Abizaid est-il un traître?

Bloc-Notes

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 515

Abizaid est-il un traître?

Comme on pouvait le prévoir avec l’aide de la simple logique, le général Abizaid est passé depuis le 17 septembre et son intervention au CSIS sur la liste noire des néo-conservateurs et de leurs associés. Le même 17 septembre, l’un des plus fameux d’entre tous les néo-conservateurs, Michael Ledeen, qui réclamait une attaque contre l’Iran au soir de l’occupation de Bagdad par les troupes US en avril 2003, s’est exprimé à propos de Abizaid, dans une note sur le site de National Review dont il est le collaborateur. Ledeen accuse le général Abizaid, — qui a commandé CentCom de fin 2003 à début 2007, — d’incompétence (mauvaise stratégie) et de trahison (dissimulation ou destruction des preuves de l’incursion de milliers et milliers de Gardes Révolutionnaires en Irak de 2003 à 2007). Y aurait-il moyen que le général Abizaid soit rapidement fusillé avant d’être jugé?

(Cette attaque vient après une campagne massive depuis le 10 septembre, à laquelle Ledeen a évidemment participé, au mons de tout son cœur, pour protester contre une annonce dans le New York Times attaquant le général Petraeus. Il a alors été affirmé solennellement, avec confirmation de GW, qu’attaquer un général US à quatre étoiles en temps de guerre était une infamie proche de la trahison. Au dernier comptage, Abizaid a quatre étoiles.)

Quelques mots pleins de sagesse de Ledeen: «General Abizaid has unburdened himself on the subject of nulear Iran. He thinks Iran is kinda like the Soviet Union, it's deterrable, and while he'd rather Iran not have nukes, all in all we could live with it.

»“There are ways to live with a nuclear Iran,” Abizaid said...“Let's face it, we lived with a nuclear Soviet Union, we've lived with a nuclear China, and we're living with (other) nuclear powers as well.”

»I'm grateful for this bit of enlightenment from the former commander of Central Command, whose failed strategy in Iraq led us to fight more effectively, especially against the Iranians' depredations in both Iraq and Afghanistan. It was under Abizaid that the copious evidence of Iranian activity was suppressed, and we, let's say, took it easy on the thousands of Revolutionary Guards killers running all over the country. He now wants to extend that policy to Iran itself. He's got plenty of company in Foggy Bottom, Langley, and the White House.»

• Par ailleurs, l’intervention de Abizaid a amené une réponse un peu moins excitée mais tout aussi néo-conservatrice, d’un autre neocon, le général Thomas McInerney, celui qui a inspiré les modalités du “surge” en Irak à GW. Ce passage est extrait d’un article du Sunday Times de ce jour, sur lequel nous reviendrons demain avec empressement et zèle.

«General John Abizaid, the former Centcom commander, said last week: “Every effort should be made to stop Iran from obtaining nuclear weapons, but failing that, the world could live with a nuclear-armed Iran.”

»Critics fear Abizaid has lost sight of Iran’s potential to arm militant groups such as Hezbollah with nuclear weapons. “You can deter Iran, but there is no strategy against nuclear terrorism,” said the retired air force Lieutenant General Thomas McInerney of the Iran policy committee.

»“There is no question that we can take out Iran. The problem is the follow-on, the velvet revolution that needs to be created so the Iranian people know it’s not aimed at them, but at the Iranian regime.”»

Il est bon de savoir que la politique pas-loin-d’être-officielle des USA (dito, des néo-conservateurs) est de considérer que l’Iran fabrique des armes nucléaires, et qu'il les fabrique pour en faire des armes de terroristes et non pas des armes stratégiques de l’arsenal nucléaire classique. En effet, nous dit McInerney qui est ainsi d’accord avec Abizaid, pour ce qui est d’un Iran puissance nucléaire classique, on “sait faire” («You can deter Iran»). Il serait bon que les pays européens engagés dans cette affaire, y compris et surtout le brave Kouchner, nous expliquent ce qu’ils y font exactement. Sont-ils là pour empêcher l’Iran de devenir une puissance nucléaire classique? Qu’ils ne se fassent pas de soucis, les Américains se chargent de tenir cette puissance à bonne distance. Sont-ils là pour empêcher l’Iran de devenir un Etat terroriste nucléaire? Cela signifie qu’ils considèrent que l’Iran est d’ores et déjà un Etat terroriste ou est-ce simplement la bombe qui le rendra terroriste?

 

 

Mis en ligne le 23 septembre 2007 à 18H25

Donations

Nous avons récolté 614 € sur 3000 €

faites un don