Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

J'invite à découvrir Montesquieu c'est du bon Français , c'est clair , droit au but .

Article lié : Connards co(s)miques

Christian Feugnet

  12/08/2018

Il ne néglige rien , ni le climat , ni les races , ni le sexe . Il est plus subversif que K Marx , reduit pas au politique de la lutte de classes .
L'Esprit des Lois , métaphysique , s'incarne  , en chair et en os , là . .

Plus concrétement , plus familiérement .

Article lié : Connards co(s)miques

Christian Feugnet

  12/08/2018

L'Etat est une création , bonne ou mauvaise de la société et non le contraire comme certains se l'imaginent . En l'occutrence , L'Europe n'est pas l'Etat , bien que nos dirigeants s'efforcent de faire disparaitre ce qui reste , des Etats .
L'affaire Benalla , anecdotique , rappelle que la société existe , en dehors méme de son expression politique ..

Erreur à la base de leur vide , tentative de rationalité .

Article lié : Connards co(s)miques

Christian Feugnet

  12/08/2018

J'ai souvent entendu dire , comme çà , l'air de rien ,que Montesquieu dans l'esprit des Lois , sa distinction des trois pouvoirs de l'état ( législatif , executif , judiciaire , à contrebalancer ) avait omis le fondamental , le pouvoir de la presse .
D'abord c'est méconnaitre completement Montesquieu , en plus d'une erreur grossiére , il s'agit d'un domaine plus vaste que l'état dont le ressort n'est pas le pouvoir : la société . Méconnaissance , car , Montesquieu a traité cette question et de la société en général .dans un ouvrage de 10 ans de sa vie , antérieur et préparatoire à l'Esprit des Lois et tout aussi volumineux .
Ainsi certains croient du domaine du pouvoir de faire la société , prétention  tout à fait exhorbitante , comme d'autres , de plus en plus , s'atélent à refaire la création .  On est là dans des milieux pour le moins déconnectés , y compris du centre , "Allo Houston ?" , façon odysée de l'espace . Seule solution , les déconnecter eux d'abord , plutot que nous par eux .
S'organiser en réseau où s'équilibrent les "pouvoirs" , ( de la société par analogie stupide avec  l'état ) c'est ce que je vois à l'oeuvre s'opérer par la mise au point de la blokchain  dont on ne  saurait exagérer  l'importance . Plutot que "Chain , chain, chain of fool !"

Pourquoi ? Parce que d'habitude ça marche

Article lié : Connards co(s)miques

Ivan-Ivan Chasseneuil

  11/08/2018

J'ai une analye un peu différente de vous. Je crois qu'ils sont tellement habitués à maîtriser l'information, même sur Internet (voir le contrôle des infos lors de la première présidentielle de Sarkozy et celle de Macron), qu'ils utilisent tellement systématiquement ce genre de merde (un faux rapport "scientifique") pour manipuler nos réactions primitives et qu'il y a un taux d'effectivité (càd une adhésion à la véracité de l'info transmise, qui n'est jamais remise en question - la preuve avec les journaux qualifiant cette association sortie de nulle part d'ONG et reprenant sans douter une seconde de ses conclusions) et d'efficacité tel qu'ils continuent sans se poser de question.

Ils osent tout parce qu'à 99,99%, ça marche - et ils auraient tort de se gêner, puisque nous restons passifs et oublions vite. Le 0.01% qui échappe ne les met pas suffisamment en danger pour changer de système.

Paradoxalement, Internet a renforcé ce système - parce que la plupart d'entre nous ne peuvent pas croire que le monde qui nous est raconté n'est que de la pure fiction, qu'il n'y a pas des gens (mais qui seraient-ils ?) pour dévoiler les mensonges. La plupart d'entre nous considèrent qu'il y a "des gens qui s'en occupent" (comme nous croyons qu'il y a des gens qui s'occupent de défendre le système de santé, des gens qui s'occupent de lutter contre la corruption, des gens qui s'occupent de contrôler, des gens qui s'occupent de sévir quand il y a des manquements). Mais en fait, il n'y a que très peu de citoyens qui vraiment s'occupent… de ce qui ne les regarde pas. Quant aux gens censés s'en occuper… La corruption galopante en France suffit à montrer leur nombre et la puissance qu'on leur confie pour la défaire.

Silence abrutissant

Article lié : Ancrage à la Chine de l'Islam asiatique

Auguste Vannier

  11/08/2018

Remarquable analyse, aux arguments convaincants. Après cette lecture on mesure à quel point le silence de nos media sur ces questions  est assoudissant (abrutissant, puisqu'on veut des citoyens bêtes!)

Scatologie

Article lié : Connards co(s)miques

Auguste Vannier

  11/08/2018

Je comprend votre angoisse d'avoir à commenter les manifestations récurrentes de la connerie cosmico-comique des pro-systèmes…
Parce que les tombereaux de fèces déversés par les "mierda"(expression populaire pour désigner avec une "common decency" les media) finissent par obliger les fins commentateurs  à se tourner vers une spécialité de circonstance: la scatologie.
Attention Ph.G., vous y venez délicatement, mais vous y venez. Ainsi rien que dans cet article, j'ai fait ce prélèvement (si j'ose dire!):
Ils ne sont donc capables que de déféquer du rien, – du rien et rien d’autres, même dans le domaine de l’excrément !..
comme un petit pet d’un tout petit cul… 
à ce point qu’ils nous défèquent de telles sornettes roulées en crottes de bique…

Leur angoisse existentielle

Article lié : Rencontre à une croisée des chemins

jc

  11/08/2018

PhG ("Salut, Anastasia GAFA"): "L’Incertitude règne, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’en se découvrant aussi massivement, ils ont montré leur crainte folle, – et là, nous sommes loin du seul cas Infowars.com. Leur crainte est bien celle de l’antiSystème dans son sens le plus large, c’est-à-dire ce que nous sommes."

A l'effondrement de l'URSS a succédé dans l'euphorie la paix américaine de George Bush père: globaliser, régner en divisant, en armant toutes les parties si possible, business as usual. Puis le 09/11 a obligé les USA à s'interroger sur qui ils étaient réellement.

S'interroger sur soi-même est toujours un vertige*. Et je pense que leur réponse a été, plus ou moins consciemment: rien. Angoisse existentielle.

Car on n'existe que par rapport à l'autre. Or l'autre, l'URSS, avait disparu. Il fallait donc se trouver un autre autre. Mais au lieu du Grand Autre, malgré la devise nationale officielle des États-Unis ("In God we trust") depuis son adoption par une loi votée par le Congrès en 1956, Eisenhower regnans, les USA ont choisi une multitude de petits autres (Afghanistan, Irak, Syrie, etc.) désignés par George Bush fils comme étant "le Mal". Paranoïa.

Thom: "La paranoïa est l'unique réponse à l'angoisse existentielle."
Lacan: "Cela me retient, cela me retient."
"Et de tout le repas c'est tout ce qu'il m'a dit." rajoute Thom en souriant.  (Je ne sais pas à qui Thom raconte ça)

Peut-être que tout peuple doit un jour ou l'autre se poser cette question existentielle: qui suis-je? Et, pour conjurer le suicide, y trouver une réponse.

Vox populi, vox Dei?


*: BHL, notre Tocqueville post-moderne, a écrit en 2007 "American vertigo" (que je n'ai pas lu -et ne lirai pas).

Le titre enfin!

Article lié : Rencontre à une croisée des chemins

jc

  11/08/2018

Décidément il y a des titres qui ont du mal à s'éditer!

Le titre complet de mon commentaire intitulé "Les" est:

Les élites ont-elles  à moitié perdu la raison?

Icaros

Article lié : Baudelaire et Wagner

Luis Martos

  11/08/2018

Merci pour tous vos articles Monsieur Bonnal

jc

  10/08/2018

Tel est la suite de Les.

Tournant ?

Article lié : Ont-ils fait d’Alex Jones le héros d’internet ?

Didier Favre

  10/08/2018

http://www.dedefensa.org/article/ont-ils-fait-dalex-jones-le-heros-dinternet

Jordan Peterson a déclaré que c’est toujours une sérieuse erreur de persécuter un paranoïaque. J’ajoute surtout s’il s’agit d’Alex Jones. Il est célèbre et est un exemple de censure. Il se sent donc justifié dans sa paranoïa. Il ne peut qu’en devenir encore plus agressif. Les nouveaux 5,6 millions d’adhérents en une journée montre que cette agressivité touchera un auditoire beaucoup plus grand. CNN et NYT ne peuvent qu’en être jaloux. Résultat, un paranoïaque qui a la preuve qu’il est persécuté et avec un auditoire beaucoup plus large sera beaucoup plus agressif avec ses censeurs et affiliés.

Un mouvement d’agression et de contre-agression est lancé. Le cycle de la violence où l’autre est l’accusé est engagé. Ce qui est nouveau ici est que les défenseurs de l’agression russe contre les USA sont accusés d’agression contre un citoyen US et tous ses partisans. L’avantage de la position morale est chez Jones, pas chez eux.

Je pense qu’il le sait car il se pose en coup d’essai de la censure. Le moindre censuré supplémentaire lui démontrera qu’il a raison et que les gens en face de lui ont tort. Je le crois assez versé dans la communication au sens actuel du terme pour en profiter sans le moindre scrupule.

Personnellement, je ne vois aucune raison de le faire. À sa place, je me verrais dans la position de celui qui sait que l’un des protagonistes va quitter le champ de bataille mortellement vaincu. Il a en sa faveur la réalité de sa persécution, le délire de persécution des démocrates et affiliés, une population qui en a très sérieusement ras le bol et qui exprime sa colère aussi souvent qu’elle le peut. Les Démocrates n’ont contre lui que des accusations du style « espion russe » ou agression sexuelle contre un homosexuel ou une femme.

J’imagine donc un Jones très remonté, avec des arguments factuels et une base qui le suit face à des Démocrates qui commencent à sentir la faiblesse de leur position. Je croirais à un possible renversement de tendance si Hillary admet sa responsabilité dans sa défaite. Tant qu’elle la nie, les Démocrates sont très mal.
 

Les

Article lié : Rencontre à une croisée des chemins

jc

  10/08/2018

L'adage "Comparaison n'est pas raison", est apparu, ai-je lu, au XIIIème siècle*.

En rédigeant un commentaire au e-papier "Baudelaire et Wagner" de Nicolas Bonnal, je viens de réaliser avec grande netteté** qu'une analogie était une synthèse, et donc que retirer la comparaison du champ de la raison équivalait à amputer ladite raison d'un*** puissant moyen de synthèse, d'unification.

Thom: "Konrad Lorenz, dans son discours au Nobel, a fait une observation qui m'a beaucoup frappé quand je l'ai lue, quelques années plus tard. Il a dit: "Toute analogie est vraie". C'est certainement une formulation un peu excessive, mais si on ajoute: "Toute analogie, pourvu qu'elle soit acceptable sémantiquement, est vraie", je crois qu'elle devient une formulation parfaitement rigoureuse." (Reste à chacun de se faire sa propre idée de ce que Thom entend par acceptabilité sémantique.)

Rappel: La théorie des catastrophes élémentaires est, selon Thom, "très vraisemblablement le premier essai cohérent (après la logique d'Aristote) d'une théorie de l'analogie".


*: à l'époque de la querelle des universaux.

**: J'en ai préalablement parlé confusément dans le fouillis (psychanalytique) de mes commentaires de "Conversation avec les forces suprahumaines"

***: Y en a-t-il d'autres?   https://fr.wikipedia.org/wiki/Raisonnement_par_analyse-synth%C3%A8se

Correction d'une erreur

Article lié : Chronique du 19 courant… Le grand âge

Philippe Grasset

  10/08/2018

Effectivement, désolé de cette faute d'inattention dans la retranscription : l'avant dernier “inconnaissance” dans la citation du de Pseudo-Denys doit être lu “connaissance”. 

Pour le reste, sans changement.

Constitutionnalisme vs légicentrisme

Article lié : Rencontre à une croisée des chemins

jc

  10/08/2018

L'effet Streisand à propos de l'affaire Alex Jones m'a incité à consulter son article Wikipédia (article Wikimerdia en l'occurence, selon moi). J'y ai lu qu'il y était favorable au constitutionnalisme, donc opposé au légicentrisme, deux termes que je découvrais pour la première fois.

La lecture de l'article Wikipédia "Constitutionnalisme" m'a fait prendre conscience que le clivage constitutionnalisme/légicentrisme recoupe, à mes yeux, très exactement le clivage réalisme/nominalisme* de la querelle des universaux (ante rem, in re, post rem), l'évolution du constitutionnalisme vers légicentrisme en France s'ébauchant lors de ladite querelle.

Wiki: "Le constitutionnalisme trouve son origine dans une tradition très ancienne, antique et médiévale. On peut placer ses commencements à l'époque où se répand dans l'Occident latin la maxime Quod omnes tangit ab omnibus tractari et approbari debet, "Ce qui concerne tous doit être débattu et approuvé par tous", c'est-à-dire au XIIIe siècle.

En France, entre le XIVe et le XVIe siècle, se constate l'existence d'un constitutionnalisme coutumier nourri par l'idéal du roi justicier, par certains principes de droit romain, comme la constitution Digna Vox, par la réflexion des canonistes et par la rhétorique parlementaire. Depuis le début du XIVe siècle, le Parlement de Paris, en vertu d'ordonnances royales de 1318, de 1320 et de 1344, vérifie, lors de l'enregistrement des ordres du roi, que ceux-ci sont conformes à la droite raison et à la justice.

Au XVIe siècle, le Parlement opère une distinction décisive entre les lois du roi, muables et mortelles, et les lois du royaume, immuables et éternelles, considérant que les lois du roi ne sont recevables qu'à la condition d'être conformes aux lois du royaume. La montée en puissance de l'État absolu monarchique conduit sous Louis XIV à une mise en sommeil de ce constitutionnalisme (...)."

Depuis quelque temps j'ai une attirance inconsciente pour le slogan "Vox populi, vox dei". Je sens confusément, tel Rantanplan, qu'il y a peut-être là un concept, le constitutionnalisme, qui pourrait bien le sous-tendre…

"L'état c'est moi!", slogan légicentriste par excellence, me semble aller comme un gant à "notre" motocrate**. "Vox eliti, vox stupidi."?

Il y a là pour moi, sans guère de doute, une esquisse de ligne de clivage à approfondir.

De Gaulle: "Si le peuple est avec soi tout est possible. S'il se dérobe, alors il faut partir, car au bout il n'y a que le désastre, pour soi, pour le pays…"

*: En sciences le conventionnalisme 

**: Il est "djeun"

PAYPAL aussi ...

Article lié : GAFA-la-gaffe ?

EricRobertMarcel Basillais

  10/08/2018

Paypal, le SWIFT du particulier, supprime les comptes de paiements qui lui déplaisent… vous avez dit LIBERALISME ?
https://www.wsws.org/en/articles/2018/08/09/payp-a09.html