Paroles de Marek Halter

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 3319

Paroles de Marek Halter

2 juin 2022 (17H20) – Ukrisis ne cesse de nous réserver surprise et surprise... La dernière, celle de Marek Halter, qui fut un compagnon de BHL (ou plutôt “BHL compagnon de Marek Halter”, la préséance de la notoriété aidant, et moi-même doutant que cela continue...). On connaît la personne, la notoriété, ses activités, “combattant infatigable de la paix”, moraliste, droitdel‘hommiste, à la fois défenseur d’Israël dans son principe mais aussi des Palestiniens dans leurs droits, impliqué dans les recherches sur la Shoah (sa famille juive allant de de Pologne en URSS, plongée dans les convulsions de cette catastrophe qui mzarqsua tout le centre de l’Europe, lui-même et sa famille retournant en Pologne en 1946 puis s’expatriant en France en 1950, où tous prirent la nationalité française) ; enfin, auteur, commentateur, cinéaste-documentariste, romancier, référence morale, etc.

Autant vous le dire en toute franchise : classé un peu dans le genre BHL, je n’appréciai guère Halter, bien que je lui trouvasse certains tragédies de sa vie qui inspiraient un peu plus de respect et de compétences que BHL. Ces dernière années, on entendit moins parler de Halter, moins souvent avec BHL certes, et puis l’âge bien sûr (il a 86 ans aujourd’hui).

Voilà pourtant que je tombe ce matin sur une vidéo où il est reçu comme ‘L’Invité’, dans l’émission du même nom, sur TV5 tous les jours à 18H30. C’était l’émission d’hier (mise en ligne sans doute ce matin à 03H29, soyons précis selon leurs précisions  sans écarter la possibilité d’une erreur de date) ; ‘L’Invité’ présentée comme chaque jour par Patrick Simonin, le plus fabuleux lécheur de bottes de toutes les TV francophones, une sorte d’archétype de la perfection du domaine, quel que soit l’invité, chaque fois couvert de fleurs innombrables dans une sorte d’enthousiasme de midinette qui, chaque fois également, retient toute mon attention, je veux dire sur la belle carrière de présentateur-TV que j’aurais pu avoir. Et puis, bien entendu, tous les invités étant dans la ligne dominante, vous comprenez bien, extraordinaire présentation dans tous les sens de la bienpensance.

Je me suis dit que cette vidéo de Halter allait être un festival de lieux communs, – quoique tout de même, je l’avoue, intrigué par le titre de l’entretien... Il était bien entendu question d’Ukrisis , mais le titre n’allait pas vraiment dans le sens que je prêtai à Halter :

« Marek HALTER : “Il faut dire à Poutine que nous le comprenons. »

... Et ainsi, quelle ne fut pas ma surprise ! Car j’entendis un discours extrêmement peu conformiste, par un Halter qui vient d’écrire une “lettre ouverte” à Poutine, qu’il connaît personnellement, – sans avoir copiné pour autant, – depuis quasiment trente ans. (Il le rencontra lors d’un dîner offert par le maire de Saint-Petersbourg, dont Poutine était l’adjoint, en 1994.) Certes, la ‘Lettre Ouverte’ est pour demander à Poutine « de stopper la guerre en Ukraine et [pour] annoncer qu'il va conduire une caravane multiconfessionnelle de Kiev à Moscou pour exiger l'arrêt des combats » ; mais l’intérêt de l’entretien est dans le contexte, c’est-à-dire l’analyse que livra Marek Halter de la situation..

Je vous en donne un bref extrait qui enchaîne sur des choses dites dans l’interview, déjà un peu limites, mais soyez assuré que le reste est du même tonneau, quant au sentiment et au jugement sur l’attitude du président russe, et sur les Russes en général.

Patrick Simonin : « ... Vous dites des choses pardon … Mais vous dites des choses qui vont peut-être le toucher … Vous dites par exemple c’est un piège tendu par les Américains … Vous dites ça à Vladimir Poutine“! “Vous êtes tombés dans un piège tendu par les Américains” ! »

Marek Halter : « ... Mais en plus je le crois, je le crois ... Et en plus ça va dans son sens, sauf qu’il se pensait plus malin que les Américains, que Biden... Nous vivons là une situation particulière, historique... » [...]

Patrick Simonin : « Oui, mais pourquoi c’est un piège tendu par les Américains ? »

Marek Halter  : « Pourquoi ... Parce que les Américains voulaient absolument affaiblir Poutine... Pourquoi, parce que la deuxième phase, c’est la Chine... La Chine va revendiquer Taiwan, à tout les coups, elle est obligée de le faire, ça fait partie de son patrimoine...

» C’est passé inaperçu : pendant que Biden était au Japon, des avions chinois et russes ont fait le tour de l’espace aérien japonais, pout montrer qu’lls sont ensemble ... Or, tant que la Chine a comme arrière-pays la Russie, c’est immense... Or tant que la Chine a un tel pied-à-terre en Europe, en pleine Europe, ... Elle est forte... Donc, tant que la Chine... Pour affaiblir la Chine, il fallait affaiblir la Russie ...

» Et le mieux, c’est d’installer tout autour de la Russie des bases militaires de l’OTAN, puisque l’OTAN c’est l’Amérique... Il y a une fiction, l’OTAN c’est la France, c’est l’Allemagne, ce n’est pas vrai, l’OTAN c’est l’Amérique... »

Patrick Simonin : « Mais donc, vous dites, l’OTAN c’est un organisme pour préparer la guerre ! »

Marek Halter : « Ben... effect... »

Patrick Simonin [interrompant, sur un ton fébrile] : « Donc, vous dites “Poutine a raison” ! »

Marek Halter  : « Sur ce plan il a raison, bien sûr... »

Belles réparties, n’est-ce pas ? C’est un peu pour ce genre de choses que je me demande si Halter est toujours aussi copain avec BHL. Quant à la binette de Simonin à mesure que défilaient les réponses à ses questions, incrédule, angoissée et paniquée, elle vaut le coup d’œil si la vidéo est encore accessible, si elle n’est pas “cancelée” je veux dire... Pour donner une idée absolument partiale, je cite deux commentaires [le second d’un téléspectateur de l’Afrique francophile] avant qu’ils ne soient eux-mêmes “cancelés”, quasiment tous les commendataires étant laudatifs pour Halter, – du genre, “enfin quelqu’un qui nous parle avec sagesse, qui ne nous prend pas pour des veaux”, tout cela dans l’original du texte :

« Même le journaliste est abasourdi par Mr Marek Halter. Parce qu'il fait l'originalité de la vérité puis en même temps propose des conseils-solutions sans aucune hypocrisie. Cherchez encore ces intelligences historiques et vous en saurez plus. Merci Mr Marek. »

« C'est bien qu'on voit à travers cette tribune le manque d'objectivité des Européens engagés dans cette guerre. L'invité livre une analyse digne d'un homme touché par la sagesse, quand le journaliste, mécanique, cherche seulement à entendre ce qu'il veut entendre. »

... Car lorsque je parle d’“canceler” (‘to cancel’) et de “cancellation”, il y a une circonstance qui est survenue à propos de cette vidéo, lorsque j’y travaillai, – heureusement sur la fin de mon travail, toutes notes prises, – circonstance dont je me demande si elle n’a pas à voir avec la défense de “nos valeurs”. Mais peut-être est-ce un petit brin de paranoïa qui me vient sur le tard, – je parle de mon âge, car pour ce qui concerne cette sorte de circonstances, paranoïa ou pas, je pense que nous n’en sommes qu’à nos débuts.

Bref, voici quelques indications sur ce qui pourrait être, disons, un avatars du type-“vérité-de-simulacre”. On en était vers 13H00 à autour de 113 000 vues pour cette vidéo. Vers 13H15/13H16, après une vision sans problème pendant une bonne heure, avec interruptions, redérappages, etc., soudain écran noir, avec sur ‘Safari’ une annonce fausse puisqu’elle semble dire que la décision semble avoir été prise dès l’origine :

« Video unavailable – the uoploader has not made this video available in your country » – « Comments are turned off »

Puis, allant voir sur ‘Firefox’, ce texte en français qui est un peu différent du précédent puisqu’elle semble dire que la diffusion a été interrompue et non pas écartée dès l’origine :

« Vidéo indisponible – Cette vidéo a été bloquée dans votre pays par l’utilisateur qui l’a mise en ligne » – « Les commentaires sont désactivés »

Je me suis dit “On verra, – ou pas, – ce qu’il en est dans les circonstances peu ordinaires que nous vivons”, – pour constater, au moment de mettre en ligne ce texte, que la vidéo était revenue... Cela a beaucoup alimenté quelques courtes réflexions sur la paranoïa d’une part, sur les heurts et contre-heurts d’autre part de ce qu’est ou pourrait être une réelle censure dans cette immense usine à bavardage que représente le système de la communication.

Dans tous les cas, l’intervention de Halter montre les divergences qui se font entre des gens très proches idéologiquement (Halter et BHL dans ce cas) et qui, à mon sens, ne vont faire que s’accentuer à mesure que se développe Ukrisis et que la crise se montre de plus en plus comme celle d’un affrontement entre Russie et USA. (La fureur de Halter évoquant la haine anti-russe et toutes ces “cancellation” des plus grands artistes russes J’ajouterais que j’ai retrouvé chez Halter un signe de cette estime chaleureuse qu’on a vue chez Finkelstein pour les Russes (« ce peuple merveilleux », dit Halter), pour les troupes russes qui délivrèrent les Juifs dans les camps, ou bien simplement pour les Juifs qui (comme lui) s’échappèrent du ghetto de Varsovie pour passer dans la partie de la Pologne occupée par ‘URSS. A un moment de l’interview, Halter parle de ce Russe

« qui avait un simple morceau de pain à manger pour la journée et le partagea avec nous qui n’avions rien à manger ».

Donations

Nous avons récolté 406 € sur 3000 €

faites un don