Je suis un “sophisticated, vaccinated crowd

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 2353

Je suis un “sophisticated, vaccinated crowd

12 août 2021 – ... Car, en anglo-américain tendance-New York Times (NYT) interviewé par CNN, cela donne « a sophisticated, vaccinated crowd » pour définir les exceptionnels invités de la fiesta dont je vous parle ; sauf que, voilà, je n’étais pas invité à la fiesta de l’anniversaire des 60 ans de Saint-Obama à Martha’s Vineyard, parce que mon Dassault Super-Hyper-Falcon à $60 millions passait à l’autosécurité (normal après six mois d’emploi maxi pour suivre une chaîne de séminaires contre la pollution-CO2 produite par les super-jets).

C’est pourtant mademoiselle, ou plutôt madame Annie Karni, du NYT, accréditée à la Maison-Blanche, qui a répondu, fort enjouée et dans ce sens à un intervieweur de la CNN. Ils devraient parfois se taire, je veux dire, clairement et claquement : la fermer, je veux dire cette « PressSystem, vaccinated crowd ».

Je me suis souvent demander : “pourquoi nos élitesSystème-friquées, Obama en première ligne pour ce cas, sont-elles suffisamment encornées d’une telle bêtise métahistorique pour faire des fiestas pareilles, bien en vue sur le parking affichant ‘Complet’ de l’aéroport de Martha’s Vineyard ? Pourquoi, par exemple, BHO n’a-t-il pas demandé aux héritiers de Jeffrey Epstein que sont les enquêteurs du FBI, de lui louer la petite île sympa du suicidé pour raisons humanitaires pour la fiesta ?” Sans doute ne comprends-je pas assez bien l’extrême pureté vertueuse de ces membres vertueux de la JetSet, protomoteurs de la ReSet, de cette « hyper-Sophisticated, hyper-Vaccinated crowd », ou CrowdSet, invitée chez les ObamaSet dans leur résidence de $12 millions ? Est-il vrai que l’argent, que le beaucoup-beaucoup d’argent rend aussi bête à mesure, aussi sûr que Jeff Bezos fait une incursion type-bouchon de champagne dans l’espace ? Ou bien l’étaient-il avant, je veux dire de naissance, la « sophisticated/vaccinated-born crowd », oint dès cette même naissance par la seringue de Dieu intervenant dans les rondeurs de la topographie habituelle de l’arrière-train? Pourquoi ces « crowds » ne se feraient-elles pas vacciner dans la fesse plutôt que dans l’épaule ? A mon époque, cela arriva (pas le fric, la fesse).

Et voilà que Paul Joseph Watson, déjà sollicité hier, en même temps que son compère Glenn Greenwald, relayés par leur complice ZeroHedge.com, remettent ça dans le sens d’une dénonciation fort peu élégante d’une très normale et logique détente ; sinon même, aurait pu suggérer madame Karni du NYT une sorte de “conversation intellectuelle à plusieurs (un grand-plusieurs) à l’image des écoles philosophiques des Grecs” qu’aurait abrité la grande-fiesta de BHO-60 piges. Eh bien non car ces “dénonciateurs”-là se nomment aujourd’hui “lanceurs d’alerte” des monstruosités en cours, et alors je laisse place à la plume de Watson :.

« La correspondante du NYT à la Maison Blanche, Annie Karni, a été ridiculisée pour avoir décrit [pour CNN] les invités qui ont participé à la fête [d’Obama] comme [...] un public “sophistiqué et vacciné” et affirmé que les invités “suivaient toutes les précautions de sécurité”, tout en affirmant que les critiques à l'égard de la fête étaient “exagérées”.

» En réalité, aucun test n’a été effectué pour vérifier si quelqu’un était vacciné et il est d’ailleurs parfaitement plausible que certains des invités vaccinés à l’événement aient pu transmettre le virus au personnel non vacciné. De nombreuses images montrent également Obama et ses invités en train de fraterniser sans masque et à proximité [chaleureuse] les uns des autres, alors même que les Américains vaccinés sont priés de se masquer une fois de plus et de garder leurs distances pour arrêter la propagation du variant delta.

» Sur Twitter, d'innombrables personnes ont reproché à Mme Karni de décrire de manière larmoyante des élitistes hypocrites qui s’amusent alors que certains Américains ne peuvent toujours pas visiter leurs parents âgés hospitalisés. “Un journaliste du NYT sur CNN justifiant l’énorme fête d’anniversaire sans masque d'Obama parce qu'il n’a invité qu'une ‘foule sophistiquée et vaccinée’ est à peu près aussi emblématique du discours progressiste que possible”, a écrit Glenn Greenwald. »

Parmi les évidemment très nombreux commentaires et séries de commentaires malveillants, on trouve les habituels mauvais esprits et  esprits forts, par exemple cet échange déclenché par un nommé @CalebHowe citant simplement la remarque innocente, charmante et somme toute sophistiquée de Karni sur la « sophisticated/vaccinated-born crowd ».

•  Medhdi Farbod, 8 août 2021 : « Je suppose qu'à partir de maintenant, le virus vous demandera si vous avez lu Guerre et Paix avant de vous infecter. Si vous êtes assez sophistiqué pour lavoir lu, vous aurez un passe-sanitaire. »

@YaBoi26201350 en réponse 9 août à @Mehdi_Farbod et @CalebHowe : « Est-ce que je dois tout de même me faire vacciner si j‘ai lu ‘Guerre et Paix’ ? Bon sang... Je viens de me rendre coupable de ne pas être assez sophistiquée, n’est-ce pas ? »

• @Brando Cardo, le 9 août 2021, en réponse à @Mehdi_Farbod et @CalebHowe : « J’ai finalement fini de lire ‘Guerre et Paix’ l’année dernière, donc tout va bien pour moi... »

Les PhD en antivaxx très méfiants

En commentaire de cette courageuse initiative du président “Yes, We Can” qui vient d’atteindre la soixantaine glorieuse, une étude intéressante est communiquée par le même complotiste Paul Joseph Watson, qui donne des résultats si étonnants qu’ils ne peuvent venir que d’un complot grossier. On sait que la vérité officielle et vaccinée à propos des antivaxx est sans appel. Pour l’exemple, je cite un extrait d’une longue et remarquable lettre du CRIIGEN à ‘Charlie-Hebdo’, qui donne ce passage caractérisant les opposants aux vaccin selon des textes et planches de cette publication (‘Charlie-Hebdo’), excellente représentante de la bienpensance à cette occasion : :

« Le même jour, sur le site ouaibe de Libération, Dov Alfon se montrait navré par une « ...“certaine complaisance envers des sceptiques du Covid et des opposants à la science qui ont dé lé ce weekend dans les rues en relayant toutes les théories complotistes imaginables ”. Qu’entend donc M. Alfon par complaisance ? Regretterait-il que la police n’eût pas chargé les manifestants ni crevé des yeux ou arraché des mains ? La planche de Foolz est intitulée “Antivax à l’hôpital” et contribue également à l’amalgame. Ce procédé consistant à mettre dans le mème sac tous les courants d’opposition au passe sanitaire est lamentable car méprisant les opposants sans discernement (des “gueux” selon Libération). »

Eh bien certes, dans ce cas il s’agit de la France mais je peux argumenter que ses (nos) élitesSystème sont si proches de leurs correspondantes-élitistes aux USA, celles-ci sont en même temps si clairement suzeraines et inspiratrices des élitesSystème françaises qui suivent en général en caravane comme une fille soumise, qu’enfin l’on peut prendre le cas américain pour identifier la situation française duplicative, à la remorque, de ’Charlie-Hebdo‘ à ‘Libé’ avec ‘L’Im-monde’ en prime. C’est dire, pour mon cas et sous ma responsabilité, qu’on peut, à notre tour, faire l’amalgame des deux et dire que ce qui vaut pour l’une vaut pour l’autre.

Cela permet d’en venir directement au texte de Watson qui rapporte les détails éclairants sur une enquête explorant les catégories de personnes qui montrent une très grande réticence, aux USA, vis-à-vis la vaccination. Cette enquête doit nous servir de référence pour tous nos grands pays démocratique de la Haute Civilisation du bloc-BAO plongé dans le grand débat philosophique di siècle, – “to be vaccined or not to be vaccined, that is the question...

Ce qui suit, donc, comme une paisible caravane dans le grand désert de la civilisation occidentale actuellement en cours d’effritement sablonneux et boueux :

« Un nouveau rapport rédigé par des chercheurs de l'université Carnegie Mellon et de l'université de Pittsburgh a révélé que les Américains les plus éduqués sont aussi ceux qui hésitent le plus à se faire vacciner. Les chercheurs ont interrogé pas moins de 5 millions  prévoyaient “probablement” ou “certainement pas” de se faire vacciner par le COVID.

» Les résultats en choqueront plus d'un.

» “Plus surprenante est la répartition de l’hésitation à se faire vacciner en fonction du niveau d’éducation”, rapporte UnHerd. “On constate que l’association entre l’hésitation et le niveau d’éducation suit une courbe en forme de U, l’hésitation étant la plus forte chez les personnes les moins et les plus éduquées. Les personnes titulaires d'une maîtrise ont le moins d’hésitation, et l’hésitation la plus forte se trouve chez [les plus éduqués], les titulaires d’un doctorat [PhD].”

» En outre, si les personnes les moins instruites ont connu la plus forte baisse de leur hésitation à se faire vacciner au cours des cinq premiers mois de 2021, les titulaires d’un doctorat PhD étaient les plus susceptibles de ne pas changer d’avis. L’étude révèle également que la préoccupation la plus courante des personnes qui hésitent à se faire vacciner concerne les effets secondaires potentiels, le manque de confiance dans le gouvernement venant juste derrière.

» Les résultats de l’enquête réfutent complètement l’idée, amplifiée par les médias, que seules les personnes “stupides” hésitent à se faire vacciner. »

» Ils réduisent en outre à néant également la caractérisation [naïve et simpliste] de Annie Karni, correspondante du NYT à la Maison Blanche, que les élitistes qui ont assisté à la fête du 60e anniversaire d’Obama étaient “sophistiqués et vaccinés”... », [– mais par contre friqués, ça c’est sûr].

» Combien d'entre eux n’ont-ils pas pris le vaccin ? [grave indiscrétion de comptabilité] »

(En illustration du texte de Watson, on trouve deux graphiques qui confirment ces étranges tendances, si peu conforme à l’incontournable véracité des narrative impératives. On en reste coi. Les complots vont donc se nicher jusque-là ?)

C’est donc si étrange... Ils sont les plus forts, les plus riches, les plus assurés d’eux-mêmes, les plus arrogants, – et ils ratent tout, absolument tout. Il n’est pas utile de me présenter comme contre-argument leur puissance et leur pouvoir qui montreraient qu’ils ne ratent rien ; ils ont çà depuis au moins deux siècles et demi pour l’Amérique, et pour le reste depuis encore plus longtemps. C’est la façon dont ils ont cochonné et cochonnent absolument et décisivement ces forces et ces positions qui est “si étrange” et qui tranche leur cas pour mon compte.

S’il y a un peuple de moutons en pleine décadence, devenant vraiment de plus en plus féru de bêtise métahistorique, c’est bien cette classe dominante des arrivistes-friqués qui nous dominent. Ils vont vers l’autodestruction comme un quidam courant va à la toilette, ou un mouton vers le précipice. Ce n’est pas plus glorieux, ni plus compliqué, ni vraiment “sophistiqué”, – mais peut-être vaccinés tout de même, ce qui expliquerait leur chute après tout...

Donations

Nous avons récolté 132 € sur 3000 €

faites un don