Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Comment donner de l'épaisseur au néant?

Article lié : Gouverner par la narrative du complot

jc

  13/12/2018

Pour le fun.

Hier j'étais chez le coiffeur, miroir devant, miroir derrière. Moi.0 regardant moi.1, moi.1 regardant, par effet de miroir, moi.2, et ainsi de suite. Avec cet empilement de "moi" j'avais l'impression d'enfler mon égo, de prendre de l'épaisseur.

Je trouve que le choix du terme de complotiste, -élément de langage flambant neuf sorti des usines de l'ingéniérie communicationnelle?- est fort bien choisi (et les ingénieurs se sont sans doute marrés comme des baleines en l'inventant). Car il laisse l'impression, par amalgame* bien naturel comploteur-complotiste, que le complotiste est un comploteur, autrement dit qu'un complotiste est un comploteur.1 contemplant un véritable comploteur (la macronie ou la bushie en l'occurence), un comploteur.0. Si le comploteur.0 n'est rien, le cas pour moi de Macron et Bush (entre nombreux autres), alors le "raisonnement" précédent est une façon de donner de l'épaisseur au néant.


*: Amalgame qui a pour effet collatéral -voulu bien sûr- de culpabiliser le complotiste (ce n'est pas si facile de se détortiller du politiquement correct concocté par l'ingéniérie communicationnelle…).

 

Baratin.2

Article lié : Psychologie de la Résistance

jc

  13/12/2018

Il ressort de baratin et baratin.1 que pour moi un baratineur pur est quelqu'un qui ne met pas d'affect dans ce qu'il dit ou écrit (baratin = narrative?). Or, j'en suis convaincu, selon Thom et Connes (entre autres, j'espère) c'est essentiellement par l'affect que l'on a accès à du sens véritable, et non à du sens "bas de gamme" qui provient de la seule satisfaction d'avoir pensé rationnellement, c'est-à-dire d'avoir suivi mécaniquement une procédure formalisée. Autrement dit, en gros, c'est notre cerveau-yin qui donne sens au baratin de notre cerveau-yang, et un baratineur pur est quelqu'un qui n'utilise que son cerveau-yang, l'accès à l'intuition nécessitant d'user de son cerveau-yin. Pour moi un baratin qui a du sens c'est un baratin issu du cerveau-yang qui a réussi à féconder le cerveau-yin, comme le spermatozoïde qui a réussi à féconder l'ovule.

Pour moi De Gaulle n'était pas un baratineur. Seul parmi les présidents de la Vème? En tout cas il m'est lumineusement évident que Macron est, lui, un baratineur au verbe -au sperme- stérile, un quasi robot.

Selon moi De Gaulle s'engageait ontologiquement. Seul parmi les présidents de la Vème?

Et Philippe Grasset, monolithe corps et âme* parmi nous, nous manifeste lui aussi journellement son engagement ontologique**. Une rare exception. (Je vois Philippe Grasset comme étant à Emmanuel Macron -pour fixer les idées- ce que la cathédrale de Reims est aux tours de Dubaï***.)

(Une réflexion qui revenait fréquemment, au temps (déjà lointain?) où les GJ avaient accès aux grands médias, était quelque chose comme: "Je n'ai pas l'habitude de m'exprimer dans les médias. Mais je parle avec mon coeur; et je suis sûr que les gens comprennent ça.")

Thom: "Dans le domain des sciences humaines (...) j'ai acquis une conviction; au coeur même du patrimone génétique de notre espèce, au fond insaisissable du logos héraclitéen de notre âme, des structures simulatrices de toutes les forces naturelles extérieures agissent ou, en attente, sont prêts à se déployer quand ce deviendra nécessaire." (SSM, épilogue). Le "fond insaisissable" au fond du cerveau-yin?


*: Thom: "[Nos modèles] dissolvent l'antinomie de l'âme et du corps en une entité géométrique unique." (SSM, conclusion)

**: Thom: "Le positivisme a vécu de la peur de l'engagement ontologique. Mais dès qu'on reconnaît aux autres l'existence, qu'on accepte de dialoguer avec eux, on s'engage ontologiquement. Pourquoi ne pas accepter alors les entités que nous suggère le langage? Quitte à contrôler les hypostases abusives, c'est là la seule manière d'apporter au monde une certaine intelligibilité. seule un métaphysique réaliste peut redonner du sens au monde." (ES, dernières phrases de la conclusion).

***: cf. "Le grain de sable divin".

Quand je dis Kant c'est la premiére formulation ....

Article lié : Gouverner par la narrative du complot

Christian Feugnet

  13/12/2018

Je me situe dans la culture occidentale , parce que dans d'autres cultures qui nous ont précédées , il y en a eu d'autres .
Qui ne voit la filiation entre JC , Dyonisos ou Shiva,, Osiris ,( c'est à dire le peuple divisé puis se réunifiant)  j'impasse sur le taoisme , plus exotique ou l'Islam avatar protestant au Moyen Orient mort depuis longtemps . L Islam est un zombie tout comme les vampires fantomes celtes ou autres vaudous ..

J'ai omis quelque chose .

Article lié : Gouverner par la narrative du complot

Christian Feugnet

  13/12/2018

Dans la 4e antinomie de Kant , premiére formulation , brute de pomme , le tout aléatoire n'est que la thése , suit l'antithése , on passe à la pratique : l'impératif catégorique , la Liberté ; l'aléatoire ( entropique) devient négentropique .. On a pas encore touché le fond , j'anticipe .

J'ajoute le temps et la corrélation avec le complot/GJ .

Article lié : Gouverner par la narrative du complot

Christian Feugnet

  13/12/2018

Fr méme que sur le gtaphe n'apparait pas le timing , l'auteur est prudent , médiatiquement au sujet des GJ , on ne prévoit pas le terminus , ni les stations ..
Je vois pour le bitcoin la grande montée pour le printemps et le bas pour le 22  , entre les deux l'expectative .
Le 22 pour les GJ c'est la résurrection , la montée au ciel çà nous quitte et nous concerne plus , çà revient , innatendu , pour Pacques , le printemps .

Exemple concret d'analyse complotiste .

Article lié : Gouverner par la narrative du complot

Christian Feugnet

  13/12/2018

On tente de décrypter le complot des "baleines"  ceux qui manipulent le marché . Rassurez vous pour moi qui suis familier de çà c'est aussi prise de téte . N'empéche que ce gars a tout bon depuis un an et que quelque fois il s'embrouille dans ce monde tout aléaroire .
Il va de soi qu'on préférerai qu'une machine fasse çà pour nous .. 
https://www.youtube.com/watch?v=ROVx8EotSvs&t=5s

L'amiral Ozzel est aussi maladroit que stupide

Article lié : Gouverner par la narrative du complot

Alex Kara

  13/12/2018

(Citation tirée du film "l'Empire contre-attaque" : parfois on peut s'identifier au méchant d'un film lorsque ses subordonnés sont stupides et facilitent ainsi la tâche de leurs antagonistes.)

On aurait pu avoir un repli stratégique, une démission dans un contexte politique chaotique, qui aurait accouché dans trois ans (la durée entre 1848 et 1851…) d'un régime autoritaire mais accepté sinon même bienvenu.

Maintenant personne ne sait combien de Gilets Jaunes des classes populaires, de lycéens et d'agriculteurs sont en train de s'informer à propos des réseaux Gladio, du 11-Septembre et tant d'autres choses qu'ils auraient continué à ignorer ou à dédaigner sinon. Ce sont des gens qui vont pour certains vivre jusqu'au seuil du XXIIème siècle.

Qui sait combien de générations ils influenceront, maintenant que leur lutte est devenue glorieuse, alors que ça n'aurait pu qu'être un dernier spasme avant la misère.

Ceci amène plusieurs réflexions quand à la nature du système.
1. Tout d'abord, comme un choix est un renoncement à toutes ses alternatives, le Système est une accumulation de renoncements qui ne lui ont laissé aucune marge d'adapation, il s'est coincé dans une situation qui le fait réagir de manière systématique (c'est un système, après tout…) sinon robotique.


2. Quoi qu'il advienne, il existe désormais un manque de confiance fondamental envers non seulement l'équipe actuelle au pouvoir, mais envers l'organisation même du Système, notamment ses médias. Ce qui revient à dire que le Système a de lui-même détruit l'efficacité de ses armes. Dire que ces gens-là prétendent nous défendre militairement (par l'OTAN etc.)


3. Les surcapacités de production révélées par la crise de 1929 (le seuil d'une rentabilité d'une usine géante pouvait être d'un milion d'unités produites, ce qui veut dire qu'elle ne pouvait satisfaire à une demande de 600.000 unités) sont aujourd'hui transposables à ce que dde a bien identifié comme “la crise de surpuissance”.
Le Système est coincé, il impose auveugelément son offre obsolète et irréaliste, comme l'Euro ou “les marchés” financiers et autres. Les fautes des exécutants (Macron, l'OTAN etc.) ne sont pas la faute des donneurs d'ordre, qui attendent le miracle qui rendrait leur Système viable. Puisqu'il est parfois question du Prince des Ténèbres ici, peut-être s'est-il contenté de leurrer les responsables sur la viabilité d'une créature toute faite d'excès.

Fameusement synthétisé par Sysiphe du complot .

Article lié : Gouverner par la narrative du complot

Christian Feugnet

  13/12/2018

Encore que le comparer à Sysiphe est trop flatteur , le Macron flagole , mollit et perd son sang froid . S'enfuir à Marrakech pour une signature de complot et peu étre quelques éphébes casse le mythe .

Baratin.1

Article lié : Psychologie de la Résistance

jc

  12/12/2018

1. Comment traduire "baratin", mot familier, dans les couloirs de nos assemblées nationales, ces salons parisiens? Je propose quelque chose comme "rhétorique sophistiquée".

Hier midi j'ai entendu sur CNEWS ce que je considère comme un bel exemple de baratin de la part d'un député Lamem*. A un GJ qui venait de dire que cent euros "c'est des miettes", ce distingué élu de la nation a rétorqué ce que je considère comme un beau sophisme (conscient?):

"Monsieur, vous rendez-vous compte que vous venez d'insulter les smicards?"

"Hydre absolue, ivre de ta chair bleue, Qui te remords l’étincelante queue"


2. La croyance, populaire selon les savants, veut que l'hémisphère cérébral gauche soit le siège du raisonnement et le cerveau droit le siège des émotions. Pour moi cerveau-gauche, cerveau-yang et cerveau-droit, cerveau-yin.

Familièrement le cerveau-gauche est donc un baratineur -comme l'ordinateur. Qu'est-ce qu'un poète de ce point de vue? C'est un baratineur de mots qui sait les juxtaposer en les barattant, pour qu'ils nous émeuvent, c-a-d parlent à notre cerveau-yin, on ne sait rationnellement ni pourquoi ni comment (ainsi ces deux vers du "Cimetière marin"). Comme une idée qui féconde la matière grise, comme un spermatozoïde qui féconde l'ovule.

Dans la causerie "Science sans foi ni lois"** le mathématicien Alain Connes parle, à mon avis avec grande profondeur, de ce problème fascinant des choses qu'on ne comprend pas rationnellement mais qui, néanmoins, nous émeuvent (46'). Et dit pourquoi, à son avis***, l'intelligence humaine sera, pour longtemps encore, supérieure à l'intelligence artificielle.

En mathématiques le baratin c'est l'algèbre. Un matheux doit savoir baratiner, c'est-à-dire maîtriser l'algèbre, c'est le B A BA du métier (Connes le souligne). Et en maths, savoir baratiner c'est typiquement -mais bien entendu pas seulement- savoir reconnaître que telle identité est remarquable alors que telle autre ne l'est pas, et, plus difficile encore, savoir pourquoi telle identité est ou n'est pas remarquable. (On voit qu'on touche là le problème du JSF -et pas que!- et de ses 25 millions de lignes de baratin.)

Deux exemples.

1. Le problème de la quadrature du rectangle.
On cherche à construire avec la règle et le compas un carré ayant même aire qu'un rectangle donné. Autrement dit on cherche c (côté du carré inconnu) "constructible" tel que c²=ab, a et b étant respectivement le grand côté et b le petit côté (connus) du rectangle. Comment faire? Une idée consiste à essayer d'utiliser le théorème de Pythagore. Un instant de réflexion montre que pour pouvoir exploiter ce théorème, il faut baratter a et b jusqu'à sortir la** bonne identité remarquable: (a+b)² - (a-b)² = 4ab. Premiers pas de géométrie algébrique (de la subtilité de passer de la géométrie à l'algèbre, et réciproquement).

2. Etant donnée une fonction f(x) de la variable réelle x et une constante réelle a, un barattage de a, x, f(a), f(x) est l'identité: f(x)=f(a)+(x-a)(f(x)-f(a))/(x-a), barattage potentiellement très fécond où les scientifiques auront reconnu le premier pas du célèbre développement de Taylor. Je donne cet exemple parce que l'analogie développement de Taylor/développement de l'embryon est à la base des modèles thomiens de la biologie (cf. SSM, 2ème Ed. p.32).


*: La macronie en marche.

**: La seule?

**: Disponible sur la toile.

***: Avis partagé par Thom.
 

Deux remarques

Article lié : Douguine, le populisme, la Tradition et les GJ

jc

  12/12/2018

Partie "Chapeau":

Communautaristes, mélangistes. Curieux oxymore.

Je ne sais pas à quel concept renvoie ce mot de communautarisme* sous le clavier de PhG. Pour moi il renvoie à un ensemble de personnes qui "font société", c'est-à-dire qui, contrairement à la célèbre phrase de Margaret Thatcher -phrase terrible par ses implications- sont plus qu'un ensemble d'individus individuels(!) (les normands font société, les bretons font société, les normands ne sont pas des bretons, les bretons ne sont pas des normands). Pour moi il me semble que la France moderne est mélangiste, le centralisme français n'ayant de cesse que d'essayer de briser les communautarismes régionaux en les entropisant (le fait de retirer la taxe d'habitation en exemple le plus récent?) -sans y réussir, en Bretagne tout au moins-, alors que l'Allemagne, étant fédérale, est sans doute structurellement plus communautariste. (Je me demande si un ethnologue, tel Emmanuel Todd par exemple, ne trouverait pas dans tout ça une certaine contradiction.)


Partie "Douguine":

- Je suis d'accord avec PhG lorsqu'il écrit: " Il faut aussi avancer l’hypothèse que la sociologie qu’en fait Douguine est soit contestable, soit incomplète, soit trop imprécise à notre sens ;". Selon moi Douguine aurait effectivement pu mieux faire, je suis un peu déçu.

- Douguine: "Il est curieux qu’à la veille des élections, le journal français Libération ait publié le titre « Faites ce que vous voulez, mais votez Macron ». Cela est une paraphrase évidente d’Aleister Crowley, qui s’est proclamé au XXe siècle l’Antéchrist et la Bête 666: « Fais ce que tu voudras sera la totalité de la Loi ». "

J'interprète le titre de Libération plutôt par un "Achetez la Ford T de la couleur que vous voulez à condition qu'elle soit noire" (en clair: Votez Macron car en refusant de voter pour la mauvaise démocratie -ferme ta gueule, c-a-d MLP dans la narrative de Libé- vous votez pour la bonne démocratie -cause toujours-).

Gargantua a, en son temps, lancé son mémorable "Fais ce que voudras".  Pour moi ce "Fais ce que voudras" rabelaisien est au "Faites ce que vous voulez" aberrationnien ce que la cathédrale de Reims (alias l'Abbaye de Thélème) est aux tours de Dubaï (alias aux tours Trump). Cf. "Le grain de sable divin” sur ce site Dedefensa pour plus de précisions.


*: Bien entendu(?) je suppose que le communautarisme évoqué par PhG est très vraisemblablement le communautarisme hors sol, conséquence directe de l'ultra-libéralisme sorosien et attalien triomphant: libre circulation des capitaux et des riches, circulation forcée et déracinement des pauvres. Un grand merci à "nos" connards cosmiques mais pas du tout comiques.

Encore plus lourd .

Article lié : Planétoïde d’excréments ravagé par des vers frétillants...

Christian Feugnet

  12/12/2018

Comme pour les dames il existe des vers marins magnifiques de couleurs , y en a qui l'ignore .

Puisque Mandelbrot s'est permis tout celà .

Article lié : Planétoïde d’excréments ravagé par des vers frétillants...

Christian Feugnet

  12/12/2018

Moi je me suis permis cette conjecture tout autant non mathématique , de frontiére entre le bien et le mal en forme de cardioide .

Détail important j'estime sur la beauté monstrueuse .

Article lié : Planétoïde d’excréments ravagé par des vers frétillants...

Christian Feugnet

  12/12/2018

Quand je parle de courbes sans dérivées , il s'agit de courbes au sens élargi , une droite est une courbe . Elles sont anguleuses . Alors que comme pour ces Messieurs chez les femmes on les préfére arrondies , les courbes . La couleur du mal , les divergences infinies de méme sont écourtées .... çà arrondit les angles . Méme un ver peut étre beau par ses arrondis et ondulations .

Reflexion autre sur la mort et sa beauté monstrueuse .

Article lié : Planétoïde d’excréments ravagé par des vers frétillants...

Christian Feugnet

  12/12/2018

J' ai déjà commenté ce texte par un commentaire , hors sujet suite àun article précédent .
Me vient à l'esprit l'inverse : De Gaulle évoquant sa disparition avançait que ce qu 'il n' y avait pas  à craindre aprés , le vide mais le trop plein . En contraste Macron est bien vivant , mais on est saisi par le vertige du vide . Coincés entre la violence des canailles et l'avidité des vampires- system comme autant de vers frétillants .
Pour le peuple c'est la vie ou la mort .

Pb avec les GJ .

Article lié : Douguine, le populisme, la Tradition et les GJ

Christian Feugnet

  12/12/2018

Qu'est ce qui prouve , en prenant une reference bcbg Anglosaxonne que les GJ ne sont pas comme Edgar dans les Aristochats , des valets déçus de l'injustice de la Duchesse .