“Appel du 19” pas très courant...

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 1843

“Appel du 19” pas très courant...

25 mai 2019 –La dernière nouvelle que je veux placer en exergue, qui vient s’ajouter au texte ci-dessous qui était déjà composé, pour donner un donner un exemple tragique de la situation de la liberté d’opinion et d’expression au cœur de notre civilisation, concerne les 17 chefs d’inculpation lancés par le département de la Justice des États-Unis contre Assange. (Voyez ici, et ici, et encore ici, sur RT qui reste l’un des seuls grands réseaux sérieux au niveau de l’information dans nos pays, – profitez-en avant que Big-Master ne le liquide.) John Pilger : « La guerre contre Julian #Assange est maintenant une guerre contre tous. Dix-sept accusations absurdes, dont l'espionnage, envoient un message terrible à chaque journaliste, à chaque éditeur. La cible d'aujourd'hui est #Assange. Demain, ce sera vous au New York Times, vous à la BBC. Le fascisme moderne vient de mettre bas le masque. » Glenn Greenwald : « Tous ceux qui ont passé les deux dernières années et plus à proclamer qu'ils étaient si préoccupés par les atteintes à la liberté de la presse devront maintenant décider s'ils le pensaient vraiment ou si, en raison de leurs sentiments à l'égard d'Assange, ils applaudiront l'attaque frontale de l'administration Trump contre la liberté de la presse... »

Tout cela situe le contexte que je crois utile de décrire  pour lire avec profit le texte qui suit, pour bien embrasser cette situation où, potentiellement, tout ce qui est liberté d’opinion, d’expression, de communication, de publication, est directement menacé, et l’est quasiment par tous les dirigeants-Système du bloc-BAO qui sont désormais les meneurs zélés de la dictature postmoderne. La guerre est déclarée, elle est ouverte, elle est impitoyable, elle est directement liée à la Grande Crise d’Effondrement du Système. Personne, personned’entre nous n’y échappe. Vous lecteurs, nous dans notre aventure, nous sommes tous pris dans ce tourbillon, crisique.

Passons au texte initial... 

23 mai 2019 –  Avez-vous lu le texte de RT-com du 12 mai 2019sur Paul Joseph Watson à propos du bannissement total dont il est l’objet sur Facebook ? Vous devriez... « Il n'y a clairement aucun avenir pour les personnalités dissidentes sur aucun des grands réseaux de médias sociaux. Nous devrons revenir aux listes de diffusion par courriel et aux sites Web en tant que nos principales, et peut-être nos seules plateformes de diffusion de contenu. » 

A la suite de cette série de censures décidée par Zuckerberg contre des personnalités de l’internet, Danielle Ryan avait écrit, sur le même RT-America,un articleau titre significatif et imagé : « Le bannissement  de Facebook d’Alex Jones et d'autres personnes est une forme d’autodafé des temps modernes. » Anticipant les inévitables charognes, couardes et hypocrites, autant qu’hystériques et bienpensantes, qui accompagnent, en guise de commentaires, cette sorte d’intervention, Ryan précisait très vite : 

« Lorsque j'ai critiqué les interdictions antérieures contre Jones, j'ai commencé par dire que je n'étais pas un fan de cet auteur et animateur, de crainte qu’on ne présume que mon intervention équivalait à une approbation de son écrits ou de ses opinions. Il ne devrait pas être nécessaire de mentionner en bonne place une telle clause d’indépendance au caractère d’une semi-apologétique. C'est de la censure pure et simple et elle devrait être condamnée, quels que soient les sentiments personnels de quiconque à l'égard des victimes. »

Notre situation, àdedefensa.org, est un peu différente, parce que nous ne dépendons en rien de la canaille-Système bien propre sur elle du type-GAFA, ne faisant de notre chef aucun usage des “réseaux sociaux”. Pour être précis, cette absence et cette non-utilisation des réseaux sociaux est largement de mon faitet correspond d’une part à mes complètes incapacités techniques, et d’autre part et surtout à mes réticentes radicales d’un homme d’un autre temps un peu moins bas que celui que nous vivons, réticences presque pathologiques avec des tensions, des angoisses et des frustrations psychologiques très pénalisantes,face au système d’oppression technologiquequi a totalement annexé notre monde.

Dans cette situation, j’éprouve cette impression d’un autre monde ou je n’ai aucun accès ni ne veux en avoir aucun, un monde absolument diabolique. Il y a aussi l’intuition assez vague mais persistance qu’il s’agit là, dans cette façon d’écarter leur usage, d’une façon d’échapper à l’emprisonnement des moyens si séduisants et à la censure qui s’ensuit et s’enchaîne par l’interdiction de ces moyens. On ne ressort pas psychologiquement indemne d’une telle attitude radicale de dissidence pourtant inévitable quand on est ce qu’on est, que l’on paye par une solitude que je savais se constituer autour de moi mais dont je n’imaginais en rien le poids qu’elle fait peser sur soi.

Là-dessus, et ceci sans pouvoir communiquer de précisions, y compris quelques-unes qui sont en ma possession, je m’interroge de plus en plus sur la possible existence d’une activité technique hostile contre le site dedefensa.org. J’ai à l’esprit une interrogation à propos d’une chute brutale de l’audience qui s’est réalisée en février 2019 exactement. Il n’y aucune raison éditoriale ou circonstancielle : aucun changement de sujets de notre part, de façon de les traiter, aucun changement de méthodologie, aucune rupture dans les événements extérieurs nous privant de nos sujets habituels, bien au contraire ; bref, aucune raison habituelle qui fait varier la fortune d’une publication (dedefensa.org)dont la progression ou les déclins temporaires, se sont toujours faits de façon régulière et progressivement, avec un public fidèle et stable, qui ne réagit jamais brutalement dans un sens ou l’autre. Ce cas est différent : brusquement une baisse brutale de la fréquentation (autour de 20%), tout juste en un-deux mois, pour se stabiliser à un niveau entérinant cette baisse et même confirmant cette tendance, encore une fois sans raison rationnelle par rapport au contenu et par rapport aux événements en-cours.

Il est difficile, même sans solliciter la paranoïa, de ne pas songer au moins par instants, par les temps vertigineux qui tournent autour de nous, à la malveillance et à l’hostilité d’organisations ou de services qui ont des moyens techniques considérables. Nous subissons notre lot de nuisance, et je dirais que l’effet, dans mon chef, est d’abord psychologique, dans ce poids grandissant de la solitude que j’ai dite plus haut.

(Et si mon hypothèse n’est pas la bonne, c’est alors, peut-être, que le Ciel nous signale, me signale brutalement que dedefensa.org a atteint son point d’apogée et que son temps a passé, et qu’il commence à décliner... Destin et fatalité, mais que je laisse de côté tant que je ne suis pas pénétré de cette possibilité.)

Voilà le point des choses.

Je dirais assez simplement : je ne sais pas comment vous, lecteurs, devez et pouvez nous aider par vos actions personnelles de promotion dans vos propres réseaux personnels, autour de vous. Mais si vous le pouvez et si vous pensez qu’un tel acte est justifié, posez cet acte parce que nous en avons besoin. Nous avons besoin de votre aide à cet égard, si cette aide est possible.

Pour le reste : arrivé là, je devrais passer à un autre domaine, en espérant que vous, lecteurs, comprendrez qu’il s’agit bien autant d’une question psychologique d’équilibre fondamental face à la solitude, que d’une raison économique de survie.

Je veux dire que je vais faire mon dû, ma participation au rituel du “19 courant...”. La chose est assez simple, puisque vous la retrouvez régulièrement, d’un message l’autre : soutenez-nous économiquement (financièrement) selon vos moyens. Croyez-moi, ceci n’est pas un artifice d’argument sollicité : plus nombreux vous vous manifestez, même pour des sommes extrêmement minimes, plus vous contribuez à combattre cette solitude dont je parlai, et à aider une psychologie souvent épuisée ou découragée. Croyez-moi ! Cet argument psychologique est au moins aussi important que l’argument économique, et à certains moments je pense qu’il l’est plus...

Songez-y, et décidez si dedefensa.org mérite un tel effort.

Donations

Nous avons récolté 492 € sur 3000 €

faites un don