Boeing est devenue un “walking zombie

Brèves de crise

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 3064

Boeing est devenue un “walking zombie

Max Keiser nous parle de Boeing dans sa dernière édition du Keiser Report sur RT.com le  28 janvier 2020. Comme d’habitude, Keiser ne mâche pas ses mots malgré qu'il s'agisse du 737Max : Boeing transformée en “poubelle” insolvable, dont le dynamisme conceptuel est résumé par l’expression intraduisible dans sa brièveté très parlante de “walking zombie” (“zombie ambulant” ? Ou encore, en plus sexy, “zombie ‘En-Marche’” peut-être ? « A garbage company that is just a walking zombie »).

Keiser parle de  l’état de la compagnie depuis qu’a commencé la crise du 737Max. L’argent perdu depuis, l'incompétence et la rapacité des dirigeants, l’attitude arrogante de Boeing, la chute complète de la confiance et les résultats effrayants pour 2019 (380 avions livrés alors qu’il en était prévu 895-905, 246 commandes mais – 87 avec toutes les annulations de commandes du 737Max), tout cela a conduit la compagnie à demander de l’aide aux banques. Cette aide, estime Keiser, ne sert strictement à rien sinon à consolider la fortune des cadres dirigeants, ce qui fait que la situation structurelle comptable de la société s’est encore plus détériorée jusqu’à approcher une situation de banqueroute.

Le financement obtenu par Boeing ne servant qu’à aggraver sa situation, Keiser juge effectivement  que cette compagnie-poubelle est désormais “insolvable”. Un exemple parfait du caractère autodestructeur de l'hypercapitalisme de la modernité tardive.

« Le géant américain de l'aérospatiale Boeing a obtenu des engagements sur plus de $12 milliards de financement de la part de plus d'une douzaine de banques, ont rapporté les médias en citant des personnes connaissant le sujet.
» La société rachète ses propres actions avec de l'argent bon marché de la Réserve fédérale, a déclaré Max Keiser dans son émission ‘The Keyser Report’ sur RT.com. L’argent qui était censé aider l'entreprise en difficulté la prive en fait de ses capacités. “De l'autre côté, du côté de Boeing il y a les cadres de la direction de l’entreprise, qui reçoivent cet argent de la Fed directement dans leur poche...”, note Keiser.
» Selon lui, “Boeing n'est plus une entreprise viable... Elle est dans une situation si catastrophique que même l’argent de financement à zéro pour cent ne va pas les aider à recapitaliser cette entreprise qui est devenue une poubelle. Boeing ne vaut rien, elle est essentiellement insolvable.”
» Il y a beaucoup d'entreprises-zombies dans le S&P 500 qui sont comme Boeing, ajoute-t-il. “Les dirigeants ont volé à la Fed tous les capitaux propres qui passaient par les liquidités à taux d'intérêt de zéro pour cent... et maintenant ils ne sont plus que des zombies ambulants... »

 

Mis en ligne le 29 janvier 2020 à 07H45