Musk-Poutine, même combat face au virus-Woke

Bloc-Notes

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 2359

Musk-Poutine, même combat face au virus-Woke

• Surprise ? Étonnante rencontre ? Pas tant que l’on pourrait croire, selon notre interprétation... • Simplement un avertissement de plus à ne pas juger les gens, les actes et les idéologies (?) selon les critères du Système qui fausse tout. • Bref, voici Elon Musk d’un côté, Vladimir Poutine de l’autre, et ils sont côte-à-côte... • Tous deux, dans des conditions totalement différentes, à des milliers de kilomètres de distance, ils dénoncent la terreur du wokenisme. • Ils en font la même interprétation : c’est le Covid de l’esprit, un virus qui exige un vaccin radical.

Les deux interventions (deux interviews) surviennent quasiment dans le même temps, un jour (hier) et le lendemain (aujourd’hui). Cela permet d’avoir une rencontre du plus heureux effet pour l’édification et la vertu foisonnante de la bienpensance et du “camp du Bien” ; à propos d’un même danger, interprété sous la même forme sanitaire très en vogue aujourd’hui, d’un virus dont il s’agit à tout prix de protéger son esprit.

Elon Musk

D’abord, Elon Musk, actuellement “l’homme le plus riche du monde” selon le terme consacré, et selon les variations de ses avoirs de diverses formes et leurs fluctuations. (Combien ? 250 $milliards et des poussières, ou quelques poussières en moins ? Peu importe.) Musk est PDG de Tesla et de SpaceX, et il a parlé lors d’une interview publiée en podcast par le site ‘The Babylon Bee’, et diffusée hier.

« “Voulons-nous une société sans humour, qui ne fait que condamner et haïr ?” a demandé Musk, affirmant : “Il devrait être acceptable d'avoir de l’humour. Le wokenisme veut en fait rendre l’art de la comédie illégal, ce qui n’est pas très acceptable”.

» Parmi un flot de commentaires qui devraient susciter de vives réactions, Musk a affirmé avec force que le “virus de l’esprit qu’est le wokenisme” représente “sans doute l'une des plus grandes menaces pour la civilisation moderne”.

» “En fait, le wokenisme est une source de division, d’exclusion et de haine. Il donne essentiellement aux gens méchants... un bouclier de fausses vertus pour leur permettre d’être méchants et cruels en toute impunité”, a furieusement affirmé Musk.

» Ce n'est pas la première fois qu’Elon Musk s’oppose à [la narrative du Système sur des sujets essentiels]. Au début du mois, il a averti que la dépopulation, et non la surpopulation, sera la plus grande crise à laquelle l'humanité sera confrontée et que “la civilisation va s'effondrer” si les taux de natalité en Occident continuent de baisser rapidement. Il a également dénoncé le concept de vaccination obligatoire, déclarant que “ce n'est pas quelque chose que nous devrions faire en Amérique”.

» L’année dernière, lors d’une apparition sur le site radio de Joe Rogan, Musk a également déclaré qu’il sympathisait avec le mouvement antimondialisation parce que “nous ne devrions jamais vouloir que tout soit semblable”. »

Vladimir Poutine

Deuxième intervention après celle de “l’homme le plus riche du monde”, celle de l’un des plus puissants chefs d’État du monde, et certainement le plus clairvoyant et le plus efficace....Il s’agissait de la longue interview annuelle que donne régulièrement Poutine en public.

Cette fois, aujourd’hui, le public était plus clairsemé à cause des restrictions sanitaires. Il y avait à peu près 400 journalistes russes et étrangers, en plus du public populaire. Ici, on reprend l’extrait où Poutine fait du wokenisme, qu’il désigne comme des « valeurs non-traditionnelles », un équivalent culturel du coronavirus : même image, même conception d’un virus qui s’attaque à l’esprit.

« La Russie doit chercher un “antidote efficace” aux valeurs non traditionnelles venues de l’étranger, a déclaré le président Vladimir Poutine. Le chef d'État russe a fait cette déclaration alors qu'on lui posait des questions sur la nouvelle éthique, l'identité de genre et les personnes transgenres.

» M. Poutine a souligné que la Russie doit soutenir ses valeurs traditionnelles afin de lutter contre l'obscurantisme qui vient de l'Ouest. “Tout comme avec la pandémie de coronavirus, on ne peut pas échapper au risque [des valeurs non traditionnelles venant de l'étranger]. Nous devons alors chercher un antidote. Si quelqu’un pense qu’un homme est une femme c’est son affaire, mais il doit y avoir du bon sens dans tout”, a déclaré Poutine.

» Le chef d'État russe a averti que le sport féminin cessera d’exister si les organisations autorisent les hommes, qui s'identifient comme des femmes, à participer aux compétitions. “Imaginez qu’un homme déclare qu'il est une femme et commence à concourir en haltérophilie. Cela détruira le sport professionnel féminin. Je suis partisan de l'approche traditionnelle selon laquelle une femme est une femme et un homme est un homme”, a déclaré Poutine.

» Le chef d'État russe a également mentionné un incident, qui aurait eu lieu aux États-Unis, où un prisonnier masculin s’est déclaré femme et a demandé son transfert dans un pénitencier pour femmes, où il a immédiatement violé une femme. “Nous devons nous fier au bon sens” a sobrement observé Poutine. »

... Côte-à-côte

Ce qui est le plus extraordinaire dans cette rencontre d’“esprit”, ou disons de jugement simple et catégorique, de ces deux déclarations de deux personnalités très célèbres sinon les plus célèbres dans deux domaines différents, c’est justement qu’il faille la qualifier d’“extraordinaire”. Les deux, – deux “mâles blancs de plus de 50 ans” [depuis le 28 juin pour Musk], – disent des choses qui auraient été considérées comme d’une “extraordinaire” banalité il y a 30 ans, 40 ans, 50 ans et ainsi de suite en remontant notre histoire, voire notre métaHistoire ; comme aurait été jugé d’une “extraordinaire banalité”, sinon d’une complète absence de professionnalisme, le fait que des journalistes posassent des questions dans ce sens à de telles personnalités en ce temps-là. Aujourd’hui, pourtant, il est “extraordinaire” qu’à ces questions qui ne sont plus du tout banales il y ait eu de telles réponses.

Cela mesure le degré également “extraordinaire” de bêtise auquel nous soumet la pression de la bienpensance, du politiquement-correct (PC) et du “camp du Bien”. C’est bien sur cette ligne du combat contre l’obscurantisme de la bêtise, et de la lâcheté de l’immense majorité des élites-zombies qui l’accompagne et l’approuve par terreur intellectuelle, – “trouille intellectuelle” donnerait une image dégradée plus exacte, – que se mesure l’un des plus grands défis, voiire le plus grand de notre temps. Jamais, sans aucun doute jamais, l’énormité et la puissance d’une telle crise qui peut être nommée “Grande Crise” s’affirment au nom d’enjeux d’un si “extraordinaire” vacuité, vide de la pensée, nullité du jugement ; tant il est vrai que la “bataille contre le Rien” est la plus dure de toutes, la “mère de toutes les batailles”, l’Armageddon de la modernité-tardive en cours d’effondrement.

Par ailleurs, retrouver côte-à-côte sur ce terrain le chef d’État le plus haï, le plus aveuglément dénoncé par le Système, et l’homme qui a porté au plus haut, au moins en $milliards, l’un des aspects les plus en pointe du capitalisme postindustriel que chérit le Système, – voilà qui a de quoi, une fois de plus, nous prévenir contre l’immense danger des “étiquettes” apposées sur les personnages, sur les idéologies, sur les comportements. Tous les jugements sont faussés par les simulacres de la communication lorsqu’elle est manipulée par le Système.

Là-dessus, l’épisode nous rappelle donc que l’antiSystème est partout à la fois, extrêmement mobile et changeant, au cœur du Système comme dans ses cibles les plus évidentes, et il nous rappelle donc que la surpuissance du Système nourrit absolument son autodestruction au travers des formidables effets de rejet que provoquent ses exigences les plus follement nihilistes... Amen.

 

Mis en ligne le 23 décembre 2021 à 16H10

Donations

Nous avons récolté 1697 € sur 3000 €

faites un don