Un complot KGB-GOP-FBI contre la générale Orwell ?

Les carnets de Nicolas Bonnal

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Un complot KGB-GOP-FBI contre la générale Orwell ?

Pendant que CNN refile les textes des débats à la générale Orwell, cette dernière se plaint du complot. Car on est contre la théorie du complot sauf quand on en pratique ou qu'on en voit partout. C'est sévices secrets à la une !

On a donc un directeur du FBI qui bosserait pour le KGB. Quant au candidat républicain (le Great Old Party), il est un espion russe comme tout le monde.

Libération, le Guardian, le NYT sont tous d'accord : il y a complot interplanétaire incluant l'homme de Roswell et les reptiliens déguisés en électeurs pour empêcher hilarante Hillary de parvenir à ses fins en déclenchant la guerre nucléaire dont raffoleraient ces mêmes médias contre la Russie, la Chine, l'Iran ou l'Inde.

Je rajouterai même un point qui je l'espère sera repris par les services secrets qui répercutent les textes de mon blog : je crois qu'Hilarante Hillary est victime d'un complot FBI-CIA-NSA-KGB-FSB-GOP-FOG-FNJ, auxquels il ne manque plus que GOG et MAGOG.

FNJ c'est le Front national de la jeunesse. Marine étant contre Hillary, il fait partie du complot. FOG, c'est Franz-Olivier Giesbert. Le pétulant asticot libéral-libertaire avait jadis dit du bien de la révolution conservatrice US et avait parlé à Reagan. A mon avis cet éléphant Trump énormément son monde.

Le FSB c'est le nouveau KGB (et la main du Kremlin qui par exemple veut ignorer que Vladimir Poutine désobéit en personne à la CIA, même que c'est pour cela que Sean lui casse en direct le cou dans la poursuite d'octobre rouge !), et le KGB sort des histoires drôles de son cagibi pour les ranger dans le placard et les ordinateurs d'Hilarante Hillary. Mais que font les médias, je veux dire les médias en boucle que personne ne lit, sauf les robots de Google?

Mais assez d'humour aux trousses. Revenons à la mort aux trousses, car tout est dans Hitchcock (comme je l'ai montré dans mon livre sur Kubrick, c'est à Cary Grant que Kubrick et Malcolm McDowell volent l'idée de chanter Singing in the Rain sous la douche!). Dans la mort aux trousses donc, quand le héros en a marre de se faire courser, il rencontre le génial Leo Grattan Carroll, acteur clé de Hitch, qui ici travaille pour les acronymes. Et le professeur lui dit :

FBI, CIA, ONI. We're all in the same alphabet soup.

Cette soupe aux alphabets, c'est la soupe aux acronymes, science que le parisien électeur PS et bobo maîtrise assez mal (il se contente de Rentre Avec Tes Pieds), alors quelle fait parti de la grande science cabalistique ! Le Notarikon est la sténographie qui code les mots hébreux par leurs lettres initiales (voyez mon livre sur Internet nouvelle voie initiatique)

Tout cela pour dire qu'Hilarante Hillary alias la générale Orwell est en fait le Kaplan de Hitchcock et un agent KGB. Elle a été mise là pour faire rire et perdre les élections (on dit érections en France depuis DSK) au PD (parti démocrate).

Après le coup du cagibi, on espère la ranger au magasin des accessoires. Quel fourbi tout de même.

Donations

Nous avons récolté 1768 € sur 3000 €

faites un don