La gauchisation-Système de Wikipédia

Bloc-Notes

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 1433

La gauchisation-Système de Wikipédia

• Larry Sanger, l’un des deux fondateurs de Wikipédia (il quitta sa position un an après la fondation), décrit le parcours de “gauchisation” de l’encyclopédie en ligne : progressive à partir de 2005, accélérée à partir de 2015. • Ce schéma correspond bien à l’évolution des forces en présence dans notre Grande Crise, avec le déplacement de plus en plus marqué, jusqu’à en devenir les “idiotes utiles” mais justement stipendiées, de nombre de forces de gauche passées de l’antiSystème sous Bush à la “soumission volontaire” au Système à partir de 2009-2010.

Les confidences d’un des deux fondateurs de l’encyclopédie en ligne universellement connue, – Wikipédia, bien entendu, – nous confirment sans surprise que ce système est fortement orienté politiquement, et censure par conséquent, dans le même sens, les articles et les biographies qu’il publie. Larry Sanger a été interviewé sur le réseau télévisé de la publication en ligne ‘Epoch Times’ à propos de Wikipédia, mais aussi de son propre projet qu’il définit comme «...un sur-ensemble de toutes les encyclopédies », avec comme objectif complémentaire d’entraver techniquement les capacités de censure des réseaux sociaux des GAFAM

» “Nous allons mettre tout le contenu encyclopédique et le monde dans un seul réseau. C'est une vision extrêmement intéressante”, a-t-il déclaré.

» [Sanger] avait annoncé en mars qu’il travaillait à l’élaboration de normes techniques qui pourraient retirer aux entreprises géantes le pouvoir sur les médias sociaux et donner aux utilisateurs un plus grand contrôle sur le contenu qu'ils produisent et voient. »

Sanger a créé Wikipédia avec Jimmy Wales en 2001 mais s’en est très vite séparé à cause de désaccord sur l’orientation du projet. Bien entendu, il a suivi l’évolution de Wikipédia avec des yeux peu amènes. Voici quelques détails qu’il a donnés au cours de son interview publiée le 30 septembre sur le site d’‘Epoch Times’.

 « Ces dernières années, Wikipédia s’est éloigné de la neutralité pour s’aligner sur la “propagande de gauche”, selon son cofondateur Larry Sanger.

» Larry Sanger, qui s’est séparé de Wikipédia il y a près de vingt ans à cause de la direction du projet, a déclaré à l’émission “American Thought Leaders” d’‘EpochTV’ que l’encyclopédie en ligne, qui a eu 20 ans au début de l’année, a progressivement évolué pour suivre la narrative des “médias d’information” [de la presseSystème].

» “Wikipédia a fait un réel effort de neutralité pendant, je dirais, ses cinq premières années environ”, a déclaré Sanger. “Et puis ... il a commencé une lente et longue évolution vers ce que j’appellerais la propagande de gauche”.

» Wikipédia compte environ 125 000 rédacteurs bénévoles actifs qui travaillent sur des articles issus du “crowdsourcing” [équivalent de “sources ouvertes”], et plus de 1 000 “administrateurs” qui peuvent prendre des mesures telles que le blocage de comptes ou la restriction des modifications sur certaines pages.

» Sanger a déclaré à ‘EpochTV’ que, principalement au cours des cinq dernières années, on peut observer que toute personne “de droite”, ou “même anticonformiste” [antiSystème et dissidente], se retrouve souvent avec un article sur Wikipédia qui “déforme grossièrement ses réalisations, omet souvent des parties importantes de son travail et déforme ses motivations”.

» Wikipédia “les présente comme des théoriciens du complot, des extrémistes de droite ou autres, alors qu’eux-mêmes, leurs amis et les personnes qui les connaissent bien ne les décriraient jamais de cette façon”, a déclaré Sanger.

» Sanger a critiqué Wikipédia, suggérant qu'elle a récemment évolué pour “suivre les médias [de la presseSystème]”.

» “Plus récemment, ils se sont débarrassés de presque toutes les nouvelles de sources conservatrices comme références de leurs articles”, a-t-il expliqué. “En même temps que  les médias [de la presseSystème] évoluaient nettement, comme l’establishment lui-même, vers la gauche ou complètement à gauche, le contenu de Wikipédia a évolué de la même façon”.

» Il a par exemple noté que Wikipédia a interdit l’utilisation de références de textes ou documents politiques venus de Fox News, du New York Post et du Daily Mail. »

On peut faire l’hypothèse que, Sanger ne portant guère Wikipédia dans son cœur et préparant son propre projet, sa critique est intéressée. Par ailleurs, il décrit ce qu’on peut chaque jour observer dans le contenu de cette encyclopédie devenue une référence incontournable. Surtout, sa référence chronologique d’une “gauchisation” de Wikipédia « principalement au cours des cinq dernières années », l’évolution des qualifications par Wikipédia de « théoriciens du complot, extrémistes de droite ou autres », c’est-à-dire complotistes et suprémacistes (“blancs”, éventuellement et quand la couleur convient), appliquées à « toute personne de droite, ou même anticonformiste », correspondent évidemment au déploiement des narrative contre Trump et, dans un sens plus large, contre les diverses oppositions qui peuvent être rapprochées du courant trumpiste sans s’y agréger, dans une nébuleuse antiSystème.

En vérité, que la critique de Sanger soit intéressée ou non, il reste qu’elle rejoint effectivement l’évolution de Wikipédia qui s’est placé à l’intérieur du camp progressiste-sociétal incluant aussi bien les GAFAM (‘Big Tech’) que le parti démocrate, que tous les composants de ce qu’on appelle en général “le camp du Bien” aux USA et dans le bloc-BAO. Wikipédia n’a évidemment pas échappé à cette évolution générale affectant, on infectant les moyens de communication officiels dépendant des puissances en place, – notamment par le biais des GAFAM, qui ont effectivement commencé leur activité de censure autour de 2015-2016.

Il s’agit d’un cas de plus dans une évolution générale de durcissement de la censure à l’occasion du bouleversement provoqué par l’arrivée de Trump, et qui n’a plus cessé depuis. Il est manifeste que Wikipédia ne peut être qu’en bonne place dans ce dispositif, en raison de son importance, de sa position de référence universelle, de sa puissance de communication des informations sur les individus, les publications, les organisations, etc. Cela conduit à recommander, non pas de cesser la consultation de Wikipédia, mais bien de la pratiquer avec une extrême attention critique, un esprit de contre-censure si l’on veut, ou disons de “censure du censeur”.

L’évolution que décrit Sanger (respect de l’état d’esprit initial durant les 5 premières années de Wikipédia) correspond à ce qu’on a pu observer à l’époque. Le bimensuel ‘Éléments’ (dans le n°192, octobre-novembre 2021) rappelle un de ses articles parus dans le numéro 118 de fin 2005 signalant les débuts d’une contre-attaque des pouvoirs établis contre l’internet. Cette contre-attaque, d’abord établie autour de moyens extérieurs à l’internet, conduisit très rapidement à son infiltration au moyen de divers procédés faussaires, dans une vaste opération de complot du futur dénonciateur de complot qu’est devenu le Système. (L’anti-complotisme commençait à se déployer cette année-là [2005], face aux mises en cause de la version officielle de l’attaque du 11-septembre.)

« C’est le contrôle permanent, réponse à l’esprit libertarien qui inspira les débuts du réseau Internet, cet anarchisme d’esprit qui engendra la communauté des hackers t la création des logiciels libres. Des fichiers de toutes sortes se constituent dans les administrations et les sociétés privées : ils rassemblent des données personnelles sur des millions de citoyens ou de consommateurs... »

La chronologie décrite par Sanger confirme notre propre perception métahistorique des événements, considérant cette évidence des événements en-cours :
• à partir de 2009-2010, à partir de l’entrée en fonction d’Obama conduisant “la gauche” au pouvoir, la “gauchisation” encore progressive et indirecte devint complètement intégrée à l’action du Système contre toutes les poussées antiSystème, avec son implication dans des événements crisiques spécifiques (Syrie, Ukraine, etc.), et se traduisant en termes idéologiques et géopolitiques par une hostilité affichée contre l’Iran, de la Russie et de la Chine ;
• avec le tournant de 2015-2016, notamment l’entrée (élection de Trump) dans son paroxysme de la crise de l’américanisme, la “gauchisation” accélérée qui n’est rien d’autre qu’une accélération bientôt incontrôlable de l’activité de censure, de violation des droits d’expression, etc., de la part d’un Système réalisant que son action menée depuis plus d’une décennie avait exacerbé plus qu’il n’avait liquidé l’opposition antiSystème sous des formes et des conceptions politiques extrêmement variées.

Cette occurrence signale parfaitement la façon dont l’essentiel des forces de gauche, opposées à l’action belliciste et interventionniste qui suivit le 11-septembre, sont passées dans le camp du Système en devenant des forces de la “gauche institutionnalisée” (“institutionnalisées” pour l’occasion), soutenue par le néo-libéralisme, dans la séquence post-irakienne, puis post-GW Bush et post-crise financière de 2008.

Le schéma présenté par Sanger est donc tout à fait acceptable. On attend avec intérêt la forme de son initiative de « sur-ensemble de toutes les encyclopédies », et surtout ses instruments de contre-mesures face aux géants des GAFAM à l’heure où l’affrontement qu’ils provoquent atteint des domaines de la plus haute importance hiérarchique (l’affrontement entre ‘YouTube’ et la Russie [RT]).

 

Mis en ligne le 1er octobre 2021 à 15H25

Donations

Nous avons récolté 195 € sur 3000 €

faites un don