Voici “Archives-dd&e

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 1306

Voici “Archives-dd&e

12 juin 2019 –Une nouveauté, donc, le fondement même de nos conceptions n’est-ce pas, — faire du neuf avec du vieux, faire le présent qui est déjà l'avenir avec le passé ! ... Voici “Archives-dd&e”.

“Archives-dd&e” se propose de reprendre et de mettre en ligne sur le site dedefensa.org, d’une façon systématique divers textes qui parurent dans la Lettre d’Analyse dedefensa & eurostratégie (dd&e), qui dura dec1985 à 2010 avant de se terminer en dde-crisis qui donna son nom à ce Journal. Il nous est déjà arrivé à diverses reprises de faire de tels emprunts, mais jamais dans des conditions aussi systémiques, au point d’en faire une rubrique, – une “rubrique” entre-guillemetée à cause de son caractère particulier et spécifique au couple illicite, sorte de LGTBQRSTUV “comme Victoire” avant l’heure, ou à la parentèle si l’on veut que formèrent la Lettre d’Analyse (papier) et le site..

Il s’agit d’une initiative pour diverses raisons et dans des buts différents, les uns et les autres tout de suite réalisés ou bien qui apparaissent et apparaîtront à mesure ; on réalise cet aspect de l’initiative une fois qu’on a décidé de la prendre. Ici, dans ce très court texte de présentation et d’introduction, on parlera surtout des aspects les plus évidents, et l’on peut être sûrs que l’on en trouvera d’autres à mesure du développement de la “rubrique”.

Les “aspects les plus évidents” ? D’abord, je suppose que cette “rubrique” plaira aux lecteurs, d’une façon générale ; elle a l’avantage d'en appeler au phoenix et de ressusciter la Lettre d’Analyse dedefensa & eurostratégie (dd&e) de ses cendres ; elle permet d’apprécier les commentaires, analyses, etc., d’il y a dix, quinze, vingt ans et plus d’ici, les prévisions justifiées et celles qui s’avérèrent absolument fausses ; l’avantage, aussi, de mesurer combien les temps ont changé, etc., n’est-ce pas, et la mesure de leurs similitudes et de leurs continuités en même temps, – que d’avantages, en vérité ! Enfin, tout cela (la satisfaction des lecteurs et le reste) n’est que spéculation, mais le risque est faible puisque ce “travail” déjà fait n’empiétera pas sur le reste.

Je vais détailler certains aspects, “règles du jeu” de cette nouvelle “rubrique”, sorte de rubrique-nostalgie si vous voulez, pleine de souvenirs qui me sont chers ; pleine d’enseignements aussi, je l’espère.

• Une présentation, une “mise en situation” si l’on veut, introduira chaque article, courte ou longue c’est selon certes. Elle servira simplement de rafraîchissement de la mémoire, le lecteur étant invité à se servir de ses propres réseaux et intuitions s’il veut que le rafraîchissement se transforme en un bain prolongé.

• Pour autant, la “mise en situation” ne doit pas nous fixer dans une époque, dans un temps, dans une circonstance. Bien au contraire, nous sommes tous invités à chercher dans le texte qui nous est proposé ce qui nous lie à notre situation présente, comme une continuité, comme un signe annonciateur. Nous veillerions, je veillerai à ce que ce lien soit fermement établi chaque fois qu’il doit l’être.

• Il y aura des précisions et des appréciations concernant l’esprit et la lettre du texte par rapport à l’esprit et à la lettre de ce qu’est aujourd’hui dedefensa.org (et PhG, par conséquent). Ainsi, des mots, des concepts, employés en un sens à l’époque du texte restitué, peuvent avoir évolué, tant dans leur sens que dans leur emploi, parfois même avoir complètement changé de sens jusqu’à dire aujourd’hui le contraire de ce qu’on leur faisait dire hier. Cette opération vaut quand la chose importe, quand un enrichissement intellectuel est à la clef, quand l’on sent que tel emploi de tel mot en telle époque, contraste avec ce que l’on en retrouve dans le travail d’aujourd’hui.

• Ce lien entre hier et aujourd’hui est si important... Un exemple, pour être des plus concrets, et moins hermétique qu’à l’ordinaire. Je crois qu’un des tous premiers textes repris, – non, c’est-à-dire le premier, inutile de jouer au plus fin, – se développe autour du concept d’“utopie” (le titre : « La tyrannie de l’utopie ») ; et l’on verra qu’aujourd’hui, l’emploi de ce mot est, chez nous, complètement différent... Cela vaut d’être signalé, éventuellement explique, plus encore éventuellement de donner lieu à un débat...

• Les textes sont relus, il y a des corrections de base (coquille, quand tu nous tiens, une spécialité de dedefensa.org, dit-on), des corrections de forme, voire de style à l’occasion. Parfois, si nécessaire, un événement, une référence seront plus ou moins rapidement signalés et explicités. Parfois encore, il y aura un ajout ou un retrait, et il sera sans doute nécessaire de s’en expliquer loyalement.

• Il est probable que des périodes seront privilégiées. Pour l’heure, je dirais que nous commencerons par des textes d’autour 2004-2006, qui permettent de nous situer nettement dans l’époque 9/11, une fois certains mythes parmi les plus grossiers écartés, une fois apparue la dimension catastrophique de cette nouvelle époque. Le lien avec notre époque, effectivement catastrophique et sans masque pour le cas, est d’autant plus riche et enrichissant à développer.

• Au-delà, nous verrons d’autres textes d’autres époques, et d’autres réflexions naîtront de ces autres rencontres...

• Etc., etc.

Que vive donc la rubrique “Archives-dd&e” (qui figurera dans la rubrique générale “Archives-PhG”)... Lecteur, je me sens rajeunir, mais en tenant mon rang, sans vraiment être “un jeune” ; plutôt me rajeunir en me faisant d’une autre époque, et du haut de ces années écoulées, pour nous contempler, toute notre époque... Drôle de spectacle.