La Grande Braderie des missiles russes

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 5029

La Grande Braderie des missiles russes

14 octobre 2022 (09H30) – Cela (Le Big Mystery) fut un des sujets favoris de nos besogneux de la plume-missile, je veux dire les experts, les dézingueurs de ‘Kalibr’ en costume trois-pièces (mais sans cravate, hein !) qui animent nos plateaux parisiens aux petits fours. Ils vous parlent du ‘Kalibr’ comme du dernier film-testament incompréhensible de Godard (“le plus con des Suisses poutiniens”). Leitmotiv : “Les moujiks ne tiendront pas trois jours. Au troisième jour, ils lanceront des cocottes en papier à guidage infra-plumes, pour cibler les poulaillers, – pauvres bêtes, mobilisation des végans !”.

Je caricature, mais-à-peine. C’est vrai que les Russes sont si mauvais qu’ils n’ont plus de missiles depuis le 2 mars 2022 (vois plus loin, lecteur : 320 missiles en un jour, les derniers fonds de tiroir !) et que leur armée s’est effondrée à l’été 1917. Dire qu’il existe un crétin grassement stipendié qui a osé écrire :

« Le déchaînement fut général après l’attaque de lundi à grandes vagues de missiles dont la Russie aux abois ne dispose plus. La moraline coula à flot, les grandes déclarations, les remarques originales clamées vers un Dieu d’indifférence à qui l’on reproche, même s’Il n’existe pas, non pas de “prêter“ mais de donner, d’offrir, de dédier, de sacrifier toute son attention à Zalenski et aux terres martyrisées du Zelenskistan. »

Si l’on suit sa logique, à ce type, ce serait donc que les Russes ont réellement des missiles, beaucoup de missiles, beaucoup beaucoup de missiles... Tenez, écoutez Alexander Mercouris (le 12 octobre, entre 01’25” et 02’25”), dont je suis un grand admirateur et qui a jusqu’ici toujours fait des remarques et avancé des choses qui se sont vérifiées ; je veux dire, un homme en qui l’on est conduit à faire confiance, plutôt qu’à tous ces comiques-troupier du papier buvard qui écrivent, qui paraissent acceptables  pendant quelques quarts d’heure avant de disparaître, comme de l’encre sympathique absorbée par le susdit buvard... Il n’empêche que ce qu’il nous dit,  Mercouris, a terriblement peu en commun avec les estimations des experts du poulailler-Système :

« Concernant les suggestions selon lesquelles à ce rythme les Russes allaient rapidement[une-deux semaines ? Deux-trois jours ?] se trouver à court de missiles, il semble évidemment que ce n’est pas le cas jusqu’ici, qu’ils continuent leur offensive [avec un chiffre approximatif d’autour d’une centaine par jour] à un rythme soutenu. Maintenant, il y a un rapport intéressant produit par un think tant US, ou un groupe de think tanks... Je n’ai pas lu le rapport moi-même, mais apparemment il évoque la possibilité que la Russie peut soutenir le rythme qui existe en ce moment d’une centaine de missiles par jour, et apparemment elle pourrait poursuivre à ce rythme pendant six mois, compte non tenu du fait que plus de missiles encore pourraient être disponibles si un effort supplémentaire de production était réalisé... Aussi, si ce rapport et cette analyse sont exacts, il apparaît que la Russie est loin d’être menacée de tomber à court de missiles... »

Je nous laisse réfléchir à ce que nous dit Mercouris, que vous n’êtes pas obligés de croire à la lettre, je veux dire au nombre près. Mais bon, cela donne à réfléchir. (Par exemple, si vous réalisez le nombre de missiles qu'évoque Mercouris.) En attendant, voici quelques indications concernant les effets des attaques russes d’au moins lundi et mardi, telles que les apprécient le président de la Douma, ce qui représente une appréciation officielle nuancée de quelques considérations moins retenues que celles du pouvoir car les parlementaires russes sont d’une docilité bien différentes que celle des troupeaux de LREM-‘En Marche’. Je pense qu’il faut en retenir l’esprit qui, dans cette communication, est celui d’estimer que, pour les parlementaires, l’attaque n’est tout ensemble qu’un début et qu’une étape.

« Le président de la Douma d'État russe, Viatcheslav Volodine, a partagé une carte révélant l'ampleur des frappes de missiles russes sur des cibles militaires et des infrastructures ukrainiennes en début de semaine.

» La “réponse de Moscou aux actes terroristes du régime de Kiev” a vu 70 installations de l'infrastructure énergétique ukrainienne touchées, ce qui a entraîné une perte de 50 % de la capacité de production du pays, a écrit Volodine sur Telegram jeudi.

» La carte des frappes qu'il a publiée montre que seules trois régions ukrainiennes, – Tchernigov au nord, et Volyn et Transcarpathie à l'ouest, – n’ont pas été touchées par les frappes.

» “Si les attaques terroristes se poursuivent, la réponse sera encore plus sévère”, a averti le président de la chambre basse du parlement russe. » 

Un aspect également soulevé a été celui de la très grande faiblesse de la défense aérienne, ce qui constitue un des grands motifs de préoccupation des Ukrainiens. Depuis l’attaque de lundi, Zelenski fait le siège de la direction US, pour obtenir des moyens massifs de défense aérienne et interdire les attaques russes. Il n’est pas assuré qu’il frappe à la bonne porte, – outre les réticences politiques qu’on a vues par ailleurs. Il n’est pas assuré que les USA disposent de moyens systémiques de défense aérienne contre des fusées et des missiles des types de ceux qu’emploient les Russes, comme on l’a vu notamment lors de l’épisode de l’attaque d’une ou plusieurs bases US en Irak en janvier 2020.

Un autre signe de cette faiblesse US et du bloc-BAO en général (et de l’Ukraine par conséquent) se trouve également dans la façon d’identifier et à mettre en joue les cibles de telles attaques, et donc les moyens, – non pas à mettre en place, mais à développer car ils ne le sont pas encore. Un exemple à ce propos est celui d’ l’‘Iron Dome’, le système de défense aérienne israélien installé contre les attaques d’adversaires d’Israël, – des Palestiniens aux Iraniens.

Les évaluations de ce système ont jusqu’ici été dithyrambiques (les USA s’y intéressèrent), au point que c’est vers Israël et l’‘Iron Dome’ que les Ukrainiens s’étaient d’abord tournés. Les Israéliens ont refusé, pour des raisons politiques jugeait-on ; c’est d’ailleurs peut-être le cas mais il y a aussi ces déclarations de type technique, donnés par un ministre israélien (via Martianov) concernant ‘Iron Dome’ et l’intérêt d’envisager de le déployer en Ukraine. Ces déclarations enlèvent un peu du lustre de la narrative qui entourait ‘Iron Dome’, ce qui montre que la narrative conduit parfois à des vérité-de-situation car les capacités d’‘Iron Dome’ sont certainement proches de ce phénomène :

« Le ministre de la Construction et du Logement Ze'ev Elkin (Unité nationale) a répondu à la demande de certaines sources en Israël de donner à l’armée ukrainienne un ‘Dôme de fer’ pour se protéger des missiles russes. Cette demande fait suite à la récente attaque russe sur Kiev, en Ukraine. “Le Dôme de fer n’est pas efficace contre les missiles modernes avec lesquels la Russie attaque l'Ukraine”, a déclaré Elkin au Kan Reshet Bet. Il a expliqué : “Le Dôme de fer offre une protection contre des missiles simples, du type de ceux contre lesquels les systèmes ordinaires ne protègent pas. L'Occident fournit à l’Ukraine d’autres systèmes”. »

Mais au-delà de ces débats spécifiques se pose une vraie question, vous savez, l’une de celles qui peuvent vous fourvoyer vers une vérité-de-situation. Il circule une belle liste d’articles publiés par la presse bienpensante datant des huit derniers mois, et donnant tous un état des forces des missiles israéliens, tout autant au point de vue des capacités, particulièrement les plus modernes, en matière de précision. Les missiles russes y sont raillés d’une façon irrésistible, si peu nombreux, trop lourds, sans précision, datant de la Guerre Froide, voire de la Prise du Palais d’Hiver, jusqu’à nous donner des visions perspectives à nous rendre ivres de puissance quant à nos capacités. (“Ivres de puissance ”, on adore ça...) C’est l’excellent ‘Moon of Alabama’ (MoA), qui a fait ce recensement, repris notamment par ‘Le Sakerfrancophone’ ; bref, tout le monde a participé à la fête, alors pourquoi pas nous...

Bref (bis), après avoir lu et retenu tout ce qui précède, dégustez les mets médiatiques et de communications de nos vaillantes phalanges d’experts journalistiques :

• “320 missiles en un jour : La Russie tire des missiles balistiques à courte portée sur l’Ukraine ; quel est le résultat ?” – ‘WION’ – 2 mars 2022

• “La Russie manque de missiles guidés et tire sans discernement – Ukraine” – ‘Jerusalem Post’ – 17 mars 2022

• “La Russie est à court de munitions de précision dans la guerre en Ukraine” – ’US News’ – 24 mars 2022

• “Poutine, maintenant humilié, est à court de MISSILES dans sa tentative désespérée de vaincre l’Ukraine, dit le chef des forces armées britanniques à TalkTV” – ‘The Sun’ – 5 mai 2022

• “La Russie est-elle à court de missiles ? Les États-Unis et la Russie envoient des messages contradictoires” – ‘Jerusalem Post’ – 16 mai 2022

• “La Russie tire des missiles de cinq tonnes et demie datant de la guerre froide et conçus pour détruire des porte-avions sur les forces ukrainiennes dans le Donbass car elle manque de fusées de précision, selon le ministère de la Défense” – ‘Daily Mail’ – 12 juin 2022

• “Vladimir Poutine est à court de missiles et les forces russes se tournent vers des stocks d’armes anciennes” – ‘Daily Mirror’ – 8 juillet 2022

• “Poutine se gratte la tête alors que la Russie est à court de missiles pour effectuer des attaques au sol” – ‘Daily Express’ – 23 juillet 2022

• ‘La Russie est à court de missiles à longue portée pour terroriser l’Ukraine” – ‘!945’ – 20 août 2022

• “La Fédération de Russie sera à court d’obus, d’artillerie et de véhicules blindés d’ici la fin de l’année”– ‘Ukrainska Pravda’ – 31 août 2022

• “La Russie a recours à des missiles périmés alors que ses stocks d’armes s’épuisent : Ukraine” – ‘Newsweek’ – 4 sept. 2022

• “Plus de missiles ! La Russie se retrouve avec un « stock limité » d’armes hypersoniques en raison d’une pénurie de micropuces – Ukraine” – ‘Eurasian Times’– 7 sept. 2022

Croyez-vous que toute cette fange oiseuse et maigrelette, ou ces défécations de courtisans diront d’autres moins amènes, ne laissent nulle trace dans les esprits élastiques de ceux qui les écrivent et même de ceux qui les lisent après avoir été les premiers propagateurs des FakeNews ? Mème un FakeNewman/woman, cousin plus que germain des ‘Fact-checkers’, finit par croire un petit peu puis de plus en plus le bobard qu’il a filé au premier pour que le second le laisse passer en saluant l’artiste, c’est-à-dire l’expert. C’est ce qu’on appelle le MPB (‘Mouvement Perpétuel du Bobard’). Il est conçu avec attention et tendresse par le concepteur, un contractant du MI6 recommandé par Tony Blair ou un tâcheron très zélé des GAFAM, livré à la première petite plume de transmission, au ‘Times’ de New York ou à celui de Londres, suivie par la cohorte des agences, des RP, des plateaux-TV, des rumeurs, repris partout, imprimé, publié, cité, commenté par des ministres, et bientôt, après ce long périple, revenu aux yeux de l’expéditeur, “ contractant du MI6 recommandé par Tony Blair ou tâcheron très zélé des GAFAM”, qui y voit tout d’un coup une nouvelle d’importance et transmet à ses employeurs qui font suivre à leur hiérarchie 

Je pense qu’à force d’écrire ces extraordinaires aventures de ‘Tintin au Pays des Missiles’, ils finissent par croire que Tintin y est réellement allé, et qu’il était un type de la CIA pourtant très en retrait dans ce show, et que les évaluations qu’il en a rapportées tiennent drôlement la route. Autrement dit, tous les articles sélectionnés par MoA, que vous avez lu ci-dessus ont trous été vrais pendant dix jours, trois jours, 16 heures, une heure et trente minutes, avant de devenir documents d’archives pour l’histoire... Eh bien, c’est assez pour convaincre nos experts et parer nos plateaux-TV de victuailles en général réservées aux vainqueurs et au Camp du Bien.

Pendant ce temps, Vladimir Vladimirovitch poursuit ses offensives, jour après jour. Franchement, je ne vois pas le rapport.

Donations

Nous avons récolté 505 € sur 3000 €

faites un don