélas, ne sont pas à la hauteur des espoirs sous-entendus par leur propagande : ils veulent, eux aussi, garder l'UE intacte, grosse dinde ficelée par les traités scélérats, donc plus  digeste dès lors qu'il s'agit d'une fusion "Eurasiatique"  , qu'autant d' Etats-Nations d'Europe pris séparément.

En matière commerciale, les Chinois ont exactement la même approche… vérité de situation oblige. 

Maastricht date de 1992 : la traîtrise a assez duré : On a vu le résultat : le mieux est une sortie simultannée concertée MAINTENANT.

J'dis ça j'dis rien…

Toutes mes excuses .

Article lié : Le “maître de toutes les défaites” chez le psy...

Christian Feugnet

  19/05/2018

J'ai écrit exactement le contraire de ce que je voulais dire , en écrivant "probabilités peu classique , nombre d'événements finis à valeur finies " ce qui est bien entendu classique . Non je voulais dire  à valeurs infinies ( genre pari Pascalien) , ou encore énévements trés nombreux , la plupart trés rares mais à trés grande valeur ( mieux encore que le cygne noir , inclu )

Pas de

Article lié : Pourquoi les USA ont quitté le JCPOA : une explication

EricRobertMarcel Basillais

  18/05/2018

Je vais finir par passer pour pro-US mais je constate, encore une fois, qu'on parle ici de "VIOL" de l'accord avec l'Iran :
quelles que soient les vraies raisons du retrait US, le retrait est dans la CLAUSE de retrait du Traité : d'ailleurs, les Iraniens négocient actuellement avec les occidentaux en faisant miroiter , eux aussi, l'utilisation de cette clause : et, non, M. Orlov, dans ce cas, ils seraient en DROIT de le faire et cela ne constituerait pas, techniquement un VIOL des Traités.
idem pour les traités dits Européens" : les British Brexient sans violer lesdits traités parce que l'article 50 est une clause de retrait prévue, ex origine.

C'est d'ailleurs une norme de droit international que de prévoir une clause de retrait.