Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Archéologie explosive : Il y a 3000 ans (âge du bronze) des Celtes dans le Xinjiang 'Chinois'

Article lié :

Lambrechts francis

  16/09/2006

Le mystère des momies celtes du Xinjiang, par Clifford Coonan
The Independent, http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=66052

... Les tests d’ADN confirment que, tout comme des centaines d’autres momies du bassin du Tarim, dans le Xinjiang, il est originaire d’Europe. Personne ne sait comment il est arrivé là, ni pourquoi, ni combien de temps les siens et lui y ont vécu. ... Les corps sont nettement mieux conservés que les momies égyptiennes ... Les ressemblances avec les Celtes de l’âge de bronze traditionnel sont frappantes. Les analyses ont par ailleurs montré que le tissage des étoffes était comparable à celui des vêtements portés par les mineurs de sel vivant en Autriche en 1300 av. J.-C.

... Les Celtes se sont installés peu à peu en Bretagne [la Grande-Bretagne actuelle] entre 500 et 100 av. J.-C. On ne peut pas à proprement parler d’invasion organisée : ils sont arrivés à des époques différentes, et sont considérés comme un groupe de peuples vaguement liés par une même langue, une même religion et une même culture. Ceux de Cherchen étaient apparemment pacifiques : les sépultures contenaient fort peu d’armes, et les indices qui attestent l’existence de castes sont rares.

...  La seule idée que des Blancs aient pu s’installer dans une région de Chine des milliers d’années avant les premiers contacts de Wu Di avec l’Occident et les voyages de Marco Polo a des conséquences politiques considérables. Quant au fait que ces Européens auraient vécu dans la province rétive du Xinjiang des centaines d’années avant les Asiatiques de l’Est, c’est une hypothèse explosive.

...  “Toutefois, en Chine même, un petit groupe de séparatistes ethniques ont profité de cette occasion pour fomenter des troubles et se comportent comme des bouffons. Certains se présentent comme les descendants de ces antiques ‘Blancs’ et n’ont d’autre but que de diviser la patrie. Mais ces actes pervers sont voués à l’échec.”
Il n’est donc pas surprenant que le gouvernement n’ait que lentement fait part de ces découvertes historiques d’une grande importance, craignant d’attiser les courants séparatistes dans le Xinjiang.
... L’institution a enfin ouvert ses portes pour le cinquantième anniversaire de l’annexion de la région par la Chine ( *** ), et les momies sont présentées dans des vitrines de verre. On trouve dans la même salle des momies han [l’ethnie dominante en Chine], beaucoup plus récentes. Elles sont tout aussi intéressantes, mais ne font que susciter la confusion, puisque les momies se retrouvent ainsi regroupées. La décision est logique sur le plan politique.

La filière Prodi

Article lié :

Stéphane

  15/09/2006

…
« elle donnerait au hezbollah un certain statut officiel, une sorte de “reconnaissance implicite” de son poids et de son rôle, voire la prise en compte de la certaine légitimité qu’il a acquise ces derniers mois »
…

Parlez moi de virtualisme, lorsqu’on utilise ces termes pour qualifier un parti politique influent ayant ministres et députés, premier employeur du Liban, plus puissant militairement que l’armée libanaise…

good morning afghanistan

Article lié : Calvaire afghan

Yann

  15/09/2006

Le général Giapp avait dit un jour que les colonisateurs sont de très mauvais élèves, ils sont nuls, surtout en histoire (des peuples et des civilisations).Ceci dit,je crois que les américains et les occidentaux en général ont complètement oublié les quelques 6000 combatants afghans (non talibans) qui étaient sous les ordres du commandant Massoud et qui sont eux les vrais guerriers nationalistes (d’ailleurs c’est une troublantes coïncidence qu’il soit assassiné deux jours avant le 9/11). Le régime des talibans est éradiqué certes mais il ne faut pas oublier aussi que ces mêmes talibans ont été formés et “structurés au Pakistan sous la houlette de la CIA .Par conséquent ,et pour être bref ,les Afghans luttent aujourdhui pour leur véritable indépendance c’est à dire pour l’évacuation de toute puissance étrangère de leur territoire .Le jour oû on comprendra que ce sont ces guerriers là qui luttent et pas le talibans alors peut être…

Empire et balances commerciales mondiales (Signes d'américanisation Française)

Article lié :

Lambrechts Francis

  14/09/2006

Bill Bonner, co-fondateur de La Chronique Agora, à Londres *** LA CONSCIENCE TRANQUILLE ( http://www.la-chronique-agora.com/lca.php?id=928 )

Nous avons entre les mains un rapport de la CIA, classant les pays dans l’ordre de leur balance courante. La balance courante, rappelons-nous au lecteur, est un peu le relevé de compte d’une entreprise ou d’un individu. Les revenus doivent dépasser les dépenses, sans quoi c’est la chute. La différence entre ce qui entre et ce qui sort, si elle est positive, s’accumule comme un profit. Si elle est négative, elle s’accumule—mais pas nécessairement—sous forme de dette.

* Que voyons-nous ? Le pays en meilleure position est le Japon—avec une balance courante de plus 165 milliards de dollars. La Chine vient au second rang, avec quasiment autant. Et là, nous faisons une petite pause pour permettre au lecteur de reprendre sa respiration… * La Chine—un pays géré par des communistes—a la deuxième meilleure balance courante au monde. Imaginez un peu. En d’autres termes, le marxisme… du moins tel qu’il est pratiqué dans l’Empire du Milieu… pourraient en remontrer au succès capitaliste. Mais passons…

* L’Allemagne est le troisième pays le plus “profitable” de la planète—avec un compte courant positif de 115 milliards de dollars. La liste se poursuit ensuite avec divers producteurs pétroliers, horlogers et autres curiosités nationales… comme l’Algérie, qui peut se vanter—incroyable mais vrai—d’un surplus de 18 milliards de dollars ! Même la minuscule Hong Kong a terminé l’an dernier avec 20 milliards de dollars dans le vert.

* Le pauvre Burkina Faso—qui est peut-être le trou le plus perdu sur la surface de toute la planète—souffre d’un déficit de 438 millions de dollars, et réussit malgré tout à garder la tête haute en public. (...) * Le reste de l’Afrique lui emboîte le pas… puis les républiques bananières de l’Amérique Latine ...

et finalement, devinez qui se tient tout au bout de la file ? Devinez qui a le pire déficit courant du monde entier ? Devinez quels pays dépensent plus qu’ils ne gagnent—de manière régulière et spectaculaire ? * A la toute fin, on trouve les nations de l’empire anglophone, anglo-saxon et basé sur la dette ! La Nouvelle-Zélande a un déficit de près de six milliards de dollars. Puis viennent l’Afrique du Sud… l’Inde… et l’Australie—tous ont des déficits. Parmi les anciennes grandes colonies de l’empire britannique, seul le Canada semble être doué de bon sens. Il a un surplus. Tous les autres sont débiteurs.

* Le Royaume-Uni lui-même est troisième à partir de la fin, avec une balance courante négative de 57 milliards de dollars—alors qu’il s’agit de la quatrième plus grande économie au monde ! * Sans raison que nous puissions trouver, l’avant-dernier sur la liste est l’Espagne.

* Puis arrive le pire de tous… les Etats-Unis d’Amérique, avec une balance courante de moins 829 milliards de dollars.  Additionnez tous les déficits du monde entier, et vous obtenez un chiffre qui représente à peine la moitié du total américain. L’économie US représente un quart de l’économie mondiale. Le fait qu’elle possède plus de la moitié des déficits courants planétaires est un succès spectaculaire—rendu possible seulement par sa grande richesse et son statut élevé.

( NB : américanisation de la France : 1. balance commerciale en déficit sur les dix dernières années. 2. Budget déficitaire au mépris de ses traités internationaux, la dette publique augmente donc régulièrement, amenant la charge d’intérêts dans les premiers postes de dépense de l’état ce qui virtualisera finalement toute politique. 3. L’embellie récente des recettes fiscales sera gaspillée en “baisse d’impôt Bushienne” (élections) au lieu de baisser la charge de l’état.

Déficits budgétaires : comparé au gouffre Belge, Bush est minable : son pourcentage de déficit/PIB n’a que deux chiffres. La France ainsi néglige l’exemple Belge où le total des charges d’intérêts, cumulées depuis que le déficit de l’état dépasse 60% du PIB, représente PLUS DE TROIS FOIS le capital emprunté. Voir un tel gaspillage à sa porte et le répéter à son échelle, c’est encore digne de Bush ! Le Belge finance son “Irak financier” depuis 25 ans ( Ne fût ce que les 40 “Jets F16” surnuméraires, non demandés par l’armée et ... cassés). Ils accusent l’Euro qui a diminué très efficacement la charge d’intérêt et régulé la “maffia financière”. La France bénéficie aussi de l’Euro basé sur le 3e pays le plus profitable DE LA PLANETE, avantage “nonisé” comme un boulet : ah sortir de l’Euro, reprendre le contrôle de la BCE et que revive Napoléon, euh Bush !

Il y a pire avec la GRANDE-Bretagne “trou fasciné par un gouffre” qui ne voit même pas l’épuisement de son fabuleux cadeau d"or noir” ... leur niveau de DETTE et de gaspillage combiné à la chute des revenus pétrolier—la hausse des prix rappelant pourtant la rareté croissante—résultera en un catastrophique effet de ciseaux. Leur médiocrité politique se révélera à l’exemple du syndrôme Hollandais. Comme la France à l’exemple déficitaire de la Belgique. “The Queen” fera tout pour rentrer dans l’euro, s’agripper enfin au 3e pays le plus profitable de la planète, tenter de rassurer la “city”, maîtriser les taux d’intérêts dans la déroute de la Livre. Allez, patience de financier ... qui y compose sa source d’intérêt, lui. )

gardons l'espoir

Article lié : L’Amérique cadenassée, ou la démocratie dictatoriale à la recherche d’un “dictateur à rebours”

Denis

  14/09/2006

Je suis admiratif à la lecture de cet article, qu’elle conviction, qu’elle fougue;
mais ne suis pas en accord avec les conclusions.
Dans la vie tout est possible ; les plus incroyables retournements peuvent se produire.
Les invraisemblances sur le 9/11 finiront par éclatées et là le retournement en laissera plus d’un   sur le cul, et s’est seulement à cet instant que les US retrouveront le droit chemin.
merci de m’avoir lu

Bush, Benoit XVI, Ben Laden : fondamentalisme et guerre des religions

Article lié :

Lambrechts Francis

  14/09/2006

CHOC DES CIVILISATIONS *  Benoît XVI oppose christianisme et islam ( http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=66180 )

... le pape a prononcé un discours qui, selon la presse allemande, “entrera dans l’histoire de l’Eglise” ...  “Agir contre la raison est agir contre l’essence de Dieu.” Or, pour les musulmans, continue le pape, “Dieu est absolument transcendant. Sa volonté n’est liée à aucune de nos catégories, même pas à la raison.” Et de conclure : “Ici, les voies se séparent, dans la compréhension de Dieu et donc dans la traduction concrète de la religion, et cette scission représente aujourd’hui un défi pour nous.” 

... En ouvrant ce débat contradictoire avec les musulmans, Benoît XVI se distingue très nettement de Jean-Paul II, qui avait plutôt mis l’accent sur ce qui unit les religions, observe la Frankfurter Allgemeine Zeitung dans un autre article. “Il a ainsi pris ses distances avec toutes les tendances ‘multireligieuses’ au sein de l’Eglise catholique, y compris celles de son prédécesseur.”

L’OPINION DU JOUR *  Bush et Benoît XVI sur la même longueur d’onde ( http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=66158 )

... “George Bush et Benoît XVI parlent la même langue”, estime le quotidien de Turin La Stampa, qui dresse un parallèle entre les déclarations les plus récentes du président américain et celles du pape. ... Le risque est d’accentuer les divisions en Occident comme dans le monde musulman en réduisant l’espace pour une troisième voie entre la démocratie et le djihad, estime le journal italien. “C’est un peu comme à l’époque de la guerre froide entre l’Occident et le bloc soviétique. Ronald Reagan a gagné ce conflit grâce à Jean-Paul II, George Bush doit sentir aujourd’hui qu’il a Benoît XVI à ses côtés.”

Lecture parallèle : Olmert = Bush, profiteer = Néocon, IDF/Hesbollah = Pentagon/Irank

Article lié :

Lambrechts Francis

  14/09/2006

The profiteer, By Ari Shavit http://www.haaretz.com/hasen/spages/762422.html ( NB : en lisant cet article les destinées d’ Olmert & Bush m’ont semblées tellement parallèles )

... Olmert ( NB : or Bush ) himself is no longer important; he is drowning, and he knows it. In spite of all the efforts to hide the truth about the war, it will not be possible to sweep it under the rug. It will not be possible to whitewash the recurrent pattern of fiasco after fiasco. And meanwhile, one scandal follows another, one house follows another; quite a few skeletons that were crowded into quite a few closets over the course of a long career of hedonism are suddenly knocking on the door.

... In the history of Israel ( or USA ) , there has never been a worse prime minister. Hollow, hasty, irresponsible. Within a very short time, a record time, he established a party of spineless people and formed a government of the untalented. He pulled out the convergence plan, and then changed his mind. He pulled out a war, and failed to win it. But what has been particularly grievous about Olmert’s time-limited ( or Bush time-exceded ), profiteering government is his willingness to run a country with negligent recklessness. His willingness to use the fate of a nation with cynical arrogance and conduct a shameless regime of “you scratch my back, I’ll scratch yours.”

Journalists Bob Woodward and Carl Bernstein cleansed America of Richard Nixon’s deceit. In this sense, Olmert ( and Bush ) is lucky: He is continuing, without interference, to do what he does so well - capital gains deals and shady business deals, deals with donors and deals with interested parties. The deals of a public figure whose most prominent achievements during his public life are registered in the Tabu (the Israeli land registry) and the real estate agencies. ( or Halliburton , Carlysle etc.)

... Olmert’s ( or Bush ) twilight days are being prolonged somewhat by the public’s fatigue and the obtuseness of petty politics. But the incumbent prime minister ( or president ) no longer arouses respect in anyone. He has lost the little moral authority that he had upon his election. And without moral authority, he will not be able to prepare Israel ( or USA ) for the challenges awaiting it. Without moral authority, he will also not be able to rule. He is destined to fall.

So the problem now is not the man, but the phenomenon. Because this cynical man represents the extreme expression of a profound cultural affliction: the relinquishment of ideas, principles, basic beliefs, worldviews and an overall grasp of reality ( or néocon virtualism ). It is sophistication without conscience and without a compass, which leads to a predictable failure.

That is why the question of the coming months is not who will replace Olmert ( or Bush ), but what will replace him. ... - the question is not one of personalities. The question is what kind of political culture will replace the substandard political culture represented by Olmert ( or Bush and neocon substandard ). And whether we are still capable of rising up against the politicians who speculate with the public’s trust and replacing them with statesmen who serve us. Whether we will find the strength to clean out the filthy stables and to begin Israel ( or USA ) anew.

Evènement fondateur

Article lié :

PHR

  14/09/2006

Que voyons-nous ?
Pendant dix-huti sièclers, le monde s’est ordonné autour du développement miraculeux de la civilication occidentale. Celle-ci a trnasformé des peuples barbares en des nations civilisées sous la houlette de l’Eglise; Quel était -e t demeure, même s’il est refusé aujourd’hui - l’évèneemnt fondateur de ce monde ? La résurrection du Christ et la naissance de l’Eglise a qui sont confiées les clefs du Royaume de Dieu, à réaliser “sur la terre comme au Ciel”.
A partir du XVIème siècle, des esprits rebelles ont cru pouvoir se passer de l’Eglise. De fil en auiguille, ils se sont éloignés du Christ. En Angleterre, puis sur le continent nord maéricain, puis en France, est venue alors l’amibiton d’édifier un “nouveau monde” concurrent et adversaire de l’Eglise. Ce nouveau monde a vécu pendant deux siècles du travail des dix-huit siècles antérieurs, mais il l’a ce faisant épuisé. De sorte que dans sa folie, il serait entrain de le tuer, si l’Eglise ne le portait encore à bout de bras. ce qui s’effondre aujorud’hui ce sont donc tous les régimes, institutions qui ont voulues s’ériger hors ou contre l’Eglise et donc le Christ.
Observons cette chute, de notre rocher (le Christ), renforçant nos fondation en Lui, dans la fidélité à l’Eglise, seule institution qui passera les siècles, espérant contre toute espérance et déterminée à rebâtir sur le Christ un ordre stable pour la glore de Dieu et le salut du monde.
Le judéo-islamo-protestantisme est une force aveugle de destruction, à la vérité impressionnante.

Haaretz Editorial : Shooting without a target (further testimony to the flawed decision-making of those who managed the war)

Article lié : Un été meurtrier

Lambrechts Francis

  14/09/2006

During the final days of the war, when it became clear that the Israel Defense Forces had no solution to the ongoing launchings of Katyusha rockets, a decision was made to “flood” the area with cluster bombs, delivered by artillery shells and rockets. This was non-target specific shooting, based on the assumption that the bomblets would cover a large area, possibly destroy Hezbollah rocket launchers and cause as many casualties as possible among its fighters.

... Firing at undefined targets is a problem in and of itself. The dilemma it entails is reflected in statements by soldiers who fired cluster bombs during training and recognized that this type of weapon should be used only in a war against a regular army, for the purpose of hitting arms supply convoys or missile batteries - not against civilian areas. But beyond this dilemma, the committee investigating the war should find out whether anyone considered what would happen to the thousands of cluster bomblets that failed to explode, and were therefore transformed into mines spread throughout southern Lebanon.

The cluster bomb is not a banned weapon, but it is described as an “indiscriminate” weapon, which should not be used against targets in civilian areas because, inter alia, it continues to kill once the war is over. Since the cease-fire went into effect, 12 Lebanese civilians have been killed by duds that exploded unexpectedly. Since the percentage of unexploded cluster bomblets ranges from 5 to 30 percent, according to various assessments, southern Lebanon is now an area littered by thousands of bomblets that have not yet exploded.

Questions regarding the IDF’s conduct during the war have many implications, both moral and practical. Israel’s ability to rally international support depends in part on the distinction it makes between innocent civilians and the enemy. While Hamas and Hezbollah attack civilians as part of their strategy, Israel declares that it does not do so, and that it makes an effort to avoid harming civilians. The decision to drop cluster bombs on villages, with no specified targets; the decision to use these bombs over a large area, making it impossible to know in advance who will be there; and the well-known fact that a large percentage of these munitions will not explode on impact, and will therefore be transformed into mines in an area to which civilians will return,

are all further testimony to the flawed decision-making of those who managed the war.

Now, Israel can do little except accede to UN Secretary General Kofi Annan’s request and assist in marking the areas hit by the cluster bombs, so that there will be no further casualties among Lebanese civilians, who have already been hurt by the war. Significant portions of southern Lebanon have now become minefields. Annan’s condemnation was not without basis.

Bush perd ... mères : Now MILFs (Mothers I'd Like to Frighten) fed up with Bush

Article lié :

Lambrechts Francis

  13/09/2006

In a bad sign for Republican chances in 2006, it looks like the hot and heavy affair between George Bush and America’s “security moms” is flaming out. Big time.

In 2004, terror-struck, 54% of married women with children voted for Bush—validating the president’s arduous pursuit of MILFs (Mothers I’d Like to Frighten). But now, fed up with Bush’s broken promises on Iraq, these security moms are telling pollsters they are more inclined to vote Democratic than at any time since the 9/11 attacks. It’s clear that women voters are no longer getting that safe and cozy feeling from the president. And Bush’s 9/11 Oval Office speech isn’t likely to change that. It’s hard to feel comforted by someone so delusional. ... http://www.huffingtonpost.com/arianna-huffington/security-moms-to-bush-we_b_29300.html )

Rice needs to do is show up in public with a man

Article lié : Une secrétaire d’Etat maternelle (et amoureuse?) pour protéger le Président des réalités du monde

Lambrechts Francis

  13/09/2006

Sometimes it has seemed that all Secretary of State Condoleezza Rice needs to do is show up in public with a man, and people start talking.  The latest diplomat being tied to Secretary of State Condoleezza Rice is Peter MacKay, Canada’s foreign minister. MacKay is single, sophisticated and considered the closest thing to eye candy on the diplomatic circuit.

...  Italy’s normally staid Corriere della Sera raised its eyebrows over a joint appearance in Rome between Italy’s similarly staid foreign minister, Massimo D’Alema, and Ms. Rice. In April, a headline in The Boston Globe promised a tale of “Jack and Condi: A Love Story,” after Ms. Rice gave the pullout bed aboard her plane to the former British foreign minister, Jack Straw, during a surprise trip to Baghdad from Blackpool, England, where she was visiting Mr. Straw’s hometown. ... ( http://articles.news.aol.com/news/_a/dance-of-diplomacy-is-grist-for-the/20060913092909990001 )

..un second poodle a la Maison Blanche "

Article lié : Tintin à la Maison-Blanche : “Go west, Young Man!

MHB

  13/09/2006

Comme chacun sait Blair est sur le depart.
Quel train ?
Peu importe s il s agit d un TGV ou d un Omnibus mais il est certain qu il s est rendu imbuvable a ses compatriotes par sa deference et son appui inconditionnel a une aventure moyen-orientale qui ferait rougir Laurence d Arabie.
C est un peu pourquoi i a herite du sobriquet de “poodle de Bush”.
L epithete lui colle si bien que les anglais sont passe outre a leur preference habituelle en matiere canine au point d en faire une insulte.
Ainsi va le Monde ...

Et voila que pour la premiere fois dans l histoire de la Maison Blanche on passe outre a l habitude ( un seul chien depuis Checkers et les chiens de Johnson, GWB Pere, la famille Carter et GWB II) pour adopter un second poodle en la personne du candidat de Carlyle (qui a rachete une partie du Figar0) et de Richard Perle (qui n a pas l intelligence d un Bolton: ca lui a coute un poste ministerie car il effraye meme les neocons qui le supporteraient s il en etait autrement).

Mais au fond peut etre que Sarko ne visait qu a visiter l Amerique ... comme les Gens du Voayege.

Le point de départ...

Article lié : L’Amérique cadenassée, ou la démocratie dictatoriale à la recherche d’un “dictateur à rebours”

Sylvio

  13/09/2006

Le point de départ est donc les attentats du 11/09/01.

On peut même remonter à l’élection de Bush voir jusqu’à la fin de la 2nde guerre mondiale qui a fait
naître le complexe militaro-industriel et la dinastie Bush.

Il y’a une autre fin possible qui est causé par ce que vous avez en face de vos yeux en lisant ce message : Internet.

Internet permet aujourd’hui une véritable révolution démocratique, il constitue à lui seul une nouvelle société : la société virtuelle. Cette société, du moment qu’elle n’est pas trop contrôlé et que la liberté d’expression y existe, permet de passer outre les médias de presse pour s’informer, permet de passer outre l’espace pour se rencontrer. Sur internet, une nouvelle démocratie est en marche, deviendra-t-elle une démocratie dicatoriale ? Il faut tout faire pour empécher ça.

Je vais en revenir au point de départ de la démocratie dictatoriale, le 11 septembre 2001. Ce 11 septembre a été prévu par le PNAC (Project for a New American Century écrit à la fin des années 90 par les néos conservateurs) qui met en place les plans pour établir ce “nouvel ordre mondial” (la démocratie dictatoriale) et indique : “the process of transformation, even if it brings revolutionary change, is likely to be a long one, absent some catastrophic and catalyzing event—like a new Pearl Harbor.”. Le nouveau Pearl Harbor   (on sait aujourd’hui grâce à l’administration Clinton que le Pearl Harbor a été l’oeuvre des USA) est donc arrivé en 2001 et tout s’est enchaînée rapidement.

Aujourd’hui de nombreux points (effondrement du WTC7 inexpliquable et inexpliqué / effondrements des tours en 10s qui est scientifiquement impossible hormis dans le cas d’une démolition contrôlée) athéses le fait que ces attentats étaient planifiés et nécéssitaient des moyens importants. Voir le site http://www.reopen911.info (en français) à ce sujet.

Au revoir l'Amérique, bonjour al-Qaeda !

Article lié :

Rolling

  13/09/2006

Avec une trêve entre les Taliban pakistanais et Islamabad qui est désormais en place, le gouvernement pakistanais inverse, en fait, sa position d’avant le 11 septembre. Auparavant, il avait fermé les yeux sur les groupes partisans de la lutte armée alliés d’al-Qaïda, aujourd’hui, il s’est clairement rangé du côté des Taliban afghans.

(......)

Redessiner la carte

Un article du commandant américain à la retraite, Ralph Peters, intitulé “frontières de sang” et publié par le Journal des Forces Armées le mois dernier http://www.armedforcesjournal.com/2006/06/1833899/ , a fourni au Pakistan de la matière pour réfléchir à la façon de manipuler le jeu géopolitique, selon ses propres termes et conditions.
(...)
Quatre pays - le Pakistan, l’Irak, l’Arabie Saoudite et la Turquie - sont désignés pour des réajustements majeurs. Le Pakistan et l’Arabie Saoudite sont aussi définis comme des “Etats non-naturels”.
(....)

En anglais : http://www.atimes.com/atimes/South_Asia/HI08Df03.html

La vraie stratégie de al-Qaida

Article lié :

Louis Kuehn

  13/09/2006

http://www.jamestown.org/terrorism/news/article.php?articleid=2370127

Je suggère à tous les lecteurs de Dedefensa de lire cette analyse originale de la stratégie politico-militaire de al-Qaida.

L’extension du conflit par le couple Israélo-Américain à d’autres théatres de guerre est exactement ce que al-Zawahiri et les siens veulent…

Il parait que al-Qaida lit des historiens tels Paul Kennedy, et que les moujahiddins savent que la “hyperextension” impériale est fatale…

LK