Ouf, la “legacy” de Bush est en marche, et cela passe par l’attaque de l’Iran

Bloc-Notes

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 627

La presse Murdoch présente le cas le plus révélateur de compromission d’un groupe de presse aux conceptions bellicistes de l’homme d’argent qui le contrôle. Que des journaux comme le Times se soient effectivement transformés à mesure donne une bonne indication de ce qu’il faut penser des antiques vertus de la presse et de sa liberté, surtout dans le modèle anglo-saxon où l’on sait la place que tient cette vertu dans leur bonne réputation. La transformation de la presse anglo-saxonne durant ces dix dernières années la met à un degré en-dessous de la presse communiste, dont l’aspect de propagande volontairement affichée contenait une sorte d’avertissement implicite au lecteur. (Tout le monde savait qu’un article de la Pravda commençait sérieusement au 4ème paragraphe. Les 3 premiers contenaient de la propagande sans substance. A partir du 4ème commençait le message. Rien de semblable avec le Times, où l’on attend en vain le 4ème paragraphe, et où les trois précédents sont subtilement rédigés pour se parer d’une objectivité impérative.)

Ces observations nous viennent enfin à la lecture de l’article du 28 octobre du Times. Le titre de l’article est passé dans le champ de l’agacement pour le sentiment mais aussi, pour la méthode, dans celui de la nuance infime qui sépare la propagande virtualiste courante d’une affirmation assez puissante pour être sûre qu’elle engendrera enfin la réalité nouvelle. De “Will Bush bomb Iran?”, nous passons à (souligné en gras par nous): «Will Bush really bomb Iran?». L’article indique qu’il est temps, – pour la nième fois, – de passer aux choses sérieuses, que la situation en Irak s’améliore et que l’Irak n’est plus qu’un souvenir, d’ailleurs de moins en moins mauvais ; l’article dit encore que, pour compléter la “legacy” de Bush, rien ne vaut une bonne attaque contre l’Iran. D’ailleurs, on est en train de préparer la bombe qu’il faut, une «30,000lb massive ordnance penetrator, known as the Big Blu or the Mother of All Bombs»…

Plus encore, et c’est la nouveauté, un maître-plan est en train d’émerger. Cette attaque doit d’autant plus avoir lieu qu’elle sera un facteur considérable de stabilisation et de reconstruction d’un Moyen-Orient dévasté par Al Qaïda, Saddam Hussein et Napoléon Bonaparte en 1799 (“Du haut de ces pyramides...”, etc.). Voici donc le cœur de l’argument:

«In the wider Middle East, the conviction is growing that America is determined to launch an attack. Some well-placed Israeli and Palestinian sources suggest that next month’s Middle East peace conference in Annapolis, near Washington, could be the catapult for an ambitious plan to establish a Palestinian state and disarm Iran.

»“The idea is to tie Palestine to Iran,” said an Israeli Middle East expert. “Israel will be obliged to accept the establishment of a Palestinian state within a short and firm timetable and the US administration will guarantee that the Iranian nuclear issue will be solved before Bush leaves office.”

»If Israel is prepared to move towards the creation of a Palestinian state, the hope is that Sunni Arab regimes such as Saudi Arabia and Egypt will not protest too loudly about a US attack on Iran, given their own private fears about the impact of a nuclear Iran on the balance of power in the region.

»As with the Israeli bombing of a suspected Syrian nuclear site last month, they could simply stay mum. In theory, Bush could thus broker a settlement in the Middle East, while denuclearising Iran – a tempting legacy.»


Mis en ligne le 29 octobre 2007 à 08H16

Donations

Nous avons récolté 406 € sur 3000 €

faites un don