Une rubrique qui s'attache aux faits et aux commentaires les plus en relation avec l'actualité immédiate. Les faits sont mentionnés rapidement, éventuellement avec les liens nécessaires, le tout assorti éventuellement d'un commentaire de présentation ou/et d'appréciation.

Un destin français (suite) ...    13/02/2015

• En quelques jours, un tabou a été pulvérisé en France où diverses déclarations tonitruantes proposent un point de vue radicalement rupturiel. • Des considérations favorables à la Russie et à sa politique constituent une rupture de communication d’une grande importance. • Il ne s’agit pas de politique mais de communication, c’est-à-dire de psychologie, avec une perception principielle de la situation favorable à la Russie, qui n’est plus mise à l’index d’une impitoyable censure-Système. • Cette évolution place la France en position de productrice, au sein du bloc BAO, d’un hyper-désordre lui-même producteur d’une dynamique antiSystème.

Destins croisés, destins retrouvés    04/02/2015

• Le 9 février, la chancelière Angela Merkel est à Washington pour rencontrer le président Barack Obama. • Certains jugent que le sujet essentiel de leur rencontre sera la crise européenne avec les développements politiques en Grèce. • D’autres estiment que la crise ukrainienne, avec les intentions US de livrer des armes à Kiev, sera au cœur de la rencontre. • Qu’importe, dans tous les cas, les deux puissances les plus importantes du bloc BAO et de l’axe transatlantique seront placées devant les développements de la crise du Système. • Retrouvant une vieille connivence, elles pourront mieux en mesurer les effets catastrophiques.

SYRIZA et l’“hyper-désordre”    02/02/2015

• La Grèce de Tsipras ne sera pas un événement indifférent ni un phénomène passager. • Il nous paraît en effet bien difficile qu’elle soit “récupérée” ou embourbée dans le marigot européen (l’UE, alias Système) dont la capacité de succion de toute substance principielle ne cesse de décroître. • Au contraire, en portant sa bataille sur deux fronts (intérieur avec la dette, extérieur avec la Russie), elle rend impraticable l’habituelle opération de dissolution de l’antiSystème par le Système. • Nous ne parlons pas tant d’un plan concerté des Grecs que de l'implacable logique de l’enchaînement des événements.

Tsipras et l’UE, ou la crise à contrepied    29/01/2015

• Le premier accrochage entre l’UE et la Grèce ne porte pas sur la crise intérieure grecque mais sur les relations de l’UE avec la Russie. • La Grèce a réagi avec violence aux propositions de nouvelles sanctions contre la Russie suite au drame de Marioupol où elle (la Russie) est jugée coupable sans nécessité de réunir le tribunal. • L’Europe se trouve devant une résistance inédite, alors que sa direction navigue en mode putschiste sous la direction du Polonais Tusk. • En agissant ainsi, le Grec Tsipras a surpris tout le monde et projeté la crise intérieure de l’UE sous les feux effrayants de son affrontement extérieur avec la Russie.

L’im-Monde à Davos    26/01/2015

• Comme on dit aux States qui fascinent tant ces âmes fragiles, nothing personal, notre commentaire s’intéressant au symbolisme à cet égard. • Cette remarque (nothing personal) salue un article de l’envoyé spécial à Davos d’un grand quotidien français, signifiant que nous n’avons rien, ni contre l’auteur, ni contre la feuille. • Ce qui nous importe, c’est de nous saisir de cet article comme d’un artefact convenant à notre propos par son exemplarité. • Le texte exsude d’une fascination, d’une ivresse extraordinaires pour ceux qui ouvrent leurs bras à la France, pour saluer son “retour”.

Interview sur l’état de l’Union    22/01/2015

• L’interview de Friedman doit être lue et dégustée avec attention parce qu’il constitue un archétype de la narrative transcrite en géopolitique-Disneyworld. • Un désert sans fin de narrative, d’inepties cyniques et de contradictions. • Ce n’est d’ailleurs pas Friedman qui est en cause, parce que le schéma pseudo-géopolitique qu’il présente n’est que la transcription pavlovienne de la politique-Système telle qu'en elle-même. • Il n’y a rien à attendre des USA que désordre, stupidité et impuissance. • ...Et aussi, très vite, la fatalité du pire face à la Russie.

Un destin français...    18/01/2015

• 1/7 vaut-il 9/11 ? • Les “événements” semblent dire que oui, et alors le bloc BAO, que prétendaient nécessairement dominer les Anglo-Saxons, se trouvent devant un problème. • La France va-t-elle remplir sa mission historique made in USA, type-NSA et Rand Corporation ou est-ce la France selon Joseph de Maistre ? • La question essentielle est posée et nous ne miserions pas un président-poire ou un Sarko-is-back sur une réponse conforme-Système. • Seule certitude : la France est devenue un symbole global, donc une puissance à mesure, dans la communication de la Crise d’Effondrement du Système.

Un cas d’école : Loren B. Thompson et l’Ukraine    05/01/2015

• 2015 et le crise ukrainienne vus par Loren B. Thompson, lobbyist du Complexe-Militaro-Industiel US. • Tout en sacrifiant complètement à la narrative, il définit parfaitement les erreurs US et explique justement la position de Poutine. • Le cas de Thompson pris comme archétype d’un comportement potentiel chez certains experts-Système : à côté d’un alignement sur la narrative, la conscience des risques énormes (risque d’une guerre nucléaire) de la politique USA/BAO. • En cas de grande tension vers l’extrême, un tel comportement peut se multiplier et introduire un ferment de division décisive au sein du pouvoir USA/BAO.

2015 après 2014, certes...    02/01/2015

• Il y a un an exactement, nous nous interrogions sur ce que serait le poids du symbole du centenaire, le poids de 1914 sur 2014. • Nous pensions que ce symbole allait peser d’un poids formidable pour, essentiellement, unifier l’infrastructure crisique en une crise centrale qui constituerait à la fois le symbole et l’opérationnalisation de la Crise d’Effondrement du Système. • Voilà effectué ce tournant vital de la perception, qui indique que nos psychologies se sont saisies d’une évolution décisive. • L’Ukraine et tout ce qui s’ensuit, et l’inéluctable fuite en avant belliciste des USA vers leur chute constituent cet événement.

Victoire au-delà de Pyrrhus, jusqu’à l'inversion    31/12/2014

• Il y eut, nous dit Robert Parry, le grand programme de “gestion de la perception” (Perception Management) lancé en 1982-1983 par Reagan. • Depuis, le programme a proliféré à Washington, avec extension sous diverses formes dans le bloc BAO. • C’est lui qui, techniquement, produit les narrative conduisant à une “vérité du monde” faussaire et complètement déformée. • Le Système a donc là son instrument total de contrôle ... Mais sur qui, finalement ? • Aujourd’hui, la “gestion de la perception” touche essentiellement les élites-Système et est confrontée à son épreuve finale : la crise ukrainienne.

Un bouleversement ontologique    24/12/2014

• Nos lecteurs l’ont sans doute remarqué : insensiblement, puis rapidement, nos principales sources d’information “alternatives” (antiSystème) sont passées du monde anglosaxon à la Russie. • Ce n’est pas un changement politique, un choix “idéologique” (ce qualificatif est dérisoire et pathétique). • C’est un bouleversement ontologique qui reflète l’évolution accélérée du Système grâce à sa surpuissance et vers son autodestruction. • Un rappel des faits et un commentaire argumenté doit permettre de mieux comprendre un phénomène d’une sorte d’internationalisation du courant antiSystème de la communication.

Face-à-face, et face à la catastrophe    11/12/2014

• Les deux principaux partenaires devenus adversaires furieux, la Russie et le bloc BAO (les USA), et le reste... • Ils sont tous face à face mais aussi face à des situations et à des choix vitaux qui leur sont communs. • Mais d’ailleurs, le choix existe-t-il encore ? • La perception de la crise générale d’effondrement du Système, plus ou moins consciente, plus ou moins acceptée, est ce qui désormais assure l’unité générale. • Comment ne pas sentir la force de l’inéluctable pression de la Chute ? • Un film fameux s’appelait Something’s got to give (“Quelque chose doit arriver”) : ce fut l’inattendu.

Souverainisme versus Suprématisme    08/12/2014

• La “polémique” sur la présence du nazisme en Ukraine suscite une réflexion sur ce qui fait figure d’idéologie du Système. • L’alliance libéralisme-nazisme est un fait en Ukraine, jusqu’à ne plus distinguer l’un de l’autre sinon par le fétichisme des seconds pour les symboles de la matrice allemande-nazie. • En fait, libéralisme et nazisme font leurs retrouvailles en Ukraine, dans le concept écrasant et qui définit entièrement le Système de “suprématisme”. • Face à cette monstruosité engendrée par une pensée humaine dévoyée par une psychologie totalement affaiblie, seul le souverainisme principiel oppose une résistance acceptable.

A propos de “notre” métahistoire    01/12/2014

• Alors qu’une nouvelle vidéo vient d’être mise en ligne sur la “dimension métahistorique”, nous proposons ici une réflexion sur le sujet qui, en accompagnant cet enregistrement, doit compléter le Glossaire.dde en référence. • D’une part, nous signalons les occurrences qui, dans les événements courants, suscitent l’hypothèse d’une intervention de la métahistoire pour les rendre compréhensibles. • D’autre part, nous développons une analyse du langage accompagnant une telle notion (et d’autres du même domaine), en le justifiant comme une arme antimoderniste.

Une “révolution de couleur” Made In USA ?    27/11/2014

• Les événements de Ferguson se sont déroulés comme prévu : verdict du Grand Jury, violences, etc. •L’extension du mouvement est devenue remarquable et l’on peut désormais parler d’une phase Ferguson-II d’intensité nationale bien supérieure à la phase Ferguson-I d’août dernier. •  Crise ou pas crise ? • La réponse n’est pas encore assurée mais les conditions crisiques sont bien là. • Les USA se trouvent devant un enchaînement crisique très délicat à contenir, remettant à jour des problèmes d’identité jamais résolus dans un contexte économique et social crépusculaire. • On croirait à l’amorce d’une “révolution de couleur”...

Le Système a viré Hagel    25/11/2014

• Homme courageux, homme brillant, sénateur républicain exemplairement modéré, Hagel est arrivé au département de la défense au prix d’un épuisant processus de confirmation qui semblait indiquer que les bellicistes et autres neocons craignaient ce qu’il ferait. • Finalement, Hagel n’a rien fait, nada, nothing... • Il s’en va épuisé, trahi par un président qui ignore ce que c’est qu'une parole donnée puisqu’il n’a de parole que celle de sa démagogie. • Hagel s’en va, vaincu et viré par le Système, avec l'avantage pour nous que son départ accentue encore l’hyper-désordre de Washington D.C.

La “diplomatie ouverte”, arme absolue    20/11/2014

• Hier, Lavrov a fait quelques révélations et plaisanteries inhabituelles. • Il a notamment révélé, devant la Douma, comment John Kerry parlait, avec une dérision complète, des paroles présidentielles extraites des discours les plus pompeux d’Obama. • Riposte poussive du State Department. • Le même jour, une autre “blague” de Lavrov, qui met en évidence les pratiques de censure et de déni des vérités de situation du bloc BAO. • Ces épisodes en apparence anecdotique ouvrent-ils une nouvelle stratégie russe ? • Ce serait la “diplomatie ouverte” contre la prison hermétique et rigide de la narrative...

Iago, l'impromptu de Brisbane    18/11/2014

• Parmi les nombreux commentaires suivant le G20 de Brisbane, la conférence qui s’est transformée en exercice de dissolution du monde, nous nous attachons à ceux qui cernent une personnalité. • Il s’agit d’un homme, Obama, dont un commentateur mesuré a écrit qu’il a représenté, à Brisbane, le “Mal incarné” au travers de la référence au Iago de Shakespeare. • La réunion de Brisbane a exprimé le vide complet de la politique nihiliste qui écrase le monde. • Elle a donc introduit un élément de métahistoire avec cet impromptu qui a dominé l’ensemble : le “Mal incarné” (“pure evil”).

Accélération de la perspective de la guerre    14/11/2014

• Chaque jour confirme que la querelle entre Russie et bloc BAO embrasse le sort entier des structures mondiales. • Des nouvelles et des mesures de ces derniers jours indiquent une montée et une accélération des tensions. • C’est surtout sur le plan économique au sens large (sanctions, situation financière, dollar) que le phénomène se manifeste, mais ce n’est que la surface du problème. • Toutes les structures en lambeaux du système des relations internationales sont affectées. • Le facteur psychologique de l’attitude des peuples est un élément fondamental. • L’issue ne peut être que conflictuelle...

Ce Congrès-là est-il le commencement de la fin ?    10/11/2014

• McCain président, vous allez quasiment l’avoir mais sans la responsabilité de la présidence. • Le nouveau Congrès sera celui des super-super-hawks, avec super-super-connerie à mesure. • Le nouveau président (BHO-3.0), nous jouera “Hamlet otage à la Maison-Blanche”. • Toute guerre passant à distance de tir intercontinental sera immédiatement annexée par le Congrès et conduite jusqu’à la catastrophe habituelle. • Restez en embuscade : nous tenons là, peut-être, la formule de la “catastrophe finale“ (celle des USA)... Nous y reviendrons.