Orange ethnologique : révolution de couleur en Amérique

Les Carnets de Nicolas Bonnal

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 2695

Orange ethnologique : révolution de couleur en Amérique

Et si finalement Hillary avait eu raison ? Et si le Donald était ce président déplorable, doté d’une diplomatie déplorable, d’une puissance militaire déplorable, de manières déplorables et d’une balance commerciale déplorable (déficits prodigieux malgré les fameuses sanctions) ? Et si cet électorat de petits blancs hébétés par leurs médias néocons était un électorat de déplorables, bourré de ces chrétiens sionistes, éternels gobe-tout, qui aujourd’hui veulent la guerre avec la Chine, la Russie, l’Iran, et même avec une partie de notre Europe ?

Philippe Grasset a rappelé que le pentagone avait fait un « bras d’honneur » au pourtant bien soumis Macron pour avoir évoqué une « architecture européenne de défense » avec Vladimir Poutine. Quand bombarderont-ils Paris ? Ils menacent aussi la Grèce de complicité de terrorisme dans le cadre de leur persécution hallucinée de l’Iran.

La montée de la rage rance américaine accompagne la montée de leur impuissance. La guerre hybride a remplacé une guerre physique devenue impossible, même avec l’Iran et le Venezuela. Des experts US expliquaient avant-hier que dans la zone Inde-Pacifique l’US Navy n’est plus à la hauteur technologiquement. Déclin en piqué depuis la dernière démentielle campagne en Irak…

Lisons Orlov qui écrivait l’autre jour :

« Comme d’autres techniques américaines de changement de régime, qu’elles soient militaires ou financières, la méthodologie de la Révolution Colorée n’est plus en mesure de produire les résultats escomptés, c’est à dire le renversement de l’autorité légitime et l’installation d’un gouvernement fantoche. Mais, tout comme les autres techniques, elle est encore capable de faire des victimes.À ce jour, l’establishment de Washington a complètement perdu la main, tant sur le plan national qu’international. Les guerres commerciales ont été perdues ; les guerres de sanctions sont devenues des objets tournés en ridicule ; les menaces d’escalade militaire se sont révélées creuses. Tout le système financier américain est un homme mort (walking dead) qui marche encore.Que peuvent donc espérer les Washingtoniens ? Eh bien, ils peuvent toujours utiliser la méthodologie de la Révolution Colorée pour fomenter une révolte futile et inutile et, ce faisant, ruiner de nombreuses jeunes vies. »

Or il est dangereux de trop avoir recours à la révolution colorée quand on a une population si bigarrée à l’intérieur de ses frontières, population bien sûr présentée comme une chance pour l’Amérique. Le résultat c’est que les jeunes élues musulmanes tournent le dos à Israël (où elles n’ont pas eu le droit de se rendre, ô démocraties !) ; que l’histoire et la littérature sont devenues impossibles à enseigner en Amérique, où les jeunes blancs sont devenus minoritaires ; le résultat c’est que cette jeunesse nouvelle et enrichissante est mûre pour une révolution orange en Amérique. Ce ne sera pas orange mécanique, mais orange ethnologique. Notre walking dead perclus par son impérialisme humanitaire se planquera, et on ne le pleurera pas.

Donations

Nous avons récolté 607 € sur 3000 €

faites un don