Forum

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

Plus sérieusement .

Article lié : Abécédaire de la guerre en marche

Christian Feugnet

  05/06/2018

A mon avis , le protectionisme , çà noie le poisson , çà masque le principal , l'essentiel .
Pourquoi à l'époque çà s'est braqué sur la balance commerciale ?
Simplement c'est un effet des dettes énormes dues à la guerre 14 18 .
Sauf pour les Usa , là excédents financiers énormes , rien ne se perd , question finances aussi .
Inversement , c'est à cause de ces excédents commerciaux qu' aux
USA , on crée la fed , banque atypique pour l'époque , monnaie basée sur les bonds du trésor ( US) , autrement dit , on préte à gogo .
Pour les états Européens , c'est tout bon , guerres possibles , illimitées . Du coup la 14 18 au lieu d'étre fraiche , joyeuse et courte , elle a été tout le contraire , au delà du pensable .
Ce qui compte c'est la balance financiére . Le rapport avec la démographie c'est que si la monnaie est bonne , çà colle avec le travail et sa reproduction , plus y en a , et que les gens en ont , plus ils se reproduisent . çà aussi béte que çà . çà se réduit pas au protectionnisme . Des siécles durant les pays étaient protectionnistes mais associés à une grande prospérité et relativement pacifique  , exemple du milieu du 17e à celui du 18 e . Ou celui du 19 e . (monnaies basées sur l'or ) .

Révolutions

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  05/06/2018

Selon moi ce mot à deux sens distincts*.

Il y a les révolutions où il se passe quelque chose et celles où il ne se passe rien.

1. Quand la terre fait sa révolution autour du soleil en un an, il ne se passe rien. Il y a changement, mais en apparence seulement.

2. Quand il y a véritable changement il y a une discontinuité spatio-temporelle initiale qui se propage dans le temps et l'espace. Parmi tous les types de discontinuité initiale, les deux plus simples sont: soit une séparation en deux, soit une réunion.

L'acte fondateur de la grande révolution française est une séparation, celle du corps et de la tête de Louis XVI. Révolution violente, révolution Yang.

L'acte fondateur de la révolution à venir est une réunion. C'est une révolution douce, une révolution Yin. En France je la vois comme la réunion de l'extrême droite et de l'extrême gauche. Symbolisée par deux jeunes gens. L'un, le garçon, extrêmement droit (de droiture) dans la tradition française "Honneur et Patrie" et l'autre, la fille, de l'extrême gauche dans la tradition immémoriale du communisme (genre secours populaire). Beaux tous les deux et amoureux, sachant se tenir et s'exprimer (ça doit bien se trouver).
 

Cinq et Sept. Nombres sacrés?

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  05/06/2018

Volontairement assez brutalement j'ai reproché à Guénon de compter comme un porc lorsque, dans "Le symbolisme de la croix", il ajoute le centre aux quatre directions d'une croix 2D (et aux six directions d'une croix 3D), sacralisant ainsi les nombres 5 (4+1) et 7 (6+1). Car pour moi, on ne doit pas transiger avec certains principes, et, en l'occurrence, on ne doit pas additionner des torchons avec la nappe brodée, nappe brodée qui représente ici le centre organisateur, symbolisant Dieu "tout puissant", alors que la croix en est son déploiement, symbolisant Dieu "tout actant".

Pour moi le nombre 5 a un statut de nombre sacré à cause du nombre d'or et à cause du dodécaèdre régulier (solide de Platon à faces pentagonales. Et je m'étais fixé l'objectif de ne considérer le nombre 7 comme sacré que le jour où j'aurai compris pourquoi tous les mammifères connus (sauf le lamentin et le paresseux) ont 7 vertèbres cervicales (j'aurais préféré qu'il s'agisse des vertèbres sacrées!).

Mais lorsque François Cheng a eu fini de lire le quatrain prononcé Jeanne d'Arc avant de monter sur le bûcher*, il l'a commenté en disant: "quatrain simple et sublime, accent éternel, quatrain parfait, 5 7 5 7."

Et hier, en feuilletant SSM pour d'autres raisons, je suis tombé par hasard sur la page 134 où est traité le célèbre problème de Kac (Peut-on entendre la forme d'un tambour?) dans le cas d'un tambour carré. Et là, surprise, apparaissent les deux nombres 5 et 7. Je suis convaincu, au flair, que ces deux nombres expriment une harmonie profonde entre notre corps-tambour qui est matière et notre âme-tambour qui est forme.

Etymologiquement l'intelligence est la faculté de relier les choses entre elles. Je ne crois pas un seul instant qu'un robot puisse jamais avoir cette intelligence.

* "La grande librairie", émission du 1er Juin (?)

 

A CHARLATAN, CHARLATAN ET DEMI ...

Article lié : Magnétohydrodynamique

patrice sanchez

  05/06/2018

Ils me sidérent de plus en plus les gardiens du temple de la science matérialiste, engoncés et aveuglés dans leur science de la matière ! Ils me font de plus en plus l'effet d'hémiplégiques dans un monde héminégligent, incapables de se remettre en question… Je pense au roman Flatland, où les habitants d'un monde en 2 D sont incapables de se projetter dans la 3D qui leur tend les bras !
La reliance quantique ou la religion des particules élémentaires serait la seule à tirer l'humanité par le haut, ce monde de l'infiniment petit créateur de réalité et prouvé par les physiciens quantiques qui  lordqu'il est associé à nos pensées créatrices pourrait enfin nous faire accéder à notre pleine humanité et nous débarrasserait de nos chaînes mentales  !
Encore faudrait-il pour y accéder nous déconditionner, apprendre à penser par nous même et être enfin à l'écoute des signes que nous envoie le destin par l'intermédiaire des synchronicités.
Si je puis me permettre, le physicien chercheur Philippe Guillemant est un des scientifiques qui en parlent le mieux !



 

L'avènement du féminisme?

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  04/06/2018

La première fois que j'ai parlé de ça c'était sur ce site, en commentaire, c'était il y a quelques temps déjà (un an ou deux?). Selon mes souvenirs, ça a été alors plutôt fraîchement accueilli par certains…

Je viens de trouver un  soutien de poids (pour moi) quasi explicite en la personne de Grothendieck qui écrit dans "Récoltes et Semailles" (p.464):

"Quand on suit l'usage chinois pour parler de la relation du yin et du yang, on met toujours en premier le yin ("féminin") en parlant par ex. d'équilibre yin-yang (au lieu de yang-yin). Le sens de cet usage est sûrement dans l'intuition-archétype que c'est le yang qui naît du yin, lequel est le principe "le plus primitif" des deux, et non l'inverse."

Soutien quasi explicite qui vient s'ajouter aux soutiens implicites de Thom, pour qui le continu (pour moi yin) est l'être premier par rapport au discret (pour moi yang) et de Guénon pour qui l'espace (pour moi continu donc yin) est également l'être premier par rapport au temps (pour Guénon contingent(?), pour moi yang -mais que je ne flaire pas nécessairement discret).

La bible nous présente Eve née d'une côte d'Adam¹. Il me semble quand même plus naturel que ce soit le contraire, qu'avant l'apparition des mâles, il y ait eu des hermaphrodites moins différenciés, plus "primitifs", qui jouaient les deux rôles, avec expulsion du nouveau-né par des voies naturelles de type féminin comme de nos jours chez les mammifères, justifiant l'antériorité du féminin par rapport au masculin, du yin par rapport au yang.²

Il ne reste plus alors qu'à appliquer l'aristotélicien "Première selon l'être, dernière selon la génération".³

J'ai appris tout récemment en consultant les hexagrammes que le yin était associé à l'eau et le yang au feu. L'eau comme substrat en puissance qui s'actualise lorsqu'animée par la foudre. Pour moi tout ça est cohérent.

Selon mes petits raisonnements "à la yin-yang" la synthèse est yin (et l'analyse yang). De bonne augure pour la cohérence sociale (qui se déglingue à toute vitesse en notre fin de cycle sous les coups de notre élite yang-yang⁴). De toutes façons je n'imagine pas que ça puisse être pire que maintenant.

On peut avoir une idée de la capacité de synthèse de certaines femmes en visionnant⁵ cette interview de la mathématicienne Olivia Caramello:    https://www.youtube.com/watch?v=sM_9R63qU6o

Je suis convaincu que les mathématiques joueront dans la nouvelle civilisation un rôle complètement différent de celui qu'elles jouent actuellement (le tout numérique), un rôle où ce seront les mathématiques "à la Caramello" qui importeront dans toute la structuration de la société (et déjà dans l'architecture de la constitution). Car "les mathématiques étant dorénavant l'ontologie", ce sont les mathématiques "à la Caramello" qui fourniront des méthodes permettant d'étudier l'être social en tant qu'être social (et, pourquoi pas, permettant de remettre de l'ordre au Pentagone…).


1 "Alors l'Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L'Éternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme."

2 J'écris un roman de science fiction…

3 J'ai de très nets souvenirs du garçonnet que j'ai été (5 ou 6 ans) se vantant, devant un parterre féminin du même âge après du cours de catéchisme sur le sujet, de la supériorité du masculin sur le féminin (pour moi à l'époque antériorité et supériorité étaient synonymes). Ce à quoi une fillette m'a rétorqué du tac au tac: "Avant de faire un chef-d'oeuvre on fait d'abord un brouillon." Aristotélicienne dès cet âge?

4 Une lyse est une déstructuration

5 Pour matheux -et matheuses- quand même. Je suis très impressionné.
 

Assuremment Socrate .

Article lié : Abécédaire de la guerre en marche

Christian Feugnet

  04/06/2018

On connait les effets délétéres du protectionisme . Comme à Socrate , y a quelque chose qui lui a échappé , lui qui n'aimait pas les Dieux a bu la cigue . Pourquoi ? Parce qu il a pris l'effet pour la cause . Mortel .
Le signe des Dieux , c'est la régression de la population mondiale , dans les années 30 et méme avant . Aujourd hui c'est pas le cas , pas encore , c'est juste qu'aux US , y a de plus en plus de quadragénaires qui atteignent pas les 50 .  Pour le reste y a encore de la marge .

Détail pour ceux qui croient rien pouvoir comprendre à la finance .

Article lié : Le S-400 est-il un cas de rupture ?

Christian Feugnet

  04/06/2018

Pourtant à la base c'est trés simple , il y a deux maniéres d'obtenir des richesses , les prendre ou les produire . Dés le paradis , la pomme faut se donner la peine de la ceuillir à l'arbre .
Alors Goldmann Sachs , il a son monopole , inoui , si on y réfléchit , celui de vendre les bonds US ,( c'est pas le trésor US pour parler pas seulement Français , universel )  sa dette militaro , aléatoire , là . , de plus en plus aléatoire d'ailleurs ....Et si y a pas le compte , G.S dans ce monde impitoyaableu doit foutnir .

Vittelloise+

Article lié : Alors, l’Auteur, où sont Les Âmes ? A Verdun ?

jc

  04/06/2018

1.  "du mathématicien (de formation initiale mathématique) Thom"
Il faut lire "du philosophe (de formation initiale mathématique) Thom".

2. "Hypotheses non fingo" est de Newton ("Principes mathématiques de la philosophie naturelle"). (En confrontant le titre et la citation, on a pratiquement toute la façon "mécanique" de penser "scientifiquement la nature jusqu'à nos jours)

Nb pour la modération:
Désolé mais je tiens à rendre ici "un truc le plus propre possible", genre copie d'examen (de conscience!), genre "Ce qui se conçoit bien…

 

L'homme d'affaires

Article lié : Le S-400 est-il un cas de rupture ?

Didier Favre

  04/06/2018

Ma première réaction à votre remarque selon laquelle Trump est un homme d'affaires qui veut vendre sa camelote a été de penser que nous avons affaire à un échec du marché.
Je pense utile de m'expliquer. Trump vend le matériel des industries d'armement US à ses alliés. Il est moins bon que le S-400 actuel selon ce que j'en lis ici et là sur la toile.
Le comportement des politiciens US (comme Bolton et Pompeo - est-ce que MacCain est encore en vie ?) exige de leurs alliés (plutôt sujets) qu'il paient pour leurs services. Ils veulent aussi l'exclusivité du marché. C'est contre-productif et nous sommes d'accord sur ce point. Il y a donc échec de la déesse Marché.
Après, je pense que les libertariens vont déclarer (et ce n'est pas faux) que nous avons ici affaire à une manipulation politique du Marché nous faisant sortir de la divine "concurrence libre et non faussée". L'idée de Marché libre basé sur la concurrence reste valable.
Ma réaction suivante est que la très fameuse théorie du Marché (je suis vraiment pour considérer que c'est une déesse par sa nature matricielle et matriciante comme disait l'autre dans une traduction du Coran) exige impérativement que tous les acteurs de ce dernier soient de force égale et fort nombreux. La situation des Etats-Unis dans le monde fait qu'ils n'acceptent que la domination totale. Ils sont donc en position de très grande force et ils en profitent.
Nous sommes donc toujours hors de la théorie du marché de la divine "concurrence libre et non faussée".
J'ajoute un point aveugle à cette théorie. Il y a un affrontement qui doit se faire selon des règles acceptées par tout le monde. Le vainqueur ramasse la mise et les bénéfices qui vont avec. Son entreprise va donc connaître la sacro-sainte "croissance" qui est la grâce ultime accordée par la déesse Marché. Il en sera plus fort que ses concurrents que ce soit dans les faits ou dans leurs esprits. Ses adversaires doivent devenir plus violents et plus agressifs s'ils veulent survivre au vainqueur du moment. Les règles admises précédemment sont mises sous tension. Quelques libertés sont prises avec elles. La partie collaboration devient plus légère et la partie affrontement plus grande. Mieux, il est très rentable voire vital pour votre entreprise ou votre travail d'emporter la mise. La tentation de prendre ses aises grandit. Pire, la théorie du marché est économique (qui parlait du "doux commerce" ?), les règles sous-tendues pour sa bonne marche ne le sont pas. J'ai là plusieurs raisons de laisser tomber les règles.
Il ne reste que l'économie et une position de force. Celui qui est dans cette position se sent absolument en droit de exiger la mise. Il n'a aucun régulateur qui va corriger son comportement.
Pour résumer mon idée, si vous voulez un système antiaérien, vous achetez mon système ou gare à vous. Trump est un homme d'affaires arrivé au sommet qui défend ses entreprises et qui se sait en position de force ("Mon bouton nucléaire est plus gros que le tien"). Les règles des relations entre humains n'ont plus cours. Il est vital pour le pays de vendre ces trucs. Etc…

Vittelloise

Article lié : Alors, l’Auteur, où sont Les Âmes ? A Verdun ?

jc

  04/06/2018

Ci-après la fin de la conclusion de "Esquisse d'une Sémiophysique", que je commence à digérer (je crois…) et qu'il me semble opportun de rappeler ici. (La phrase interrogative sur le langage ainsi que le contrôle des hypostases abusives me paraissent encore bien nébuleuses…)

"La Science moderne a eu tort de renoncer à toute ontologie en ramenant tout critère de vérité au succès pragmatique. Certes, le succès pragmatique est une source de prégnance, donc de signification. Mais il s'agit alors d'un sens immédiat, purement local. Le pragmatisme -en ce sens- n'est que la forme conceptualisée d'un certain retour à l'animalité. Le positivisme a vécu de la peur de l'engagement ontologique. Mais dès qu'on reconnaît aux autres l'existence, qu'on accepte de discuter avec eux, on s'engage ontologiquement. Pourquoi alors ne pas accepter les entités que nous suggère le langage? Quitte à contrôler les hypostases abusives, c'est là la seule manière d'apporter au monde une certaine intelligibilité. Seule une métaphysique réaliste peut donner du sens au monde." (ES p.225)

Coucou Macron

Article lié : Conversation avec les “forces suprahumaines”

jc

  04/06/2018

Macron est un coucou qui s'est glissé dans le douillet nid centriste. Stratégie parfaite, du grand art, séquence "Je balance Bayrou hors du nid" parfaite. Bravo, chapeau bas. Nous voilà donc avec un président qui a le sens politicien, j'irai même jusqu'à dire qui a une intelligence politicienne certaine.

Mais il y a la même différence entre politique et politicien qu'entre cathédrale de Reims et tour de Dubaï (différence architecturale qui n'était à mon avis pas faite par le JPB des dialogues JPB/PhG de 2011/2012.)

Comment déceler le "plus" d'un "bon politique" par rapport à un simple "bon politicien"? Ma réponse est nette: en observant la façon de manier le symbole.

Des présidents de la Vème c'est de Gaulle qui, selon moi, savait le mieux le manier ("Paris martyrisé, Paris libéré,...", il faut le ton juste pour le dire, et il l'avait; l'image Adenauer-de Gaulle* dans la cathédrale de Reims, etc.). Après il y eut F. Mitterrand (quand même un peu niais avec sa rose pour rentrer au Panthéon) et puis plus rien (Sarkozy représentant pour moi le fond du fond) jusqu'à Macron. Macron maniant le symbole avec le Louvre le soir de son élection, avec Versailles et Poutine, avec Orléans et Jeanne d'Arc (lorsqu'il était ministre de F. Hollande), etc.

Il me semble évident qu'il faut voir son "coup Bayrou" comme son "coup d'Orléans", à savoir un "coup" exclusivement politicien effectué par le coucou Macron pour semer le doute à droite avec le message "pas besoin de regarder vers la droite de la droite, Jeanne est avec moi au coeur de la France -c'est-à-dire en son centre bien sûr!-.

En regardant distraitement en différé la dernière émission de "La grande librairie", j'ai été alerté par un certain Richard Texier qui m'a égayé avec le titre du bouquin qu'il présentait ("Manifeste de l'élastogénèse") et avec sa gouaille (kékette-beach) mais qui m'a intéressé lorsqu'il s'est mis à parler d'un ami chinois (j'essaye actuellement de découvrir -en Champollion en culottes courtes- un petit coin de la pensée chinoise) qui lui dit: viens en Chine, toi, pas tes copains, toi, tu t'y plairas, car toi tu es "montagne jaune" (ou un truc comme ça).

A la fin de la "séquence Texier", il y a eu l'apparition en indirect, apparition que j'ai trouvée un peu "comme les cheveux sur la soupe", du chinois François Cheng, habitué de l'émission, qui a présenté un extrait intitulé "Enfin le Royaume" de son dernier bouquin "Les énigmes de l'histoire de France". Et il a lu le quatrain qu'a dit Jeanne d'Arc lorsqu'elle est montée sur le bûcher. Il ne faut pas rater ça car le chinois Cheng, dont on mesure à l'occasion qu'il a au plus haut point le sens du symbole, semble dire aux français: "Regardez, mais regardez ce que nous, penseurs chinois, voyons gros comme une montagne (jaune?)".

Thom: "La voix de la réalité est dans le sens du symbole." (MMM p. 251)

* Photo d'Adenauer communiant et de Gaulle refusant de le faire.

Dieu joue mal aux dés ., ferait mieux de s'abstenir .

Article lié : Le S-400 est-il un cas de rupture ?

Christian Feugnet

  04/06/2018

C'est ma conclusion implicite . Parce que personnelement comme quelques autres , j'avais anticipé , sa mise aux abois , où il perdrait de sa superbe . Maintenant cherche méme plus à emballer ses échecs , il le fait sachant que çà passe plus . Evidemment , dirait narcisse , j'ai pas mis tous mes oeufs dans le méme panier , je vais me refaire , pas Dieu , j'ai jamais aimé les tout puissants , ni les paradis où on ne peut que mourir d'ennui . 

Er Moi et Moi et Moi ?

Article lié : Le S-400 est-il un cas de rupture ?

Christian Feugnet

  04/06/2018

Victime consentante , de mon narcissisime , primaire , , moi aussi je suis victime du libéralisme individualuste US , son despotisme .
Exemple , j'ai un compte sur Poloniex où il y a 5400 euros , 6000 $..
J'apprends que Goldmann Sachs propriétaire des USA et de Trump pour allez vite , firme qui fait le travail de Dieu , sans prétention , est devenue propriétaire de Poloniex ( siége à Boston) . Croyant quelque peut connaitre les affaires du Monde , je me dis , faut que je me tire de Poloniex . Déjà j'enléve 2000$ , limite quotidienne qu'ils ont fixé . ( exterioralité du droit US) , et puis , d'autres préoccupations , je néglige de continuer . Y revenant , je découvre qu'ils ont bloqué mon compte ! Il exigent ceci celà , j'obtempére , dans l'idée , aprés , je retire tout . Que nenni , prétexte futiles , les documents fournis ne sont pas de bonnes qualités , je vois pas quelle qualité autre je puisse fournir , techniquement j'ai fait de mon mieux . Qu'est qui me reste , je proteste , je fais appel à une armée d'avocats , US, qui vont me couter plus cher ? ( je comprends pourquoi dans les films US en général , les avocats finissent atrocement , genre se faire bouffer par un dinosaure dans les chiottes )  .
Alors Trump , oui c'est un homme du systéme , mais pas du méme ., le degré au dessus . Le Systéme sait parfaitement quand ses routines stratégiques sont en échec , et les prends à revers , lui méme .
Pas confondre avec les Russes ! Exemple Bill Gates , Microsoft , "sorti" d'Ibm , quand  Ibm se fait tailler des croupiéres par le micro , crée la micro de réve , le basic , langage merdique mais à portée de tous  . Puis Windows , systéme pouri , mais sur le marché avant les autres . Il devient monopole . Presque . C'était pas méfié des jukes box .
Or les Russes , raflaient ,( en douce ,vous les connaissez) , les logiciels de ses appareils à décadence . Pourquoi ? Parce que ces logiciels étaient les plus performants au jeu du billard à bandes multiples , illustration DU probléme mathématique stratégique . Une bande insignifiante , dans le juke box change tout dans l'issue du jeu , par enchainement sur les autres bandes . Comme le S 400 , en quelque sorte . C'est déconcertant pour les globalistes monopolistes . Pareil pour moi , je vais démultiplier , mes portefeuilles ( tous US , j'ai pas le choix , Si il y en  a un defaillant  , je compense avec les autres ., largement . Je conserve , mon autonomie . M'ont piqué , par méthode lamentable , mais moi cette année je vise 10 fois plus à leur prendre . Merci de m'avoir instruit de votre iniquité .

Vittelloise.1

Article lié : Alors, l’Auteur, où sont Les Âmes ? A Verdun ?

jc

  04/06/2018

Il faut lire:

"la mathématique est une méthaphysique, la mathématique est LA métaphysique MINIMALE"

(au lieu de "la mathématique est LA métaphysique)

Vittelloise

Article lié : Alors, l’Auteur, où sont Les Âmes ? A Verdun ?

jc

  04/06/2018

@ Mumen

Si l'on veut rentrer dans l'univers PhG il faut quitter le cadre de la pensée moderne. Il faut parcourir les quelque trente dialogues entre Philippe Grasset et Jean-Pierre Baquiast (JPB) en 2010 et 2011. J'ai lu et relu ces dialogues avec toute l'attention dont je suis capable. Ma conclusion est que ce furent des dialogues de sourds, à cause du refus de JPB de faire exploser le plafond de verre de l'expérimentalisme et du positivisme, de son choix (conscient ou non, je ne sais pas) de considérer que science et intuition sont irrémédiablement inconciliables.

Aussi, pour moi, si vous êtes consciemment dans l'état d'esprit du JPB des dialogues, et si vous désirez y rester, je crois que vous ne comprendrez jamais rien de PhG, vous ne comprendrez jamais pourquoi PhG fait la distinction entre la cathédrale de -disons- Reims et la tour de Dubaï (alors que JPB ne la fait pas).

Vous déduirez peut-être de ce qui précède qui faut "avoir la foi" pour comprendre PhG, ce "avoir la foi" renvoyant au "théologique".
Je suis convaincu que si l'on veut comprendre ce qu'écrit PhG il faut absolument nécessairement aller au-delà de la physique, il faut "faire" de la métaphysique. Faut-il nécessairement "monter" jusqu'à la théologie?

Notre univers n'est pas un chaos. Tout individu sensé est d'accord avec ça. Alors de deux choses l'une:

1.Ou bien vous pensez qu'il s'auto-organise, sans intervention d'un "au-delà" (ce qui est, grosso merdo, la position de la science moderne -que Guénon qualifie de scientisme);
2. Ou bien vous pensez qu'il y a nécessité d'un "au-delà" pour penser cette organisation.

Si vous acceptez le point 2. il faut être conscient de la difficulté suivante: il risque fort (très fort même) de n'y avoir aucune validation expérimentale de votre façon de voir le monde.

Mon problème à moi est: "Quelle est une (unique si possible) métaphysique minimale qui permette de dire à la fois: d'une part je fais une hypothèse, une expérience mentale dont, dans mon intime conviction, je sais qu'elle ne sera pas validable par expérimentation (c'est-à-dire par les sens -éventuellement "augmentés" par la quincaillerie) et d'autre part je fais néanmoins de la science?

Le postulat fondamental de la science moderne -le scientisme pour Guénon- est selon moi le "Hypotheses non fingo" ("Je ne feins pas d'hypothèses"), que je traduis par "Je me fous des hypothèses métaphysiques parce que ma théorie est validée par l'expérience".
Et dans ce cadre, qui est le cadre actuel, les mathématiques sont les serviteurs de la physique moderne, les mathématiques sont en position ancillaire, la physique moderne est une métamathématique.

Le postulat que j'explore à la suite de Thom* est: c'est la physique moderne qui est en position ancillaire, la mathématique est "au delà" de la physique moderne, la mathématique est LA métaphysique. Et tout récemment m'est venu un renfort, totalement inattendu de moi, du philosophe Alain Badiou, philosophe politique qui me paraît a priori complètement opposé à l'option "métaphysique", déclarant: "l'ontologie c'est les mathématiques" (ou "les mathématiques c'est l'ontologie" -je n'ai pas ma doc ici), déclaration d'un philosophe non-mathématicien qui rejoint et conforte la très irritante position "impérialiste" du mathématicien (de formation initiale mathématique) Thom: "Il n'est de théorisation possible que mathématique", "Selon beaucoup de philosophies, Dieu est géomètre; il serait peut-être plus logique de dire que le géomètre est Dieu."

Il ne viendrait à l'esprit d'aucun individu sensé que les mathématiques ne sont pas une science.
La métaphysique dissimulée derrière quelques définitions, symboles et "règles du jeu" mathématiques?
Badiou: "L'ontologie c'est les mathématiques".

Pour moi la ligne de démarcation entre science "moderne" et science "hors du temps" passe entre Prigogine (et Roddier*) et Thom.


Comment lire "La Grâce de l'Histoire"?


Si vous avez une sensibilité mathématique, je pense que vous pouvez vous inspirer de ce qui précède**.

2. Si vous ne l'avez pas je crois que "travailler" les sources d'inspiration de PhG, en particulier Guénon, est incontournable.

C'est ce que je commence à faire, un peu à reculons à cause de la platitude de son style. Style tellement différent du style "pétillant" de PhG: le style "Vittelloise", qui chante et qui danse.



* Il s'agit de principes (et chacun sait que PhG est très attaché aux principes -moi aussi!-). Ceci n'empêche pas Roddier de faire les mêmes analogies que Thom et d'en tirer les mêmes conclusions (non-croissantisme). La différence est que Thom s'appuie sur une théorie mathématique de l'analogie (la sienne il est vrai…) alors que Roddier s'appuie sur les principes de la thermodynamique. Opposition de type Platon/Aristote?

** si vous avez d'autres idées je suis preneur.