Un amiral pour préparer l’attaque contre l’Iran?

Bloc-Notes

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 844

L’administration GW et la politique du président sont si inconstantes, si complètement en position de faiblesse et d’impopularité, que chaque décision prise implique une multitude d’interprétations, de supputations qui valent selon les circonstances entourant et pressant cette administration et ce président (et non selon leurs appréciations propres, bien entendu). Ainsi en est-il des décisions concernant l’appareil politico-militaire US autour de l’Irak.

Un point a attiré l’attention : la nomination de l’amiral Fallon, U.S. Navy, à la succession du général Abizaid, U.S. Army, comme chef du Central Command (commandement couvrant le Moyen-Orient, dont l’Irak). Cette nomination est complètement inhabituelle, parce que le poste de commandant en chef du Central Command (CinCCent) va normalement à l’U.S. Army ou au Marine Corps, qui sont effectivement les deux armes principalement impliquées en Irak. Elle constitue une indication très nette de l’opposition de nombre d’officiers généraux de l’Army et du Marine Corps au conflit en Irak et aux intentions “stratégiques” de l’administration (renforcement en Irak, éventuellement attaque contre l’Iran). Elle va accentuer la différence de vision et d’intérêts entre les deux armes “terrestres” (Army et Marine Corps) et les deux armes “stratégiques” (Navy et USAF).

Fallon est actuellement commandant en chef de théâtre (CinC), commandant la zone Pacifique (CinCPac). Les deux guerres (Afghanistan et Irak) vont passer sous son commandement direct alors qu’elles étaient déjà proches de son commandement du point de vue de la Navy (CinCPac contrôle indirectement la Vème Flotte de l’Océan Indien, qui a sous sa juridiction l’espace naval des conflits du Moyen-Orient). Fallon apporte la vision stratégique de la marine, ce qui alimente les spéculations selon lesquelles il sera plus appelé à Central Command pour un futur conflit contre l’Iran que pour les conflits en cours.

C’est l’analyse que privilégie aujourd’hui le site WSWS.org :

«Replacing Abizaid is Admiral William Fallon, the US commander in the Pacific. The appointment of Fallon, a senior naval officer, is widely viewed as an indication that the administration intends to accelerate its preparations for a military attack on Iran, in which the Navy’s cruise missiles and aircraft carrier-based warplanes are expected to play a central role.»

Le Times de Londres nous dit à peu près la même chose dans ses éditions du jour :

«Mr Bush also intends to endorse Admiral William Fallon to head US Central Command, replacing General John Abizaid as the top military commander for the Middle East. The choice of Admiral Fallon surprised some in the Pentagon as it would place a naval official with little experience of the Middle East in charge of two ground wars in Iraq and Afghanistan. But it also signalled a growing focus on the threat from Iran. Any mission against Tehran would rely heavily on carrier-based aircraft and missiles from the Persian Gulf.»


Mis en ligne le 6 janvier 2007 à 06H36

Donations

Nous avons récolté 1895 € sur 3000 €

faites un don