MSNBC-‘Woke’ face au ‘Woke’-Hamas

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 5990

MSNBC-‘Woke’ face au ‘Woke’-Hamas

17 octobre 2023 (10H35) – Tout d’abord j’avais l’intention de placer ce texte dans rubrique ‘bloc-Notes’, donc avec nécessité d’un ‘chapô’ que je reprendrai à deux reprises ; puis, pris d’un incompréhensible caprice, – allez savoir pourquoi, moi si humble ! – je l’introduisis dans mon ‘Journal-dde.crisis’. Mais, comme “Rien ne se perd, rien ne se crée”, je récupérai prestement le ‘chapô’ pour en faire un ‘Woke-chapô’ et voici qu’ainsi commença cette page...

• Voici donc une confrontation qui n’en est pas vraiment une : les ‘Woke’ et le Hamas, frères à peine cachés travaillant au même fourneau sur les mêmes plats. • Vous savez, les ‘Woke’ sont soutenus à mort par les ‘sionistes’ qui sont loin de n’être que juifs, mais soutiennent la mise à pied de trois journalistes d’origine arabe et pro-Hamas des programmes du réseau hyper-‘Woke’ de la MSNBC. • Vous savez, il n’y a pas de complot juif, – Soros déteste au-delà de tout le nommé Netanyahou, – mais un immense bordel. • C’est à n’y plus rien comprendre parce qu’il est complètement inutile de chercher à comprendre. • Avec un texte de Korybko.

Andrew Korybko, minutieux comme on le connaît, nous conte une belle histoire à partir d’un compte-rendu rapide d’un organisme d’observation des situations au sein des  rédactions des grands réseaux US. Il s’agit de ‘Semafor’, qui vous donne ici en même temps accès au compte-rendu qui nous intéresse : le drame, la tragédie-bouffe dirais-je pour faire l’intéressant, survenu à une super-vedette ‘Woke’ de MSNBC, le réseau super-‘Woke’ d’entre les ‘Woke’ des grands réseaux US. Son nom est Mehdi Hasan, musulman certes, mais aussi super-globaliste et super-néolibéral, – il coche toutes les cases en argent massif bordées d’ornements d’or sculpté représentant les Sept Piliers de La Morale-qui-veille.

(En vérité, il y a le cas de Mehdi, mais aussi de deux autres présentateurs du même calibre, Ayman Moyeldine et Ali Veshdi. Peu importe, Mehdi suffit à notre démonstration, que les deux autres sachent que l’on pleure autant sur leur sort.)

Et pourquoi, s’il vous plaît, a-t-on privé, avec discrétion, élégance, assurance d’une mesure temporaire, etc., ces vedettes de l’aventure ‘Woke’ qui porte nos lendemains qui chantent ? Oui, que s’est-il passé, alors que nous nous trouvons entre gens vertueux, qui partagent les mêmes idéaux, les mêmes visions idylliques ? Je m’interroge et Korybko résume pour moi cette tragédie au premier abord incompréhensible en notant que Mehdi Hasan et ses deux pairs musulmans dans la lutte ‘Woke’ avaient, dès le début de la crise, violemment et constamment critiqué Israël, ainsi en accord avec la position des ‘Woke’ :

« Il pensait naïvement que les membres de l’élite de sa secte ‘Woke’ partageaient sincèrement les vues de leurs fantassins sur la Palestine et n’auraient jamais pu admettre qu’ils exploitaient simplement la rhétorique de “décolonisation” de cette cause pour faciliter leur objectif de remodeler la civilisation occidentale. C’est pourquoi il a continué à critiquer les massacres de civils par Israël sans se soucier de son travail, pour finalement découvrir que son émission aurait été de facto suspendue en conséquence. »

Comme ses deux compères, Mehdi Hasan était naïf et il s’est mis dans une position difficile. On le voit, il pensait sincèrement que les “élites” dont il dépend parce qu’il faut bien une hiérarchie, comme lui étaient des ‘croyants’. Il n’est d’ailleurs pas certain que ce ne soit pas le cas, que les patrons eux-mêmes y croient mais que, dans certaines conditions de sacrilège, à l’encontre d’Israël par exemple et selon le nombre de chiffres de leur salaires mensuels selon les vœux de l’AIPAC (le lobby sioniste), il faille absolument lâcher du lest pour que la barque Woke-Hamas tienne les lames furieuses de l’ouragan. Exit les trois...

Korybko, lui, en doute fortement (des croyances des patrons) et ne fait aucun cadeau à ces mêmes patrons de tout ce truc invraisemblable que sont les ‘Woke’. Il croit plutôt que les patrons, les tireurs de ficelle et montreurs de marionnettes ce sont des sionistes qui ont pris sous leurs ailes les ‘Woke’, qu’ils financent et soutiennent sans faillir, pour, comme on dit, “faire avancer leur agenda”, – qui est d’ailleurs, peut-être bien, de transformer en ‘Woke’ les sionistes ; – ou le contraire, qui sait... Comment ? Antisémite, etc., Korybko ? Rien du tout.

« Ce qu’il [Hassan] n’a jamais réalisé, c’est que les diverses élites ‘Woke’ sont en réalité des sionistes qui permettent seulement à leurs sectateurs de manifester leur soutien à la cause palestinienne puisqu’ils utilisent la rhétorique de “décolonisation” connexe en Occident dans le cadre de leur objectif “révolutionnaire” de remodeler cette civilisation. [...]

» Pour être tout à fait clair, les sympathies sionistes de l’élite ‘Woke’ n’ont rien à voir avec leur objectif de remodeler la civilisation occidentale, et cette classe dans son ensemble est très diversifiée malgré la surreprésentation de certains groupes identitaires par rapport à leur taille dans la population générale. Il est crucial de s’en souvenir puisque certains prétendent que le judaïsme est responsable de tous les troubles associés à ce mouvement radical, qui n’est rien d’autre qu’une théorie du complot antisémite qui discrédite les critiques légitimes de la politique de cette secte.

» En fait, ce n’est nul autre que Biden lui-même qui a déclaré qu’il était “sioniste dans [son] cœur” et qu’“il n’est pas nécessaire d’être juif pour être sioniste”. Quiconque spécule que “les Juifs” étaient à l’origine de la suspension de facto du programme d’Hasan par MSNBC est donc un fanatique qui profite de ce scandale pour faire avancer son sale programme. Les sympathies sionistes de l’élite ‘Woke’ sont probablement imputables au fait qu’elle associe cette cause au pouvoir qu’elle convoite elle-même, mais cela n’a rien à voir avec ses autres politiques. »

Ainsi ne sommes-nous pas tellement plus avancés, en sachant d’ailleurs que Netanyahou et ses divers programmes eschatologiques sont absolument détestés sinon même haïs et maudits dirais-je, par les juifs libéraux US et également par Soros, représentant dans ce cas la finance international, et juif lui-même comme chacun sait...  Chapitre clos donc, et je souhaite grand bien à qui veut démêler cet aspect de l’affaire, et lui conseille en sus et prime de prendre une bonne dose d’inconnaissance pour faire passer le mal de tête.

Ce qui m’intéresse, moi, c’est que dans ce labyrinthe kafkaïen de l’innombrable bande des ‘Woke’, qui n’est réellement sérieux et pèse sur la civilisation aux USA et d’abord aux USA avant d’essaimer, – donc c’est bien notre affaire, – des fractures irréversibles apparaissent. Pour que MSNBC vire de cette façon trois Arabes-‘Woke’ et complètement sociétaux-progressistes américanistes, et aussi pro-Hamas puisque contre l’homme blanc et sa satanique “colonisation”, il en faut beaucoup en effet, et il est temps que je m’inquiète de l’effondrement de la bonne marche des glorieuses troupes progressistes du Nouveau-Monde et du ‘New Age’.

Note de PhG-Bis : « Je veux dire, pour bien préciser ma sombre et complotiste pensée, qu’à côté de notre hyperdrame de la MSNBC, les diverses pantalonnades mélenchonnesques et anti-mélanchonesques ont autant d’importance dans la marche du monde que la néo-Révolution Nationale du Maréchal Mac-Macron ; lequel a réussi à placer la France juste derrière le Bénin et les Seychelles en matière d’importance internationale. Par conséquent, je vous laisse le fort-gâteux Mélenchon et m’intéresse aux ‘Woke’ et à Mehdi ... »

Mon Dieu, leur programme est tellement chargé, ambitieux, révolutionnaire, lumineux, grandiose, mariant tous les extrêmes qui partagent les mêmes répulsions et qui diffèrent sur tout le reste, – Mon Dieu, pardonnez-leur, ils croient savoir ce qu’ils font. Moi, je l’avoue, je ne sais pas ce qu’ils font, sinon quelque chose de basique, du type : “Déconstruire, dit-il !”, comme l’autre disait, – « Détruire, dit-il ». Alors, il ne faut  rien en attendre que ce qu’ils peuvent donner, ces braves gens perdus dans le simulacre de la malédiction : ivresse, folie, clins d’yeux festifs et guillotines bien aiguisées en sautoir et à la boutonnière... Comprenez-vous, ils sont là pour briser et casser, et dire ainsi, comme mon bon vieux marin perdu dans les vents glacées et les vagues furieuses du Cap Horn, les terribles malédictions que notre pauvre monde chargé d’infamie porte sur son dos fourbu et écrasé, – mon bon vieux marin, effrayant, fantôme tremblant d’un autre temps où la nature du monde nous aimait beaucoup, et désignant les terribles Quarantièmes rugissants” et les effrayantsCinquantièmes hurlants,

 « A l’orée des ouragans-Woke il n’y a plus de loi, au-delà des ouragans-Woke, il n’y a plus de Dieu. »

Table rase ainsi faite et démontrée l’évidence que seul le Rien peut sortir du Néant, on peut donc passer à un autre programme. Les ‘Woke’ cocus de MSNBC comme les tueries du Hamas suivies de celles d’Israël ont beaucoup en commun : elles constituent une sorte d’occupation frénétique de la ‘déconstructuration’ tout aussi frénétique qui terrorisait littéralement Derrida, créateur de cette ‘Java du Diable’. (Il nous manque un Charles Trenet.) Nous ne sommes pas plus avancés pour l’instant, mais nous savons désormais une chose absolument impérative et évidemment sans retour : nous ne pouvons plus reculer.

C’est du Valéry revu-et-corrigé/complété avec le respect dû : « Maintenant, nous savons que les civilisations sont mortelles », et qu’une fois fait le premier pas dans le vide elles tombent.

“Badaboum, dit-il...”

PhG – Semper Phi

_________________________

 

 

MSNBC : les ‘Woke’ se cancellent entre eux

Il pensait naïvement que les membres d’élite de sa secte ‘Woke’ partageaient sincèrement les vues de leurs fantassins sur la Palestine et n’auraient jamais pu admettre qu’ils exploitaient simplement la rhétorique de “décolonisation” de cette cause pour faciliter leur objectif de remodeler la civilisation occidentale. C’est pourquoi il a continué à critiquer les massacres de civils par Israël sans se soucier de son travail, pour finalement découvrir que son émission aurait été de facto suspendue en conséquence.

Le rapport de ‘Semafor’ sur les conflits internes qui ont éclaté au sein de MSNBC à propos de la dernière guerre entre Israël et le Hamas a révélé que Mehdi Hasan et deux autres présentateurs musulmans ont été discrètement retirés de leur fauteuil et ont vu leurs programmes suspendus de facto. La société a nié ces affirmations et a déclaré qu’elle donnait simplement la priorité à la couverture du conflit par-dessus tout, mais l’absence flagrante de ces trois émissions a néanmoins accru la crédibilité du rapport et déclenché un tollé parmi certains.

Car, même si les lecteurs peuvent penser à la liberté d'expression en Amérique, et en particulier au droit des travailleurs de partager publiquement leurs opinions sur des sujets sensibles qui contredisent ceux de leur employeur sans crainte de punition, il est ironique que Hasan, parmi tous les gens, ait vu son émission suspendue. C’est un libéral-mondialiste inconditionnel qui a jusqu’à présent marché aux côtés des mandataires démocrates de ce mouvement radical sur la Russie, Trump, les confinements liés au COVID et toutes les autres questions connexes, pour finalement voir ses alliés se retourner contre lui.

Beaucoup de gens éprouvent donc une intense schadenfreude en le voyant être cancellé après qu'il ait exigé de manière si agressive la cancellation de ses opposants politiques au fil des années, en particulier après [la pseudo-émeute] du 6 janvier 2021. Hasan pensait apparemment que les mêmes tactiques qu’il soutenait contre les autres ne seraient jamais utilisées contre lui puisqu’il estimait que son rôle de musulman symbolique de cette secte signifiait que ses employeurs n’oseraient jamais l’exclure de peur de discréditer leur cause aux yeux de ses frères croyants.

Pour ajouter une autre couche d’ironie à tout cela, beaucoup de ‘Woke’ se trouvent être des antisionistes, tout comme il semble l’être aussi, donc il pensait probablement qu’il pourrait s’en tirer en critiquant le meurtre de civils par Israël sur les réseaux sociaux. Il a fait deux erreurs en surestimant son importance aux yeux de ses employeurs ‘Woke’, ce qui, selon lui, le rendait intouchable, et croyait en réalité qu’ils soutenaient sincèrement la Palestine. La première est imputable à l’arrogance tandis que la seconde est le résultat de la naïveté.

Un rapide coup d'œil à ses émissions et à ses publications sur les réseaux sociaux confirme le premier aspect mentionné de sa personnalité, il n'y a donc rien de plus à ajouter. Mais un aperçu plus approfondi peut être partagé sur la seconde car cela est instructif pour chaque membre de ce mouvement radical. Les sectateurs ‘Woke’ luttent contre la dissonance cognitive en raison des doubles standards inhérents à leur idéologie, mais ils contournent ce problème car ils sont convaincus qu’il y a un certain ordre dans ce chaos et que tout cela est pour le “bien commun”.

Bien qu’ils sachent tous que des tactiques telles que la culture de cancellation sont en fin de compte une question de pouvoir et non de responsabilité et de soi-disant sécurité comme ils le prétendent, chacun d’eux croit toujours sincèrement en la cause pour laquelle il cancelle ses adversaires et suppose que ses camarades aussi. Si cette fausse perception n'était pas partagée par la majorité de leur mouvement radical, alors il ne serait jamais devenu aussi puissant qu'il l'a été puisqu'il y aurait une pénurie de fantassins pour combattre en son nom sur les réseaux sociaux et dans le monde des rues.

L’élite ‘Woke’ constitue une exception notable à l’observation susmentionnée, comme le prouve leur haine du deuxième amendement et de la sécurité des frontières, bien qu’elle ait engagé des services de sécurité privés pour se protéger et vivre respectivement dans des communautés fermées, entre autres exemples. Pour une raison quelconque, Hasan n’a jamais pris conscience de ce fait “politiquement incorrect”, bien qu’il soit l’un des membres musulmans les plus célèbres au monde de cette même élite. C’est pourquoi il a continué à critiquer les meurtres de civils par Israël sans se soucier de son travail.

Ce qu’il n’a jamais réalisé, c’est que les diverses élites ‘Woke’ sont en réalité des sionistes qui permettent seulement à leurs sectateurs de manifester leur soutien à la cause palestinienne puisqu’ils utilisent la rhétorique de “décolonisation” connexe en Occident dans le cadre de leur objectif “révolutionnaire” de remodeler cette civilisation. De tels concepts sont exploités pour justifier des actes de violence à caractère raciste perpétrés par leurs fantassins du BLM et l’importation à grande échelle d’immigrants de civilisations différentes afin de diviser les masses pour régner sur elles.

Pour être tout à fait clair, les sympathies sionistes de l’élite ‘Woke’ n’ont rien à voir avec leur objectif de remodeler la civilisation occidentale, et cette classe dans son ensemble est très diversifiée malgré la surreprésentation de certains groupes identitaires par rapport à leur taille dans la population générale. Il est crucial de s’en souvenir puisque certains prétendent que le judaïsme est responsable de tous les troubles associés à ce mouvement radical, qui n’est rien d’autre qu’une théorie du complot antisémite qui discrédite les critiques légitimes de la politique de cette secte.

En fait, ce n’est nul autre que Biden lui-même qui a déclaré qu’il était « sioniste dans [son] cœur » et qu’« il n’est pas nécessaire d’être juif pour être sioniste ». Quiconque spécule que « les Juifs » étaient à l’origine de la suspension de facto du programme d’Hasan par MSNBC est donc un fanatique qui profite de ce scandale pour faire avancer son sale programme. Les sympathies sionistes de l’élite ‘Woke’ sont probablement imputables au fait qu’elle associe cette cause au pouvoir qu’elle convoite elle-même, mais cela n’a rien à voir avec ses autres politiques.

Après tout, les sionistes autoproclamés en Israël favorisent les civils portant des armes à feu pour se défendre, soutiennent pleinement les murs frontaliers de leur pays autour de la Palestine et s'opposent avec ferveur aux politiques de type BLM qui opposent les minorités ethniques aux minorités, ce qui en fait exactement le contraire. de l’élite ‘Woke’. Ces sionistes croient également que George Soros, qui est le saint patron du libéral-mondialisme et pratiquement vénéré par les masses ‘Woke’, est un antisémite notoire bien qu’il soit lui-même juif.

En résumé, le judaïsme n’est pas responsable de tous les troubles associés au “wokenisme”, et les véritables sionistes autoproclamés en Israël défendent ironiquement l’exact opposé de ce que fait l’élite sympathisant sioniste de ce mouvement radical en ce qui concerne le droit de porter les armes. et la nécessité de murs frontaliers. Le soutien de cette même élite au sionisme est donc hypocrite, tout comme ses positions privées à l’égard des deux sujets mentionnés précédemment, ce qui rend cela, à sa manière, contre-intuitif et logique.

Tout cela est pertinent en ce qui concerne Hasan puisqu’il pensait naïvement que les membres d’élite de sa secte partageaient sincèrement les vues de leurs fantassins sur la Palestine et n’auraient jamais pu admettre qu’ils exploitaient simplement la rhétorique de “décolonisation” de cette cause pour faciliter leur objectif de remodeler l’Occident. civilisation. C’est pourquoi il a continué à critiquer les massacres de civils par Israël sans se soucier de son travail, pour finalement découvrir que son émission aurait été de facto suspendue en conséquence.

Il est incroyablement ironique que l’un des partisans les plus connus et sans doute insupportables de la culture d’annulation vient d’être annulé, mais il est peu probable qu’il abandonne le “wokenisme” comme nombre de ses collègues de son calibre professionnel. Il suffit que des personnalités de confiance au-dessus de lui dans le mouvement lui disent que cela était nécessaire dans la poursuite du “bien commun” et qu’il entraverait ce même objectif s’il osait protester contre ce qui vient de se passer. En d’autres termes, “faites confiance au plan”, comme disent les adeptes de [tous les montages du monde].

De même, aucun de ses confrères cultistes en dessous de lui ne fera défection après la suspension de facto de son émission, car ils font confiance à la sagesse de leur élite et se sont ainsi déjà convaincus que cela fait progresser le “bien commun” (quoi qu'ils l'imaginent) même si ils ne comprennent pas comment. Tout ce qui est important pour eux, c’est que les personnes puissantes s’attaquent aux problèmes au fur et à mesure qu’ils surviennent, même s’ils viennent de l’un des plus grands propagandistes de leur secte, ce qui leur procure un sentiment de réconfort dans ce monde chaotique.

Andrew Korybko, le 15 octobre 2023

Donations

Nous avons récolté 1430 € sur 3000 €

faites un don