Retour d’escapade, vite fait (le petit Nicolas, suite)

Bloc-Notes

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 498

Dans l’émission C dans l’air (sur la Cinq), aujourd’hui à 17H50, on a parlé du retour précipité de Nicolas Sarkozy de son escapade maltaise, à bord d’un luxueux yacht. Qu’on s’en afflige ou qu’on s’en réjouisse, le séjour a été commenté d’une façon extrêmement critique. Dans un premier contact avec des journalistes opportunément placés sur un parcours de jogging, Sarko avait bien laissé entendre qu’il ne regrettait rien, qu’il n’avait pas à s’excuser, qu’il était vraiment un grand maintenant, etc. Mais le fait est là : le séjour prévu pour dix jours s’est trouvé réduit à deux.

Remarque de Raphaëlle Bacqué, du Monde, qui participait à l’émission : «Il a cédé. Il est président maintenant, et il commence à découvrir que c’est différent…» (Remarque maistrienne, en un sens.) La même Raphaëlle rapporta que nombre de proches de Sarko lui avaient conseillé de rentrer vite fait, et aussi l’Elysée, où Chirac ne devait pas être mécontent de rappeler son successeur aux devoirs majestueux et austères de ses prochaines nouvelles fonctions. Moyennant quoi, Sarko a dû sacrifier aujourd’hui à une cérémonie de repentance (la repentance qu’il n’aime pas), à propos de l’esclavage, aux côtés du président encore en fonction jusqu’au 16 mai. Douce revanche du futur ex-président Chirac, selon les invités de C dans l’air.

Cette petite anecdote devrait avoir une morale. C’est simplement que le nouveau président a commencé à apprendre, que cela lui plaise ou non.


Mis en ligne le 10 mai 2007 à 20H18

Donations

Nous avons récolté 390 € sur 3000 €

faites un don