Une RAF de toutes les couleurs

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 3986

Une RAF de toutes les couleurs

18 août 2022 (18H35) – Quoi qu’on pense de l’Angleterre, – et j’en pense beaucoup,  et “de toutes les couleurs”, – on doit lui reconnaître historiquement une grande valeur militaire dans un certain nombre des diverses guerres qu’elle eut à mener.

Parmi les gloires de l’empire, il y a la fameuse “Bataille d’Angleterre” où la Royal Air Force (RAF) tint évidemment un rôle essentiel, avec ses 750 chasseurs affrontant pendant plusieurs mois à l’été 1940 une force de 2 550 avions de la Luftwaffe, pour enfin l’emporter. Venu visiter ses unités sur la Manche pendant la bataille, le maréchal Goering, qui commandait la Luftwaffe, passait en revue les officiers du JG26 (Groupe de Chasse) de Saint-Omer, volant sur Messerschmitt Bf-109E. Il s’arrêta à son chef, le grand as (101 victoires aériennes) de la Luftwaffe Adolf Galland et lui demanda ce qu’il voulait pour améliorer l’efficacité de ses forces. Il s’entendit répondre sans plaisir particulier, mais sans surprise non plus puisque Galland avait une réputation bien établi de franc et ferme parler :

« Des ‘Spitfire’, monsieur le Maréchal. »

Cela fixait bien la valeur, non seulement des avions mais des jeunes pilotes du Fighter Command de la RAF. C’était le plus souvent des jeunes gens d’à peine 20 ans, des étudiants venus des fameuses universités anglaises et emportés par l’enthousiasme patriotique. On connaît j’espère, les mots fameux de Winston Churchill pour les caractériser à jamais, dans un discours aux Communes le 20 août 1940, – puisque, finalement, l’effort de la RAF avait découragé l’Allemagne, privée de supériorité aérienne, de lancer un débarquement en Angleterre et ainsi écarté le spectre d’une défaite aussi humiliante que celle de la France :

« Never was so much owed by so many to so few » (« Jamais autant de gens ont dû autant à si peu de gens »)...

Ou plus précisément : « Never in the field of human conflict was so much owed by so many to so few… »

Ainsi en fut-il de la gloire britannique, et voici ce qu’il en reste dans cette pitoyable époque... C’est une nouvelle de ‘ZeroHedge.com’ reprenant ‘SkyNews’, annonçant la démission de la Group Captain (équivalent de colonel) dirigeant le bureau de recrutement de la RAF ; il est en effet assez beau, je veux dire pour le symbole, que ce soit une femme dans cette position et dans ce grade élevé, qui ait pris cette décision et donc indirectement alerté ‘SkyNews’ par l’intermédiaire, semble-t-il, de deux ou trois “lanceurs d’alerte” du ministère de la défense :

« La responsable du recrutement de la Royal Air Force a quitté son poste pour protester contre une “pause” dans l’engagement par la RAF de recrues masculines blanches, alors que la force de combat, autrefois glorieuse, se concentre aveuglément sur des objectifs de diversité farfelus.

» Comme Sky News a été la première à le rapporter :

» “L'officier supérieur féminin a apparemment remis son préavis ces derniers jours, craignant que de telles restrictions à l’engagement... ne sapent la force de combat de la Royal Air Force (RAF), selon des sources [de la défense]”. »

La Royal Air Force est devenue, parmi les trois armes des forces armées britanniques, celle qui se distingue le plus par son zèle à pratiquer la “diversité” (plus de femmes, plus de membres de  minorités ethniques), selon la feuille de route du wokenisme de Sa Très-Gracieuse Majesté. Je pourrais même m’avancer à dire que la RAF est le service qui développe le plus beau palmarès à cet égard, parmi toutes les armes des forces armées des pays de l’OTAN, et peut-être bien, pourquoi pas, du reste du monde... C’est « Britain Rules the Woke », – peut-être parce que « Britain Rules the Fools » ?

La même nouvelle met l’accent sur le rôle important joué par l’actuel chef d’état-major de la RAF, l’Air Marshall Wigston, qui intervient personnellement pour favoriser cette très-nietzschéenne “transmutation des valeurs” exigées pour servir. C’est lui qui a fixé les pourcentages des quotas, supérieurs à ceux que demande le ministère (40% de femmes au lieu des 30% demandées).

« En faisant passer la diversité et l’inclusion avant la spécificité de combler les postes vacants selon les qualifications, l’Air Marshall commandant de la RAF, Sir Mike Wigston, compromet la sécurité nationale du Royaume-Uni, ont déclaré les sources de la défense.

» Les mêmes sources venues du ministère de la défense ont également décrié ce qu'elles ont qualifié de ‘Woke-agenda’ de l’Air Marshall Wigtson, qui comprend un accent mis sur les pronoms neutres de genre, la suppression du mot ‘airman’ [remplacé par le non-genré ‘aviator’] et l'autorisation du port de la barbe [chose importante pour les musulmans]. En 2016 , Wigston a autorisé et personnellement dirigé une cérémonie de mariage gay à Chypre pour un officier de la RAF et son compagnon. »

Les règles actuelles de quotas de recrutement de la RAF nous sont également communiquées dans les deux articles. Ils sont impressionnants de vertu-Woke et constituent, sans nécessairement en sourire, un grave problème pour les capacités militaires des services qui en sont affectés. En généralisant le propos à la plupart américanistes-occidentalistes, ou atlantistes, parce qu’ils suivent tous et en bon ordre la même philosophie, on peut considérer que ces exigences de recrutement constituent actuellement un handicap aussi grand que l’épuisement des réserves en armes et munitions à cause des livraisons à l’Ukraine ; avec les deux domaines ainsi touchés : d’un côté, la qualification des personnels, de l’autre le volume des armes et des munitions, on parvient à une sorte d’équilibre des faiblesses catastrophiques.

Tout cela est appliqué à des armées déjà drastiquement réduites du fait des réductions budgétaires incessantes ou (pour les USA) des gaspillages insensées dans des programmes pantagruéliques et catastrophiques... Et ainsi aboutissez-vous à une sorte de F-35 en jupettes et au teint basané, qu’on s’abstiendra de faire décoller parce qu’il ne prévoit pas l’accouchement en plein vol.

Mais enfin, revenons au programme-Woke du ministère...

« Le ministère de la défense s'est fixé pour objectif que 30 % des recrues militaires soient des femmes d'ici 2030, contre 12 % aujourd'hui. La RAF, quant à elle, vise 40 % de femmes et 20 % de membres de minorités ethniques [actuellement 12% et 10% respectivement]. Cependant, les femmes et les personnes de minorités ne choisissent pas des rôles plus intensifs en combat, comme ceux de l’infanterie de l’Air chargée de la protection des aérodromes.

“Les niveaux imposées pour les groupes ethniques et genrées ... sont absolument fous“, a déclaré une source. Une autre les a qualifiés d’“impossibles”. »

Inutile de vous dire que le porte-parole de la RAF a démenti toutes ces mauvaises pensées : tout va bien, circulez, etc. Par contre, le porte-parole du candidat premier ministre Sishi Sunak, qui est comme son patron d’origine indienne donc bel et bien “issu de la diversité” comme disent nos curés, s’est élevé devant les caméras de ‘SkyNews

« Réagissant à la nouvelle de la prétendue mesure de recrutement contre les hommes blancs, un porte-parole de l'aspirant premier ministre Rishi Sunak a déclaré à Sky News : “La seule chose qui devrait compter dans le recrutement est le contenu de votre caractère, pas votre sexe ou la couleur de votre peau. Que le ministère de la Défense permette que la sécurité de la Grande-Bretagne soit potentiellement mise en danger par une volonté de soi-disant ‘diversité’ n’est pas seulement honteux, c'est dangereux”. »

J’ai effectivement remarqué combien les administrations, les bureaucraties, et même, – et plus encore dirait-on !, – les militaires sont inclinés à faire du woke ; bien plus que les dirigeants politiques, dirais-je, et comme cela est confirmé par cette intervention. Je me suis fait cette remarque lors des prises de position très wokenistes du général Milley, le président du comité des chefs d’état-major US, dès 2020, lors des fiestas BlackLivesMatter (7 750 manifestations rien qu’entre le 26 mai et le 22 août 2020). Depuis, la hiérarchie militaire US n’a fait que confirmer, y compris le secrétaire à la défense Austin, un ancien général.

Je crois que les militaires ont reniflé dans le Woke l’irrésistible fumet de l’autorité absolue, celle du totalitarisme et du bon sentiment avec la sonnerie ‘Aux Bienpensants’, – ce qui vous a bien plus d’allant optimiste et Davos-Crowded que la sonnerie ‘Aux Morts’. Il n’est plus question de ‘Mort’ puisque le transhumanisme assaisonné au trangenrisme est parmi nous. Il y a beau temps qu’ils ont laissé dans les fossés comblés de Verdun et de Dien Bien-phu des trucs sans intérêt comme l’héroïsme, l’initiative, le patriotisme, la résistance, les cadavres en décomposition de leurs ainés ; de même, pour faire plus modeste, qu’ils ne voient plus d’intérêt hiérarchique à faire du “franc et ferme parler” à-la-Galland. On ne démissionne plus avec perte et fracas pour protester contre les sales temps qu’on vit, – sauf, de temps en temps, une femme-officier... Ils (les mecs) sont devenus les petits soldats de coton du Woke. Ils savent manier de loin les drone-tueur, livrer des Caesar et des HIMARS aux Ukrainiens, torturer avec des gants médicaux l’un ou l’autre suspect qui parle un sabir épouvantable, mettre un genou en terre sans salir leurs beaux uniformes de parade et faire de belles potiches sur les plateaux-TV où l’on tresse des vidéos ruisselant de bons sentiments. La ‘Grande Muette’ ne l’est plus du tout, elle cause dans le sens du poil et elle est invitée dans les dîners en ville ; cela change de la boue des batailles perdues et des fromages-qui-puent...

On a les armées qu’on mérite. Celles-ci, avec la RAF en première ligne sur ses avions camouflés arc-en-ciel, sont taillées pour notre civilisation. C’est vrai qu’ils devraient se lancer à l’assaut des Russes pour nous débarrasser de Poutine, et ainsi aimerais-je les voir à l’œuvre pour sauver notre civilisation. Ensuite ils reviendraient pour le 14 juillet et nous feraient une ‘Gay Pride’ sous l’Arc de Triomphe, à l’ombre de Foch, de Joffre (et de Pétain, – j’allais l’oublier, celui-là).

Donations

Nous avons récolté 655 € sur 3000 €

faites un don