Stratégie du temps de guerre : Russie, Ukraine, Israël, USA

Les Carnets de Dimitri Orlov

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 4194

Stratégie du temps de guerre : Russie, Ukraine, Israël, USA

Tout le monde a entendu parler du grand et sage général Sun Tzu (Sūnzǐ, 孙子), auteur de “L’art de la guerre” et grand général chinois de la période des Zhou orientaux (771 à 256 av. J.-C.) qui a gagné… quelles grandes batailles ? Personne ne le sait avec certitude, mais il est néanmoins considéré comme un grand sage. Pourtant, la plupart des gens ignorent complètement le non moins grand sage militaire chinois, Míngxiǎn Duìzhǎng (明显队长), qui n’a atteint que le grade de capitaine, mais dont les sages paroles sur ce même art de la guerre n’en sont pas moins profondes. Ce que ce grand esprit a produit était et est indiscutablement vrai et devrait être martelé dans la tête des commandants militaires contemporains les plus sombres et des politiciens les plus ternes et les plus corrompus :

« • Si la guerre est inévitable, il faut se battre.

• Si vous pouvez attaquer, vous devez le faire.

• Si vous ne pouvez pas attaquer, vous devez vous défendre.

• Si vous ne pouvez pas vous défendre, vous devez battre en retraite.

• Si vous ne pouvez pas battre en retraite, vous devez courir et vous cacher.

• Si vous ne pouvez pas courir et vous cacher, vous devez capituler et vous rendre.

• Si vous ne capitulez pas et ne vous rendez pas, vous mourrez. »

En gardant ces paroles de sagesse à l’esprit, examinons les positions de chacun des belligérants dans deux des conflits armés en cours – l’Ukraine et Israël – et comment elles se reflètent sur les États-Unis, la Russie et le reste du monde.

L’Ukraine

Le conflit armé entre l’Ukraine et les régions russes (anciennement ukrainiennes) s’est achevé le 5 septembre 2014 avec la signature du premier cycle des accords de Minsk, ce qui équivaut à une capitulation de l’Ukraine. Cependant, ni le régime ukrainien, ni ses maîtres occidentaux (comme l’ont librement admis après coup Merkel et Hollande) n’avaient l’intention de respecter les termes de ces accords et les ont simplement utilisés comme une tactique dilatoire pour gagner du temps afin de reconstruire et de réarmer l’armée ukrainienne sommairement vaincue et humiliée.

En mars 2022, l’armée ukrainienne était prête à attaquer à nouveau, mais elle a été contrecarrée par le déclenchement soudain de l’opération militaire spéciale (OMS) de la Russie, qui se poursuit depuis lors. Au printemps 2023, la Russie s’est étendue à quatre nouvelles régions (Lugansk, Donetsk, Zaporozhye, Kherson) et a formé une ligne de défense que les Ukrainiens attaquent sans relâche mais sans effet depuis lors, avec des pertes croissantes et le désespoir qui s’ensuit. À l’heure actuelle, les Ukrainiens ont épuisé la majeure partie de leur matériel de guerre, une grande partie de leur potentiel de mobilisation et le soutien de l’Occident s’estompe rapidement. Ils sont donc contraints de battre en retraite, lentement d’abord, puis d’un seul coup. La question qui se pose aujourd’hui est celle de la vitesse, de la profondeur et de la durée de cette retraite. À un moment donné, le potentiel de retraite de l’Ukraine sera épuisé et il sera temps pour elle de courir et de se cacher, de capituler et de se rendre, ou de mourir. C’est ainsi que s’achèvera l’OMS (à l’exception de quelques missions de recherche et de destruction contre ceux qui se sont enfuis et cachés, qui pourraient durer des décennies).

Le 20 Novembre 2023, Club Orlov – Traduction du ‘Sakerfrancophone

Note du ‘Saker Francophone’

Depuis quelques temps, des gens indélicats retraduisent “mal” en anglais nos propres traductions sans l’autorisation de l’auteur qui vit de ses publications. Dmitry Orlov nous faisait l’amitié depuis toutes ses années de nous laisser publier les traductions françaises de ses articles, même ceux payant pour les anglophones. Dans ces nouvelles conditions, en accord avec l’auteur, on vous propose la 1ere partie de l’article ici. Vous pouvez lire la suite en français derrière ce lien en vous abonnant au site Boosty de Dmitry Orlov.

Donations

Nous avons récolté 1815 € sur 3000 €

faites un don