La réalité n’a pas encore compris : du balai, Ron Paul, du balai!

Bloc-Notes

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 1055

Le candidat à la nomination républicaine Ron Paul vient encore de faire des siennes, sans autorisation-Système semble-t-il ; de remporter une série de victoires dans des straw polls, dans divers lieux politiques aux USA. La couverture presse-Stystème de ces “non-événements” (?) devient assez comique, et l’on finit par considérer comme une sorte de nouvelle “democracy as usual” très postmoderniste cette interdiction de paraître faite à la vérité-selon-Ron Paul… Il semblerait que l’on envisagerait de ne plus sérieusement convoquer la vérité, tant que celle-ci n’aura pas adopté une attitude plus raisonnable. On ne veut plus entendre parler de Ron Paul, parce qu’il n’y a rien de sérieux à entendre à ce propos.

• “Comique”, effectivement, c’est ainsi que Doug Wead, conseiller de Ron Paul pour la campagne électorale, qualifie l’attitude de la presse-Système. (Sur NewsMax.com, le 14 octobre 2001.)

«Yesterday, Ron Paul won the Los Angeles County straw poll. He had more votes than Romney and Cain combined. It was a small gathering but a confirmation of Paul's much larger victory in the California State Straw Poll last month. And like the California Poll, it was virtually ignored by the national media. They prefer to bask in denial and focus on Herman Cain's showing in the recent Florida straw poll whose delegates were actually chosen last summer.

»The distorted media coverage or lack of coverage of presidential candidate Ron Paul can sometimes reach comic proportions.Yesterday the New York Daily News solemnly told its readers that Herman Cain, having just raised $8 million, was third in fundraising in the Republican field, right behind Romney and Perry. Don't they wish. The truth is that Ron Paul is third and he is the candidate that raised the $8 million, not Herman Cain.

»That's all right, Ron Paul supporters say. Keep it up. Nothing angers the “Paulistas” more than the flagrant favoritism and the manipulation of the media. On Oct. 19 the Ron Paul campaign is calling its next fundraiser, “Black This Out” a sarcastic response to debate hosts who purposely exclude him and blatantly promote their own favorites, regardless of the polls.

• L’attitude des divers journaux de la presse-Système est souvent remarquable dans la complexité des attitudes suivies pour éventuellement annoncer que Paul a gagné, tout en faisant savoir que cette victoire n’a aucune valeur et qu’il importe donc de n’en point tenir compte. Le New York Times du 8 octobre 2011, annonçait que “personne n’a été surpris de sa victoire”, parce que beaucoup d’étudiants sont venus voter pour lui (?), parce que les électeurs qui voteront sûrement pour Romney et Perry ne sont pas encore décidés à le faire (?), et que Paul est arrivé en tête alors que ses opinions ne sont pas celles qu’ont en général les votants (?)… Bref, il y a la réalité certes, et puis une autre réalité qui devrait être en cours de formation, qui est défavorable à Ron Paul, mais qui ne s’est pas encore manifestée…

«Wildly enthusiastic Ron Paul supporters, including busloads of college students, have been a visible presence at the Values Voters Summit in Washington, so no one was surprised when Mr. Paul won the conference’s annual straw poll of presidential preferences on Saturday […] “The field is still somewhat fluid,” said Tony Perkins, president of the Family Research Council, as he discussed the results. The lesson for Mr. Romney and Mr. Perry, he said, is that “the hearts and minds and passions of the values voters are still to be won.”

»Only those who registered and paid to attend the conference were allowed to vote. The fee was $99 for the entire three-day meeting, or $75 for a single day, and $50 for students. Saturday morning, Mr. Perkins said, more than 600 people arrived and signed up just for the day, including large numbers of students in support of Mr. Paul. As a result, Mr. Paul won the most votes even though some of his views on defense and social policy differ sharply from those of most religious conservatives; he calls for a quick withdrawal from Afghanistan and says he does not fear a nuclear Iran, and he opposes a federal amendment to bar same-sex marriage.»

Russia Today, le 11 octobre 2011, rapporte, sur le ton sarcastique qui convient, comment la “victoire” de Paul n’en est pas vraiment une…

«Republican presidential candidate Ron Paul came in on top again at a straw poll over the weekend, but as usual the congressman from Texas is creating a bit of commotion with his continuing success. Rep. Paul placed first during the Values Voter Summit’s straw poll in Washington this weekend, but Family Research Council President Tony Perkins quickly dismissed the results of his own survey, instead insisting that pizzaman Herman Cain was the real winner. “I think there’s something to be said about his results in the straw poll,” Perkins said of Cain to CNN on Monday. Perkins was quick to denounce Paul’s success. To CNN’s American Morning on Monday today, Perkins said, “I don’t think Ron Paul is truly reflective of where values voters stand.”»

• Le 9 octobre 2011 dans le Washington Times, il y avait un commentaire de Rich Stowell sur une des victoires de Ron Paul, dans le “straw poll” de Washington. Mais cette victoire était rapidement remise à sa place, en fait, comme toute cette sorte de victoire, une “victoire” qui est plutôt la route vers l’élimination…

«Ron Paul is certainly amped. Another straw poll victory for him. Were it not for Michele Bachmann's brief flirtation with top-tier status, he would now have four major straw poll wins on his resume this year. Paul has an extraordinarily disciplined and effective organization nationwide, ready to deploy at these major events. His win reflects as much.

»But what does it mean in the bigger scheme? […] Yet ironically, to the type of voter who is paying attention right now, it won't matter much. As Ms. Bachmann proved, momentum from straw polls can be elusive.

En même temps que Ron Paul, “the pizzaman” (l’homme qui a réussi dans la pizza), Herman Cain réussissait deux fois de suite dans deux “straw poll”, à partir de la Floride le 24 septembre (voir ce qu’en dit Doug Head plus haut). Et là, curieusement, cette victoire dans la même sorte d’exercice devenait très significative et il nous était annoncé que, “contrairement à Ron Paul, la fortune de Cain semble consistante et en constant renforcement” ; en effet, Ron Paul gagne tout le temps depuis deux ans, Cain n’avait jamais gagné jusqu’à la consultation de Floride. La conclusion de Stowell est immanquable… «Interestingly, Herman Cain scored another victory in another straw poll on the same day as Paul. Unlike the Texas congressman, Cain's fortunes seem to be consistent and on the rise…» Herman Cain, après Romney, Bachman, Romney (2ème tour) et Perry successivement, est le nouveau vainqueur-Système garanti.

“Comique”, effectivement, essentiellement dans la maladresse inévitable, tant la manœuvre ne peut être que grossière, et, au-delà, dans cette réaction instinctive qui est elle-même vouée à se discréditer elle-même. (En effet, nous le répétons, cette censure grotesque n’est pas, selon notre conviction, une manœuvre planifiée, mais bien une réaction-Système, que nous apparenterions à un réflexe pavlovien. Ron Paul est simplement insupportable, et il ne peut être supporté dans la vérité-Système qui, seule, intéresse la presse-Système.) La tâche entreprise, qui est d’éliminer l’existence de communication de Ron Paul, n’est pas simple ni aisée à mener à bien. D’aucuns suggèreraient-ils de l’éliminer complètement ? A notre sens, ils montreraient qu’ils n’ont pas compris l’évolution à son stade actuel des pratiques du Système, qui massacre tout ce qu’il faut pour ce qui est situé hors de ses normes, mais qui est paralysé devant ce qui reste malgré tout dans ses structures institutionnalisées ; ce qui est le cas de Ron Paul, parlementaire respecté, qu’on ne peut ignorer ni éliminer en tant que tel, mais dont l’existence doit pourtant être niée en tant que candidat…

A mesure qu’avance la marche vers la campagne officielle (primaires républicaines en janvier-juillet 2012), on se dit que la persistance de la position de Rion Paul et la persistance du Système à repousser absolument son existence devraient nous conduire à des points de convergence explosifs lorsqu’auront lieu ces consultations électorales officielles. L’explosif se trouvera soit dans les résultats eux-mêmes, soit dans les actes de désespoir pour influer sur ces résultats ou les modifier.


Mis en ligne le 17 octobre 2011 à 12H17