La guerre du Samizdat...

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 1389

La guerre du Samizdat...

25 octobre 2021 – Il m’arrive effectivement, de loin en loin, d’utiliser d’une façon délibérée et sans vaine honte, ce ‘Journal’ pour participer à l’effort de guerre du site pour lui-même. Cela s’appelle subsister pour poursuivre le combat.

Bien entendu, mon effort sera minime puisqu’il suffit d’aller pêcher dans l’un ou l’autre texte du site, les arguments pour tenter de vous convaincre de nous soutenir. Ces arguments ne sont pas économiques ni caritatifs. Ils font partie d’un élan vital qui me paraît nécessaire pour tous. Par conséquent, il me suffit d’emprunter des extraits d’un texte récent (le 19 octobre 2021) pour vous exposer ce qui fonde notre existence, qui décrit notre action, qui nous justifier de vous demander votre soutien.

« Cette entrée en matière a comme dessein de rappeler ce qu’est la “presse dissidente”, que ce n’est en rien un jeu, une satisfaction narcissique, une occupation fun au nom d’une “liberté d’expression” si complètement violentée et caricaturée, tout cela à l’intérieur du Système et à son service. Elle est là pour rappeler que la “presse dissidente” est un acte antiSystème qui se conçoit comme en-dehors du Système, comme ‘Delenda Est Systemum’, même si sa base opérationnelle et ses outils sont empruntés, volés, dérobés au Système. Il n’est rien de meilleur que de retourner ses forces mêmes contre son adversaire (faire aïkido, si l’on veut).

» Le rôle de cette presse antiSystème est aujourd’hui d’autant plus important que celui de la presse qui représente, défend et fait la promotion du Système, – la “presseSystème”, puisqu’il faut dire son nom, – a pris une place essentielle dans la bataille en cours, suppléant puis remplaçant peu à peu une direction politique de polus en plus inconsistantes, défaillante, etc. Selon nous, c’est à partir de 2015-2016 que la presseSystème joue ce rôle, évidemment en commençant par les USA, en s’élevant contre la candidature puis contre la présidence Trump. Le rachat du Washington Post par Jeff Bezos en 2013-2014, à partir d’un financement fourni par un contrat vaguement bidouillé pour un autre service de 600 $millions de la CIA avec Amazon, – on voit le filiation qui règle et verrouille la ligne éditoriale, – est une date essentielle à cet égard, à la fois opérationnellement et symboliquement. »

Et puis, en forme de conclusion de ce même texte, ceci qui nous rend justice dans cette époque étrange et monstrueuse où l’on croirait que seule l’argent dicte la loi :

« ...Nous terminerons sur le rôle absolument essentiel de ce que nous nommons « Notre ‘Samizdat’ globalisé ». Il est devenu tellement essentiel, tellement fondamental pour accompagner certaines informations, pour en dénoncer d’autres, pour en révéler les plus ignorées, qu’il s’est véritablement fondu, intégré dans le grand courant de la communication sans que plus personne ne puisse le contenir, le contrôler. Nous ne sommes plus dans la période flamboyantes des Assange-Wikileaks et des Greenwald- Snowden mais dans la période suivante, celle de la maturité du Samizdat, lui-même beaucoup plus structurellement implanté.

» Il y a bien sûr, dans la foule-Samizdat, à boire et à manger, – ô combien, ô “conspis” étranges et complots sublimes... Mais l’essentiel est la position que tient le Samizdat, de provocateur, de révélateur, de détonateur, – en un mot, d’aiguillon vertueux même si certains s’emportent dans des délires, placé au cœur de la plaie du Système. Ce qui compte, ce sont les effets qu’il provoque, par les contraintes où il met la presseSystème ainsi pressée, affaiblie et vulnérables, de “lâcher du lest” en sacrifiant à certaines vérités-de-situation.

» De tout cela, du tourbillon crisique passé à un cyclone de Force-5 avec les crises intérieures (crise-Covid et crise-Woke), nul ne sort indemne en termes de jugement spécifique mais une situation dynamique générale émerge. La structuration maléfique du Système installée par les actes du “déchaînement de la Matière” est aujourd’hui en pleine déstructuration... Déconstructeurs à l’œuvre ! »

Enfin et pour mieux dire brièvement, je reprendrais une fois de plus la très belle définition de ce que nous sommes, de l’Américain Kunstler  (JHK), en répétant pour mon compte les termes déjà employés dans un message précédent d’argumentaire en faveur des donations (« l’argument de Kunstler, que nous trouvons de surcroit d’une grande beauté esthétique, qui fait de notre engagement à tous un devoir de pertinacité, une nécessité de ne jamais céder »)

Car voici ce que nous dit JHK : « L’information indépendante continuera et sera diffusée, et il est utile de se rappeler que la vérité a des pouvoirs divins qui lui sont propres. »

Ce message est par conséquent pour vous demander votre soutien, qui représente une part du combat commun. Voyez notre décompte à ce jour, ayez à l’esprit ce dont nous avons besoin (*), – certes,  c’est toujours la même chose au même moment de chaque mois ; et puis, au bout du compte, vous autres lecteurs, agissez comme votre conscience de cette situation extraordinaire d’une rupture civilisationnelle vous pousse à faire, avec les moyens et la détermination que vous avez.

Ajouterais-je que, bien entendu, la somme jusqu’ici réunie pour notre objectif mensuel (*) est très, très éloignée du montant qui nous est nécessaire pour continuer à fonctionner normalement ? Bien entendu...

Note

(*) Phrases sempiternelle, rajeunies et relookée elle aussi en fonction des nécessités...   « “…les montants de €2.000 et €3.000, [...] constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions”. Nos lecteurs savent évidemment que, depuis 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du “fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site” dépasse aujourd’hui très largement les €2.000 et se trouve quasiment au niveau des €3.000 avec le reste à l’avenant... »