Appel du 19 courant... Afficher | Masquer

Ce titre désormais connu renvoie à une “tradition” établie de relance de notre campagne de donation, le 19 de chaque mois. Nous avons affiché ici les donations pour le mois de juin 2017, à la date du 19 de ce mois. Comme nous l’expliquions lorsque fut lancée cette formule des donations, dans notre texte du 1er mars 2011 (dans notre rubrique Notre Situation), il s’agit de solliciter votre intervention et votre soutien pour atteindre de €2.000 à €3.000 par mois (« ... les montants de €2.000 et €3.000, qui constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions »). Nos lecteurs savent évidemment que, depuis 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du « fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site » dépasse aujourd’hui très largement les €2.000 et le reste à l’avenant, et nous espérons que nos lecteurs en tiendront compte dans leur action de solidarité et de soutien.

Nous voulons rajouter à ces précisions d’ordre comptable certaines précisions d’un autre domaine, concernant la raison d’être, les origines et le fonctionnement de dedefensa.org. Nous pensons qu’on trouve dans les textes cités nombre de réponses aux questions que certains lecteurs (notamment les lecteurs les plus récents) peuvent légitimement se poser concernant le fonctionnement et les besoins du site, en fonction des conceptions journalistiques étendues à des missions de commentaire, de conceptualisation et d’analyse profonde de la situation du monde suivies par dedefensa.org. L’ancienneté de ces textes témoigne du fait que ces préoccupations et ce besoin d’information sont constants chez nos lecteurs, et nos réponses et notre position générale à cet égard, également constantes. Les trois textes cités (par ordre d’importance selon nous, et non par ordre chronologique) sont ceux du 25 août 2007, du 3 septembre 2007 et du 4 octobre 2006.

Les résultats après 18 jours de cette donation mensuelle de juin 2017 atteignaient €1.211. Nous exprimons notre très chaleureuse reconnaissance aux personnes qui sont intervenues dans le cadre de cette donation. (Pour effectuer des donations, voyez également nos pages spéciales: pour les lecteurs ayant un compte, pour ceux qui n’en ont pas.) Si vous en avez le cœur et les moyens, et si vous en comprenez la nécessité, soutenez-nous, soutenez dedefensa.org. Merci.

0 €

1500 €

3000 €

Levée de fonds dévolus aux frais de fonctionnement.
juin 2017 : 1308 € récoltés

1308 €
Le journal

dde.crisis

de Philippe Grasset

Retrospective du 11/06/2017 au 17/06/2017

• Le ministre allemand des affaires étrangères a trouvé un mot, à l’occasion de la crise Arabie-Qatar, pour désigner le développement de ce que nommerons charitablement le désordre-bordel du monde, qui est sorte de désordre aussi bien des actes et des politiques, que des esprits : la “trumpisation”. (Le 11 juin 2017, deux fois le 16 juin 2017 et le 16 juin 2017.) • L’emploi d’un tel néologisme est bien caractéristique, non seulement du susdit désordre qui est une chose indéniable et en pleine surpuissance de développement, mais aussi de l’estime peu marquée et du langage fort peu diplomatique qui caractérisent les relations entre entre “alliés”, notamment transatlantiques. • Ce “désordre-bordel” touche notamment, et notablement, certes, les relations à l’intérieur du bloc-BAO, particulièrement transatlantiques, dans un degré et avec une intensité jamais atteinte depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. • La situation à Washington D.C., dont la crise est la matrice même de cette phase puissante de la Grande crise Générale du Système, ne cesse de s’aggraver dans tous les sens, y compris les domaines les plus sensibles comme la position sécessionniste de certains États vis-à-vis de Washington D.C. (Le 12 juin 2017, deux fois le 13 juin 2017 et le 13 juin 2017, le 14 juin 2017, le 15 juin 2017, deux fois le 17 juin 2017 et le 17 juin 2017.) • Même la situation française, où tout semblait devoir aller comme sur des roulettes pour le nouveau et jeune président, montre, à l’occasion du premier tour des législatives, une abstention extraordinaire qui est, elle aussi, signe d’un désordre latent d'une très grande force potentielle. (Le 11 juin 2017, deux fois le 12 juin 2017 et le 12 juin 2017.)


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset     A propos de dedefensa.org
Librairie dde

Tous nos livres : voyez leurs présentations et les diverses conditions d’achat

Vous trouverez dans notre Librairie.dde la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles. Notre Librairie.dde aborde une phase de forte expansion, avec la parution d’une nouvelle série d’ouvrages dont le premier est Chroniques du 19 courant... Outre les deux volumes de La Grâce de l’Histoire, vous trouverez tous les renseignements nécessaires pour cette nouvelle série d’ouvrages en édition-Kindle regroupant des séries de textes de dedefensa.org et d’autres, inédits ou réédités, de Philippe Grasset. A chaque parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage.



Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Êtes-vous bordel-compatible et Poutine-compatible ?   22/06/2017

... La réponse enthousiaste à la première partie de la question-titre est “oui, oui, oui, mille fois oui”. Les aventures de Macron & Bayrou se poursuivent, comme sur un circuit de rallye tourmenté, avec le départ-surprise du second suivant celui de ses archers du Modem. Cela venait après un fabuleux…

Analyse

Notes sur le bateau ivre, de la Syrie au NYT   21/06/2017

• Depuis dimanche, la tension règne à nouveau en Syrie, à son plus haut niveau comme d’habitude, à cause de la destruction par un avion de combat US d’un chasseur-bombardier Su-22 syrien dans des conditions pour le moins contestées et probablement hautement contestables comme d’habitude pour les forces armées des USA. • La Russie, en tant qu’alliée de la Syrie et signataire de divers accords, notamment avec les USA (accord de “dé-conflictuation”), a répondu par un avertissement sévère qui impliquerait une intervention de sa part, notamment avec la possibilité d’utiliser ses capacités anti-aériennes qui sont aujourd’hui très importantes en Syrie au point de leur assurer un véritable contrôle de l’espace aérien. • Derrière cet incident, y a-t-il la recherche, du côté de certains forces du côté US, d’un affrontement avec la Russie ? Non seulement le New York Times semble le penser mais il le recommande. • En attendant, l’incident a poussé l’Australie à quitter la “coalition” US, alors que ce pays a toujours soutenu les USA dans ses diverses aventures avec la plus grande ardeur. • C’est un signe capital du changement de comportement de ses alliés du bloc-BAO vis-à-vis des USA.

Ouverture libre

Dünya   21/06/2017

• Article du 21 juin 2016. • Considérations sur les élections, sur Mélenchon, les abstentionnistes, le bon peuple entre l'abattoir et les vacances, les musulmanes qui s'emploient à vous convertir. • Contribution: Marc Gébelin. 

Les carnets de Nicolas Bonnal

Abstention ou soumission française ?   21/06/2017

57% d’abstentions...  On n’a jamais vu cela, et ce score lamentable du système prouve que j’avais raison en évoquant un coup d’Etat oligarchique. Le résident actuel est passé avec pas grand-chose, les gens l’ont compris, ils ont compris aussi que leur vote ne compte plus beaucoup  dans ce système. Le…

Ouverture libre

Les LGTBQ remplacent les neocons   20/06/2017

• Articles du 20 juin 2017. • Constat de plus en plus impératif : les militants des mouvements LGTBQ dans la nébuleuse progressiste-sociétale US jouent un rôle politique de plus en plus important. • Cas en pointe : Rachel Maddow, présentatrice et commentatrice politique, star de la chaîne MSNBC et l’une des forces médiatiques les plus puissantes pour activer l’antirussisme et le Russiagate. • Les LGTBQ ont quasiment complètement remplacé les neocons à Washington D.C. • Contributions: dedefensa.org et Justin Raimondo.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

En attente   19/06/2017

Il y a un certain temps déjà que je me préoccupe de mon absence de jugement, et pour tout dire d’absence de sentiment vis-à-vis de ce nouveau président. J’ai fait une entorse à cette attitude psychologique lors de la visite de Poutine à Versailles, mais je crois que c’était plus…

Les carnets de Nicolas Bonnal

Arsène Lupin et le mystère Macron   18/06/2017

Aux gens qui ont peur de notre banquier Macron, on pourra rétorquer que c’était cela ou le FN (Venezuela), cela ou Mélenchon (Cuba), cela ou Juppé (Macron-bis)… Comme on l’a assez houspillé comme ça, on va changer d’angle. On va parler de grand initié comme on parla de Mitterrand le…

Faits et commentaires

De l’importance de la crise de Washington D.C.   18/06/2017

• Chaque jour voit l’avancement de la crise du pouvoir de l’américanisme à Washington D.C. : c’est ainsi en effet qu’il faut la nommer, d’une façon impérative, et non plus la “crise de la présidence Trump” ou de toute autre étiquette du genre. • C’est la crise du pouvoir de l’américanisme mais aussi la crise de déconstruction et d’effondrement des USA, comme le montre déjà le comportement des États de l’Union (dont la Californie, le Washington, New York) regroupés au sein de USCA. • A Washington D.C., les instruments légaux sont désormais en place, avec l’enquête du Conseiller Spécial Mueller, pour poursuivre “légalement” et en toute impunité une chasse aux sorcières anti-Trump dans le cadre du simulacre-Russiagate qui doit nécessairement aboutir, selon Newt Gingrich, à l’une ou l’autre mise en accusation. • D’une façon générale, l’affrontement ne cesse de se charger de passion et de haine et l’on ne distingue plus la moindre issue qui ne précipite pas une crise générale des USA, guerre civile ou/et dislocation... • Il ne semble pas, et c’est notre principal constat, que les divers acteurs hors-USA se rendent compte de ce que signifie un tel événement, par ailleurs inévitable, sinon souhaitable. • ... Sauf peut-être la Russie, qui a vécu cette sorte de drame, une dimension en-dessous.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

« La Californie est un État souverain »   17/06/2017

Du temps où je travaillais encore paisiblement et dans les normes du Système, dans les années 1970, Jerry Brown était une des vedettes type people-politicien de la gauche contestataire, surtout à partir de 1975 lorsqu’il devint gouverneur de Californie. Il était anti-guerre, pas contre la marie-jeanne, environnementaliste, contre les grosses…

Ouverture libre

The Treasonous Secession Of Climate Confederacy States   17/06/2017

• Article du 17 juin 2017. • Sur les activités de la USCA, avec 11 Etats de l'Union travaillant hors-Washington D.C., notamment avec la Chine et le Canada. • Contribution de Daniel Greenfield, de FrontPageMag.com.

Brèves de crise

Enfin, Daesh pourra voler sur F-15   16/06/2017

Faits et commentaires

Le simulacre transatlantique sanctionné   16/06/2017

• Bien entendu, à côté de Trump et de ses diverses folies, il n’est pas question que le Congrès, qui prétend pourtant lui faire la leçon, soit en reste. • Il ne l’est pas puisqu’il a voté (le Sénat, en attendant la Chambre) des sanctions antirusses supplémentaires, avec la sempiternelle rengaine de l’Ukraine, de la Syrie, et, nouvelle recrue pour ce domaine des sanctions, l’affaire Russiagate où la culpabilité est donc proclamée avant que le procès n’ait lieu à partir d’un imposant dossier d’affirmations furieuses, avec en plus l’avantage de ne présenter strictement aucune preuve de cette responsabilité. • A côté de ce désordre indicible quoiqu’habituel, le Congrès ajoute de nouvelles sanctions contre l’Iran parce que l’Iran est “la mère de tous les terrorismes”. • Les Européens n’apprécient aucune de ces initiatives parce que les sanctions antirusses les frappent directement et qu’ils tiennent au traité avec l’Iran. • Les Allemands et les Autrichiens ont fait communiqué commun pour dénoncer le vote du Sénat qui s’attaque directement aux européens dans le développement du projet du gazoduc NordStream-2, venu de Russie vers l’Europe (l’Allemagne). • Conclusion : Le Congrès vaut bien Trump dans sa posture anti-européenne et l’architecture transatlantique poursuit sa dissolution accélérée.

Bloc-Notes

La “Guerre Civile froide” devient brûlante   15/06/2017

• Une attaque (au fusil d'assaut) de parlementaires républicains au cours d’une séance d’entraînement sportif, sur un terrain de base ball. • Le chef de la majorité républicaine à la Chambre est sérieusement touché. • L’attaquant est un partisan acharné et déchaîné de Bernie Sanders. • Dans le climat de haine existant aujourd’hui aux USA, cette attaque pourrait bien être la première d’une dynamique qui tend à faire passer la situation du stade symbolique et de la pression psychologique, à la violence d’une véritable guerre civile

Les carnets de Nicolas Bonnal

Taine et le crétinisme du Français de souche   15/06/2017

Le Français de souche (vivement son Grand Remplacement !) qui vient d’élire Macron et sa clique est impardonnable. Jusqu’à François Hollande même, on avait de bonnes raisons d’aller voter pour virer Sarkozy et son cirque hyper-présidentiel et belliciste par exemple. On était encore un peu de gauche ou de droite. Maintenant…

Bloc-Notes

Nous avons le coupable mais pas le crime...   14/06/2017

•  La fiesta au Russiagate continue à Washington D.C. : l’auguste Sénat dévore fiévreusement son temps si précieux à chercher fiévreusement le crime. • Puisqu’on a le coupable, il faut bien un crime, non ? • « C’est la première dissimulation [cover-up] de crime de l’histoire où il n’y a pas de crime », explique Charles Krauthammer. • Il s’agit d’un combat de titans, entre le plus grand Simulacre de toute l’histoire de Hollywood D.C. et la rétive vérité-de-situation qui ne veut pas accoucher de la chose dont elle n’est pas enceinte.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Simulacre-USA, à l’origine   14/06/2017

Il est entendu que John “Black Jack” Pershing débarquant du bateau et posant le pied sur le sol français, et proclamant “Lafayette, We Are Here” (ce qu’il n’ jamais dit, la chose ayant été dite avant lui par Charles E. Stanton et réattribuée, mythe déjà en formation, à Pershing par un…

Bloc-Notes

La tragédie autour de la tragédie-bouffe   13/06/2017

• Le blocage grotesque et complètement verrouillé de la “guerre civile” interne à washington D.C. ne cesse d'alourdir le climat. • Ce blocage affecte divers aspects de la situation, notamment la possibilité de Trump de développer son programme et les risques d'effondrement financier bien plus grave qu'à l'automne 2008. • D'où des bruits divers qui n'augurent rien de bon : celui de milices qui sont prêtes à se mettre sur le pied de guerre si elles ne le sont déjà, celui d'une catastrophe financière qui conduirait nécessairement à la loi martiale.

Analyse

Notes sur “The Russians are coming !  12/11/2017

• L’audition au Sénat de Comey, le directeur du FBI viré (“You’re fired !”) par Trump, a été sensationnelle par son inconsistance. • Il a été mis en évidence qu’aucune charge sérieuse ne pèse sur Trump et que plus que jamais Washington D.C. veut la peau de Trump. • Nous avons franchi un tournant de plus dans la crise-labyrinthe où Washington D.C. s’englue depuis deux ans. • De toutes les façons, on songe à une nouvelle audition de Comey. • Il n’y a aucun espoir que Washington D.C. puisse se sortir de ce cloaque gluant, car il est impossible de résoudre une crise-simulacre par la démonstration d’une réalité dont on réfute l’ontologie. • Plus que jamais la vraie-vérité contenue dans ce simulacre suprême est résumée par cette affirmation qui résonnait déjà dans la paranoïa des années 1950 et des années 1960, et que Comey lui-même a répercuté : “The Russians are coming ! The Russians are coming !”. • Dans cette superbe logique, on ne s’étonnera pas que les complots (comment abattre Trump ? Comment bloquer son action ?) se préparent à ciel ouvert dans les ssociations les plus huppées et les plus professionnelles. • Pendant ce temps, on cause “été chaud”, avec diverses tentatives insurrectionnelles de la légalité sociétale-progressist. • Bref, pathology as usual...

Faits & Commentaires

  • De l’importance de la crise de Washington D.C.   18/06/2017

    • Chaque jour voit l’avancement de la crise du pouvoir de l’américanisme à Washington D.C. : c’est ainsi en effet qu’il faut la nommer, d’une façon impérative, et non plus la “crise de la présidence Trump” ou de toute autre étiquette du genre. • C’est la crise du pouvoir de l’américanisme mais aussi la crise de déconstruction et d’effondrement des USA, comme le montre déjà le comportement des États de l’Union (dont la Californie, le Washington, New York) regroupés au sein de USCA. • A Washington D.C., les instruments légaux sont désormais en place, avec l’enquête du Conseiller Spécial Mueller, pour poursuivre “légalement” et en toute impunité une chasse aux sorcières anti-Trump dans le cadre du simulacre-Russiagate qui doit nécessairement aboutir, selon Newt Gingrich, à l’une ou l’autre mise en accusation. • D’une façon générale, l’affrontement ne cesse de se charger de passion et de haine et l’on ne distingue plus la moindre issue qui ne précipite pas une crise générale des USA, guerre civile ou/et dislocation... • Il ne semble pas, et c’est notre principal constat, que les divers acteurs hors-USA se rendent compte de ce que signifie un tel événement, par ailleurs inévitable, sinon souhaitable. • ... Sauf peut-être la Russie, qui a vécu cette sorte de drame, une dimension en-dessous.

    Lire cet article
  • Le simulacre transatlantique sanctionné   16/06/2017

    • Bien entendu, à côté de Trump et de ses diverses folies, il n’est pas question que le Congrès, qui prétend pourtant lui faire la leçon, soit en reste. • Il ne l’est pas puisqu’il a voté (le Sénat, en attendant la Chambre) des sanctions antirusses supplémentaires, avec la sempiternelle rengaine de l’Ukraine, de la Syrie, et, nouvelle recrue pour ce domaine des sanctions, l’affaire Russiagate où la culpabilité est donc proclamée avant que le procès n’ait lieu à partir d’un imposant dossier d’affirmations furieuses, avec en plus l’avantage de ne présenter strictement aucune preuve de cette responsabilité. • A côté de ce désordre indicible quoiqu’habituel, le Congrès ajoute de nouvelles sanctions contre l’Iran parce que l’Iran est “la mère de tous les terrorismes”. • Les Européens n’apprécient aucune de ces initiatives parce que les sanctions antirusses les frappent directement et qu’ils tiennent au traité avec l’Iran. • Les Allemands et les Autrichiens ont fait communiqué commun pour dénoncer le vote du Sénat qui s’attaque directement aux européens dans le développement du projet du gazoduc NordStream-2, venu de Russie vers l’Europe (l’Allemagne). • Conclusion : Le Congrès vaut bien Trump dans sa posture anti-européenne et l’architecture transatlantique poursuit sa dissolution accélérée.

    Lire cet article
  • La “trumpisation” est totale...   11/06/2017

    • Qui saura dire ce que signifie cette crise autour du Qatar, quelle est la position des USA et sur quoi tout cela peut déboucher. • La crise est désormais complètement noyée dans ce que le ministre des affaires étrangères allemand nomme “trumpisation”. • En 4-5 jours, Trump a changé deux fois de position et s’est trouvé en opposition avec son secrétaire d’État, pour pouvoir mieux clamer que Tillerson et lui étaient d’accord. • Autour du Qatar, on est au bord d’une terrible explosion ou il s’agit d’une sorte de crise-bouffe. • A Washington D.C., la crise est en plein régime-turbo, là aussi “trumpisation”, tout le monde se précipitant dans le piège que la dynamique antiSystème hors de toute impulsion humaine sécrète d’elle-même. • L’incohérence, la bouffonnerie de ce président, son gouvernement d'humeurs et des lubies, ses affirmations grotesquement hypocritiques, enragent ses adversaires et navrent ses partisans, le tout conduisant à la prolifération de ce désordre nommé “trumpisation”. • Personne ne le sait, personne ne l’élabore, personne ne le comprend rationnellement, — et Trump encore moins que les autres, lui qui croit bien faire, – mais ce désordre-là, la “trumpisation”, est la formule maîtresse pour conduire le Système à son autodestruction.

    Lire cet article
  • Merkel et son “Moment décisif” : quels effets ?   29/05/2017

    • Ce fut, dans la foulée des folies d’affrontement des sommets de l’OTAN et du G6+1 (ou G7-1), un événement d’une considérable importance, certainement du point de vue de cette symbolique transatlantique qui nous a habitués depuis plus d’un demi-siècle à l’exercice honteux de la “servitude volontaire” des dirigeants européens vis-à-vis des USA. • Ce fut, dimanche, à Munich, après la réunion de vendredi-samedi en Sicile, ce qu’on nomme unanimement désormais le “Watershed Moment” d’Angela Merkel disant leur fait aux USA : “Puisqu’il en est ainsi [à cause de l’immonde Trump], nous nous passerons de vous pour construire notre futur grandiose, allemand et européen”. • Ne craignons pas la résurrection du Reich ni l’affrontement bloc contre bloc (Europe et USA), parce qu’il ne s’agit nullement de cela, selon notre point de vue, – ni Reich, ni blocs mais processus vertueux de déstructuration-dissolution. • La sortie de Merkel après les extravagances de Trump c’est une étape, certes importante et spectaculaire, et même symbolique, mais pas autre chose qu’une étape accélérant le processus de déstructuration-dissolution de ce que nous nommons “bloc-BAO”.  

    Lire cet article
  • Russiagate, simulacre extrême   22/05/2017

    • Le scandale Russiagate qui fait de l’ami-Trump, candidat de fortune puis président d’infortune, un Siberian Candidate-President complètement manipulé par la Russie, au service des Russes, travaillant pour les Russes, est une des très-grandes créations du grotesque sublime de la postmodernité. • Il n’y a rien pour substantiver cette accusation qui forme le fond de notre réflexion politique et de notre édification morale depuis dix mois, absolument rien ! • ... Ce qui prouve qu’après tout, l’absence de preuve est la preuve ultime, quasiment la preuve divine de la véracité de l’accusation immédiatement transmutée en verdict-accusation-exécution. • Ce “scandale” est le plus sublime simulacre dont ait accouché la postmodernité, calquant ses actes et ses convictions sur les traces des déconstructeurs qui dessinent les plans de l’architecture de notre époque. • Ce simulacre est en effet si sublime qu’il emprisonne et oblige ses fondateurs et ses zélés partisans, les poussant sans cesse à une épuisante confrontation avec les vétrités-de-situation. • Voici la plus sublime capacité de destruction du pouvoir washingtonien qui ait été mise en route, par l'outil de l’autodestruction.

    Lire cet article
  • Triste(s) État(s) de l’Union   19/05/2017

    • Fort peu connu, – “et pour cause” pourrait-on remarquer tant on a appris à écarter la publicité des choses importantes, – le Conventionnal of States Project (CSP) qui propose aux États de l’Union une Convention pour élaborer un amendement à la Constitution des USA, a enregistré son douzième État (le Missouri) sur les 34 qui lui sont nécessaires pour atteindre le niveau légal. • Lancé en 2015, le CSP se propose d’apporter un amendement qui priverait le gouvernement fédéral (Congrès, administration, etc.) d’une partie de ses pouvoirs. • Il s’agit d’un projet de “dé-fédéralisation” des USA qui constate que Washington D.C., devenu “ou of control”, est incapable de gérer la situation des USA et laisse s’accumuler une dette catastrophique, tout cela justifiant qu’on le prive d’une partie de ces pouvoirs. • Cette initiative, qui est absolument conforme à la légalité constitutionnelle (c’est la législature des États qui votent l’adhésion au projet) nous paraît essentielle en ce qu’elle attaque le cœur même du pouvoir-Système qui maintient l’état de crise permanent actuel : elle tend à dissoudre la structure déstructurante du monde. • Un commentaire du colonel Lang à ce propos : «nous sommes dans un cadre potentiel de dissolution de l'Union qui ressemble à celui de 1859».

    Lire cet article
  • Trump 3.0 ou retour à 1.0 ?   12/05/2017

    • En quelques jours, le président Trump a, comme on dit, complètement modifié la donne : successivement, en mettant à pied le directeur du FBI et en recevant avec chaleur et de nombreux signes d’une bonne entente à établir entre les deux pays, le ministre des affaires étrangères russe Lavrov. • Celui dont on pouvait juger depuis un gros mois qu’il avait accompli une trahison complète de ses engagements de campagne du président Trump, semble engagés dans un processus inverse. • Les Russes, qui avaient accueilli Tillerson dans un climat glacial à Moscou il y a trois semaines, sont désormais tout sourire ; les démocrates, qui avaient ralenti le rythme de leurs attaques contre Trump (sans jamais cesser de mettre en cause sa légitimité), repartent de plus belle à l’assaut en réclamant sa destitution pour abus de pouvoir dans l’affaire Comey/FBI. • Finalement, il est préférable d’abandonner une fois pour toute l’analyse logique et stratégique, autant de la présidence Trump que de la situation du pouvoir à Washington. • Trump fait de la tactique, au jour le jour, et dans certains, sinon nombre de cas à cause de la pression antagoniste et pro-Système des démocrates, il se retrouve antiSystème. • Prenons ce qui peut être pris, sans chercher du long terme là où il n’y en a pas.

    Lire cet article
  • La Chine hérite de son Ukraine   03/05/2017

    • Par cette image (“La Chine hérite de son Ukraine”), nous voulons dire que la Chine entre dans notre crise générale, ce tourbillon crisique qui court au long et tourbillonne autour de l’axe transatlantique, jusqu’à l’Europe et à la Russie, avec une tentacule enroulée autour du Moyen-Orient ; du Washington D.C. du président Trump au Damas du président Assad, au Bruxelles des robots-européens, au Moscou du président Poutine, – auxquels on devrait donc ajouter dès lors le Beijing du président Xi. • C’est à propos du déploiement du système antimissiles US THAAD en Corée du Sud, opéré à l’occasion de la crise de la Corée du Nord et contre la Corée du Nord, que nous faisons cette observation et en développons l’interprétation et la logique. • Ce système complète une perception naissante avec la crise de Corée du Nord, dont on peut désormais considérer qu'elle a acquis une puissance et mesure globales permettant qu’on l’insère dans la dynamique du tourbillon crisique. •  Cela signifie que la Chine a désormais perdu sa position un peu en retrait, qu’elle est désormais confrontée à cette dynamique de déstructuration qui secoue, de façons différentes, nombre d’acteurs de la situation politique fondamentalement crisique de la postmodernité.

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • La “Guerre Civile froide” devient brûlante   15/06/2017

    • Une attaque (au fusil d'assaut) de parlementaires républicains au cours d’une séance d’entraînement sportif, sur un terrain de base ball. • Le chef de la majorité républicaine à la Chambre est sérieusement touché. • L’attaquant est un partisan acharné et déchaîné de Bernie Sanders. • Dans le climat de haine existant aujourd’hui aux USA, cette attaque pourrait bien être la première d’une dynamique qui tend à faire passer la situation du stade symbolique et de la pression psychologique, à la violence d’une véritable guerre civile

    Lire cet article
  • Nous avons le coupable mais pas le crime...   14/06/2017

    •  La fiesta au Russiagate continue à Washington D.C. : l’auguste Sénat dévore fiévreusement son temps si précieux à chercher fiévreusement le crime. • Puisqu’on a le coupable, il faut bien un crime, non ? • « C’est la première dissimulation [cover-up] de crime de l’histoire où il n’y a pas de crime », explique Charles Krauthammer. • Il s’agit d’un combat de titans, entre le plus grand Simulacre de toute l’histoire de Hollywood D.C. et la rétive vérité-de-situation qui ne veut pas accoucher de la chose dont elle n’est pas enceinte.

    Lire cet article
  • La tragédie autour de la tragédie-bouffe   13/06/2017

    • Le blocage grotesque et complètement verrouillé de la “guerre civile” interne à washington D.C. ne cesse d'alourdir le climat. • Ce blocage affecte divers aspects de la situation, notamment la possibilité de Trump de développer son programme et les risques d'effondrement financier bien plus grave qu'à l'automne 2008. • D'où des bruits divers qui n'augurent rien de bon : celui de milices qui sont prêtes à se mettre sur le pied de guerre si elles ne le sont déjà, celui d'une catastrophe financière qui conduirait nécessairement à la loi martiale.

    Lire cet article
  • Comment Poutine “aime bien” McCain   09/06/2017

    • Le cinéaste US Oliver Stone a réalisé une série d’interviews de Poutine dont il a fait un film qui sortira dans trois jours. • Parmi divers extraits et passages croustillants déjà sortis de-ci de-là dans le circuit de la communication, celui-ci où Poutine avoue, sans ironie, avoir une certaine estime pour le sénateur McCain. • Poutine compare, pour son patriotisme, McCain à Caton l’Ancien et son Delenda est Cartago. • Il ne précise pas que Caton l’Ancien parlait d’une situation réelle tandis que McCain parle d'un simulacre.

    Lire cet article
  • Crise idiote, pleine de bruit et de fureur, qui ne signifie rien   06/06/2017

    • La grande coalition (55 pays !) rassemblée par l’Arabie sous la houlette du président Trump s’empresse de susciter une première crise dans sa matrice originelle, un “séisme géopolitique” sans précédent entre les États du Golfe. • Tous (Golfe + Arabie + etc.) contre le Qatar parce que le Qatar “sponsorise” le terrorisme. • Et les accusateurs, non ? • Et l’Iran ? Et le prix du pétrole ? Facteurs indifférents ? • Cette farce, est-ce la tragédie-bouffe ? • “Séisme géopolitique” “écrit par un idiot, plein de bruits et de fureurs, et qui ne signifie rien”.

    Lire cet article
  • Le désordre, maître du bloc-BAO et du globalisme   31/05/2017

    • Le bloc-BAO est animé d'événements extraordinaires par des enchaînements imprévus et des perceptions exacerbées par la communication. • La tournée de Trump est devenue catastrophe transatlantique, l'intervention de Merkel acte de rupture valant excommunication et la rencontre Macron-Poutine renversement d'alliance. • Que cela soit réel ou pas ne nous importe pas à l'heure où la réalité n'existe plus en tant que telle. • Les psychologies exacerbées pondent d'étranges couvées et découvrent des horizons inimaginables...

    Lire cet article
  • Le legs de Zbig : à l’origine...   30/05/2017

    • Zbigniew Brzezinski est mort à l’âge de 89 ans. • Il fut, avec Kissinger, le stratège politique le plus fameux et le plus influent des États-Unis de la deuxième partie du XXème siècle. • C’est lui qui fut à l’origine du développement de l’énorme mouvement de déstabilisation qui secoue notre monde, notamment avec le terrorisme islamiste tel que nous le connaissons aujourd’hui. • Une chose l’habitait par-dessus tout : la haine de la Russie, et ce caractère fut habilement exploité par le Système dans ses entreprises diverses.

    Lire cet article
  • Humeurs & fureurs médiatico-transatlantiques   26/05/2017

    • Trump à l’OTAN, après son discours de Ryad, cela fut du sport. • D’abord pour les séances de photos, où des mains s’évitaient, où des coups d’épaule s’échangeaient pour avoir le premier plan devant l’objectif. • Ensuite, pour les éructations de Trump qui traita les autres membres de l’OTAN à peu près comme il avait traité l’Iran pour faire s’attendrir de bonheur les princes saoudiens. • Les relations transatlantiques sont absolument furieuses et déchaînées, et Trump universellement honni, – et les USA avec, par conséquent. .  

    Lire cet article
  • L’Iran, invité-surprise de la rencontre Poutine-Macron ?   25/05/2017

    • Donc, rencontre prévue entre Macron et Poutine, lundi à Versailles dans le cadre fastueux qu’on imagine, en souvenir de Pierre Le Grand qui visita le château en 1717. • Il est très remarquable que la première rencontre internationale du nouveau président français à Paris se fasse avec le plus grand paria de l’époque, qui plus est espion patenté de toutes les vertus occidentalistes-américanistes. • Peut-être Poutine parlera-t-il d’une crise iranienne sévère qui se profile ? • Peut-être Macron nous montrera-t-il de quel bois il se chauffe ?  

    Lire cet article
  • Une mêlée d’idiots et de simulacres   24/05/2017

     • Un écho rapide mais significatif des considérations faites à Washington D.C. autour du voyage de Trump au cœur de la corruption du monde. • Certains commentateur opposent, à son avantage, son discours de Ryad au discours d’Obama au Caire en 2009. • Pour autant, l’opposition-Russiagate ne désarme pas et attend le retour de Trump d’un pied ferme en songeant plus que jamais à la destitution. • Des deux côtés, il s’agit de simulacres qui s’affrontent alors qu’ils représentent deux aspects de la même politiqueSystème.

    Lire cet article
  • Trump et la parallèle Nixon   22/05/2017

    • Bien entendu, les analogies entre le Watergate et le Russiagate/Trumpgate ne manquent pas. • Ici, celle des effets en politique extérieure de la crise actuelle de Washington D.C. • Si elle peut être satisfaisante pour certains détails, la comparaison permet surtout de mesurer les différences fondamentales entre les deux crises. • Le Watergate fut d’abord un accident dû à diverses causes tandis que le Russiagate/Trumpgate est une affaire qui s’inscrit complètement dans la logique folle de la situation crisique de Washington D.C.

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur le bateau ivre, de la Syrie au NYT   21/06/2017

    • Depuis dimanche, la tension règne à nouveau en Syrie, à son plus haut niveau comme d’habitude, à cause de la destruction par un avion de combat US d’un chasseur-bombardier Su-22 syrien dans des conditions pour le moins contestées et probablement hautement contestables comme d’habitude pour les forces armées des USA. • La Russie, en tant qu’alliée de la Syrie et signataire de divers accords, notamment avec les USA (accord de “dé-conflictuation”), a répondu par un avertissement sévère qui impliquerait une intervention de sa part, notamment avec la possibilité d’utiliser ses capacités anti-aériennes qui sont aujourd’hui très importantes en Syrie au point de leur assurer un véritable contrôle de l’espace aérien. • Derrière cet incident, y a-t-il la recherche, du côté de certains forces du côté US, d’un affrontement avec la Russie ? Non seulement le New York Times semble le penser mais il le recommande. • En attendant, l’incident a poussé l’Australie à quitter la “coalition” US, alors que ce pays a toujours soutenu les USA dans ses diverses aventures avec la plus grande ardeur. • C’est un signe capital du changement de comportement de ses alliés du bloc-BAO vis-à-vis des USA.

    Lire cet article
  • Notes sur “The Russians are coming !   12/11/2017

    • L’audition au Sénat de Comey, le directeur du FBI viré (“You’re fired !”) par Trump, a été sensationnelle par son inconsistance. • Il a été mis en évidence qu’aucune charge sérieuse ne pèse sur Trump et que plus que jamais Washington D.C. veut la peau de Trump. • Nous avons franchi un tournant de plus dans la crise-labyrinthe où Washington D.C. s’englue depuis deux ans. • De toutes les façons, on songe à une nouvelle audition de Comey. • Il n’y a aucun espoir que Washington D.C. puisse se sortir de ce cloaque gluant, car il est impossible de résoudre une crise-simulacre par la démonstration d’une réalité dont on réfute l’ontologie. • Plus que jamais la vraie-vérité contenue dans ce simulacre suprême est résumée par cette affirmation qui résonnait déjà dans la paranoïa des années 1950 et des années 1960, et que Comey lui-même a répercuté : “The Russians are coming ! The Russians are coming !”. • Dans cette superbe logique, on ne s’étonnera pas que les complots (comment abattre Trump ? Comment bloquer son action ?) se préparent à ciel ouvert dans les ssociations les plus huppées et les plus professionnelles. • Pendant ce temps, on cause “été chaud”, avec diverses tentatives insurrectionnelles de la légalité sociétale-progressist. • Bref, pathology as usual...

    Lire cet article
  • Notes sur une dés-union climatique   04/06/2017

    • Nous examinons ici les effets et les conséquences de la décision de Donald Trump de faire sortir les USA de l’accord de Paris, dans les domaines politiques les plus importants, – et il y en a, de très importants. • Il s’agit, pour nous, de laisser complètement de côté le fond du problème (crise climatique ou pas, pollution, effets sur l’économie, etc.) pour examiner ce que cette crise dans la crise (interne du bloc-BAO), elle-même dans la crise (Grande Crise Générale du Système), apporte à sa matrice originelle... • En effet, cette crise conjoncturelle apporte des aliments puissants à la Grande Crise Générale du Système, non seulement par ses effets de rupture à l’intérieur du bloc-BAO mais aussi et surtout par les fractures qu’elle officialise dans la structure opérationnelle fondamentale du Système que sont les USA. • Nos diverses observations et réflexions nous conduisent à constater que l’essentiel qui émerge de cet épisode nous conduit à nouveau à la crise fondamentale de l’américanisme, avec l’affirmation illégale d’un pouvoir autonome prétendant avoir des liens directs avec des pouvoirs extérieurs d’ores et déjà de trois États importants : la Californie, New York et Washington, regroupés dans une United States Climate Alliance contre la décision de Trump (USCA vs USA ?).

    Lire cet article
  • Notes sur le vaisseau-fantôme, alias G6 + 1   28/05/2017

    • Fin de semaine très rock’n’roll pour les amis de l’OTAN, de l’UE et du G7 (dites G6+1, cela vaut mieux pour votre sauvegarde), après quelques réunions particulièrement instructives. • Ainsi ont-ils pu voir pour la première fois le monstre droit dans les yeux et, pour tout dire, le résultat n’est pas fameux. • Quelle que soit sa position à Washington D.C., entre FBI, Congrès et Russiagate (et qui peut dire précisément quelle est cette position ?), Donald Trump a agi avec une brutalité et une détermination sans faille, dans une pure position d’America Firster selon les conceptions d’un businessman de la Grande République : passez à la caisse, tous ! • L’impression laissée par le sommet de l’OTAN, une rencontre de la junte de l’UE et le G7 en Sicile, devenu là-bas G6+1, cette impression est tout simplement horrible. • Trump n’est pas vraiment un négociateur, il est plutôt du type : “tout ce qui est à moi est à moi, tout ce qui est à vous est négociable”. • Et, dans cas très particulier des relations commerciales et économiques, il n’est pas du tout assuré que le Deep State soit contre Trump, et même au contraire. • L’autre Donald (Tusk) avait raison : les USA sont une méchante “menace” contre l’UE...

    Lire cet article
  • Notes sur la valse des marionnettes   15/05/2017

    • Pour traiter de cette question, nous avons créé un néologisme qui n’est pas extrêmement élégant, qui est la “marionnettisation” des directions politiques, qui nous semble de pratique sinon courante, du moins de plus en plus importante de la part du bloc-BAO, d’abord de lui et maintenant en lui-même. • Nous partons, pour la période où nous nous trouvons qui a commencé avec 9/11, de l’exemple désormais historique de quelques “marionnettes” fameuses installées par les USA à la tête de pays “conquis” après les agressions qu’on sait, Karzaï en Afghanistan et Maliki en Irak. • Les deux marionnettes se sont révélées très peu malléables, et même franchement antagonistes à l’égard des intérêts US dans les pays dont elles héritèrent. • Cette technique avec les mêmes effets a été transposée dans les mêmes conditions à d’autres “conquêtes” intermédiaires (l’Ukraine). • Aujourd’hui, il nous semble qu’on peut envisager que des variantes plus sophistiquées, – on se trouve dans des pays avancés de la civilisation, – sont appliquées ou en voie de l’être, notamment aux USA et en France. • Les effets ne sont pas et, à notre sens, ne seront pas exaltants et risqueraient même d’être tout simplement contre-productifs. • Plus que donner des assurances de stabilité du pouvoir au Système, ils ne font que montrer l’aggravation de la crise du Système dans les pays qui le représentent le plus directement.

    Lire cet article
  • Notes sur la Longue Marche du Système   27/04/2017

    • Voici quelques considérations sur la situation du Système en marche dans une Longue Marche à un rythme étourdissant, notamment aux USA bien entendu, avec les diverses affaires en cours. • On fait donc un tour d’horizon passant par l’Afghanistan, par la Corée du Nord, par la Syrie, par Washington D.C. et même la France en plein régime d’“hystérisation”. • Les nouvelles défilent à une cadence accélérée, comme la Corée du Nord proche de la Troisième Guerre mondiale il y a trois jours et aujourd’hui classée dans la catégorie d’un simple petit épisode diplomatique d'une politique sans changement depuis 30 ans. • Nous voulons montrer l’extraordinaire tourbillon des événements qui se résument à des agitations folles de communication d’une part, à des situations catastrophiques gelées d’autre part. • Les acteurs-sapiens ont bien sûr leur part, avec en tête l’inévitable et bombastique Donald Trump qui virevolte de Trump 1.0 à Trump 2.0, qui est comme une marionnette du Deep State qui semblerait parfois faire du Deep State sa marionnette. • Dans cette étrange sarabande, un Macron En Marche ne dépare pas tant il semble lui aussi dans un étrange état de possession, tandis qu’une Le Pen paraît parfois être une bombe à retardement sur le point d’éclater...

    Lire cet article
  • Notes sur les Tomahawk au Pays des Merveilles   09/04/2017

    • Voici quelques nouvelles impressions et observations sur cette “étrange attaque” contre la Syrie de la nuit du 6 avril, selon un autre point de vue qui tente d’embrasser l’aspect collectif de l’évènement, essentiellement aux USA. • Il ne convient donc pas de savoir de quelle politique il s’agit, de quel Trump il est question, de quelle situation syrienne l’on parle ou de quelles réactions russes l’on discourt, mais effectivement de quels événements nous sommes les témoins et peut-être les victimes lorsque nous nous tournons vers Washington D.C. d’où tout est parti et vers où tout revient. • La question est bien de savoir s’il ne s’agit pas d’une sorte de fiction du type-téléréalité, fiction la plus grossière qu’on puisse concevoir, et à laquelle tous les personnages, y compris et surtout Trump et le désordre de son administration, participent. • Devant les événements en cours avec cette attaque et ce qu’elle nous dit de Washington D.C., la raison d’un Alexander Mercouris semble baisser les bras, frappée de stupeur par le “dysfonctionnement et la dangerosité du système US” pour nous tous. • Ray McGovern, vieux briscard venu de la CIA à la dissidence antiSystème ne trouve comme explication qu’un dialogue de la chère Alice au Pays des Merveilles, où règne la folie.

    Lire cet article
  • Notes sur la transversale des fureurs ultimes   25/03/2017

    • Nous faisons un parallèle, ou une analogie entre les deux campagnes/élections présidentielles, USA-2016 et France-2017, pour trouver ce qui, à notre sens, les unit indissolublement, jusqu'au-delà d'elles-mêmes. • Il est inutile de chercher des jugements idéologiques, des appréciations morales, des références aux “valeurs“ comme il est coutumier de faire dans les talk-shows et les colonnes de la presseSystème. • Il est inutile de chercher des similitudes de comportement, d’action, de positions et de décisions, entre les acteurs-figurants de ces grands événements politiques. • Il s’agit d’en faire le constat, – Trump battu par ceux qu’il était censé défendre dans la question de la sécurité sociale (Ryancare), Trump sur la voie d’être confirmé dans son accusation d’avoir été écouté (Watergate-2.0), ou bien encore Le Pen à Moscou pour-horreur rencontrer Poutine, – et d’observer que toutes ces agitations n’ont aucune valeur fondatrice mais soulignent par contre la puissance et le sens des événements. • Pour nous, USA-2016 et France-2017 sont étroitement liés, et il ne faudrait pas s’étonner qu’à la “guerre civile” répondît une “crise de régime” en France. • Les événements s’en chargent.

    Lire cet article
  • Notes sur l’effondrement accéléré de D.C.-Système   09/03/2017

    • Il est vraiment extrêmement difficile de suivre, d’une façon cohérente et ordonnée, la situation à Washington D.C. • Pour nous, c’est le signe de l’importance de cette situation, car là se trouve désormais le cœur de la crise d’effondrement du Système. • Ne pas comprendre sans s’en alarmer mais au contraire en se satisfaisant de cette inconnaissance les évolutions tactiques, les positions des acteurs, les avatars et les tournants inattendus, les surprises sans surprise (nouvelle livraison d’un gros paquet-WikiLeaks, dit-Vault7 [CIA]), c’est prendre une juste mesure de la puissance de l’événement en cours. • On fera donc défiler dans ces Notes d’analyse quelques péripéties récentes jusqu’au constat que toutes les grandes tendances qui s’affrontent perdent de plus en plus leur cohérence pour s’intégrer dans le seul constat du “tourbillon crisique” arrivé à son point de concentration et de transmutation extrêmes. • Trump, Obama, le “coup” contre Trump, les grands projets de grands changements de Trump, tout cela s’estompe dans un chaos général hors de tout contrôle bien entendu, et dont il faut se réjouir bien entendu. • Effectivement, “D.C.-Système” s’effondre, dans une dynamique qui passe par la dissolution de tous les composants du pouvoir, et les affrontements de ces composants finissent par s’intégrer en une seule poussée qui est celle de la Grande Crise Générale.

    Lire cet article
  • Notes sur l'inaction et le silence   26/02/2017

    • De Washington D.C. à la Syrie, on observe une  contraction décisive des positions stratégiques des USA, effectuée dans un concert étrange fait à la fois d’inaction et de silence... • Décidément, la présidence Trump ne ressemble à aucune autre et personne ne peut raisonnablement prétendre à quoi ressemble sa politique étrangère, et s’il y a une politique étrangère, ou encore si cette apparence d’absence de politique étrangère n’est pas la meilleure politique étrangère possible pour Trump aujourd’hui. • Quoi qu’il en soit, toutes les indications convergent pour observer que l’on ne peut en aucun cas poser un diagnostic sur ce qu’est aujourd’hui la présidence Trump par rapport à la politique extérieure US plongée depuis plusieurs années dans le désordre et la paralysie, parce que principalement la situation intérieure aux USA constituée d’une menace révolutionnaire majeure détermine aujourd’hui l’essentiel du jeu politique. • Cela est apprécié autour de quelques interprétations de diverses sources sur la situation autour de la Syrie, et autour de la position US vis-à-vis de la situation autour de la Syrie. • Nul ne s'étonne si ces interprétations suscitent surprises et contrepieds.

    Lire cet article
  • Notes sur Flynn et l’“État profond” du désordre   17/02/2017

    • La chute, ou démission forcée d’une façon ou l’autre, du conseiller de sécurité national du Président US, le général Michael Flynn, ancien directeur de la DIA, a fait tant de bruits, suscité tant de certitudes diverses, conduit à tant d’interprétations décisives... • La narrative dominante : une (première) contre-attaque de l’“État profond” contre Trump, avant d’autres, aussi sanglantes, jusqu’à Trump lui-même. • Il faut nuancer cette version, et d’abord la nuancer dialectiquement parce que les mots emprisonnent la pensée et que “Deep State” est une de ces expressions qui fonctionnent à merveille dans ce sens. • Quelques appréciations ouvertes et identifiées d’anciens officiers du renseignement permettent d’avoir une idée générale de l’événements, avec ses conséquences. • Le départ de Flynn a été orchestré par une formidable campagne de pression, de dénigrements, de manipulations, de FakeNews sur-canapé livrées à la presseSystème au garde-à-vous par quelques fractions de l’IC (Intelligence Community), sans doute restées proches d’Obama et habitées d’une haine anti-Trump inextinguible. • Il semble donc (soyons prudent) qu’on puisse définir cette affaire comme l’effet d’une intense bataille à l’intérieur de ce vaste ensemble nécessairement connecté au Deep State puisque le Deep State c’est le pouvoir du système de l’américanisme. • Bref, le départ de Flynn comme un pas de plus dans le désordre monstrueux que sont Washington D.C., le Deep State et le Système par conséquent.

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Dünya   21/06/2017

    • Article du 21 juin 2016. • Considérations sur les élections, sur Mélenchon, les abstentionnistes, le bon peuple entre l'abattoir et les vacances, les musulmanes qui s'emploient à vous convertir. • Contribution: Marc Gébelin. 

    Lire cet article
  • Les LGTBQ remplacent les neocons   20/06/2017

    • Articles du 20 juin 2017. • Constat de plus en plus impératif : les militants des mouvements LGTBQ dans la nébuleuse progressiste-sociétale US jouent un rôle politique de plus en plus important. • Cas en pointe : Rachel Maddow, présentatrice et commentatrice politique, star de la chaîne MSNBC et l’une des forces médiatiques les plus puissantes pour activer l’antirussisme et le Russiagate. • Les LGTBQ ont quasiment complètement remplacé les neocons à Washington D.C. • Contributions: dedefensa.org et Justin Raimondo.

    Lire cet article
  • The Treasonous Secession Of Climate Confederacy States   17/06/2017

    • Article du 17 juin 2017. • Sur les activités de la USCA, avec 11 Etats de l'Union travaillant hors-Washington D.C., notamment avec la Chine et le Canada. • Contribution de Daniel Greenfield, de FrontPageMag.com.

    Lire cet article
  • CNN-Pravda+ en mode nucléaire   10/06/2017

    • Articles du 10 juin 2017. • Coup d’œil d’un professionnel sur le comportement de CNN à l’occasion de l’audition de l’ancien directeur de CNN James Comey. • CNN, comme archétype de la presseSystème US (et de la presseSystème-BAO, qui suit), est quasiment hors de tout contrôle, y compris des puissances financières qui la possèdent. • Ce phénomène, qui a créé le simulacre de l’attaque anti-Trump, devient par ses excès extraordinaires “un simulacre dans le simulacre”. • Contribution de dedefensa.org et de Ben Domenech.

    Lire cet article
  • Jocaste et Chimène   07/06/2017

    • Article du 7 juin 2017. • La politique française vue selon un regard symbolique ou psychanalytique, ou anthropologique, etc. : cas de Le Pen et de son père, cas de Macron et de sa femme. • Contribution de Marc Gébelin. 

    Lire cet article
  • Jaurès ou Barrès (II)   05/06/2017

    • Article du 5 juin 2017. • Suite des considérations sur la rencontre ratée Mélenchon et Le Pen, et la nécessité que les deux partis changent de directions et se refondent pour prétendre à un avenir. • Contribution de Marc Gébelin.

    Lire cet article
  • Le climat et les raisons de Donald Trump   03/06/2017

    • Article du 3 juin 2017. • Analyse de la décision de Trump du retrait des USA d'accord de Paris de 2015 sur le climat : causes et arguments de la démarche du président US, fondée sur l'intérêt national. • Ciontribution d'Alexis Toulet.

    Lire cet article
  • Jaurès et Barrés   03/06/2017

    • Article du 3 juin 2017. • Sur la rencontre ratée et qui n'aura jamais lieu entre Mélenchon et Le Pen, et la forte probalité que rien de cette occasion perdue ne sera récupéré pour les légistatives. • Contribution de Marc Gébelin.

    Lire cet article