Question de survie

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 4034

Question de survie

28 novembre 2022 (11H25) – Saviez-vous que Certains organismes de collecte d’argent mettent en place des dispositifs d’obstacle, voire d’interdiction, pour empêcher l’aide à la presse indépendante, à la Résistance. Bien sûr que vous le saviez ! Tout le monde le sait.

Nous sommes assez peu exposés à cette sorte de contrainte parce que notre dispositif de donation est primaire, étroit, réduit à une simple alternative : Paypal (que nous ne vous conseillons pas [dons récurrents pour nous souvent refusés] bien qu’il soit de loin le plus employé) et le virement bancaire. (*) Nous n’avons pas choisi ce dispositif archaïque, nous l’avons adopté par simple ignorance, et incompétence innée (multiplié par le manque de temps et d’aide pour en trouver d’autres, – et pour mon compte par mon extraordinaire absence du moindre don [dans le sens d’une capacité inné, je répète le mot] pour juger de cette sorte de chose). Pour autant, il faut que ce dispositif serve à quelque chose.

Nous sommes parmi les premiers, je dirais parmi “les pionniers” à avoir deviné et décrit la réalisation de ce concept d’une telle liberté, et lui avoir donné ses lettres de noblesse qui, aujourd’hui, justifient notre demande d’aide. Pour mon compte, j’avais, mémoire encore toute vive, l’expérience du ‘Samizdat’, qui rappelle, qui devrait rappeler à ceux qui vomissent du Ruse aujourd’hui que les Russes furent les premières victimes du communisme (importé d’Occident) et du stalinisme, et que ce sont eux qui inventèrent la presse indépendante dans la moderbnité, comme arme de la liberté contre la presseSystème du temps de la ‘Pravda’, – bien inférieure à notre presseSystème... Rappel de mon expérience :

« Nous avons connu de fort près cette aventure des “dissidents” avec Les Cahiers de Samizdat d’Anthony de Meeus, basés à Bruxelles [années fin-1970-1980]. Les Cahiers du Samizdat, avec leur organisation, furent le relais privilégié et universel des “dissidents” à l’Ouest et leur base arrière d’une efficacité sans prix ; cela, sans le moindre soutien officiel et bien plus que toutes les machineries officielles à ce propos, auxquelles fut faite une grande publicité dont on peut aujourd’hui deviner le sens caché, essentiellement aux USA avec la CIA dans son rôle alors classiquement célébré de défenderesse du Monde Libre et de libération du reste. Dans une interview à Europe Défense, en avril-mai 1986, de Meeus confirmait absolument que Gorbatchev relayait le mouvement des “dissidents” en l’élevant avec un label de politique officielle, – la glasnost encore plus que la perestroïka, – en force politique irrésistible, en lui donnant la dimension décisive de l’action qui lui manquait. Avec Gorbatchev, le mouvement des “dissidents” devint la politique officielle de l’URSS et c’est à ce moment que la masse des citoyens soviétiques, effectivement informés de la dissidence et plus ou moins sympathisants, purent officiellement s’y engager, et cela avec la bénédiction, sinon l’incitation permanente du même Gorbatchev. On connaît la suite, dont la rapidité laissa l’Ouest pantois... »

Ainsi, ‘Samizdat’ a pour moi forte signification, politique, symbolique, intuitive (par rapport à nos temps contraints, les staliniens d’aujourd’hui de la presseSystème) et c’est bien elle qui fut transférée dans la presse indépendante permise contre son gré par internet. Je le rappelle et le proclame, nous y eûmes notre rôle selon cette appréciation symbolique en la conceptualisant. Rappelez-vous que le texte « ‘Samizdat’-globalisé », chez nous, date du 10 juillet 1999 (complété par « Notre samizdat globalisé (suite) » du 31 mai 2004). Cela ne nous donne aucune puissance économique, aucune capacité de contrainte de communication, aucun lustre historique car les livres d’histoire ne retiendront rien de nous.

Note de PhG-Bis : « PhG ne le dit pas mais je le fais pour lui... Ces précisions chronologiques d’une conscience historique qui ne traînait pas ne nous donnent rien donnent cette petite chose si précieuse aujourd’hui, aussi subtile et grandiose qualitativement pour elle et nous, que notre immense inexistence quantitative  dans le simulacre-bouffe médiatico-publicitaire, – je veux parler de cette petite chose que l’on nomme : “légitimité”. »

Tout de même, je me laisse aller à au moins un argument chiffré pour pouvoir affirmer que nous existons : l’année 2022 est la première année où le nombre de visites par jour du site ‘dedefensa.org’ n’est jamais descendu en-dessous de 10 000, et le nombre de pages lues par jour jamais en-dessous de 40 000 sauf en janvier. Il y a eu une moyenne de 11 729 visites/jour et 49 565 pages lues/jour en octobre, – même chose sans doute en novembre. Nous pensons que cette comptabilité peu attrayante mais précise justifie la “petite chose” de la légitimité dont mon double se permet de parler.

Note de PhG-Bis : « Il ne le dira pas (bis) mais je le dis pour lui : dommage que tous les lecteurs et visiteurs n’aient pas l’esprit de nous saluer en laissant, une fois tous les trois mois, traîner un euro pour ‘dde.org’. »

Tout cela n’étant payé en rien ni “monétisé” en aucune façon (publicité et autres fariboles), – indépendance totale, – nous jugeons justifié de présenter la chose comme un argument pour vous demander votre soutien.

Bien entendu, tout le monde dans notre univers alternatif est à la même enseigne. Tout le monde se trouve, d’une façon ou d’une autre, en mode de survie. De ce point de vue, l’argument est court. Reste l’autre argument, essentiel celui-là et  le seul qui vaille : rendez-vous compte de ce que nous connaîtrions, de ce que nous serions,  de ce qu’il nous resterait de liberté de l’esprit dans ces temps d’un extraordinaire totalitarisme d’anéantissement qui fait de l’appareil stalinien une usine à gaz sans efficacité, sans l’existence de la presse “alternative”, de notre “Samizdat-globalisé”, – rendez-vous compte de ce qu’il nous resterait de notre Résistance si n’existait que cet excrément du Diable qu’est devenue la presseSystème ?

Nous plaidons pour les autres de la presse indépendante autant que pour nous... Mais il est question de nous (**), pour ce cas.

 

Note(s) pour la survie

 (*) Veuillez noter que, pour des raisons administratives, le mode principal de virement bancaire doit se faire sur le compte suivant : 

dedefensa.org - Philippe Grasset
Banque Nagelmackers, Liège-Belgique

Compte BE29 1325 à120 1364

(**) Notre rappel habituel :

« “…les montants de €2.000 et €3.000 [...] constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions”. Nos lecteurs savent évidemment que, depuis mars 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du “fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site” dépasse aujourd’hui très largement les €2 000 et se trouve quasiment au niveau des €3 000, avec le reste à l’avenant... »

Donations

Nous avons récolté 1895 € sur 3000 €

faites un don