Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Comment s'étonner?

Article lié : L’Europe buissonnière

alain pucciarelli

  20/05/2018

Bonjour. Un pouvoir impérial qui se déglingue, des vassaux qui courent tels des poules sans tête, voilà le prix payé à l'économisme et aux croyances économistes qui risquent de nous anéantir avec la complicité active de nos "élites". L'UE n'existe pas vraiment, les Etats Unis existent de moins en moins. Il serait temps que les peuples européens et autres reprennent leur destin en main. Mais, les "grands médias" et, en France, l'effondrement de l'Education Nationale sont un vrai sujet d'inquiétude. Nous sommes aux abois, mais plus personne ne tient le couteau. Merci pour votre combat.

Au sujet de la lecture de la presse .

Article lié : L’Europe buissonnière

Christian Feugnet

  20/05/2018

Sans rapport avec le sujet mais faut que je le case .
Sur ce site on effectue souvent des lectures savantes et complexes d'articles de presse .
Jamais de presse financiére , c'est pourtant trés simple et on gagne systématiquement . Faut faire exactement le contraire de ce qui est suggéré . Exemple  les échos annoncent une perte de 90 % du bitcoin , je me précipite pour acheter , hausse spectaculaire !
Les mémes avaient annoncé au moment de la grande chute de decembre le bit à 1 million de $ (' il est vrai fin 2018 ).
En on annonce la fin de l'or sa chute définitive comme simple matiére premiére . Gordon Brown ( j'ai un doute affreux sur le nom) chancelier de l'échiquier , premier de sa classe en finance , en vend 400 t !  10 ans aprés à la veille de sa chute , ambiance unanime dans le presse c'est le placement du siécle ! Gentil de m'avoir prévenu , j'ai tout revendu , trés satisfait d'en avoir acheté quand on disait qu'il fallait pas .
Mais peut étre est il de méme en politique : la corée , la syrie derniérement çà devait étre la 3 mondiale et maintenant l'Iran , je tiens le pari que çà va pas faire un fromage .

.2

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  20/05/2018

Quatrevingtneufards bien sûr, sur le mode de nos soixantehuitards.

La souce de l'Intuition haute?.1

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  20/05/2018

Penser et agir comme on est.

"Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément" mais aussi "Ce qui se conçoit bien s'exécute clairement et les gestes pour le faire viennent aisément" (ce qui éclaire, selon moi une idée-maîtresse chez Thom qui est celle de la profonde structuration géométrique du langage).

On perçoit par les sens mais aussi par les rêves*. Selon moi il doit y avoir accord, fit, entre ces deux sortes de perception, entre ce qu'on vit consciemment et inconsciemment. Et c'est devenu pour moi un critère de me m'intéresser qu'aux écrits de ceux chez qui je sens cet accord, cette harmonie. Pour l'instant Thom, Grasset, et peut-être Grothendieck. En ce qui concerne PhG son projet d'introduction du tome III de "La Grâce de l'Histoire" (c'est pour quand?) est pour moi très éclairant (cf. "Le désenchantement de Dieu"), entre autres cet extrait:

"Ainsi ai-je vu, depuis la fin de l’année 1967 où je débutai dans ce “journalisme”-là, le monde se transformer en même temps que je me transformai moi-même, et à mesure, c’est-à-dire dans une harmonie parfaite, même si les outils de cette harmonie (les événements, de fait) n’étaient pas, eux, un modèle d’harmonie. J’ai veillé, sans aucun doute inconsciemment d’abord puis de façon plus consciente en mesurant le phénomène, à me laisser pénétrer par le sens des événements pour me changer moi-même, et pour tenter de mieux en saisir la signification."

Pour moi exeunt Cantor, Gödel, Boltzmann, Nietzsche… et Derrida. J'ai exclu d'emblée les quatre premiers car ils ont fini fous. C'est l'ajout de Derrida qui est la raison de ce .1: cf. ce qu'en dit PhG dans "Terreur de Jacques Derrida" (je n'ai pas vu écrire que Derrida ait terminé fou selon les critères psy actuels). Mais si on étend la définition de la folie à un misfit entre ce que l'on vit consciemment et ce que l'on vit inconsciemment, je crois que la liste s'étendrait vertigineusement. Car le Système nous force à vivre dans son monde qui est un monde de fous:

"La singularité foncière de l’être est niée avec toute l’immense force coercitive dont le Groupe dispose, lequel s’efforce de la niveler à tout prix (« tu plies ou tu crèves »…), d’en éradiquer toute trace », [coercition qui veut empêcher] « l’accomplissement de sa nature divine qui l’attend au fin bout d’un très long et périlleux cheminement, sans filet sur une corde raide… " (Grothendieck, "La clef des songes")


Penser et agir comme on est nécessite de se connaître soi-même. Et peut-être cela suffit-il?

Thom: "La vieille image de l'Homme microcosme reflet du macrocosme garde toute sa valeur: qui connaît l'Homme connaîtra l'univers." (SSM, épilogue)
Car "Les situations dynamiques régissant l'évolution des systèmes naturels sont fondamentalement les mêmes que celles qui régissent l'évolution de l'homme et des sociétés, ainsi l'usage de vocables anthropomorphes en Physique est foncièrement justifié."  (SSM, conclusion)

Réel, Symbolique, Imaginaire, RSI. Le symbolique (le sumbolè grec) pour harmoniser le réel et l'imaginaire, le conscient et l'inconscient?

Thom: "La voix de la réalité est dans le sens du symbole" (MMM p.251)

Je ne sais pas si Guénon a étudié le rôle des rêves dans la Tradition. Peut-être "une sommité habillée en bohême et souvent chômeur, mais avec ses diplômes de métaphysicien et son œuvre de Guénon connue sur le bout des doigts" pourrait-elle y répondre?

PS: pour moi ce qui précède est en rapport évident et quasi-immédiat avec le tout récent e-papier de PhG: "Pris au piège de leur propre folie"

*: exit la déesse "raison" chère à nos révolutionnaires quatre-vingt-septars"

Epoque étrange où çà tourne à l'envers .

Article lié : L’Europe buissonnière

Christian Feugnet

  20/05/2018

Selon moi il semblait comme à beaucoup d'autres qui le pensent  tout bas : que le destin était clair la transition de phase , le passage des US de peuple dominant à Empire . ( nonobstant les tentatives antérieures Charlemagne , Saint Empire , Habsburgs, Napoléon , Britannique , autant de parodies ) les Us font la moitié des richesses mondiales , aujourd'hui avec les transnationales , en gros , et surtout la moitié des dépenses militaires . Des oppositions internes et externes il en a toujours existés , mais pas de cas historiques connus .
d'échec du processus . En ce cas il existerait un véritable exeptionnalisme Américain , peut étre , un suicide en passant à l'Internationale , internet , la cryptomonnaie , en Tchetchénie les terroristes ont été vaincus d'abord par des volontaires musulmans dont beaucoup non Tchetchénes voir Gradimov , toujours volontaire pour le Moyen Orient ( façon légions Espagnoles républicaines mais étrangéres ) .

Pris au piège de leur propre TRAITRISE...

Article lié : Pris au piège de leur propre folie

EricRobertMarcel Basillais

  19/05/2018

...serait une formule plus exacte : car, contre les avis (référendums) des peuples , et revendiquant même la non -démocratie des institutions UE imposées , ILS ont vendu leurs Nations, donc nous-autres, à l'Uncle Sam, pour quelques carrières minables de serpillères humides ... mais avec chauffeur et exemptions fiscales, bref, ils sont coupables de corruption et haute trahison.

Le plus terrible dans leurs dandinements récents est de les voir se chercher un autre Parrain, en l'espèce un Chinois ou un Russe, qu'importe , pourvu qu'ils conservent leurs chauffeurs…. au lieu de laisser jouer la démocratie et se laisser balayer par une véritable ELITE (jusqu'ici empêchée) et portée par la majorité (référendaire) anti-UE-euro-OTAN; qui procèderait à la seule politique POSSIBLE, digne d'un véritable homme d'Etat-Nation : la sortie desdits traités, par la même voie que Trump utilise pour sortir des traités qui le gênent ( et en cela, du point de vue US , MAGA, il est légitime).

La sortie de l'OTAN aurait en prime l'avantage de conjurer la cabale des banquiers centraux… cherchant une guerre mondiale , messianique ou simplement financière… bref le MONDIALISME

Enfin, il faut parler des Russes : et dire qu'eux non plus , hélas, ne sont pas à la hauteur des espoirs sous-entendus par leur propagande : ils veulent, eux aussi, garder l'UE intacte, grosse dinde ficelée par les traités scélérats, donc plus  digeste dès lors qu'il s'agit d'une fusion "Eurasiatique"  , qu'autant d' Etats-Nations d'Europe pris séparément.

En matière commerciale, les Chinois ont exactement la même approche… vérité de situation oblige. 

Maastricht date de 1992 : la traîtrise a assez duré : On a vu le résultat : le mieux est une sortie simultannée concertée MAINTENANT.

J'dis ça j'dis rien…

Toutes mes excuses .

Article lié : Le “maître de toutes les défaites” chez le psy...

Christian Feugnet

  19/05/2018

J'ai écrit exactement le contraire de ce que je voulais dire , en écrivant "probabilités peu classique , nombre d'événements finis à valeur finies " ce qui est bien entendu classique . Non je voulais dire  à valeurs infinies ( genre pari Pascalien) , ou encore énévements trés nombreux , la plupart trés rares mais à trés grande valeur ( mieux encore que le cygne noir , inclu )

Pas de

Article lié : Pourquoi les USA ont quitté le JCPOA : une explication

EricRobertMarcel Basillais

  18/05/2018

Je vais finir par passer pour pro-US mais je constate, encore une fois, qu'on parle ici de "VIOL" de l'accord avec l'Iran :
quelles que soient les vraies raisons du retrait US, le retrait est dans la CLAUSE de retrait du Traité : d'ailleurs, les Iraniens négocient actuellement avec les occidentaux en faisant miroiter , eux aussi, l'utilisation de cette clause : et, non, M. Orlov, dans ce cas, ils seraient en DROIT de le faire et cela ne constituerait pas, techniquement un VIOL des Traités.
idem pour les traités dits Européens" : les British Brexient sans violer lesdits traités parce que l'article 50 est une clause de retrait prévue, ex origine.

C'est d'ailleurs une norme de droit international que de prévoir une clause de retrait.

Désaccord

Article lié : Le “maître de toutes les défaites” chez le psy...

EricRobertMarcel Basillais

  18/05/2018

Il y a deux thèmes principaux sur lesquels je ne suis pas M.JAMES :

1/ la défaite de la stratégie de TRUMP .
2/ sa folie .

Sur le point 1: la stratégie, les objectifs attribués à TRUMP ne sont peut-être pas ceux que celui-ci recherche : dans ce cas, c'est une incompréhension de la subtilité de Trump qui est en jeu. De là, évidemment, le point 2/ : la folie , est caduc.

Par aileurs, la rhétorique générale d'indignation sur le retrait du traité avec l'Iran est absolument idéologique : voilà un président élu sur CE programme et qui l'applique ! Pour le coup cela est plus proche du concept de démocratie que le bouillon de traîtrises sempiternellement resservi en France depuis…oh… Mai 68… au mieux ! Et dans les autres nations d' Europe, à l'avenant (Khol et l'Allemagne , Papandreou & Tsipras ou Varoufakis en Grèce etc…).

Annoncer en 2016 la sortie dudit traité et en sortir en 2018 ne me semble pas, ma foi, ni une traîtrise, ni un non respect des promesses ( c'est dans son programme de campagne !). Avec la Chine, itou !

Donc, Trump déplaît à de grands personnages… il devient "fou" après avoir été "pro-Russe" etc…

Il suffit de se remémorer ce que disait DEDEFENSA pendant la campagne, à propos de Mme Clinton, pour se rendre compte à quel endroit était, alors, la folie américaniste… La politique avec l'Iran eût-elle été différente ? Non ! Seulement la politique avec la Chine… qui arrange non seulement les Clinton et les GAFA, mais aussi les Rothschilds, qui ont explicitement soutenu, avec le Global Times du PCC Chinois, la candidate démocrate démente ... pourquoi deux poids deux mesures ?

Maintenant le style TRUMP peut choquer… au moins a-t-il le mérite de montrer la réalité des rapports de force dans le monde : croire à une autre réalité est proprement un déni de la situation… exécrable certes. Se défausser ( défouler) sur un seul n'est pas la solution au problème.

La solution au problème prend en compte ces forces IMPERSONNELLES , à juste titre attribuées en dernier ressort à la MATIERE elle-même, depuis l'entrée dans la Modernité...

Que Trump joue un rôle éminent dans cette auto-destruction, évidemment. Mais comme dirait l'autre c'est un détail de l'Histoire : l'élection de Clinton n'aurait presque rien changé... sauf des points de vue chinois, indien, japonais et russe… mais pas au point de vue atlanto-occidental, israélien , syrien ou iranien.



 

Restituer l'argent progressivement

Article lié : Pourquoi les USA ont quitté le JCPOA : une explication

Pascal B.

  18/05/2018

En même temps les USA peuvent très bien resttituer l'argent au compte-gouttes afin que les 100 milliards soient absorbés à un rythme soutenable

Explication de la psychologie , comme aberrante .

Article lié : Le “maître de toutes les défaites” chez le psy...

Christian Feugnet

  18/05/2018

Rien ne va plus vite que de remplacer une idée par une autre or la psychologie quoique perçue comme affective , c'est à dire manifestations du corps commence là où les sensations s'arrétent et sont remplacées par au mieux des perceptions , sensations formatées , au pire par des représentations sentimentales . Le sentiment n'est pas une sensation mais en crée .
Le monde prend son temps par rapport aux idées et représentations bien que la lumiére va plus vite , et encore lumiére dans le vide , qui n'est que relatif . Le monde là peut étre percu de deux maniéres , le physique qui a au final raison et l'humain auquel comme civilisé nous avons affaire . L'un est plus rapide , l'autre plus important . Ce qui explique un phénoméne quotidien , paradoxal , on peut attraper un ballon , sans le voir plus surement qu'en le voyant . Celui qui se fixe sur la vue au contraire le loupe .
Ainsi on gagne à ressentir le Monde , on perd à vouloir , le controler par représentation . Le Poéte a toujours raison ,( s'il ne se subordonne pas à la technique ) . L'Iran gagnera quelques soient nos sentiments .

Spiritualité , culture , prise de risque et psy ..

Article lié : Le “maître de toutes les défaites” chez le psy...

Christian Feugnet

  18/05/2018

Les Américains à l'origine ,selon le mythe ,sont issu du 17e Européen donc de la métaphysique et des probabilités . Des illuminés religieux et des repris de justice . Consciemment ou non , ils font un calcul de risques à ceci prés qu'il n'est pas classique savoir basé sur un nombre d'évenements finis à valeurs finies .   Il existe(ra)  des valeurs trés peu probables à valeur infinie , une causalité libre .
Cependant les étres finis que nous sommes , se contentent du peu probable à grande valeur pour ceux qui ont le gout de l'aventure .
En l'occurence Orlov pointe un fait d'importance : la somme de l'ordre selon lui de 120 à 130 milliards de $ à rendre pour les US à l'Iran en cas d'accord , à mettre en balance avec le cout du degré de guerre . çà c'est taper dans le mille quand on sait que c'est le casus belli par excellence . En tant que grand joueur , spéculateur , je peux affirmer que le plus dur là , n'est pas le calcul lui méme mais la gestion de sa psychologie , on passe aisément de l'euphorie à la panique et inversement ce qui fait faire de grosses conneries magré la raison . çà se voit par les yoyos de tous les jours sur les cours des marchés

...

Article lié : Le tournant de Paul Craig Roberts

Morbihan

  16/05/2018

1°  "dans le refus de répondre aux provocations de Poutine"
Ne faut-il pas plutôt lire: dans le refus de Poutine de répondre aux provocations?

2°  J'apprécie le commentaire de Monsieur Pucciarelli, mais je préfèrerais qu'il parle de bénéficiaires en évoquant les "élites"


 

Article lié : Insultes et guerre ouverte UE-Trump

alain pucciarelli

  16/05/2018

... Comme d'habitude, en feignant de protester. Les états Unis tiennent toutes les élites occidentales. Ce déterminisme est à mon sens déterminant. Ils ont leurs hommes (et femmes). Vous pouvez me zapper tant que vous voudrez, les patrons tiennent leur "mafia".  Avec sans doute des dossiers croquignolesques sur les uns et les autres. L'UE est une créature US longuement structurée. Point de salut hors de l'UE et de l'OTAN pour nos élites otanisées dont le destin est écrit à Washington (voir les "young leaders"). Cher monsieur, en dépit de votre évidente compétence multi fonction,  votre analyse politique se révèle, peut-être, courte, bien courte, en l'occurrence. Face à un gang, que peut la rationalité? Puissé-je avoir tort. Dans un cadre féodal, que vaut la loi commune et l'intérêt général? Rien. Cordialement.

Vassal sérieux cherche Suzerain compréhensif...

Article lié : Le tournant de Paul Craig Roberts

EricRobertMarcel Basillais

  16/05/2018

Il y a deux problèmes :
1/ capitaliste : perte de marchés
2/ politique : tout le monde voit notre classe politique (au grand complet) comme une Prostituée (de luxe) écartelée entre deux parrains : Washington (Trump) et le Cac40 (Rothschilds).

Espoir de dévassalisation ? Voire ! Cela reviendrait à effectuer soi-même un Brexit allemand, français (Frexit) etc… car le carcan des traités européens est prévu pour une vassalisation (y compris à l'OTAN !), pas pour une dévassalisation.
Quiconque suit un peu les dessous du cirque électoral sait parfaitement que c'est une option interdite par " l'Océan Atlantique".