Un nouveau porte-avions US dans le Golfe, mais un autre s’en va, et peut-être un troisième…

Bloc-Notes

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 726

Le nombre de porte-avions US dans le Golfe est considéré comme un signe important des intentions US, belliqueuses ou pas, à l’encontre de l’Iran. Récemment, des sources de l’U.S. Navy avaient annoncé l’envoi dans la zone du porte-avions Enterprise, ce qui aurait porté le nombre de ces unités à trois (le Nimitz et le Stennis étant déjà sur place), — signe évident de l’aggravation de la tension.

Le Pentagone n’a pas été long à préciser les choses dans le sens de la détente, — en fait c’est un remplacement, et peut-être plus, et l’on pourrait se retrouver avec le seul Enterprise dans la zone. Selon AFP (par RAW Story du 10 juillet) :

«The aircraft carrier USS Enterprise is deploying to the Gulf region where it will replace one and possibly both carriers already there, Pentagon officials said Tuesday.

»Navy officials had earlier raised the possibility that the Enterprise would increase the number of carriers in the region to three, which would be the biggest US naval presence in the Gulf since the US invasion of Iraq.

»But Pentagon spokesman Bryan Whitman denied that US Defense Secretary Robert Gates has decided to up the number of carriers to three, and said the deployment of the Enterprise was part of a “routine swap.”

»“Has the department made a decision for 3.0 carriers in the Gulf? No. They haven't,” Whitman said. “What Secretary Gates has said is still the current guidance with respect to the level of effort in the Centcom area of responsibility.”

»“There is an allocation plan for major assets like carriers, and the secretary would be involved in any decisions with respect to that,” he said.

»Defense officials later told reporters that the carrier USS Stennis is expected to have left the region by the time the Enterprise arrives, and that the new carrier will replace the USS Nimitz.

»“I don't think it's a one for one replacement. But Enterprise is coming in and one would logically conclude that both (the Stennis and Nimitz) are leaving in the not too distant future,” said a Pentagon official.»

Les précisions opérationnelles parlent à nouveau d’un second porte-avions (le Truman) mais pas avant la fin de l’année. L’U.S. Navy a d’autres priorités de déploiement ou bien, et c’est plutôt cette explication qu’on retiendra, — la situation avec l’Iran ne nécessite pas (plus) deux porte-avions constamment. Un porte-avions dans le Golfe, c’est le déploiement minimal, et bien loin d’un déploiement précurseur d’une attaque. La tension décroît dans la région et, avec elle, la possibilité d’une attaque selon les normes opérationnelles US.

Quoi qu’il en soit, on a ainsi une confirmation de plus de l’attitude très modérée du Pentagone et du secrétaire à la défense Gates (et de la Navy) vis-à-vis de toute possibilité d’attaque US contre l’Iran, — voire leur opposition pure et simple. Conclusion générale : la tension tombe encore d’un cran dans les relations USA-Iran, sauf peut-être pour Cheney, ses amis necons et GW.


Mis en ligne le 11 juillet 2007 à 12H50