T.C.-60 : Carnage, carnage

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 2909

T.C.-60 : Carnage, carnage

13 octobre 2018 – Ne dirait-on pas que les cieux se sont mis en fureur avec le monstrueux cyclone Michael pour mieux précipiter les entreprises humaines dans un ouragan catastrophique ? Une fois de plus et même plus que jamais, les États-Unis d’Amérique sont l’œil et la matrice, et le show également de ce facteur paroxystique de plus, sorte de “paroxysme des paroxysmes”, ou perfect storm des perfect storms.

Ce fut donc une semaine de carnage ; à Wall Street, avec un Trump vociférant contre la politique de la Fed ; plus que jamais avec le parti démocrate dénoncé par le GOP comme le parti de l’insurrection, ce parti rendu fou par Trump, proclamant que l’on ne peut envisager un retour à la vie politique normale que lorsqu’ils seront à nouveau au pouvoir, – pourquoi pas lorsqu’une “révolution” aura enfin purgé la Grande République de tous ses Deplorables ? Pour rendre le festin encore plus corsé par des banderilles extérieures, on voit que les relations entre les USA et l’Arabie avec l’ébranlement du régime-MbS sont à un point de déchaînement crisique à cause de l’affaire Khashoggi tandis que la merveille promise au monde du XXIème siècle, le F-35 cloué au sol comme on fait un clin d’œil, s’avère de plus en plus être l’énorme programme JSF de la catastrophe annoncé.

Cela ressemble au déchaînement d’une hausse de régime d’un système fonctionnant dans sa condition qu’on croyait la plus haute d’un rythme de folie crisique, qui s’avère ainsi comme s’il s’agissait de son rythme de croisière. La dévastation du dollar forme un cadre décoratif monstrueux de papier-monnaie faussaire, disposé comme une forteresse ultime de papier mâché, comme moyen de “sécuriser” le suicide du simulacre qu’est devenu le système de l’américaniste.

Il est épuisant, il est accablant de continuer à détailler les spasmes sans nombre qui marquent l’effondrement de ce système de l’américanisme, dans sa fonction de courroie de transmission du Système, et ainsi obligé de tenir une tension crisique formidable tant que le Système ne cédera pas définitivement sa surpuissance dans le fracas de l’autodestruction. On serait conduit finalement à considérer comme hautement symbolique ce rapport du Pentagone qui vient d’être publié et qui envisage rien de moins qu’une refonte complète de l’économie pour préparer l’Amérique à la guerre suprême... On laisse la plume à WSWS.org qui en fait la présentation sur le ton tragique qui convient :

« ... [..U]n document de 146 pages publié par le Pentagone vendredi dernier et intitulé “Évaluer et renforcer la résistance des bases industrielles et de la chaîne d’approvisionnement du secteur manufacturier et de la défense aux États-Unis”. Il indique clairement que Washington se prépare non seulement à des affrontements régionaux isolés, mais surtout à un effort de guerre massif et à long terme contre la Russie et la Chine dans des conditions d'autarcie nationale potentielle.

» Le document indique clairement qu'une restructuration majeure de l'économie américaine serait nécessaire pour atteindre l'objectif déclaré de l'armée américaine: être en mesure de “se battre dès ce soir” contre un “adversaire de taille”. Les États-Unis doivent “se réorganiser” pour “la concurrence entre grandes puissances”, observe le document. “La base industrielle américaine de fabrication et de défense”[...] crée la “plate-forme et les systèmes” dont “dépend notre Combattant”. Ce complexe englobe non seulement le gouvernement, mais aussi le secteur privé, ainsi que les “organisations de R et D” et les “institutions universitaires”. En d’autres termes, l’ensemble de l’économie et de la société... »

Certains y verront les signes indubitables d’une préparation à des échéances tragiques. D’une certaine façon c’est le cas, mais encore faut-il envisager et réaliser de quelle échéance il s’agit. De même que l’America First  (ou MAGA – Make America Great Again) de Trump est une tentative désespérée pour réindustrialiser l’Amérique et lui redonner toute sa puissance comme si l’on remontait le temps, de même le projet du Pentagone est une tentative désespérée de redonner aux USA une puissance militaire qu’ils n’ont plus et qu’ils ne peuvent plus avoir, pour singer l’illusion d’un conflit ultime qui fixerait la Fin de l’Histoire sous l’hégémonie américaniste...

J’insiste bien sur le sens décisif et définitif de cette expression de “tentative désespérée”, car c’est bien l’illustration de l’alternative évoquée par Lincoln et Whitman (« ...nous devons éternellement survivre, ou mourir en nous suicidant », « ... [nous devons] surpasser l’histoire merveilleuse des temps féodaux ou [constituer] le plus retentissant échec que le monde ait jamais connu… »)... Ma constante certitude confirmée par le spectacle de “D.C.-la-folle” me dit que le destin a déjà tranché. 

Donations

Nous avons récolté 242 € sur 3000 €

faites un don