French Touch : “Nous sommes tous ‘Les Deplorables’”

Brèves de crise

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

French Touch : “Nous sommes tous ‘Les Deplorables’”

Est-ce le plus beau cadeau qu’Hillary Clinton ait fait à son adversaire ? En traitant “la moitié” des électeurs de Trump de “basket of deplorables”, Hillary a donné à l’équipe Trump un nouveau slogan de campagne : Les Deplorables (en français sur l’affiche avec le “e” sans accent, et aussi sur les t-shirts, sur les pots à café, dans la salle, etc.) ; avec depuis hier une affiche empruntée au formidable succès de scène de 2012 à Broadway Les Misérables (avec le “é” accentué, ou Les Mis’, tout cela en français sur l’affiche et sur la scène), et retouchée à la mesure-Trump (drapeau US à la place du drapeau français, bannière avec le nom de Trump). Grâce soit rendue à Hillary, le mot a une certaine noblesse et une signification à la fois, – étrangement, – précise et sophistiqué, dont le sens négatif peut aisément être retourné dans un contexte politique donné (le mot lui-même a, également en anglais, un sens négatif et un sens positif), surtout avec la référence au titre du livre de Hugo devenu si populaire aux USA depuis 2012...  L’équipe Trump reprend également la chanson-standard de la comédie musicale “Do You Hear the People Sing”, tout cela à partir d’une idée originale d’un partisan de Trump, un artiste-graphiste qui se désigne sous le nom de Keln : il a réalisé la composition graphique à partir de l’affiche des Misérables et l’a mise en ligne en espérant qu’elle serait utilisée par Trump.

Depuis quelques jours déjà, les partisans de Trump se baptisent de plus en plus eux-mêmes Les Deplorables (comme l’on disait il y a 4-5 ans “les indignés”) et se reconnaissent entre eux grâce à ce mot devenu porte-drapeau et slogan et utilisé sur tous les produits habituels (“nous sommes tous des Deplorables”, comme d’autres disaient, dans le temps, “Nous sommes tous des juifs allemands”). De l’envolée de Clinton, – dont elle s’est excusée mais sans parvenir à contenir l’effet “déplorable” pour elle, ni l’effet-boomerang comme on commence à le mesurer, –nous écrivions ceci le 15 septembre : « L’expression (“panier” ou “paquet de déplorables”), qui qualifie à peu près une moitié des électeurs de Trump, est assez étrange, sinon arrogante et insultante, voire sophistiquée et devrait être très en vogue dans les salons progressistes et chez les milliardaires d’Hollywood ; elle s’accompagne bien entendu des autres qualificatifs classiques formant le minimum syndical de l’intellectuel-Système, dits explicitement par Hillary, de “racistes”, xénophobes”, et ajoutons comme sous-entendus “crétins absolus” ou bien “sous-hommes”, et ajoutons encore implicitement “irrécupérables” et de la sorte “à liquider” ou à envoyer en camp de rééducation ou plutôt à l’asile, comme l’éclairé Bacri conseille de faire avec Zemmour. » Récupéré par les électeurs de Trump eux-mêmes puis par l’équipe Trump, le slogan peu résonner comme un cri de révolte qui pourrait donner un formidable rythme et un atout considérable de communication à la campagne du candidat républicain.

L’affaire est présentée notamment par le Daily Mail, ce 17 septembre : « Donald Trump unveiled a new visual campaign theme in Miami on Friday – a mashup of the Broadway musical ‘Les Misérables’ and an epithet Hillary Clinton leveled at his supporters one week ago. He took the stage, introduced by former New York City Mayor Rudy Giuliani, as the ‘Les Mis’ anthem ‘Do You Hear the People Sing’ blasted through loudspeakers.

» The video screen behind the podium flashed to an artistic rendering of ‘Les Deplorables,’ complete with USA and ‘Trump’ flags replacing the French colors, and a bald eagle soaring over the revolutionary scene. “Welcome to all of you deplorables!’ Trump boomed as thousands screamed “Trump! Trump! Trump!” and “We love you!” [...]

» His supporters have embraced the Clinton label and worn it as a badge of honor, and in the space of just a few days Trump rally-goers have already begun to sport 'I am deplorable' t-shirts and signs. [...]

» The man who created the artwork [Trump] used Friday, an artist known online as ‘Keln,’ was banned from using Reddit on Saturday, shortly after posting the image there. He first posted it to a right-wing blog called ‘The Conservative Treehouse.’ “I made the Les Deplorables meme on @Reddit last Saturday,” he would later write on Twitter. “Been banned ever since. They won't respond to tell me why.” He wrote on his blog, NukingPolitics.com, that he suspected Reddit had an anti-Trump bias. [...] Just before the Trump rally began, his Reddit account was reinstated. He was pleased the Trump campaign used his artwork. “Thank you @realDonaldTrump for using my meme to stick it to Hillary and her ilk. #MAGA We are just gonna keep winning,” he tweeted. “I made it, I am glad He used it,” he added, insisting the Trump campaign had a right to turn his work into a campaign backdrop. »

 

Mis en ligne le 17 septembre 2016 à 16H34

Donations

Nous avons récolté 2078 € sur 3000 €

faites un don