La rubrique Glossaire.dde a effectivement une fonction de glossaire pour dedefensa.org, pour les nombreux mots et expressions utilisés dans nos textes comme autant de concepts qui nous sont propres, et ainsi explicités. • Cette nouvelle rubrique n'a pas simplement une forme d'explication statique, elle a aussi une forme d'analyse dynamique. • L'explication elle-même a nécessairement une dimension d'initiation. • L’utilité de ce glossaire est de deux ordres constitutifs au moins, et d’un troisième, dynamique, qui doit donner tout son sens à la rubrique. • Cela apparaît d'une façon évidente à mesure du développement de la rubrique, qui se fait à son rythme bien entendu. • Le texte du 26 octobre 2012 donne une présentation complète de la rubrique.

Glossaire.dde : hyperdésordre (désordre & chaos)    16/02/2015

• Nous employons souvent, depuis quelques mois, le terme “hyper-désordre”. • En le débarrassant de son tiret (“hyperdésordre”), nous nous proposons d’en faire un concept opérationnel essentiel de notre époque. • L’hyperdésordre naît du désordre et se caractérise essentiellement par une inversion complète (et vertueuse) du sens. • Face au désordre de la postmodernité enfanté par le Système pour s’assurer une étiquette philodsophique, l’hyperdésordre est fondamentalement antiSystème. • Il annonce le “chaos nécessairement créateur” de l’après-Système.

Glossaire.dde-crisis : la source de tous les maux    28/01/2015

• Voici le second Glossaire.dde-crisis ( d’après le texte de dde.crisis, originellement du 10 septembre 2010), complétant le premier de la série. • Le sujet, “la source de tous les maux”, est ce que nous désignons en général comme le “Mal”, se traduisant aujourd’hui par le déchaînement du Système selon les dynamiques de déstructuration et de dissolution. • Le problème du “Mal”, présent en permanence, atteint aujourd’hui une acuité extraordinaire dans l’évoluion de la situation de notre monde, dans le cadre de la crise générale du Système, producteur de déstructuration et de dissolution.

Glossaire.dde : à propos de “notre” métahistoire    01/12/2014

• Alors qu’une nouvelle vidéo vient d’être mise en ligne sur la “dimension métahistorique”, nous proposons ici une réflexion sur le sujet qui, en accompagnant cet enregistrement, doit compléter le Glossaire.dde en référence. • D’une part, nous signalons les occurrences qui, dans les événements courants, suscitent l’hypothèse d’une intervention de la métahistoire pour les rendre compréhensibles. • D’autre part, nous développons une analyse du langage accompagnant une telle notion (et d’autres du même domaine), en le justifiant comme une arme antimoderniste.

Glossaire.dde-crisis : la crise de la raison (humaine)    29/11/2014

• Ce premier Glossaire.dde-crisis (d’après le texte du dde.crisis du 10 juillet 2010) nous parle de la crise de la raison humaine, ce que nous nommons en général dans nos textes la “raison-subvertie”. • Il s’agit de cette subversion qui a touché la raison humaine à partir de la Renaissance, pour s’installer décisivement à la fin du XVIIIème siècle. • La raison-subvertie constitue le moteur intellectuel de la modernité, et la cause principale de l’intervention humaine dans la transformation de notre civilisation en “contre-civilisation”.

Glossaire.dde + Glossaire.dde-crisis    28/11/2014

• Nous élargissons, à partir de cette date de novembre 2014, la rubrique Glossaire.dde en lui adjoignant une “reprise” des différents textes centraux de notre publication dde.crisis, des années 2010-2013. • Le lecteur de dedefensa.org pourra retrouver des thèmes connus, développés et affinés depuis, au gré des événements et selon l’avancement de nos réflexions. • Nous restons dans la même rubrique des textes fondamentaux des différents concepts que nous utilisons. • Nous approfondissons et étendons les explications et définitions des différents concepts de notre arsenal dialectique.

Glossaire.dde : la dimension métahistorique    25/06/2014

• L’emploi du terme “métahistoire” (“métahistorique”) est très important dans les textes de commentaires de dedefensa.org, comme il est très caractéristique de La Grâce de l’Histoire. • Cela mérite une étude de ce terme, de son emploi, de son “opérationnalité”, dans un Glossaire.dde. • Cela le mérite d’autant que le terme est vague et qu’il nécessite, de la part de ceux qui en usent, un effort spécifique de leur propre définition. • C’est cet effort (de notre part) que nous présentons ici, en l’intégrant le plus précisément possible dans nos travaux en cours (La Grâce et le site dedefensa.org).

Glossaire.dde : l’idéal de puissance    09/04/2014

• C’est l’une des références les plus anciennes de notre arsenal dialectique. • L’expression d’“idéal de puissance” (et, par contradiction, l’“idéal de perfection”) est empruntée au philosophe de l’histoire Guglielmo Ferrero. • Nous employons souvent cette (ces) expression(s) parce qu’elle(s) résume(nt) parfaitement les références de la politique-Système et établisse(nt) le lien entre cette politique et les fondements du Système. • Ce travail de définition précise notre cadre général d’analyse. • Il se place au cœur de l’actualité brûlante : l’Ukraine est le dernier avatar, et peut-être l’ultime, de l’idéal de puissance.

Glossaire.dde : l’effondrement du Système    12/01/2014

• Cet article du Glossaire.dde aborde un type de sujet qui semblerait nouveau puisqu’il s’agit d’une circonstance, d’un événement plus que d’un concept à proprement parler. • Il a pourtant toute sa place dans cette rubrique, d’abord parce que cet événement détermine l’entièreté de notre travail, il en est même l’hypothèse et le principe fondamentaux, donc avec une valeur conceptuelle. • Il a toute sa place ensuite parce qu’en tant qu’événement, il doit, selon notre hypothèse, représenter la Fin de Tout de l’époque eschatologique que nous vivons. • C’est un événement tout entier transmuté métahistoriquement.

Glossaire.dde: dd&e, définition et usage    07/11/2013

• Nous présentons ici l’explication et l’utilisation, ou usage, d’un concept sémantique, “dd&e”. • Le concept dd&e correspond à ce que nous nommons parfois “l’équation déstructuration, dissolution & entropisation”, trois concepts (“sous-concepts”) dans ce cas. • Nous faisons une première approche d’explication du concept dd&e et des trois “sous-concepts” qui le composent, l’ensemble constituant un pan extrêmement important de notre démarche critique dans l’analyse des événements métahistoriques en cours. • Nous explicitions également l’intérêt sémantique puissant de la disposition d’un tel outil sémantique.

Glossaire.dde : l’ère psychopolitique    12/10/2013

• Il s’agit d’un concept opérationnel que nous employons souvent à, partir d’une définition de fin 2006. • Ce concept acte la fin de l’ère géopolitique, pour une époque où le système de la communication est la principale source de puissance. • Ce concept a radicalement évolué dans son rôle vis-à-vis du Système, à la mesure de l’évolution du système de la communication. • Réalisé à partir d’une position très ambiguë, sinon favorable au Système, il est désormais clairement à prédominance antiSystème. • Cet article du Glossaire.dde est donc à la fois d’actualité et fondamentalement pérenne par son aspect principiel.

Glossaire.dde : le Système    08/07/2013

• D’abord, nous l’avons nommé “le système” puis, quelque part en 2010, nous l’avons “majusculé” : “le Système”. • Ce terme est devenu essentiel dans notre arsenal dialectique, en désignant le principal protagoniste de la crise de civilisation que nous vivons. • Le Système représente l’opérationnalisation du “déchaînement de la Matière” et la substance même de cette civilisation en crise, que nous désignons “contre-civilisation”. • Une définition la plus large possible du Système décrit le crise de civilisation que nous vivons, sous la forme de ce que nous nommons la “crise d’effondrement du Système”.

Glossaire.dde : le facteur “crisique”    30/04/2013

• Le qualificatif “crisique” est un mot que nous employons beaucoup dans notre arsenal conceptuel. • Il caractéristique plusieurs évolutions du facteur événementiel fondamental qu’est la “crise” dans nos “époques” présentes (1999/2001-2007 et 2008-en cours). • Aujourd’hui, avec le concept d’“infrastructure crisique”, il semble que nous soyons parvenus à un terme de l’évolution. • Dans ce texte, nous examinons tous les concepts “crisiques” que nous avons développés, en favorisant bien entendu le nouveau-venu et le dernier de la série qui englobe tout le reste.

Glossaire.dde : les termites…    10/04/2013

• On trouve souvent dans nos textes une allusion imagée aux “termites”, voire à l’image d’“une fable des termites et des conduites pourries”. • Développée à partir d’un cas bien précis, cette image est devenue un symbole d’un phénomène opérationnel caractérisant une activité essentielle de ce que nous désignons comme “la crise d’effondrement du Système”. • Il s’agit d’un phénomène constamment en action et en progression, qui sous-tend l’explication générale que nous proposons pour décrire l’opérationnalité de cette crise.

Glossaire.dde : Infraresponsabilité    06/04/2013

• Le concept d'“infraresponsabilité” a été introduit depuis quelques mois. • Ici, nous nous attachons à l'explorer dans tous ses composants, sa position historique, sa situation métahistorique, son opérationnalité. • L'infraresponsabilité est le cœur du processus d’emprisonnement par le Système des psychologies, essentiellement des élites du bloc BAO. • Il permet de développer la politique-Système et de participer à la destruction du monde. • Naturellement, selon l'équation surpuissance-autodestruction, il peut susciter une puissante inversion vertueuse.

Glossaire.dde: le Mal (I)    14/02/2013

• Analyse à propos d'un mot que nous employons, qui aboutit à un concept après avoir été construit à partir de son opérationnalité : le Mal. • C’est un aspect, un point essentiel de notre démarche, qui est toujours en développement, – si bien que ce texte sera suivi d’autres dans ce Glossaire.dde. • L’importance que nous accordons au Mal est directement liée à l’expérience que nous avons de cette époque (y compris la spécificité de l’«époque» commencée à l’automne 2008), complètement exceptionnelle par son omniprésence sous forme de Système.

Glossaire.dde : “notre” Psychologie    28/01/2013

• Nous avons une conception très spécifique de la psychologie. • Pour nous, son rôle est primordial, dans les prémisses du “déchaînement de la Matière”, de l’installation du Système et de l’affirmation universelle et totalitaire de la modernité. • Il s’agit donc bien de “notre” psychologie, bien plus que de la psychologie, et son importance dans la crise de civilisation devenue “contre-civilisation” est bien aussi grande aujourd’hui qu’elle ne le fut hier (au “siècle du persiflage”).

Glossaire.dde : technologisme versus communication    14/12/2012

• A côté des définitions du système du technologisme et du système de la communication, qu'on donnera d'une façon spécifique pour chacun d'eux, il s'agit de la définition des positions relatives et des relations entre système du technologisme et système de la communication. • Ces deux systèmes sont les “outils” du Système en général. • Ils se trouvent à des moments cruciaux. • L'un est à bout de souffle, l'autre révèle de plus en plus une position très ambigüe par rapport au Système. • Il faut en effet mettre l'accent sur ce que nous nommons l'“aspect Janus” du système de la communication, qui fait que, souvent et même de plus en plus souvent, le système de la communication sert à promouvoir et à renforcer souvent décisivement la dynamique antiSystème. • Ainsi avons-nous un verdict intéressant : le système du technologisme, irrémédiablement lié au Système, coule avec lui. • Le système de la communication, lui, et alors que la communication est devenue la principale force de puissance indirecteùent politique de l'époque, constitue au contraire une force primordiale pour tenir un rôle essentiel dans la Grande Crise de l'effondrement du Système. • Exemple le plus remarquable du retournement des armes du Système contre le Système, ce fameux mouvement “faire aïkido” (retourner l'arme de l'adversaire contre l'adversaire) qui nourrit l'équation surpuissance-autodestrucion du Système.

Glossaire.dde : bloc BAO    10/12/2012

• Historique et généalogie, rafraîchie et complétée par rapport à ce qui a déjà été écrit, de ce que nous nommons le “bloc américaniste-occidentaliste” (bloc BAO). • L’expression désigne une formation décisive des pays de l’Occident du monde, pour développer une politique-Système entièrement dévolue au Système. • Il s’agit d’une recette complètement caractéristique de notre époque, poussée de surpuissance vaine au son d’une narrative humanitariste plutôt qu'humanitaire, sans le moindre sens, simplement parce que le Système qui ordonne tout cela n'a lui-même aucun sens sinon celui de développer sa sirpuissance. • Les références sont des “valeurs” et non plus des principes, c'est-à-dire des références variables selon les circonstances, qui sont au service d'une pseudo-politique (la surpuissance du Système sans aucun sens) bien plus qu'elles ne guident une politiqu qui n'existe plus. • Le point le plus remarquable dans ce bloc-BAO qui semblerait selon nos conceptions regroupé autour des USA et au service des USA, c'est qu'il ne l'est justement plus : le bloc-BAO n'implique plus une domination écrasante et sans partage des USA parce qu'il est un ensemble qui n'a pas besoi de “dominant”. • Les USA comme les autres (les pays de l'UE essentiellement) sont regroupés derrière les “valeurs” telles que le “droitdel'hommisme”, taillables et corvéables à merci selon un but commun qui est la globalisation par nivellement psychologique et culturel.  

Glossaire.dde : la “politique-Système”    17/11/2012

• Ce que nous nommons “politique-Système”, désormais “politiqueSystème”, est un phénomène très récent, animé par la logique déstructuration-dissolution, d’une puissance impressionnante (surpuissance) et conduisant à l’autodestruction, et ainsi complètement enfantée par le Système. • La politiqueSystème telle que nous la concevons, a commencé à apparaître dans toute sa spécificité après l'attaque du 11 septembre 2001, bien entendu. • C'est ainsi qu'elle a pu paraître comme une politique spécifiquement américaniste, voire spécifiquement républicaine (avec coopération des démocrates-Système et une opposition des extrémistes et “dissidents” démocrates faussement identifiés pour la plupart comme antiSystème) ; sinon comme politique inspirée par un groupe d'influence (les neocons). • Depuis 2006 et surtout 2008-2009, le paysage a changé et la politiqueSystème est apparue pour ce qu'elle est : une politique unificatrice imposée par le Système à un certain nombre d'entités nationales et transnationales. • Elle est donc complètement affirmée depuis 2008-2009, elle a remplacé toutes les politiques maximalistes du bloc BAO (des USA) et se réalise hors de toute logique historique. • Si l'on accepte cette hypothèse, son explication ne peut être que métahistorique. • (Ce “chapeau” présente un sujet qui est à nouveau examiné dans cette rubrique, le 23 janvier 2017, selon une évolution radicale des événements et une évolution à mesure de l’analyse de nos conceptions.)

Glossaire.dde : le “déchaînement de la Matière”    05/11/2012

• L'expression de “déchaînement de la Matière” désigne un concept historique fondamental pour notre conception historique et métahistorique (conceptions historique devenant métahistorique). • Réunissant trois événements (la “Révolution américaniste”, la Révolution française, la “révolution du choix de la thermodynamique”) entre 1776 et 1825, elle rompt, selon nous, notre civilisation et crée la “contre-civilisation”.