Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Citation Crawford

Article lié : Gauche postmoderne & “harcèlement sexuel”

Philippe Grasset

  06/12/2017

Pour Mr. Jerzy Buczek,

La citation vient d'une interview de Crawford dans la revue Eléments n°169, décembre 2007-janvier 2018.

Bien à vous. PhG

Jean d'Ormesson. Aristocrate?

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  06/12/2017

Entre les Jean d'O par ci, et les Jean d'O par là des merdias sans honneur ni pudeur, j'ai noté:

- qu'à la fin de sa vie Jean d'Ormesson, qui a été un temps hospitalisé avec "monsieur Toulemonde" (donc sans doute pas à l'hôpital américain de Neuilly!), aurait réalisé pas mal de choses (la mort approchant, peut-être) et aurait dit à peu près ceci: "Il est vital pour notre société que chacun ait sa chance. Actuellement, faute d'argent, combien de Mozart assassinés."
Je le verrais bien, rien que pour ça, aristocrate H2O!

- qu'il a fait campagne pour défendre la réception sous la coupole de Marguerite Yourcenar, la première femme admise à l'Académie en 1980.
Progressisme sociétal ou recherche aristocratique de l'unité perdue?
 

Hyperbole/Femme vs Ellipse/Homme

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  06/12/2017

Cette analogie thomienne a meublé mes insomnies de cette nuit. Car c'est le cercle qui est elliptique et qui donc, "logiquement", doit être associé à l'Homme, et par suite c'est la droite qui est hyperbolique* et qui donc doit, quant à elle, être associée à la Femme.

Si on suit cette logique c'est l'Homme qui est enfermé dans son cercle et qui tente peut-être d'en sortir. Et c'est la Femme qui est dehors et qui tente peut-être de se compactifier**. La Femme, artiste, fantasque, hyperbolique, planant au-dessus de l'Homme, scientifique, concentré, elliptique?

Thom: "Devant cette vision de la création artistique, comment le savant, accroché à la scission castratrice du Sujet et de l'Objet, pourrait-il ne pas se sentir inférieur? Certes savant et artiste cherchent tous les deux à reculer les limites de l'intelligible; mais le savant n'a pas la liberté ludique de l'artiste, il est assujetti à la règle impérative d'être compris. La Science ne peut guère que continuer sa tâche d'examen objectif des phénomènes; elle progresse par accumulation de faits, mais sur le plan des idées, sa démarche évoque plutôt celle de Sisyphe… L'art, lui, ne progresse pas, mais manifeste à la face du monde, continuel, le vouloir-être de l'Homme." ("Local et global dans l'oeuvre d'art", Apologie du Logos)

Je crois qu'en chacun de nous il y a de l'Homme et de la Femme. Je crois que le rapport Homme/Femme ne doit pas être envisagé sous le rapport de l'égalité ou de la différence, mais sous le rapport de la dualité, du duel.






*: On part d'une droite "double", on la dédouble en la remuant un peu, et on obtient une hyperbole dégénérée, réduite à ses deux asymptotes.

**: L'opération mathématique de compactification permet de ramener l'infini, de ramener l'inintelligible à l'intelligible.
 

L'harmonie en maternelle

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  06/12/2017

Au "programme": initiation à l'harmonie des sons ,des couleurs, des goûts, des odeurs et des formes.
Initiation à l'harmonie des comportements (apprentissage de la socialisation, de l'échange, de l'économie): oeil pour oeil, dent pour dent, prêté-rendu, don-contre-don (travaux pratiques: anniversaires fêtés à l'école).

L'étude scientifique de ces harmonies me semble passionnante. (Ainsi on parle d'oreille absolue mais pas d'oeil absolu ni de nez absolu. Pourquoi?)

A la pêche sur la toile, premier coup de filet:   http://m-morya.com/la-doctrine-secrete-vol-1/286-couleurs-sons-et-formes

Rantanplan et Lucky Luke

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  05/12/2017

Ceux imprégnés de la culture BD des années 1950/1960, dont je fais partie, connaissent Lucky Luke, le cow-boy solitaire qui tire plus vite que son ombre, son cheval Jolly Jumper et son chien Rantanplan, pas très malin mais qui néanmoins, parfois, sent confusément les choses. (Une sorte de réplique basse de l'intuition haute de PhG*, réplique basse qui a l'immense avantage, comme pour PhG avec son intuition haute, de permettre d'esquiver toute justification.)

Je considère ce site comme un divan psychanalytique et j'y déverse mes états d'âme en commentaires divers. Lorsque ces états d'âme versent dans le délire et que j'ai conscience de ce délire, je me réfugie derrière le pseudo de Rantanplan. Je ne sais pas si le véritable Rantanplan a décidé de suivre le véritable Lucky Luke parce qu'il tirait plus vite que son ombre; mais j'ai choisi Thom pour Lucky Luke parce qu'il arrivait à reconstituer les objets à partir de la simple observation de leurs ombres. Thom est un cavernicole* enchaîné dans la caverne de Platon, qui reconstitue ce qu'il y a au dehors en examinant seulement les ombres (surtout leurs singularités) qui se projettent sur le fond. (Au contraire je vois Grothendieck sorti de la caverne, regardant de face, droit dans les yeux, l'aveuglante lumière.)

Certains voient en Thom un matheux standard qui a démontré quelques théorèmes concernant la théorie des singularités (en complétant les travaux fondateurs du mathématicien américain Hassler Whitney): c'est la position de François Roddier et de Paul Jorion telle qu'ils me l'ont tous les deux indépendamment exprimée.
Certains voient en lui un peu plus, c'est-à-dire un matheux qui a un peu philosophé en discourant sur sa discipline (tel Hadamard, Poincaré, Riemann, etc.).
Certains le classent dans la catégorie des épistémologues contemporains comme Jules Vuillemin.
Rantanplan le sent confusément comme un immense penseur qui survole la pensée philosophique occidentale (voire universelle) des présocratiques à nos jours et réintroduit les mathématiques dans cette pensée philosophique (mathématiques qui avaient pratiquement disparu du discours philosophique depuis Platon). Son guide? La citation cavernicole d'Héraclite: "Le Maître dont l'oracle est à Delphes ne dit ni ne cache, il signifie." Autrement dit "La nature nous envoie des signes qu'il nous appartient d'interpréter, de déchiffrer".

* : qui avait peut-être à l'époque préféré Buck Danny…
**: Je dois ce qualificatif à R. Basillais, lecteur assidu de Dedefensa.

L'harmonie

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  05/12/2017

L'objectif des H2O ayant accédé au pouvoir est la recherche de la plus grande harmonie possible avec la nature.


Je viens d'entendre dans les merdias que la situation de l'éducation était très mauvaise comparée aux autres pays européens. Voici comment je vois les choses en petite section de maternelle.

I: Une éducation harmonieuse.

Dans le cadre H2O précité le "programme" de petite section de maternelle est de prendre conscience du cycle fondamental de la nature vivante, c'est-à-dire le cycle de la reproduction des espèces, en le faisant "comme pour soi", donc avec amour (et dans le "programme" figure donc l'objectif de faire prendre conscience à l'enfant de "s'aimer lui-même").

Bien que n'y connaissant rien dans ces domaines je crois à l'éducation par l'exemple, par mimétisme, et je suis séduit par cette idée de "neurones du mimétisme" alias "neurones miroir".

Je vois donc un jardin, pas seulement un jardin d'enfants, mais un jardin communal sous serre éventuellement chauffée, avec un coin réservé aux enfants, où chacun a son petit carré à entretenir et plantera le plus tôt possible une graine (de radis?) dont il surveillera l'évolution jusqu'à la fin du cycle, c'est-à-dire la production de nouvelles graines. Parallèlement il s'auto-éduquera par mimétisme en observant les adultes (des retraités, par exemple grands-parents ou arrière-grand-parents) faire la même chose que lui (sur des radis ou autre) un peu plus loin dans la serre. A côté de l'instit titulaire, chargé de la supervision et de l'intendance, il y aura tous les jours un couple de parents d'un des enfants pour assister l'enseignant et pour préparer le repas avec le plus souvent possible des fruits et légumes cueillis dans la serre. Et la pédagogie toute entière sera construite autour de ce thème fondamental.

Je répète que je n'y connais rien. Mais je sens le cerveau enfantin comme de la cire. Et il importe, de façon pour moi essentielle, que les premières empreintes dans cette cire, dont je pressens qu'elles sont quasi-ineffaçables, soient des empreintes saines.


II. L'harmonie en mathématiques (en très bref)

Il y a deux types très différents d'harmonie.

1. Le lissage harmonique, processus qui rend "douces à la caresse" des formes initialement rugueuses, anguleuses. Il en va ainsi du processus qui transforme une sculpture sur glace, magnifique mais piquante, en flaque d'eau, douce à la caresse mais informe. C'est le processus dont parle Gilles Châtelet dans son pamphlet. On peut, je crois, le qualifier de processus d'harmonisation entropique.

2. La division harmonique, qui est, quant à elle, directement liée à l'harmonie musicale (entre autres).
Je pense que cette harmonie peut (et même doit) être introduite au "programme" de petite section de maternelle: harmonie des sons, des goûts et des couleurs (cf. la toile à ce sujet). C'est cette harmonie qui intéresse les H2O.

La moyenne chez le Système et chez les H2O

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  05/12/2017

Je viens d'entendre sur les ondes merdiatiques que le-truc-mini-qui-ne-garantit-même-plus-de-ne-pas-être-un-travailleur-pauvre, truc qui s'appelait SMIG à l'origine, n'allait pas augmenter car, ai-je entendu aujourd'hui, c'est l'un des plus élevés d'Europe et qu'il est à 60% du salaire médian.

Dans "Vivre et penser comme des porcs" le mathématicien-philosophe s'insurge contre l'homme moyen sorti des ordinateurs de Bercy et contre le simulacre de démocratie que cela induit et décrit avec une grande précisions les conséquences catastrophiques de ce choix.

Au début du SMIG (accords de Grenelle de 1968?, le G pour Garanti), il semble me souvenir que le salaire minimum était calculé à partir du salaire moyen (60% du salaire moyen?).

Puis moyen est devenu médian. Beaucoup n'y auront sans doute vu là que l'apparition d'un nouvel élément de langage pour "faire moderne" voire "post-moderne".

La réalité est plus (beaucoup plus!) vicieuse de la part du Système. Car "médian" est une moyenne qui a un sens précis en mathématique. Pour bien voir ça considérons une population de 11 personnes dont les salaires mensuels en euros sont, dans l'ordre croissant: 300, 500, 700, 1.000, 1.500, 2.000, 3.000, 6.000, 10.000, 40.000 (Florence Parly à la SNCF), 1.000.000 (Carlos Ghosn).

Pour avoir le salaire moyen on ajoute tous les salaires et on divise par 11. Cela donne ici (sauf erreur de matheux!): 96.818€. Le SMIG 1968 est donc à 60% de 98.618€ soit 59171€. Conclusion: Mme Parly n'est pas au SMIG 1968 (les autres non plus bien sûr).

Pour avoir le salaire médian c'est 11 que l'on divise en 2 et le salaire médian est le sixième salaire: 2.000€; Le "machin qui tient lieu de SMIG" est donc à 60% de 2.000€ c'est-à-dire 1.200€: ce n'est pas du totut du tout pareil!

Dans le cas d'une accession au pouvoir des H2O "rouges", la logique de l'ordre rouge féminin est de mettre le benjamin à côté de l'aîné, sous sa protection (cas de la famille). Dans le cas de la société cela revient à mettre le plus pauvre à côté du plus riche (le chef des aristocrates) et sous sa protection. Et la logique de cette façon de voir les choses conduit à faire la moyenne suivante:
 moyenne du plus grand salaire (ici 1.000.000€ pour l' "aristocrate" Carlos Ghosn) et du plus petit salaire 300€ soit 500.150€. Le "machin qui tient lieu de SMIG" est donc à 60% de 500.150€ soit 300.090€. Bien entendu ce mode de calcul implique un resserrement considérable des salaires.

Mais si l'aristocrate en chef est un "vrai" matheux, je pense qu'il s'en fout complètement; il ne rêve pas à un palais comme Céaucescu (paraît-il le deuxième plus grand bâtiment du monde après le Pentagone) ou Erdogan. Son rêve est d'avoir du calme, dans un beau cadre, dégagé des contingences matérielles, pour penser à ses trucs de matheux.

 

Gérard Depardieu

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  05/12/2017

Dans la fiche Wikipédia de "GéGé" on lit:

"Engagement religieux:

Depardieu éprouve une admiration pour Saint Augustin, dont il a récité des textes dans des églises28. Il a rencontré Jean-Paul II lors du jubilé de l'an 200029, moment où l'évêque d'Hippone fut évoqué. Le cardinal Poupard lui a suggéré de faire un film sur cet homme. Le 11 février 2003, il donne une lecture publique des Confessions de Saint Augustin à la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 25 mai 2003 au temple protestant de l'Oratoire du Louvre puis le 23 novembre 2005 à la basilique Notre-Dame de Montréal."

Il me semble que PhG est plus plotinien et augustinien qu'aristotélicien et thomiste.

Peut-il nous éclairer à ce sujet?

Le sexe des anges

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  05/12/2017

Discussion entre matheux pendant la prise de Constantinople.

Selon Thom (qui a quand même l'air d'avoir de bonnes intuitions!) le mâle est elliptique alors que la femelle est hyperbolique. Et tout matheux sait qu'une ellipse est compacte alors qu'une hyperbole ne l'est pas.

On pourra faire une audition "sexuelle" de     https://www.youtube.com/watch?v=bH1s8PcDBEM

Le choeur des hommes et des femmes situé au point G de la cathédrale.

Pour qui est le plus bel orgasme? Réponse à 3'43

Signé: Rantanplan.


T'en pense quoi Cédric?

 

Un homme peut-il être

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  05/12/2017

Je pense que tout matheux (candidat naturel à être H2O) qui se respecte est "de gauche", c'est-à-dire "féminin". Parce que tout matheux qui se respecte cherche à compactifier, c'est-à-dire ramener l'infini à distance finie; ce que fait l'inversion de l'enseignement secondaire qui compactifie la droite en cercle.

L'homme est inachevé. La première chose que fait le mathématicien (celui qui se respecte), s'est de se compléter en réunissant ses deux points à l'infini (ça marche tout seul, ils ne demandent qu'à se réunir car ils sont de signe opposé!).

Oui. Un homme peut être "de gauche" chez les H2O. Il n'y a aucun ridicule à ça.Je pense que tout matheux (candidat naturel à être H2O) qui se respecte est "de gauche", c'est-à-dire "féminin". Parce que tout matheux qui se respecte cherche à compactifier, c'est-à-dire ramener l'infini à distance finie; ce que fait l'inversion de l'enseignement secondaire qui compactifie la droite en cercle.

L'homme est inachevé*. La première chose que fait le mathématicien (celui qui se respecte), s'est de se compléter en réunissant ses deux points à l'infini (ça marche tout seul, ils ne demandent qu'à se réunir car ils sont de signe opposé!).

Je pense que tout matheux (candidat naturel à être H2O) qui se respecte est "de gauche", c'est-à-dire "féminin". Parce que tout matheux qui se respecte cherche à compactifier, c'est-à-dire ramener l'infini à distance finie, à passer de l'imaginaire "Air" au réel, à atterrir "Terre"; ce que fait l'inversion de l'enseignement secondaire qui compactifie la droite en cercle.

Donc OUI. Il n'y a, selon moi, aucun ridicule pour un homme d'être "de gauche" et de voter pour, s'inscrire dans, militer dans un parti H2O rose-rouge, féminin. C'est pour moi au contrire un signe de maturité orbitique.

Remarque: Je me suis toujours demandé (et je me demande encore) pourquoi il n'y a pratiquement pas de "grande" matheuse. (Je n'en connais qu'une, très grande selon mes critères rantanplantesques, qui est Emmy Noether). Peut-être est-ce dû au fait que la femme n'a pas besoin de se compactifier pour être dans le réel car elle l'est déjà naturellement, car elle, elle a les pieds sur terre?

* Et vlan! C'est Rantanplan qui se venge!

Le symbole du mouvement H2O

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  05/12/2017

Quel symbole pour le mouvement (occidental sinon mondial) H2O lui-même?

Le symbole que la tradition grecque attribue à l'élément "Eau", à savoir le solide platonicien "icosaèdre".

Wikipédia: Thalès de Millet: extrait:

"Thalès de Milet est considéré comme le premier philosophe de la nature."
ça tombe bien, puisque le mouvement H2O se revendique de la philosophie de la Nature!

Donc banco pour l'icosaèdre* (dont le polyèdre dual est le dodécaèdre, le cinquième solide platonicien, la mystérieuse quinte essence**) comme symbole du mouvement H2O.


* Alexandre Grothendieck a fait dans sa retraite pyrénéenne de curieuses (pour moi!) recherches sur l'icosaèdre:
                                   http://rene.guitart.pagesperso-orange.fr/textespreprints/regimes5.pdf

** Pour avoir une idée de l'état d'avancement des mathématiques dans cette direction, on pourra consulter le chapitre V (en particulier la fin) des "Leçons de mathématiques contemporaines" par Yves André destinées aux musiciens de l'IRCAM:
                                              http://www.entretemps.asso.fr/maths/Livre.pdf

 

Matriarcat ? Bof bof

Article lié : Chesterton et la menace féministe en Occident

Ivan

  05/12/2017

Ouais, un peu dubitatif. Quelques femmes au milieu d'un océan d'hommes à tous les postes de haut niveau de pouvoir (administration, politique, finance, commerces, science…) vous suffisent pour en déduire ce que vous appelez le matriarcat. C'est un peu court. C'est oublier la tendance du pouvoir à se désirer toujours plus lui-même et donc à vouloir conquérir toujours plus de domaines à régenter. L'inflation du champ du politique, du droit, etc., ne vient que de cela.

Quant à la médiocrité des femmes en place, à leur hystérie, mon hypothèse est que pour émerger dans ce monde d'hommes, des femmes à peu près normales, qui veulent de la rationalité et de l'efficacité et du sens dans leurs actions, vont jeter l'éponge très tôt. Pas folles. Celles qui restent, hors rares exceptions, ce sont les fêlées, les assoiffées de reconnaissance, les revanchardes jusqu'au-boutistes… et les potiches sans qualités.

A Nicolas Bonnal

Article lié : Chesterton et la menace féministe en Occident

jc

  05/12/2017

Vous verriez-vous faisant partie de l'aristocratie H2O?

La symbolique chez les H2O

Article lié : Charles & Jeanne

jc

  05/12/2017

La devise H2O est: Unité-Harmonie-Diversité. Elle diffère de la devise Liberté-Egalité-Fraternité.

Je crois que l'unité masculine peut être caricaturée par le I (le i majuscule), l'unité féminine par le O ( la lettre o majuscule, pas le chiffre 0). Dans le I il y a l'idée d'ordre masculin (Le Père à ses enfants: "En rang par ordre d'âge, je ne veux voir qu'une seule tête") et dans le O l'idée d'ordre féminin (La Mère au centre d'un cercle où les enfants sont aussi par ordre d'âge, le benjamin à côté de l'aîné: "Mettez-vous en rond autour de moi").
Dans ce modèle très rudimentaire où Masculin et Féminin sont nettement différenciés on voit apparaître le problème de l'harmonie Homme-Femme.
(L'analogie O-I avec 0-1 saute aux yeux: 01, le bit* des informaticiens, où l'on remarquera qu'il n'y a aucun lien entre le 0 et le 1 qui sont pure convention, qui ne portent aucune symbolique, qui pourraient s'échanger sans qu'il ne se passe rien)

Le I symbolise la tension, le O le relâchement**. Mais aussi le O symbolise la plénitude alors que le I symbolise l'incomplétude (une droite bornée, inachevée).

La transformation d'une droite en cercle se fait par une opération mathématique appelée inversion, connue depuis longtemps (et retirée -je crois- de l'enseignement secondaire français actuel). Etudier cette transformation c'est déjà étudier, très rudimentairement les rapports Homme-Femme.

En informatique il n'y a aucun trait d'union entre le 0 et le 1: on est dans le discret.
En mathématiques il y a un trait d'union entre le I et le O: c'est l'inversion.

Comment symboliser cette harmonie rudimentaire Homme-Femme? Tous les matheux vous diront en choeur: par la bande de Moëbius en forme de huit couché, qui, pour les matheux, symbolise l'infini.

Comment "habiller" cette harmonie crue d'une façon qui s'enracine dans la tradition mythique?
L'homme est symbolisé par Mars, la Femme par Vénus. L'harmonie Homme-Femme doit, selon moi, être symbolisée par un "Dieu-Déesse" transgenre, une sorte de Janus à deux têtes, l'une Homme, l'autre Femme, se regardant droit dans les yeux, la moitié Femme contre Mars, la moitié Homme contre Vénus.

Passons maintenant à un modèle moins rudimentaire.
La tradition grecque nous a légué la symbolique "cube" pour représenter l'élément "Terre" (aparté: entre Mars et Vénus) et la symbolique "octaèdre" pour représenter l'élément "Air". Ces deux solides platoniciens "cube" et "octaèdre" sont duaux. Il est naturel d'associer la "Terre" à la Femme (Terre nourricière) et donc, par dualité, l' "Air" à l'Homme. Je ne sais rien sur cette dualité cube-octaèdre autre qu'elle échange faces et sommets (mes connaissances en géométrie polyédrique s'arrêtent là!): La Terre a 6 faces et 8 sommets, l'octaèdre a 8 faces et 6 sommets. Mais chez les H2O les matheux essayent de se glisser dans la peau des objets qu'ils étudient.

Autre modèle.
Topogiquement cube et octaèdre "pleins" sont des boules, et "vides" sont des sphères.

L'Homme au dehors, à la porte? Cherchant à entrer, coûte que coûte? La Femme enfermée au dedans? Cherchant à sortir, coûte que coûte?

La clé? Peut-être à chercher par là:    https://www.jp-petit.org/nouv_f/lacan_jpp.pdf    (pp. 10 et 11)

Ou par là:   https://www.youtube.com/watch?v=bH1s8PcDBEM

Thom: "La voix de la réalité est dans le sens du symbole."


* Encore un mot masculin, c'est un intolérable machisme, hurlent nos progressistes-sociétaux!

** Thom: "Les états elliptiques doivent s'interpréter comme des états de tension, les états hyperboliques comme des états de relâchement. Cette dialectique perpétuelle elliptique-hyperbolique n'est pas sans rappeler l'opposition yin-yang de la médecine chinoise ou encore l'opposition excitation-inhibition chère aux neurophysiologistes. Le sexe masculin présente, à cause de la nature même de transport spatial de l'acte sexuel mâle, une nature plus elliptique que le sexe féminin; on pourra peut-être ainsi s'expliquer -chose grosso-modo vérifiée de E.Coli jusqu'à l'homme- que les mâles soient plus velus (en un sens généralisé) que leurs compagnes et qu'ils soient aussi biologiquement plus fragiles."

 

Crétins

Article lié : Chesterton et la menace féministe en Occident

FG

  05/12/2017

C'est un petit peu comme PhG qui utilise LGBTQ pour désigner une instrumentalisation de certains faits de sociétés, et qui amalgame bien du monde qui n'a rien demandé dans des choses qui ne les regardent pas. Là, on embrigade toutes les féministes de la planète, afin de débiter des âneries sur la façon dont des femmes jouent un rôle douteux dans les relations internationales. Mais quand Tusk est lâche, que Trump est nul, et qu'ils débitent tous des âneries, le commentateur cultivé a plus de mal à la ramener à coup de phrases crétines et machistes sur les femmes ceci-celà, textes qui ne font que révéler les fantames du mâle qui feint de ne pas comprendre ce qu'il écrit…
Gébelin crétin, Bonnal, bonnet d'âne.