Le JSF dans le chaudron du doute européen et grandissant

Bloc-Notes

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 337

Le destin du grand programme d’avion de combat JSF semble s’orienter vers une voie intéressante qui est celle du débat public et politique, et de la dégradation de sa position qui va avec. Plusieurs informations vont dans ce sens, notamment dans les “pays-frères”, les pays “choisis” par les USA pour avoir l’honneur de participer au programme et d’en acheter quelques exemplaires. Deux pays européens sont dans ce cas.

• D’abord, en Hollande où un débat houleux est en cours au Parlement, concernant l’achat des deux JSF de pré-série/prototypes, à un prix évidemment très élevé (€274 millions l’exemplaire) comme tout ce qui concerne le programme. Les parlementaires de l’un des partis de la majorité, les “travaillistes” du PvDA ont annoncé hier après-midi qu’ils ne voulaient plus de cet achat, pour ne pas se trouver engagés inéluctablement dans l’achat définitif du JSF. DutchNews.nl donnait le 22 avril 2009 un rapide aperçu de la position du PvDA.

«Labour MPs have decided not to vote in favour of buying two test JSF fighter jets, parliamentary party leader Mariëtte Hamer said on Wednesday afternoon. The party, part of the tripartite coalition government, is not convinced that the American-backed JSF is the best replacement for the armed forces' aging F16s, Hamer said.

»“We want to make sure we do not get sucked into a billion euro project” which may later turn out to have been the wrong decision, Hamer was reported as saying. […] Hamer said Labour's decision not to approve the purchase need not cause a coalition crisis. “We are not looking for a crisis,” she said. “We just want to make a good decision on behalf of the taxpay.”»

• Le Danemark a décidé de repousser la décision d’achat d’un nouvel avion de combat, dans une compétition où le JSF est évidemment présenté comme le très grand favori. C’est une information que donne, le 22 avril 2009 (traduction Google), le quotidien Berlingske Tidende de Copenhague. La décision sur l’achat du nouvel avion de combat serait repoussée après l’été, après que le nouveau plan quinquennal des dépenses de défense ait été négocié et établi. La décision de retardement semble être accueillie avec faveur dans les milieux politiques, dans la mesure où elle devrait permettre un débat politique plus conséquent sur cette question. Le journal cite notamment la réaction du président du parti socialiste SF, Holger K. Nielsen: «I think it is very wise to postpone the decision so that we have a proper discussion. The aircraft is not fully developed and therefore it makes sense to shoot it as long as possible. What should they be? How much money will we need? I think it should wait until we are about five years, when we again have to negotiate new défense budget plan…»

Les deux situations hollandaise et danoise s’ajoutent à celle de la Norvège qui, fin mars, a décidé de repousser à 2012 la décision d’acheter le JSF après avoir semblé signer ferme une commande de 48 exemplaires en novembre 2008. Tout cela fait beaucoup de péripéties incertaines mais dont il est manifeste qu’elles dégagent un sens bien défavorable pour le JSF, présenté depuis des années comme absolument irrésistible avec tous ces pays comme dans autant de “marchés captifs”. Les “captifs” semblent tenter de s’évader.

Il s’agit de situations incertaines, qui évoluent beaucoup, qu’il est pour l’instant difficile de fixer. On ne tirera donc pour l’instant, aujourd’hui, aucun enseignement précis à partir de faits notoirement imprécis, concernant les divers pays cités. Par contre, il y a un enseignement évident à sortir de tous ces avatars et toutes ces incertitudes, dans une affaire qui était bouclée encore en 2006-2007, en faveur de l’irrésistible avion américaniste. La dégradation accélérée du statut et de la perception du programme JSF est aujourd’hui un fait politique et stratégique majeur. Comme l’on sait, la communication, et donc la perception, jouent un rôle essentiel dans le programme JSF. L’une et l’autre évoluent dans un sens qui lui est extrêmement défavorable.


Mis en ligne le 23 avril 2009 à 09H44

Donations

Nous avons récolté 2726 € sur 3000 €

faites un don