Les 5 000 masques de l’Oncle-Joe

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 2789

Les 5 000 masques de l’Oncle-Joe

15 mai 2021 –Il y a comme ça, des moments de joie intense, où apparaît au grand jour, pour un instant au moins, cette incroyable tragédie-bouffeque nous vivons. Hier, il y eut un de ces instants. Brusquement, tous les intervenants se mirent comme oiseaux à l’aube claire, évoquant les restaurants, les bords de Seine, les boîtes de nuit où l’on pourrait vaquer bientôt sans autre contrainte que le désir de flâner et de se détendre.

Si vous ne l’avez pas remarqué, cela se passe en France, sur les chaînes d’info-continu, et une nouvelle vient d’éclater, venant directement de notre-Mecque à tous, de notre-Rome-pour-toujours. L’oncle-Joe vient de parler de Washington, au nom de l’oncle-Sam, et il semble bien qu’il nous a dit : “On laisse tomber les masques, guys” ; et alors, c’est « comme si tout recommençait », comme si le printemps éclatait de ses Cent-Fleurs.

Je ne donne aucune référence précise car je veux parler d’un climat, pas d’une information. De toutes les façons, avec Biden l’Amérique de l’administration Bide, cet incroyable canard du simulacre, l’information c’est comme un rodéo, une chasse au trésor, un jeu vidéo, un tirage au sort, un vaccin russe anti-Covid, une dose de pseudo-came. Bref, la chose, la “nouvelle”, ce pouvait être nitamment cette annonce-tweetéed’avant-hier, que présentait par ailleurs, sur l’important site (nettement républicain) RedState.com, le commentateur ; donc, l’oncle-Joe disant :
« Les gars, si vous êtes complètement vaccinés, vous n’avez plus besoin de porter un masque. Si vous n'êtes pas encore vaccinés, allez sur le site http://vaccines.gov pour trouver un vaccin et portez un masque jusqu’à ce que vous soyez complètement vacciné. »

...Donc, Nick Amara commentant, dans un texte dont le titre dit à peu près ceci : « Eh Joe, cela ressemble beaucoup à une dictature », – dans le sens, selon son commentaire, de l’observance d’un culte ou de l’obéissance à des consignes dont on ne sait ce qu’elles sont et d’où elles sont ; tout cela, alors que Biden et sa First Lady sont vaccinés depuis fin février et portent toujours un masque... Amara, que vous ne connaissez peut-être pas (moi, pas plus) mais qui est une plume connue, fait un peu dans le persiflage me semble-t-il :


« Le problème est que l’équipe Biden a tellement effrayé certaines personnes avec tout cela que ces personnes refusent toujours de renoncer aux masques.
» Mais [l’annonce de Biden]crée un paradoxe pour ceux qui portent les masques moins pour la science et la santé, et plus pour leur adhésion au culte du masque.
» Biden vient de leur dire que soit ils se font vacciner, soit ils portent le masque. Ils doivent donc se faire vacciner pour continuer à pratiquer le culte. Mais ensuite il[Biden] dit vacciné OU masqué. Donc s’ils portent un masque, ils sous-entendent qu’ils sont des gens horribles qui ne se feraient pas vacciner. S’ils ne portent plus un masque, ils paniquent sur ce qui va se passer alors qu’ils l’ont tellement assimilé que le port du masque fait partie de leur éthique et de leur façon de signaler leur vertu. Ils veulent savoir comment vous serez en mesure de dire si quelqu’un est vraiment vacciné, craignant que certains ne le soient pas mais prétendent l'être. C’est le dilemme de la peur instillé chez ces gens, contre laquelle n’existe aucun vaccin. »
 

La question est bien entendu de savoir dans quelle mesure Joe Biden, – “le président aux 5 000 masques” comme l’on disait, en d’autres temps bien moins civilisés et dans la même tradition des films fantastiques pour enfants, “Les 5 000 doigts du Docteur T.”, – n’est pas un personnage dont le fantastique le cède souvent au bouffe. Même les gens les mieux élevés, les plus dans la ligne puisqu’ils sont eux-mêmes des traceurs de lignes, comme ce Dave Weigel du Washington Post, même eux commencent à montrer quelque exaspération comme le premier-venu parmi les anti-bidenistes convaincus. (D’ailleurs et c’est bien dire, le New York Timess’y met aussi dans l’exaspération : « La simple évidence scientifiques mène à une conclusion beaucoup plus simple que le message du CDC[l’organisme US chargé des questions de santé] : les masques font une énorme différence à l’intérieur et n’ont pas le moindre effet à l’extérieur. »)

... Rapportant la chose, on en vient évidemment à remarquer qu’il y a déjà eu l’annonce de décisions de ne plus être obligés de porter le masque dans ce pays. Un ambassadeur arabe francophone à l’ONU observait récemment, offrant un jeu de mots d’une remarquable portée : “Cette affaire, aux USA, est une masque-arabe”, et cela confirmant la perception générale assez nauséeuse :


« Nous avons écrit ad nauseam à propos des signaux contradictoires émis par la Maison Blanche concernant[le masque et] le vaccin, notamment la semaine dernière lorsque la VP Harris et son mari Doug Emhoff se sont embrassés en portant un masque à l’extérieur, et quelques jours auparavant lorsque le président Biden et la première dame Jill Biden ont quitté la maison de Jimmy et Rosalynn Carter en Géorgie en portant un masque à l’extérieur.
» C’était plus que ridicule, surtout si l’on considère que les deux cas se sont produits après que le CDC ait publié ses directives pour indiquer qu’il n’est pas nécessaire de porter un masque à l'extérieur “sauf dans certains endroits bondés” (comme les concerts, etc.), à condition d’avoir été entièrement vacciné. 
» Malheureusement, les messages contradictoires n’ont fait qu’empirer cette semaine, à tel point que même les médias les plus pro-Biden sont conduits à les dénoncer. 
» C'est le cas du journaliste du Washington Post Dave Weigel, qui a mis en évidence les problèmes de communication de l’administration Biden hier en montrant comment Biden a contredit son propre message sur les masques deux fois en une journée... »
 

Peut-être alors, pour en savoir plus, faut-il se tourner vers le docteur Alexander Fauci, grand ami de Trump comme l’on sait, encore protégé par la police de peur d’être attaqué par un Covid de l’ex-président. Il est désigné par la RTBF, où il a parléle mois dernier, , comme « celui qui incarne outre-Atlantique la sagesse médicale à propos de cette efficacité made in America face à la pandémie de Covid-19 », – ah, fascinante Amérique, si on ne t’avait pas il faudrait te fabriquer à la chaîne, comme autant de McDovaccinés et portant-beau le masque.

Pourtant, Fauci semble laisser parfois percer quelques variations de température masquale par rapport à la vie-courante avec-Covid. Cette variabilité est certes en soi la marque de la sagesse (“Je sais que je ne sais rien du tout”, –  à peu près « hén oȋda hóti oudèn oȋda », – dit le vieux sage) ; par contre on se retrouve un peu plus à l’Ouest et vent debout quant à l’efficacité « made in America face à la pandémie de Covid-19 »... Fauci tire donc des bords selon les critères dominants et les perspectives changeantes, comme tout bon vieux sage du temps de la marine à voile et de la lampe à huile :
• Le 3 avril 2021 : « Dr. Fauci : les masques ne seront peut-être plus nécessaires en 2022 » ;
• Le 9 mai 2022 : « Brusquement, Fauci recommande “un masque saisonnier permanent” [c’est-à-dire jusqu’à la fin des temps]en Amérique »

A cela, vous ajouterez l’avis du Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus,  directeur de l’OMS, qui est très loind’être optimiste et très-enthousiaste, jugeant de plus que les pays développés qui veulent vacciner jusque pas très loin de leurs nourrissons font montre d’un égoïsme coupable et qu’ils paieront sans doute, en n’aidant pas les pays défavorisés :
« Nous sommes sur la voie d’avoir une deuxième année de cette pandémie beaucoup plus mortelle que la première. »

Les grincheux chercheront quelque parasite malveillant dans la politique de l’actuel président-aux-5 000-masques, et ils se heurteront sur le mur inébranlable de la bienpensance du type-Politiquement-Sage, qui dit que “plus il y a de problèmes, plus nous sommes justifiés d’être où nous sommes puisque nous y sommes pour résoudre des problèmes” :


« Lors d’une conférence pour la presse accréditée mercredi, la porte-parole Jen Psaki a déclaré que l'administration Biden est à la hauteur de la tâche consistant à traiter les grands problèmes auxquels le pays est confronté. “C’est pour cela que nous nous trouvons où nous sommes”, a-t-elle déclaré.
» Alors que la nation doit faire face à une inflation galopante, à des chiffres de chômage abyssaux, au piratage russe d’un gazoduc d’une importance essentielle, à une pénurie de gaz, à la pandémie de COVID-19, à la crise des migrants et aux hostilités en Israël, la Maison Blanche tente de projeter un sentiment de confiance dans la capacité du président à diriger la nation. »
 

Enfin, comme je ne voudrais pas laisser penser que, dans cette vaste fresque du temps présent, toutes les remarques ironiques doivent aller à la Grande République, je ne résiste pas à la malice de rapporter l’un des derniers tweets de Jean-Luc Mélenchon illustrant les efforts de la gauche et de son Lider Maximo pour organiser une union historique destinée à accoucher de candidats irrésistibles aux régionales, puis d’un seul candidat-unique pour vous savez quand ; la drôlerie de la circonstance, après tout, dans ce fait qu’on refuse de prendre le cornet du portable pour répondre à ses appels impératifs et mobilisateurs, exactement comme vous & moi, citoyens lambda, lorsque nous essayons d’avoir au bout du fil quelque débiteur important qui refuse d’honorer sa facture et soin serment. (“Quoi ? C’est Mélenchon ? Non, non, dis-lui que je suis absent.e ! Tiens, dis-lui que je suis allé.e me faire vacciner et que j’en aurai pour quelques jours à m’en remettre.”)


« #PACA. PCF, PS, EELV : vous avez bien réfléchi ? Il y a encore des responsables chez vous capables au moins de répondre au téléphone ? Votre attitude irresponsable est suspecte. Vous avez déjà un accord avec Muselier ?”
» The Last Boy-Scout En réponse à @JLMelenchon... «“Si @JLMelenchonn’est pas au deuxième tour à cause des imbéciles, bras cassés, traîtres, vendus de la gauche je vote @MLP_officiel. De toute manière elle ne pourra pas gouverner. ”
» Benico007 En réponse à @JLMelenchon... “Non Mais Allô PCF, PS, EELV ! La République c’est Moaaaaaaaaaaaaaaaa ! L’Union de la Gôooooooooche c’est Moaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! La Gôooooooche doit se soumettre à Moaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !” »
 

Tout cela, j’en conviens, fait un bien curieux mélange, en associant des choses et des gens qui n’ont, sur l’instant, que bien peu de commun sinon le désordre, l’absence de mémoire, l’indifférence pour la cohérence, le mépris des moindres coordinations nécessaires, l’emportement dans des rêveries stéréotypées et politiquement-improbables. Ce fatras me laisse un goût étrange par rapport aux descriptions qui ne cessent de s’empiler et de se développer à propos des vastes entreprises de comploteries terriblement bien huilées, de manipulations absolument irrésistibles, – de fabrication minutieuses et précises de mondes encadrés, surveillés, menés par le bout du nez, vers lesquels nous serions précipités, tristes moutons volontaires que nous sommes. Nos gardiens et nos bourreaux, et ceux qui les chroniquent, ma foi, croient sans doute nous tirer par le bout du nez, à la façon dont on use pour décrire ces piètres foules moutonnières ; mais qui sait comment l’on attrape le bout du nez de celui qui porte un masque ?

Comment arriverais-je à me défaire de cette impression d’énorme bouffe emporté dans une tempête de désordre où plus personne ne sait distinguer tel simulacre de tel simulacre, sans parler de seulement approcher une vérité-de-situation ? Vous voyez, celle-là qui nous montrerait pour ce qu’ils sont vraiment, clowns et bouffons s’ébattant dans un tourbillon d’auto-tamponneuses, coiffés de leurs cornettes républicaines et laïques penchant en général vers l’extrême de leur gauche, soufflant dans des trompettes en carton, nous arrosant de confettis tweetés et facebookés, et surtout, surtout, – portant tous les masques fameux qui sont bien la preuve que ces personnages ont leur plan et qu’ils ne veulent pas être reconnus.

Ainsi en est-il... L’énorme Grande-Crise qui qui nous emporte comme fétus de paille et organise avec un sens incomparable de l’ordre la dynamique du désordre irrésistible, a eu cette idée géniale de la pandémie pour nous priver de toute répartie possible. Les masques, qu’ils soient uniques ou 5 000, sont là essentiellement pour permettre aux Masters of the Universe, c’est-à-dire nos dirigeants et nos élites-Système,de n’y voir goutte et de n’y rien comprendre. L’énorme tragédie, – car il s’agit bien de cela, – livre une fois de plus son secret que personne ne veut voir, ceux-là notamment qui sont plus occupés à comptabiliser les masques et à arranger l’horaire de la situation changeante à cet égard des peuples innombrables soumis aux vaccinations exceptionnelles de nos temps qui ne le sont pas moins : être tragédie-bouffe, c’est-à-dire en faisant gonfler et enfler, et simulacrer le bouffe d’elle-même dans une mesure aussi considérable que la tragédie qu’elle est. Cela permet d’être tragique en croyant ne rien risquer.

Tout cela, – la catastrophe, l’apocalypse et ce qui suit à la queue-leu-leu, – destiné à se noyer gigantesquement dans un éclat de rire d’une dérision globale, – que personne ne voit ni n’entend, bien sûr, car chacun porte et devra porter son masque. Cela est dit et conclu : le masque nous a été imposés par les dieux pour que nous ne voyions rien de l’Effondrement du Système.