Appel du 19 courant... Afficher | Masquer

Ce titre désormais connu renvoie à une “tradition” établie de relance de notre campagne de donation, le 19 de chaque mois. Nous avons affiché ici les donations pour le mois de septembre 2017, à la date du 19 de ce mois. Comme nous l’expliquions lorsque fut lancée cette formule des donations, dans notre texte du 1er mars 2011 (dans notre rubrique Notre Situation), il s’agit de solliciter votre intervention et votre soutien pour atteindre de €2.000 à €3.000 par mois (« ... les montants de €2.000 et €3.000, qui constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions »). Nos lecteurs savent évidemment que, depuis 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du « fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site » dépasse aujourd’hui très largement les €2.000 et le reste à l’avenant, et nous espérons que nos lecteurs en tiendront compte dans leur action de solidarité et de soutien.

Nous voulons rajouter à ces précisions d’ordre comptable certaines précisions d’un autre domaine, concernant la raison d’être, les origines et le fonctionnement de dedefensa.org. Nous pensons qu’on trouve dans les textes cités nombre de réponses aux questions que certains lecteurs (notamment les lecteurs les plus récents) peuvent légitimement se poser concernant le fonctionnement et les besoins du site, en fonction des conceptions journalistiques étendues à des missions de commentaire, de conceptualisation et d’analyse profonde de la situation du monde suivies par dedefensa.org. L’ancienneté de ces textes témoigne du fait que ces préoccupations et ce besoin d’information sont constants chez nos lecteurs, et nos réponses et notre position générale à cet égard, également constantes. Les trois textes cités (par ordre d’importance selon nous, et non par ordre chronologique) sont ceux du 25 août 2007, du 3 septembre 2007 et du 4 octobre 2006.

Les résultats après 18 jours de cette donation mensuelle de septembre 2017 atteignaient €1383. Nous exprimons notre très chaleureuse reconnaissance aux personnes qui sont intervenues dans le cadre de cette donation. (Pour effectuer des donations, voyez également nos pages spéciales: pour les lecteurs ayant un compte, pour ceux qui n’en ont pas.) Si vous en avez le cœur et les moyens, et si vous en comprenez la nécessité, soutenez-nous, soutenez dedefensa.org. Merci.

0 €

1500 €

3000 €

Levée de fonds dévolus aux frais de fonctionnement.
septembre 2017 : 1383 € récoltés

1383 €
Le journal

dde.crisis

de Philippe Grasset

Retrospective du 10/09/2017 au 16/09/2017

• Il serait bon que la chronique autant que l’histoire, voire la métahistoire, retiennent les paroles de Poutine, dites lors d’une conférence de presse en marge du sommet des BRCS en Chine. • Ce que Poutine a mis en cause, c’est le niveau de culture des dirigeants occidentaux, remis justement au rang de barbares incultes. • D’où notre commentaire, que nous reproduisons sur un espace assez long parce que l’événement est intellectuellement et moralement essentiel. • « D’un point de vue dialectique, on ne peut envisager d’attaques plus méprisantes et humiliantes parce qu’elles mettent en cause la qualité culturelle et le niveau intellectuel de l’élite politique ; on ne peut envisager meilleure preuve de cette nouvelle attitude russe qui implique non seulement une attitude politique de glaciation, ou de rupture par immobilisme, mais une rupture quasiment psychologique et intellectuelle caractérisée par un mépris exprimé hautement. Poutine dit simplement des dirigeants politiques US : “On ne peut pas parler avec des sauvages stupides et des barbares incultes”. » • Partout résonnent ces paroles et leur démonstration, que ce soit dans les causes qu’elles devinent comme dans les effets qui en sont la démonstration... (Voir le 6 septembre 2017, le 8 septembre 2017, le 11 septembre 2017, le 12 septembre 2017, le 15 septembre 2017.) • Il est vrai que, lorsqu’on suit avec quelque attention le comportement, les débordements et les emportements du nouveau président français, pourtant jeune, frais et propre sur lui, on comprend pourquoi Poutine nous dit, transcrit brutalement : “Tout cela pue le simulacre comme pue la gangrène.” (Voir le 8 septembre 2017, deux fois le 9 septembre 2017 et le 9 septembre 2017, 10 septembre 2017, 12 septembre 2017.) • Tout cela, qui se déploie sur le fond des habituelles considérations des perspectives finales de cette crise sans fin, qui affectent tous les domaines et touche tous les esprits... (Voir deux fois le 3 septembre 2017 et le 3 septembre 2017, deux fois le 4 septembre 2017 et le 4 septembre 2017, deux fois le 5 septembre 2017 et le 5 septembre 2017, le 7 septembre 2017, deux fois le 13 septembre 2017 et le 13 septembre 2017, le 14 septembre 2017, le 15 septembre 2017.) 


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset     A propos de dedefensa.org

Nos dernières parutions

Ouverture libre

Macron au microscope   19/09/2017

• Articles du 19 septembre 2017. • Une interview pour apprécier de la manière critique qui importe et qui s’impose le personnage venu à la tête de la France. • Jugement ferme : plus qu’un danger, bien plus qu’un complot, avec rien d’un Messie providentiel, un simulacre bidouillé à la hâte et transparent jusqu’à l’inconsistance. • Le président français est sans aucun doute un “jeune homme d’État” de notre temps, dépourvu d’État et pourvu de com’. • Contribution de dedefensa.org et interview de Pierre-André Taguieff.

Ouverture libre

La vérité comme négation de l’oubli   19/09/2017

• Article du 19 septembre 2017. • A quelques jours des élections qui devraient reconduire Merkel dans son poste de chancelière, une évaluation du rôle et de la puissance de l’Allemagne. • Contribution de Badia Benjelloun.

Bloc-Notes

Dissolution du système de l’américanisme   18/09/2017

• L'accord sur le programme DACA entre Trump et les démocrates constitue un tournant pour la crise du système de l'américanisme plus que pour la présidence Trump. • Certes, il est possible que Trump ait sauvé sa présidence à cette occasion. • Mais la nouveauté se trouve surtout des côté des démocrates, qui découvrent le vide de leur propre stratégie à l'intérieur de la crise du système. • Ainsi l'accord a-t-il montré une situation bien plus grave : la fin du bipartisme et la dissolution accélérée du système de l'américanisme.

Librairie -dedefensa.org

Avec notre Librairie.dde, nous poursuivons deux buts. D’une part, nous voulons sauvegarder sur papier l’essentiel du contenu du site dedefensa.org (près de 13.000 articles en 15 années), parce que nous n’avons qu’une confiance très limitée dans la survie de la mémoire des choses écrites par le seul moyen de l’informatique, pseudo d’une réalité qui a été pulvérisée et virtualité extrêmement vulnérable d’une vérité qui mériterait de survivre, et dont nul ne sait quel cataclysme de l’anéantissement le phénomène de cette virtualité peut un jour rencontrer. D’autre part, nous voulons publier certains écrits, essentiellement de Philippe Grasset, qui restent à l’état de non-communication, essentiellement parce que l’édition classique devenue pour une bonne part un segment puissant du Système interdit tout accès à qui ne dispose pas d’entrée dans les réseaux qui importent. C’est notre liberté à cet égard qui nous pousse à cette entreprise d’autoédition de textes dont nous jugeons qu’ils méritent d’être mis à la disposition du public, et particulièrement des lecteurs du site.

Par conséquent, voici notre Librairie.dde. Vous y trouverez la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles, à mesure qu’ils parviennent au stade de l’auto publication. Il y a bien sûr les volumes déjà publiés, dont la série La Grâce de l’Histoire, et Les Âmes de Verdun , dans la mesure de ce qui reste encore disponible, avec la possibilité de nouvelles impressions si la demande le justifie. Il y a d’autre part les livres reprenant les textes du site, avec les trois premières publications (Chroniques du 19 courant..., Trump-2016 [plusieurs volumes], Ukraine-2014 et Ukraine-2015 [plusieurs volumes], et un roman inédit de PhG, Frédéric Nietzche au Kosovo). D’autres suivront.

Nous avons choisi la formule du canal de plusieurs auto-éditeurs... Amazon/Kindle, Bookelis, puis d’autres à venir, ce qui vous donnera la possibilité de faire votre choix suivant vos inclinaisons, vos sensibilités politiques éventuellement, etc. A chaque parution, à mesure de leur parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage, et bien entendu les liens-URL permettant d’arriver aux conditions de commande. Nous renforçons ce dispositif d’actions de promotion individualisées dont nous espérons des effets très positifs.

Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Censure et corruption par le silence   17/09/2017

17 septembre 2017 – Pourquoi, me suis-je demandé, ne pas au moins écouter ce Kevin Shipp, officier de la CIA de haute volée, lorsqu’il se présente à nous et nous détaille la structure et le fonctionnement du Deep State ? Son propos, dans tous les cas, mérite réflexion, y compris la…

Ouverture libre

“IA forte”, quatre raisons de douter   17/09/2017

• Article du 17 septembre 2017. • Considérations sur la quasi impossibilité autant théorique que pratique qu'une “Intelligence Artificielle (AI) forte”, c'est-à-dire similaire à l'humain, soit possible. • Contribution d'Alexis Toulet.

Ouverture libre

Anatomie du Deep State   17/09/2017

• Article du 17 septembre 2017. • Apparition d’un “lanceur d’alerte” venu de la CIA, qui expose en détails les structures et les très nombreuses ramifications de l’État profond. • Contribution de Aaron Kesel (avec dde.org).

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Une journée dans la vie de The-Donald    16/09/2017

16 septembre 2017 – C’est une chose épatante de cette époque sinistre et lugubre, un de ces petits points de lumière dans l’ombre crépusculaire de l’esprit abîmé dans son Mordor des Abysses qu’est la postmodernité, qu’une seule journée compresse les événements et les symboles à la fois pour éclairer tout…

Faits et commentaires

Zapad 2017 : Poutine nous terrorise   15/09/2017

• L’“exercice stratégique” Zapad 2017 commenceen Biélorussie, avec un mélange de soldats biélorusses et russes. • Les effectifs ne sont pas impressionnants (10.000 soldats en tout) tandis que le thème de l’exercice est une intervention armée en cas de tentative de “révolution de couleur” contre le pouvoir biélorusse, ce qui est une hypothèse à la fois réaliste et absolument pas révolutionnaire si l’on consulte l’histoire récente. • Qu’importe, les commentaires et les réactions dans les cerces BAO/OTAN et dans les “pays du front” (les baltes, la Pologne, l’Ukraine) sont ceux d’une alarme extrême, l’exercice ayant été « le point d’attraction de la prospective occidentale et d’une hystérie démesurée durant les derniers mois », selon l’hebdomadaire Defense News qui n’a pourtant pas l’habitude de sortir des rangs. • Il s’agit en fait d’un climat de montée de l’antagonisme avec la Russie, également très visible en Géorgie, et qui conduit à faire de ce pays (la Russie) une puissance militaire extraordinaire, capable des entreprises les plus conquérantes. • Ainsi le bloc-BAO se fait-il peur à lui-même et fait en sorte que la politique russe devienne de plus en plus ferme et affirmée.

Bloc-Notes

“D.C.-la-folle” versus Pékin, plein pot   14/09/2017

• Diverses interventions montrent que les USA songeraient à transformer la crise nord-coréenne en une attaque commerciale et financière contre la Chine. • Plus qu’élargir la crise, c’est passer à une toute autre sorte de crise qui met en avant la principale hantise de Washington de voir son leadership économique mondial mis en cause par la puissance activiste chinoise. • Processus habituel de “résoudre” une crise par une crise plus grave encore. • Il y a unanimité à “D.C.-la-folle” pour cette orientation, mais les haines internes subsistent.

Ouverture libre

The Grey Lady devrait consulter   14/09/2017

• Article du 14 septembre 2017. • Un analyse d’une “enquête” du New York Times suivi d’un édito sur l’action anti-Clinton des Russes : toute la rédaction du NYT doit très vite consulter. • Contribution de Robert Parry (avec dde.org).

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Le climate change et dedefensa.org   13/09/2017

13 septembre 2017 – Justement venu en ces temps d’ouragans particulièrement catastrophiques, un article de ce jour pourrait faire croire à des obtus vraiment très-courts que la publication de cet article incite à penser qu’il reflète la position de dedefensa.org sur la question de la “crise climatique”, et la mienne…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

De Macron à l’Acropole   12/09/2017

12 septembre 2017 – On sait que Macron avec tout son train, sa compagnie et ses saltimbanques de la com', s’est rendu à Athènes. On a entendu les mots très durs qu’il a eus là-bas pour ceux qui restaient ici, les “fainéants” et les “cyniques” ; “business as usual” pour ce président,…

Les carnets de Nicolas Bonnal

Virgile, Ovide et le mensonge médiatique en l’an zéro   12/09/2017

Pas de commentaires ! Les romains savaient tout mieux que nous (voyez mon livre noir de la décadence romaine) et notamment sur les mensonges médiatiques qui alors avaient une dimension mythologique ! Ovide écrit dans les Métamorphoses (chant 12, voyez ebooksgratuits.com, p. 300): « Entre le ciel et la terre, et…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

9/11 nous éclaire   11/09/2017

11 septembre 2017 – Sans croire avoir rencontré la sublimité de l’identité du souvenir, j’ai trouvé les premières phrases de l’article d’Adam Gurrie dans TheDuran.com, sur l’anniversaire du 11 septembre, assez appropriées à mon état de l’esprit. Dans son départ, avant d’analyser en détails, il donne cette appréciation générale qui…

Bloc-Notes

Harvey, Irma, Jose et les autres   11/09/2017

• Les ouragans déferlent dans leur zone habituelle (Caraïbes, Sud-Ouest des USA), comme chaque année. • Cette année, ils sont particulièrement vigoureux, ce qui alimente les hypothèses, les analyses et les polémiques. • La communication intense qui les accompagne et passe à très grande vitesse de l’un à l’autre met en évidence de plus en plus d’interprétations politiques de ces événements naturels. • D’une certaine façon, on peut dire que les événements naturels de type catastrophique eux-mêmes sont intégrés dans notre Grande Crise Générale.

Ouverture libre

L’UE en bruits de bottes   10/09/2017

• Articles du 10 septembre 2017. • Dans diverses capitales européennes, on entend des déclarations martiales, éventuellement contre l’éternelle “menace russe” ou d’autres narrative de communication servant au simulacre européen. • L’enjeu est le projet de la future “armée européenne” et derrière cela un projet de fer de l'hégémonie militaire allemande en Europe. • L’UE, faite pour une paix éternelle en Europe, se finirait en attisant des conflits, notamment entre ses membres. • Contributions : dedefensa.org et Maurizio Blondet.

Ouverture libre

Les foudres caudines de Jupiter   09/09/2017

• Article du 9 septembre 2017. • Une sortie explosive de de plus de Macron en terre étrangère (la Grèce, berceau de la culture occidentale), contre les Français jugés trop rétifs aux réformes. • Article de Jacques Sapir (avec dde.org).

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Jupiter en solde, ou le style de l’emploi   09/09/2017

09 septembre 2017 – Je ne suis pas un très grand lecteur des documents officiels ; j’ai pris l’habitude de plus en plus marquée, ces dernières années, de n’être plus du tout un lecteur d’aucun document officiel, sauf parfois l’une ou l’autre intervention de Poutine. Le monstre immonde (le Système avec son…

Ouverture libre

Poutine-Netanyahou ? Les meilleurs amis du monde   08/09/2017

• Articles du 8 septembre 2017. • Une attaque aérienne israélienne contre une position militaire en Syrie, sans réaction russe, soutient une thèse d’une très grande proximité entre la Russie et Israël. • L’auteur estime que la Russie, si elle a des liens évidents avec l’Iran, n’en estime pas moins qu’il faut contenir l’expansion de ce pays, notamment par rapport à Israël. • L’idée est que la Russie a une Grande Stratégie pour la région, et que cette stratégie implique l'alliance israélienne. • Contributions : dedefensa.org et Andrew Korybko.

Bloc-Notes

Mépris de Poutine pour les USA-“houligans”   06/09/2017

• En marge du sommet des BRICS et alors que la crise nord-coréenne est une fois de plus à un de ses paroxysmes, le président russe a expédié à l’intention des USA et de ses élites dirigeants quelques jugements particulièrement virulents. • Pour les Russes, les USA sont désormais un “État-voyou” (ou “État-houligan”), sans respect d'aucune règle civilisée, hypocrites, se conduisant avec brutalité face aux plus faibles et avec couardise devant les vraies puissances. • On jugera que, désormais, la diplomatie russe ne prendra plus de gants...

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Le Great Kim Circus   05/09/2017

05 septembre 2017 – In illo tempore non suspecto, le problème qui est le thème de cette page aurait été traité dans les rubriques du site plus “sérieuses”, ou disons à prétention spécialisatrice, que dans ce Journal-dde.crisis. Mais le fait est qu’il y a sa place, et, dirais-je, impérativement. (Je…

Faits & Commentaires

  • Zapad 2017 : Poutine nous terrorise   15/09/2017

    • L’“exercice stratégique” Zapad 2017 commenceen Biélorussie, avec un mélange de soldats biélorusses et russes. • Les effectifs ne sont pas impressionnants (10.000 soldats en tout) tandis que le thème de l’exercice est une intervention armée en cas de tentative de “révolution de couleur” contre le pouvoir biélorusse, ce qui est une hypothèse à la fois réaliste et absolument pas révolutionnaire si l’on consulte l’histoire récente. • Qu’importe, les commentaires et les réactions dans les cerces BAO/OTAN et dans les “pays du front” (les baltes, la Pologne, l’Ukraine) sont ceux d’une alarme extrême, l’exercice ayant été « le point d’attraction de la prospective occidentale et d’une hystérie démesurée durant les derniers mois », selon l’hebdomadaire Defense News qui n’a pourtant pas l’habitude de sortir des rangs. • Il s’agit en fait d’un climat de montée de l’antagonisme avec la Russie, également très visible en Géorgie, et qui conduit à faire de ce pays (la Russie) une puissance militaire extraordinaire, capable des entreprises les plus conquérantes. • Ainsi le bloc-BAO se fait-il peur à lui-même et fait en sorte que la politique russe devienne de plus en plus ferme et affirmée.

    Lire cet article
  • Soros et son double   03/09/2017

    • Une pétition officiellement adressée au gouvernement US demande de considérer George Soros et ses nombreuses organisations non-gouvernementales comme terroristes et de saisir tous ses avoirs disponibles. • La pétition a dépassé en moins de deux semaines le seuil d’admissibilité officiel (100.000 signatures en 30 jours). • Curiosité ? Elle aurait été lancée par les démocrates, alors qu’elle accuse explicitement le milliardaire-spéculateur-déconstructeur d’avoir pénétré le parti démocrate aussi bien que des domaines importants du gouvernement US. • Des experts russes pensent que cela pourrait présager de graves ennuis pour cet organisateur universel et officiel des “révolutions de couleur”, de la déstabilisation, de la déstructuration et de la dissolution. • Cette démarche de la pétition tend à réduire la narrative courante sur un Soros agissant pour le compte de puissances établies (les USA). • Notre conclusion, plus que jamais : avec Soros, il n’y a pas de complot, il y a du désordre bien entendu et surtout la présence d’une perception satanique du monde, à l’image de son inspirateur Saul Alinsky, qui voyait dans Lucifer le “premier des radicaux”...

    Lire cet article
  • “Président Mattis”, ou la paralysie étoilée   26/08/2017

    • Une thèse désormais de plus en plus courante après le départ de Bannon de la Maison-Blanche, c’est celle de “la prise de pouvoir” par les généraux de l’armée US. • C’est notamment la thèse d’Alexander Mercouris qui la détaille avec bonheur, en désignant le “président Mattis”, remplaçant désormais l’ex-“président Trump” : Mattis, général et secrétaire à la défense, est le nouveau maître de cérémonie, avec comme acolytes Kelly et McMaster à la Maison-Blanche. • Il est vrai que le Pentagone est aujourd’hui le maître de la politique extérieure des USA et c’est en cela que Mercouris parle des “généraux au pouvoir”, – mais c’est plutôt par absence des autres... • Seul problème : quel pouvoir et pour quoi faire ? Et quelle politique extérieure ? En fait, les généraux ont quasiment gelé la politique extérieure US, gelant le reste par développement logique et mettant les relations internationales dans une sorte de paralysie. • Reste la situation intérieure US, car c’est en vérité là que tout se passe : et là, le “prisonnier” Trump est moins facile à contrôler, sinon incontrôlable comme d’habitude.

    Lire cet article
  • PTSD-Trump, pathologie de “D.C.-la-folle”   18/08/2017

    • Trump, “D.C.-la-folle” et les USA en crise sont un objet sans fin d’observation, tant ils mobilisent toutes les facettes possibles de la crise postmoderne, et tant chaque jour nous apporte sa moisson de nouvelles étranges. • Cette fois, nous avons choisi la nouvelle de l’apparition d’un nouveau trouble psychologique : le PTSD... • Raté, ce n’est pas le Post-Traumatic Stress Disorder qui marque la psychologie catastrophique de centaines de milliers de vétérans des guerres postmodernes et humanitaristes que nous menons à coups de bombes guidées, – mais plutôt le “President Trump Stress Disorder” (donc PTSD-Trump, pour s’y reconnaître). • Il y a ceci qu’une enquête réalisée par le quotidien New York Daily News révèle le développement exponentiel de ce nouveau mal qui affecte les antitrumpistes : angoisse, anxiété, panique ne cessent de grandir dans leurs psychologies fatiguées, à mesure que la chaotique présidence Trump se poursuit. • Débordés, les psychiatres US parlent d’une épidémie : « Ce que nous voyons à gauche [chez les antitrumpistes] est une épidémie de détresse psychologique depuis que Trump a été investi. » • Diable, cela explique bien des choses.

    Lire cet article
  • Paroles et paradoxes d’Antifa-USA   17/08/2017

    Antifa, formule à signification universelle (“antifascisme”) a, aux USA, une signification bien imprécise et une opérationnalité qui ne l’est pas. • Lorsqu’on écoute des représentants d’Antifa-USA, les héroïques attaquants de l’extrême-droite nazie envahissant Charlottesville et incontestables membres de la coalition antitrumpiste dominée par le Deep State, on découvre que leur but principal est d’abattre justement ce que l’on nomme sans prendre de gants le Deep State. • Ils veulent, disent-ils, “rendre ce pays ingouvernable” : c’est déjà quasiment fait mais autant bien verrouiller cet objectif si vertueux que l’on ne peut qu’approuver. • Car cette ambition, curieusement, fait d’Antifa-USA et au bout du compte et de leur dynamique d’action, des “idiots utiles” de l’antiSystème. • C’est un aspect bouffon de plus de cette tragédie-bouffe en marche aux USA. • La “chasse aux statues” sudistes, transcription postmoderne de la chasse aux sorcières, se poursuit et l’on songe désormais à soumettre les Pères Fondateurs au tribunal populaire de notre Terreur, dans l’espoir d’effacer toute l’histoire de la grande République pour la remplacer par le simulacre de la perfection antiraciste et antifasciste.

    Lire cet article
  • Globalistes contre globalistes   03/08/2017

    • Le vote du Sénat US d’il y a une semaine est donc destiné à devenir historique et il l’est d’ores et déjà, sans nul doute. • Il termine une séquence à l’issue de laquelle le Congrès des États-Unis a confisqué le pouvoir exécutif et a proclamé l’hostilité perpétuelle contre la Russie et une “guerre économique totale” dont l’Europe est la première victime... • Après la signature de cette loi par Trump, assortie de réserves qui pourraient justifier et annoncer qu’elle puisse être présentée à la Cour Suprême pour qu’on juge de sa constitutionnalité, le Premier ministre russe Medvedev a réagi avec un commentaire long, détaillé et d’une extrême violence, largement plus virulent que ceux de Poutine et de Lavrov. • Dans la direction russe, Medvedev est un libéral, un pro-occidentaliste, un “globaliste” comme les dirigeants européens et l’UE. • Tous étaient épouvantés par l’arrivée de ce clown American-Firster et populiste, Trump, et tous ils dénoncent aujourd’hui avec fureur le Congrès, justement cette force “globaliste” de Washington D.C. sur laquelle ils comptaient pour stopper Trump. • Résultat ? Globalistes contre globalistes, car les meilleurs ennemis du Système se trouvent au cœur du Système.

    Lire cet article
  • De la B.A. à l’I.A.   19/07/2017

    • « L’I.A. est un risque fondamental pour l'existence de la civilisation humaine », vient de répéter solennellement Elon Musk, entrepreneur et financier des matières de technologies liées à l’Intelligence Artificielle. • Il exprime une crainte déjà largement répandue sur les conséquences catastrophiques que l’I.A. pourrait amener très rapidement, avec des visions de cauchemar dont l’une est “la révolte des robots” et l’élimination de l’espèce par ces nouveaux maîtres du monde dotés de toute la grâce et la finesse impitoyable de l’I.A.. • Cette crise de l’I.A. est un deuxième “moment de vérité” de la science occidentale, après l’explosion de la première bombe atomique en juillet 1945. • Elle marque combien ce triomphe de la technologie constitue la marque fatale de l’inversion faustienne du technologisme participant à la crise d’effondrement du Système. • Dans la comparaison que nous faisons entre le “moment de vérité“ de la B.A. et celui de l’I.A., nous trouvons la différence entre la demi-mesure de l’inversion qu’est la représentation du modèle et la complète inversion qu’est le simulacre du modèle. • La puissante attaque de la cohérence du monde organisée par la déconstruction atteint les limites structurelles de la science et le destin de l’espèce humaine.

    Lire cet article
  • Sous le regard du fantôme de l'Empire   04/07/2017

    • Le 4 juillet est la fête nationale aux USA, et le deuxième anniversaire dans la crise du pouvoir de l’américanisme dont on peut dater l’origine à la déclaration de candidature de Trump, en juin 2015. • Hier, l’État du New Jersey a pris une décision importante pour la marche de la crise en identifiant les groupes dits-“Antifa” dont se réclament les groupes anti-Trump comme “terroristes”. • Ce 4 juillet ont lieu des rassemblements pour réclamer la destitution du président Trump. • Nous nous attachons dans ce F&C à un article d’un Pasteur de l’Université de Toledo qui donne une analyse théologique du mouvement actuel de contestation en l’identifiant comme une sorte de néo-Gnosticisme, c’est-à-dire assimilé à l’une des premières hérésies fondamentales du christianisme, aux origines de la formation de cette religion. • Auteur de Gnostic America, le Pasteur Burfeind est particulièrement bien placé pour effectuer une telle démarche. • Ainsi cette analyse amplifie-t-elle radicalement la crise de l’américanisme pour la transmuter en une crise fondamentale de notre civilisation (devenue contre-civilisation), donc en globalisant comme elle doit l’être la crise de Washington D.C.

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • Dissolution du système de l’américanisme   18/09/2017

    • L'accord sur le programme DACA entre Trump et les démocrates constitue un tournant pour la crise du système de l'américanisme plus que pour la présidence Trump. • Certes, il est possible que Trump ait sauvé sa présidence à cette occasion. • Mais la nouveauté se trouve surtout des côté des démocrates, qui découvrent le vide de leur propre stratégie à l'intérieur de la crise du système. • Ainsi l'accord a-t-il montré une situation bien plus grave : la fin du bipartisme et la dissolution accélérée du système de l'américanisme.

    Lire cet article
  • “D.C.-la-folle” versus Pékin, plein pot   14/09/2017

    • Diverses interventions montrent que les USA songeraient à transformer la crise nord-coréenne en une attaque commerciale et financière contre la Chine. • Plus qu’élargir la crise, c’est passer à une toute autre sorte de crise qui met en avant la principale hantise de Washington de voir son leadership économique mondial mis en cause par la puissance activiste chinoise. • Processus habituel de “résoudre” une crise par une crise plus grave encore. • Il y a unanimité à “D.C.-la-folle” pour cette orientation, mais les haines internes subsistent.

    Lire cet article
  • Courez à l’aide de Saakachvili-SDF   12/09/2017

    • L’aventure de Misha Saakachvili, ancien président de Géorgie, ayant quitté son pays de peur d’être arrêté, devenant ukrainien pour majestueusement devenir gouverneur d’Odessa, expulsé de cette nationalité et d’Ukraine vers la Pologne, puis expulsé de Pologne et tentant de rentrer en Ukraine. • Ce parcours de marionnette devenue folle après avoir manqué à toutes ses missions reflète aussi bien la naïveté, l’inconséquence et le désordre de ses tuteurs euro-américanistes du bloc-BAO. • Pourquoi ne pas utiliser à nouveau Saakachvili ?

    Lire cet article
  • Harvey, Irma, Jose et les autres   11/09/2017

    • Les ouragans déferlent dans leur zone habituelle (Caraïbes, Sud-Ouest des USA), comme chaque année. • Cette année, ils sont particulièrement vigoureux, ce qui alimente les hypothèses, les analyses et les polémiques. • La communication intense qui les accompagne et passe à très grande vitesse de l’un à l’autre met en évidence de plus en plus d’interprétations politiques de ces événements naturels. • D’une certaine façon, on peut dire que les événements naturels de type catastrophique eux-mêmes sont intégrés dans notre Grande Crise Générale.

    Lire cet article
  • Mépris de Poutine pour les USA-“houligans”   06/09/2017

    • En marge du sommet des BRICS et alors que la crise nord-coréenne est une fois de plus à un de ses paroxysmes, le président russe a expédié à l’intention des USA et de ses élites dirigeants quelques jugements particulièrement virulents. • Pour les Russes, les USA sont désormais un “État-voyou” (ou “État-houligan”), sans respect d'aucune règle civilisée, hypocrites, se conduisant avec brutalité face aux plus faibles et avec couardise devant les vraies puissances. • On jugera que, désormais, la diplomatie russe ne prendra plus de gants...

    Lire cet article
  • Le prisonnier de la Maison-Blanche   01/09/2017

    • Théorie complotiste ou constat d’une évidence ?  • Certains, dont le très-sulfureux Mike Cernovich connu pour ses mauvaises fréquentations, avancent que Trump est désormais “prisonnier” du Système, ou du Deep State, à l’intérieur de la Maison-Blanche. • Exploration de l’hypothèse, avec des conclusions surprenantes. • Qu’est-ce que cette situation change pour un personnage qui doit continuer à exister comme président et qui est incontrôlable ? • Quelle est la différence entre “être prisonnier” et “être dans sa bulle” (comme l'était Obama) ?

    Lire cet article
  • Blitzkrieg, Silent Coup et IVème Reich à l’UE   29/08/2017

    • Depuis le processus de départ des Britanniques, les Allemands imposent un train d’enfer à la bureaucratie de l’UE. • Objectif allemand, notamment : occuper les postes stratégiques laissés vides par les Britanniques et achever la prise en main de l’UE en annexant ses processus de politique étrangère et de défense. • Annexion pour annexion, cela passe-t-il notamment par l’annexion de la France, leader européen en matière de défense ? • Une grande partie s’est ainsi engagée pour le destin de l’Europe et pour les rêves de l’Allemagne.

    Lire cet article
  • Les Antifa vont-ils ériger une statue à la gloire de Bannon ?   22/08/2017

    • Certes, Trump a trahi ses électeurs en acceptant l’idée d’un renforcement (formule-Prozak, dite-surge) en Afghanistan. • Ce n’est pas la première fois qu’il trahit ses promesses de campagne et ce n’est certes pas le départ de Bannon qui a permis cette trahison-là. • Par contre, Bannon parti, c’est la promesse d’une opposition dure aussitôt tenue. •  Pendant ce temps, le Deep State bande ses muscles, notamment en accumulant les collisions navales accidentelles et en ordonnant à la puissante US Navy une “pause opérationnelle”.

    Lire cet article
  • Taper sur Kim ? Avec quoi ?   13/08/2017

    • Trump continue à s’agiter face à la Corée du Nord, y compris en s’accordant avec Macron et accompagné de scénarios divers. • La question en suspens (pour ceux qui aiment ce genre de film) : le président US le fera-t-il ou pas ? • A côté de cela, la question qui devrait éclipser les autres : mais les USA peuvent-ils concrétiser ce genre de menace ? • Hors l’anéantissement par missiles stratégiques nucléaires, – ce qui est un peu risqué pour eux-mêmes, – les USA ont-ils vraiment les moyens de faire la guerre ? • Coup d’œil du côté de l’USAF en lambeaux.

    Lire cet article
  • “Mon job est de vous paniquer à mort”   10/08/2017

    • Nouveau paroxysme de crise à la suite d’un rapport de la DIA qui attribue à la Corée du Nord des capacités nucléaires considérables. • Certains commentateurs pourtant peu habitués à jouer le jeu du Système disent leur intense inquiétude, comme Alexander Mercouris. • Une fois de plus, nous sommes placés devant l’incertitude formidable d’une époque où le système de la communication est à la fois incontrôlable, insaisissable et extrêmement manipulable... • Par conséquent, nous nous tenons dans l’attente et la réserve.

    Lire cet article
  • Le labyrinthe McMaster   07/08/2017

    • Depuis quelques jours, une polémique de plus agite Washington D.C., toujours avec Trump, “D.C.-la-folle” et ce monde tourbillonnant qui nous est révélé. • Il s’agit du conflit qui a éclaté autour du conseiller de sécurité nationale du président, le Général H.R. McMaster. • Considéré comme un des “gardiens” du Deep State auprès de Trump, McMaster est mis en accusation au point où l’on pourrait croire que celui qui est “gardé” pourrait être conduit à renvoyer “celui qui le garde”. • La tâche la plus difficile : qui est quoi par rapport au Système ?

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur Armageddon-First   23/08/2017

    • Où en est la situation à “D.C.-la-folle”, six jours après l’élimination d’un personnage d’une grande importance dans l’équipe de Trump, Steve Bannon. • Cette élimination est certes un tournant, mais pas dans le sens d’un tête-à-queue de 180° conduisant une situation à son contraire : il s’agit d’un tournant vers une accélération et une aggravation de la situation de désordre et de violence de la communication. • Alors que la décision sur l’Afghanistan de Trump faisait penser à une capitulation, son meeting de Phoenix a été une orgie de populisme extrémiste et d’attaque contre la presseSystème, les campagnes progressistes-sociétales, etc., tout cela à quoi la presseSystme a répliqué avec une violence égale. • Désormais à l’extérieur, Bannon est libre de ses mouvements et il préparerait même une chaîne de TV de grande audience pour disposer d’armes encore plus puissantes pour jeter de l’huile sur le feu. • Plus que jamais, les USA sont exceptionnels : c’est aux USA, aujourd’hui, qu’a lieu l’affrontement final suscité par la postmodernité... Armageddon-First !

    Lire cet article
  • Notes sur le Moment-glasnost du Système   14/08/2017

    • Dire, comme nous le répétons dans plusieurs textes, que “la référence n’est plus le Système mais le désordre”, c’est dire également “le maître du jeu n’est plus le Deep State mais le désordre”. • Ce qui a selon nous provoqué cet étonnant phénomène, c’est une sorte de “libération de la parole” et par conséquent des psychologies aux USA, à “D.C.-la-folle”, depuis l’élection de Donald Trump : désormais, tout le monde cite le Deep State et parle du Deep State, soit pour le dénoncer, soit pour menacer Trump de ses foudres. • Il ne nous importe pas ici de chercher un vainqueur et un vaincu, un digne et un indigne, une belle vertu d’alignement et un horrible déviationnisme dépassant du rang, etc., mais de constater que ce qui était vécu symboliquement comme le cadre même du Système, comme la force mystérieuse qui tenait dans sa fascination supérieure Washington D.C., et le reste du monde par conséquent, est aujourd’hui un acteur convié à entrer dans la mêlée gigantesque qu’a provoquée Trump, perdant sa sacralité par conséquent. • Cela nous conduit à une analogie avec la glasnost de Gorbatchev, exemple historique de “libération de la parole” et de déchaînement des psychologies. 

    Lire cet article
  • Notes sur le labyrinthe de l’antiSystème   09/08/2017

    • La situation à Washington D.C., désormais devenue pour nous “D.C.-la-folle”, a atteint un tel degré de désordre et d’incohérence, dépassant largement et irrésistiblement le seul fait extraordinaire de l’élection de Trump, qu’elle nous conduit à rechercher une explication générale rendant comptant de ce que l’on désignerait comme “un changement de paradigme”, c’est-à-dire d’une époque entièrement nouvelle. • Le principal caractère aujourd’hui est l’impossibilité où l’on arrive de distinguer et d'identifier les forces en présence : qui est pro-Système, qui est antiSystème ? • L’affaire très récente que nous avons baptisée, cela inspirant le titre de ces Notes d’Analyse, “Le labyrinthe McMaster”, concerne le conseiller du président semblant sans aucun doute un représentant du Deep State auprès de Trump et qui se révèle loin d’être simplement cela. • Notre conclusion est 1) que “le désordre a remplacé le Système comme référence”, et 2) que la situation atteint un point où l’on pourrait parler d’un “Moment-glasnost”, ou “moment-Gorbatchev” pour le Système. • Cela suggérerait ce qui va suivre...

    Lire cet article
  • Notes sur une visite de routine à la maison des fous   26/07/2017

    • Rex Tillerson, le Secrétaire d’État de ce qui semble être l’administration Trump, à la direction de ce qui paraît être la superpuissance US, songerait à partir... • Il aimerait bien qu’on lui obéisse quand il donne un ordre, il aimerait savoir quelle est exactement la politique suivie par les USA, il aimerait également ne pas être contredit par un tweet du président cinq minutes après avoir évoqué une perspective importante dans une crise qui ne l’est pas moins. • Et puis, bref, il serait fatigué et, à vrai dire, il en aurait marre... • il n’est peut-être pas le seul : le ministre de la Justice Sessions est continuellement accablé d’insultes et d’injures par son propre président, par tweets aussi bien que dans des interviews de la presseSystème. • Même les “infiltrés” du Deep State à l’intérieur de la non-administration Trump se plaignent en privé de la désorganisation totale qui y règne. • A côté de cela, personne ne profite de rien puisque l’opposition anti-Trump, notamment dans la presseSystème, reste plus que jamais embourbée dans le délire du Russiagate. • En un sens, la direction des USA à Washington D.C. est à vendre et personne ne veut l’acheter, même pour “le franc symbolique” (pardon, “l’euro symbolique”).

    Lire cet article
  • Notes sur leur House of Cards   16/07/2017

    • Il n’est rien de plus probant de la crise d’effondrement du Système que certains “spectacles” que l’“industrie du spectacle” (ditto, le système de la communication, le maître du jeu aujourd’hui) produit, parce qu’en même temps que faire des dollars par millions sinon milliards il nous offre le spectacle de l’effondrement en même temps que le mode d’emploi. • La série TV The House of Cards, succès mondial, en est sans aucun doute l’un des exemples les plus achevés. • Nous en sommes à la Saison 5 et il nous est expliqué comment le Système est en train de s’autodétruire, à la grande terreur des penseurs infantiles qui avaient applaudi jusqu’ici et qui soudain s’effraient. • Lorsque le président Underwood (Kevin Spacey) nous annonce « ...Bienvenue à la mort de l’Âge de la Raison », il nous décrit symboliquement le désordre extraordinaire qui s’est saisi de Washington D.C. où tout désormais est réglé par le règne de la haine irrémédiable qui déchire les élites-Système jusqu'à l'arrêt de mort. • Le Système n’a besoin de nul autre que de lui-même pour mourir

    Lire cet article
  • Notes sur Fabulation D.C.   02/07/2017

    • Selon notre comptabilité, cela fait un an ce mois de juillet que l’actuelle crise du pouvoir de l’américanisme est entrée dans sa phase paroxystique. • C’est en juillet 2016 que Trump a été désigné candidat du parti républicain (et Hillary Clinton candidate démocrate) et c’est en juillet 2016 qu’a été monté et lancé ce qu’on a depuis nommé le Russiagate qui repose sur l’accusation que la Russie a interféré sur la campagne présidentielle au profit de Trump. • Au début de cette séquence, on pouvait penser que la crise commencerait à décroître et cesserait une fois faite l’élection de novembre, quel que soit l’élu, comme il est de coutume dans les élections présidentielles les plus disputées. • il n’en a rien été, et même au contraire. • Une fois Trump élu, la crise a encore accéléré et s’est amplifiée, suscitant une paralysie complète du pouvoir de l’américanisme, y compris et plus que jamais depuis l’entrée en fonction de Trump. • Même si Russiagate perd de plus en plus de crédit, la crise est ancrée dans une  haine sans fin, avec trois acteurs principaux alimentant un désordre extrême : Trump, le parti démocrate et la presseSystème. • Cette semaine qui se termine montre que nous sommes dans une crise dont nul ne peut distinguer le terme.

    Lire cet article
  • Notes sur la possibilité d’une “divine surprise”   25/06/2017

    • Macron était annoncé comme une catastrophe à tous égards (de notre point de vue). • Dans ce “tous égards” se trouvait la politique étrangère qui ne pouvait être que celle des globalistes soumise à la bureaucratie UE, continuation de la chose molle-conforme Hollande venue de la frénésie sarkozyste. • Mais il y a eu le sommet de Versailles, la visite du ministre Le Drian à Moscou, la conférence de presse de Macron où il a été annoncé cette chose peu ordinaire qu’il était dans l’intention du nouveau président d’abandonner la politique néoconservatrice. • Dans les domaines aussi sensibles que les relations avec la Russie et la Syrie, Macron semble avoir amorcé un virage profond et extrêmement intéressant. • Pour l’instant, nous ne pouvons qu’enregistrer les faits et mesurer leur différence d’avec ce que l’on attendait, disons instinctivement. • Néanmoins, il y a assez de faits pour admettre qu’il s’avère qu’il s’agit de plus en plus d’une ligne politique spécifique qui rompt complètement avec les deux quinquennats précédents. • Si c’est le cas, on peut parler effectivement de rien de moins que de la possibilité d’une “divine surprise”.

    Lire cet article
  • Notes sur le bateau ivre, de la Syrie au NYT   21/06/2017

    • Depuis dimanche, la tension règne à nouveau en Syrie, à son plus haut niveau comme d’habitude, à cause de la destruction par un avion de combat US d’un chasseur-bombardier Su-22 syrien dans des conditions pour le moins contestées et probablement hautement contestables comme d’habitude pour les forces armées des USA. • La Russie, en tant qu’alliée de la Syrie et signataire de divers accords, notamment avec les USA (accord de “dé-conflictuation”), a répondu par un avertissement sévère qui impliquerait une intervention de sa part, notamment avec la possibilité d’utiliser ses capacités anti-aériennes qui sont aujourd’hui très importantes en Syrie au point de leur assurer un véritable contrôle de l’espace aérien. • Derrière cet incident, y a-t-il la recherche, du côté de certains forces du côté US, d’un affrontement avec la Russie ? Non seulement le New York Times semble le penser mais il le recommande. • En attendant, l’incident a poussé l’Australie à quitter la “coalition” US, alors que ce pays a toujours soutenu les USA dans ses diverses aventures avec la plus grande ardeur. • C’est un signe capital du changement de comportement de ses alliés du bloc-BAO vis-à-vis des USA.

    Lire cet article
  • Notes sur “The Russians are coming !   12/06/2017

    • L’audition au Sénat de Comey, le directeur du FBI viré (“You’re fired !”) par Trump, a été sensationnelle par son inconsistance. • Il a été mis en évidence qu’aucune charge sérieuse ne pèse sur Trump et que plus que jamais Washington D.C. veut la peau de Trump. • Nous avons franchi un tournant de plus dans la crise-labyrinthe où Washington D.C. s’englue depuis deux ans. • De toutes les façons, on songe à une nouvelle audition de Comey. • Il n’y a aucun espoir que Washington D.C. puisse se sortir de ce cloaque gluant, car il est impossible de résoudre une crise-simulacre par la démonstration d’une réalité dont on réfute l’ontologie. • Plus que jamais la vraie-vérité contenue dans ce simulacre suprême est résumée par cette affirmation qui résonnait déjà dans la paranoïa des années 1950 et des années 1960, et que Comey lui-même a répercuté : “The Russians are coming ! The Russians are coming !”. • Dans cette superbe logique, on ne s’étonnera pas que les complots (comment abattre Trump ? Comment bloquer son action ?) se préparent à ciel ouvert dans les ssociations les plus huppées et les plus professionnelles. • Pendant ce temps, on cause “été chaud”, avec diverses tentatives insurrectionnelles de la légalité sociétale-progressist. • Bref, pathology as usual...

    Lire cet article
  • Notes sur une dés-union climatique   04/06/2017

    • Nous examinons ici les effets et les conséquences de la décision de Donald Trump de faire sortir les USA de l’accord de Paris, dans les domaines politiques les plus importants, – et il y en a, de très importants. • Il s’agit, pour nous, de laisser complètement de côté le fond du problème (crise climatique ou pas, pollution, effets sur l’économie, etc.) pour examiner ce que cette crise dans la crise (interne du bloc-BAO), elle-même dans la crise (Grande Crise Générale du Système), apporte à sa matrice originelle... • En effet, cette crise conjoncturelle apporte des aliments puissants à la Grande Crise Générale du Système, non seulement par ses effets de rupture à l’intérieur du bloc-BAO mais aussi et surtout par les fractures qu’elle officialise dans la structure opérationnelle fondamentale du Système que sont les USA. • Nos diverses observations et réflexions nous conduisent à constater que l’essentiel qui émerge de cet épisode nous conduit à nouveau à la crise fondamentale de l’américanisme, avec l’affirmation illégale d’un pouvoir autonome prétendant avoir des liens directs avec des pouvoirs extérieurs d’ores et déjà de trois États importants : la Californie, New York et Washington, regroupés dans une United States Climate Alliance contre la décision de Trump (USCA vs USA ?).

    Lire cet article
  • Notes sur le vaisseau-fantôme, alias G6 + 1   28/05/2017

    • Fin de semaine très rock’n’roll pour les amis de l’OTAN, de l’UE et du G7 (dites G6+1, cela vaut mieux pour votre sauvegarde), après quelques réunions particulièrement instructives. • Ainsi ont-ils pu voir pour la première fois le monstre droit dans les yeux et, pour tout dire, le résultat n’est pas fameux. • Quelle que soit sa position à Washington D.C., entre FBI, Congrès et Russiagate (et qui peut dire précisément quelle est cette position ?), Donald Trump a agi avec une brutalité et une détermination sans faille, dans une pure position d’America Firster selon les conceptions d’un businessman de la Grande République : passez à la caisse, tous ! • L’impression laissée par le sommet de l’OTAN, une rencontre de la junte de l’UE et le G7 en Sicile, devenu là-bas G6+1, cette impression est tout simplement horrible. • Trump n’est pas vraiment un négociateur, il est plutôt du type : “tout ce qui est à moi est à moi, tout ce qui est à vous est négociable”. • Et, dans cas très particulier des relations commerciales et économiques, il n’est pas du tout assuré que le Deep State soit contre Trump, et même au contraire. • L’autre Donald (Tusk) avait raison : les USA sont une méchante “menace” contre l’UE...

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Macron au microscope   19/09/2017

    • Articles du 19 septembre 2017. • Une interview pour apprécier de la manière critique qui importe et qui s’impose le personnage venu à la tête de la France. • Jugement ferme : plus qu’un danger, bien plus qu’un complot, avec rien d’un Messie providentiel, un simulacre bidouillé à la hâte et transparent jusqu’à l’inconsistance. • Le président français est sans aucun doute un “jeune homme d’État” de notre temps, dépourvu d’État et pourvu de com’. • Contribution de dedefensa.org et interview de Pierre-André Taguieff.

    Lire cet article
  • La vérité comme négation de l’oubli   19/09/2017

    • Article du 19 septembre 2017. • A quelques jours des élections qui devraient reconduire Merkel dans son poste de chancelière, une évaluation du rôle et de la puissance de l’Allemagne. • Contribution de Badia Benjelloun.

    Lire cet article
  • “IA forte”, quatre raisons de douter   17/09/2017

    • Article du 17 septembre 2017. • Considérations sur la quasi impossibilité autant théorique que pratique qu'une “Intelligence Artificielle (AI) forte”, c'est-à-dire similaire à l'humain, soit possible. • Contribution d'Alexis Toulet.

    Lire cet article
  • Anatomie du Deep State   17/09/2017

    • Article du 17 septembre 2017. • Apparition d’un “lanceur d’alerte” venu de la CIA, qui expose en détails les structures et les très nombreuses ramifications de l’État profond. • Contribution de Aaron Kesel (avec dde.org).

    Lire cet article
  • The Grey Lady devrait consulter   14/09/2017

    • Article du 14 septembre 2017. • Un analyse d’une “enquête” du New York Times suivi d’un édito sur l’action anti-Clinton des Russes : toute la rédaction du NYT doit très vite consulter. • Contribution de Robert Parry (avec dde.org).

    Lire cet article
  • Voici comment votre monde pourrait prendre fin   13/09/2017

    • Article du 13 septembre 2017. • Une description de la sitruation du monde en cas de changement climatique vers une augmetation des tempêtatures. • Article de Peter Brannen, traduction et annotation d'Alexis Toulet

    Lire cet article
  • Russiagate ou l’impossible démonstration   11/09/2017

    • Article du 11 sptembre 2017. • Tableau récapitulatif du début d’une présidence à la Maison Blanche : Trump, Clinton, Russiagate et un empire fatigué . Plusieurs entrées et une seule sortie. • Contribution de Badia Benjelloun.

    Lire cet article
  • L’UE en bruits de bottes   10/09/2017

    • Articles du 10 septembre 2017. • Dans diverses capitales européennes, on entend des déclarations martiales, éventuellement contre l’éternelle “menace russe” ou d’autres narrative de communication servant au simulacre européen. • L’enjeu est le projet de la future “armée européenne” et derrière cela un projet de fer de l'hégémonie militaire allemande en Europe. • L’UE, faite pour une paix éternelle en Europe, se finirait en attisant des conflits, notamment entre ses membres. • Contributions : dedefensa.org et Maurizio Blondet.

    Lire cet article