Que faire ? L’“irresponsabilité responsable”

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 1904

Que faire ? L’“irresponsabilité responsable”

22 décembre 2021 – Voici Poutine et Xi qui se parlent, une fois de plus quoiqu’en virtuel, à propos de la conduite à tenir collectivement et d’une façon coordonnée, face à la folie continue et inextinguible comme un feu de forêt en Californie du bloc-BAO, exprimant en tout empressement de conformisme la pression de nos temps-devenus-fous. Que peut-on faire de plus que ce que nous faisons ? se demandent Xi-Poutine. Cette sorte d’entretiens est désormais crédible ; le Saker-US affirme que Russes et Chinois se coordonnent à fond, malgré les certitudes mesurées des experts du Cercle de la Raison, inventeurs du mouvement perpétuel :

« Selon les médias russes citant des “sources diplomatiques”, la Chine a apporté son soutien total aux exigences russes [concernant l’ultimatum russe sur l’Ukraine et la sécurité en Europe].  Ce que cela signifie ou implique n’est pas clair, mais c’est la première indication que l’ultimatum russe a été coordonné avec les Chinois et que la Chine aura un rôle à jouer dans la prochaine action des Russes si les États-Unis rejettent les demandes russes. »  

Les hystériques décorés de la Croix des jusqu’auboutistes-antiSystème qui reprochent aux Russes et aux Chinois de chaque fois reculer chaque fois qu’ils n’avancent pas, savent-ils ce que cela signifie d’avancer sans autre forme de manœuvre de guerre psychologique au-delà de ce qu’ils ont déjà fait ? C’est-à-dire jusqu’à l’accrochage à balles réelles, le tir direct sur une frégate d’un des glorieux pays-membres de l’OTAN, l’atterrissage forcé entouré de tirs d’avertissement très serrés de chasseurs chinois d’un avion-espion de l’USAF avec un réacteur en feu sur un aéroport chinois, un rassemblement de la flotte chinoise autour ert dans les eaux territoriales de Taïwan, l’incursion réelle d’un bataillon de chars russes dans une bande de territoire tenu par les héroïques forces “kiévistes” ?

Mon idée est de souffler à Poutine-Xi : adoptez la doctrine de “l’irresponsabilité responsable”. En d’autres mots, faites, en le proclamant et en décrivant vos motifs, exactement ce qu’ils vous accusent de faire et ce que réclament les hystériques décorés de la Croix des jusqu’auboutistes-antiSystème, tout de même en évitant tout juste l’extrême de l’acte de combat. Massez des troupes russes sur la frontière ukrainienne, en ordre de bataille, déployez des missiles sol-sol à têtes nucléaires et des hypersoniques en Biélorussie, envoyez des escadres chinoises et des régiments de sous-marins à la limites des eaux territoriales de Taïwan, si possible en les violant par instant, etc. Retirez le dispositif au bout de cinq jours de cris furieux du bloc-BAO puis, cinq jours après, annoncez que vous le remettez en place et faites-le, en doublant effectifs et matériels... Et ainsi de suite, – ce sera votre mouvement perpétuel.

Pendant ce temps, chers Xi et Poutine, faites un discours mielleux pour annoncer votre retrait au nom de la paix du monde et de votre désir d’entente. Cinq jours plus tard, un  discours furieux pour annoncer la prochaine attaque, – comme ça, sans explication, sans justification sinon “la paix du monde et votre désir d’entente ”. Faites savoir partout, fuitez au maximum l’idée que c’est l’application d’une nouvelle doctrine de “l’irresponsabilité responsable”, et même, troisième ou quatrième degré du Fake-Woke [nouveau concept, à retenir], faites savoir que la doctrine de “l’irresponsabilité responsable” est en fait une doctrine Fake-Woke qui dissimule, – au choix, la préparation d’une véritable attaque, ou la simulation d’une véritable attaque pour en dissimuler d’autres ou bien pas du tout de véritable attaque, – mais allez savoir, hein !...

En bref, entrez dans leur jeu du simulacre inconscient (parce que tout le monde y croit, dans le bloc) et introduisez-y vos propres simulacres absolument conscients. Et clamez que c’est partout un simulacre conscient ou inconscient allez savoir, à moins que ce ne soit nulle part un simulacre. En un mot, jouez à être plus fous qu’eux, et faites-le savoir encore plus précisément, par exemple par Lavrov en ‘off’ comme Nixon avait fait répandre par Kissinger le bruit de la “Théorie du Fou” (“Madman Theory”)

Tout cela est risqué, direz-vous ? J’en conviens, et je conviens même que Xi et Poutine ne sont en rien le genre d’hommes à être tentés par cette sorte d’exercice. Mais je crois que Nixon ne l’était pas davantage, contrairement à ce que les historiens-crétins, ou historiens-Système, disent de lui. Simplement, il y a des avantages potentiels à défaire audacieusement sinon follement une situation inextricable qui conduisent le sage à se conduire en fou, ou, comme dit l’adage du Professeur-PhG renforcé pour la situation, – “aujourd’hui, la sagesse c’est l’audace de la pensée”, par conséquent, l’audace des projets et actes qui en découlent, semblassent-ils (l’ai-je bien employé ?) les plus fous du monde.

Tout cela fait et bien fait, installez-vous, Poutine-Xi, dans de confortables fauteuils et savourez, fruits de votre “irresponsabilité responsable”, les “bruits de fond” des salons parisiens et du bureau ovale où ‘Ol’White Joe’ était en train de jouer à “la bataille navale”, – ‘Touché-Coulé’...

Donations

Nous avons récolté 270 € sur 3000 €

faites un don