Précisions sur Ouverture libre

Notre situation

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

Précisions sur Ouverture libre

Il y a eu ces derniers temps quelques interrogations de l’un ou l’autre lecteur sur les contenus des articles d’Ouverture libre par rapport à ce qu’on pourrait nommer “la ligne” éditoriale de dedefensa.org. Il y en a eu une, lundi 26 septembre encore (voir le Forum du 26 septembre 2011 d’un texte d’Ouverture libre de la même date). Les plus précises de ces réactions à ce propos ont été deux remarques en forme de question(s) accompagnant un texte d’Ouverture libre du 8 août 2011, successivement de “Gélaf” et de “René M.”, les 8 et 9 août 2010. Les questions m’étant adressées nominalement, j’interviens effectivement en mon nom, qu’on peut prendre dans ce cas, on s’en doute, au nom de dedefensa.org également.

Je cite les deux remarques en forme de questions (dont la seconde, limitée au sujet qui est abordé ici, mais les deux interventions complètes peuvent être consultées sur le Forum du texte).

Question – «Suite à cet article, j'ai du mal à harmoniser le point de vue de Mr Baquiast et celui de Mr Grasset. Un développement à ce sujet me plairait beaucoup… » (“Gélaf”)

Coup d’Etat national-technologique – «Tout comme “Gélaf”. J'ai du mal à harmoniser le point de vue de Mr Baquiast avec celui de Mr Grasset…» (“René M.”)

Ces questions, ainsi que les autres interventions signalées, méritent une réponse, certes, outre qu’elles ont l’avantage de donner l’occasion de “rafraîchir” la perception du statut de la rubrique Ouverture libre dans l’esprit de nos lecteurs, et de faire une mise au point précise à ce propos. Cette rubrique, qu’on dirait pour une part d’elle-même de type “Tribune libre”, n’est pas une rubrique d’actualité parmi les autres de dedefensa.org. Elle est spécifique et elle a ses règles particulières. (On observera que cette spécificité est marquée graphiquement, volontairement dès l’origine, par l’emploi de la couleur vert-bronze clair pour les titres, les autres rubriques d’actualité, spécifiques à dedefensa.org, utilisant l’autre couleur du site, le bleu foncé.)

La rubrique Ouverture libre a été ouverte le 10 janvier 2010, avec un texte de présentation référencé à cette date. Le 3 janvier 2010, un premier texte de présentation avait déjà donné quelques indications précises. En bref, il s’agissait de donner une rubrique ouverte, dont les textes étaient de la responsabilité de leurs signataires, au contraire des autres textes du site qui sont tous de la responsabilité de dedefensa.org ; pouvaient y figurer les lecteurs abonnés à dedefensa.org et dedefensa.org lui-même (avec signature, ou bien celle de Philippe Grasset en tant que tel, pour bien marquer l’origine de l’article). De ce point de vue de l’accès, les choses ont évolué par la force des choses : l’abandon de la formule par abonnements ouvre Ouverture libre, – dans tous les cas dans la formule intermédiaire actuelle, –à tous les lecteurs… Tout cela restant soumis, cela va sans dire mais disons-le tout de même, à l’autorité en dernier lieu, avec décision de publication ou non, du site dedefensa.org et de son administrateur-directeur.

Dans ce cadre technique et formel général, plusieurs points doivent être précisés avec force et sans la moindre ambiguïté.

• Les textes qui ne sont pas signés dedefensa.org ou Philippe Grasset, donc qui viennent de l’extérieur, sont publiés en toute connaissance de cause et de contenu par nous-mêmes. Ils le sont selon un jugement qui porte sur leur intérêt, sur leur qualité, selon certains critères de forme, etc., selon l’esprit de la rubrique tel qu’il est exposé dans les textes concernant cette rubrique, référencés ci-dessus.

En aucun cas l’orientation et la prise de position du texte ne sont un facteur décisif. Il n’y a aucune nécessité d’accord, de concordance, etc., avec ce qu’on pourrait nommer “la ligne éditoriale” de dedefensa.org. Ce principe exclut d’écarter une opinion divergente de celle de dedefensa.org de s’exprimer dans cette rubrique, pour cette seule raison comprise du point de vue du principe. On comprend qu’il n’y a donc aucune question particulière à se poser, ni aucune inquiétude éventuelle à avoir, concernant la “conformité” de tel ou tel texte avec ceux de dedefensa.org. Ouverture libre c’est Ouverture libre, et ce n’est pas à cet égard une rubrique de dedefensa.org comme les autres.

• Bien entendu et pour être complet, c’est-à-dire loyal en tous points, la même décision de publication finale dans ce cas particulier comme dans le cas général relève également, comme c’est également l’usage, de dedefensa.org/Philippe Grasset ; et cette décision peut aussi bien avoir comme raison, si elle était négative, le contenu du texte. Il n’y a aucun angélisme à manifester de ce point de vue, et il est des textes qui ne sont pas ou ne seraient pas publiés à cause de leur contenu, que l’on s’en explique ou pas c’est selon. Simplement, une telle décision procéderait d’un jugement sur le cas et nullement de l’application d’un principe qui, comme précisé plus haut, n’existe pas pour ce domaine.

• Le développement d’une opinion personnelle par un contributeur extérieur d’Ouverture libre qui ne serait pas en accord avec l’opinion de dedefensa.org, ou le contraire, n’appelle pas nécessairement de réponse ou de débat, comme elle peut au contraire en susciter, – la possibilité est ouverte dans les deux sens, sans restriction. Il peut y avoir des textes d’Ouverture libre (ou des interventions Forum) qui impliquent une interrogation directe. Là aussi, tout est possible, qu’il y ait effectivement une réaction ou une réponse, ou qu’il n’y en ait pas. Il existe des impératifs de temps, de disponibilité, de priorité, etc., qui font qu’on peut ou ne peut pas, ou qu’on le souhaite ou ne le souhaite pas. La liberté va aussi dans ce sens.

• Il faut préciser ici d’une façon catégorique que ces remarques qu’on lit dans ce texte, telles qu’elles sont exprimées, sont absolument générales, qu’elles n’ont aucun rapport direct, même allusif, avec un texte ou l’autre, notamment ceux qui passent ces jours-ci, ni avec le texte du 9 août dernier par exemple, pour lequel il y avait eu des questions, ni avec aucun autre. Il s’agit simplement de rappeler une règle de fonctionnement puisqu’il s’avère que certains lecteurs se posent, d’ailleurs d’une façon compréhensible, des questions à ce sujet. On ne peut en aucun cas tirer de ce texte précis (celui que vous êtes en train de lire) une conséquence sur ce que serait l’opinion de dedefensa.org ou celle de Philippe Grasset, dans un sens positif ou négatif, sur tel ou tel texte d’un contributeur. Pour autant, c’est une évidence, cela n’empêche bien entendu pas dedefensa.org/PhG d’avoir un avis, une opinion, etc., dans un sens ou l’autre, sur les textes publiés.

Destin de la rubrique

Mais l’occasion fait le larron, c’est-à-dire l’occasion de dire quelques mots plus généraux… Je ferais donc quelques observations de cette sorte . La première, d’ailleurs sans dramatisation excessive, que cette rubrique Ouverture libre est, par rapport à ses ambitions, plutôt un échec qu'un succès. Il y a certes quelques interventions de lecteurs, dont certains de ces lecteurs comme intervenants réguliers et d’ores et déjà connus, mais en petit nombre par rapport à ce qu’on pouvait en attendre.

Mon espoir, d’ailleurs déjà plus ou moins affirmé, était qu’Ouverture libre devait se substituer en bonne partie au Forum. J’ai toujours tenu en très, très grande méfiance les interventions dans le Forum, surtout lorsqu’elles sont d’ordre critique. Ce n’est nullement et en aucun cas qu’il faille bannir la critique, mais que la critique est constructive, enrichissante, et d’ailleurs supportable dans la forme, à la condition de respecter certaines normes et de suivre certaines règles. L’anonymat éventuel, l’anathème, l’irresponsabilité, l’affirmation ex cathedra, tout cela parfois développé dans le Forum, sous le prétexte de la brièveté et de la sacro sainte liberté ne donnent pas des résultats exaltants ; tout cela nous conduit ou nous conduirait souvent vers l’inutile et irritante polémique où chacun peut se dérober à sa convenance quand il est embarrassé, sans aucun fruit pour personne, en général pour une bataille que la personne incriminée (pour ce cas, les auteurs des textes publiés dans dedefensa.org, y compris les textes de dedefensa.org) n’a pas réclamée et n’a guère de temps de livrer, si même elle lui trouve quelque intérêt... La formule débouche bien souvent sur un faux dialogue pour qui s’y laisse prendre, sur des digressions sommaires, démagogiques, etc. Je le rappelais encore récemment, dans ce texte du 18 juillet 2011, qui portait sur un tout autre sujet en réponse à un lecteur qui était intervenu sur le Forum :

«…Naturellement, j’ai choisi le moyen d’un texte structuré et travaillé pour le faire, ce qui est devenu “une sorte de manifeste”; et j’ai choisi “Ouverture libre” (avec redoublement dans “Notre Situation”) pour le recevoir, parce que cette rubrique est, notamment, prévue pour cette sorte de cas. Il est dommage, à mon sens, que cette rubrique ne soit pas assez utilisée, au profit du “Forum”, parce que son usage conduit à la recherche d’une mise en ordre, d’un rangement que la formule “Forum” ne favorise guère. Comme on le comprend, je n’apprécie que modérément la formule “Forum”, qui favorise à mon avis bien des travers, les citations accusatrices hors de leur contexte, les anathèmes expédiés, la spontanéité facile et l’irresponsabilité qui va souvent avec, aux dépens du travail, de l’engagement structuré, bref de la responsabilité. Le “Forum” par rapport au texte structuré et travaillé, cela me semble un produit parfait de Derrida, Deleuze & Cie (on verra plus loin) refaisant le monde, c’est-à-dire le défaisant et renvoyant Platon et Nietzsche au garage… (J’ajoute aussitôt que le “Forum” de dedefensa.org, s’il n’est pas extraordinairement fréquenté, tend souvent à éviter les effets de ces faiblesses, ou à les minimiser. Il tendrait à troquer le quantitatif pour le qualitatif, il faut sans aucun doute lui reconnaître cela.)»

N’en faisons surtout pas un drame pour autant, en observant pour mon compte, et une fois de plus, que ces remarques sont absolument générales et de principe et ne visent aucune intervention en particulier mais plutôt des pratiques et des habitudes générales de l’Internet. Reste qu’en concluant ces quelques réflexions qui ne concernent la formule-“Forum” qu’indirectement, il faut observer que la formule Ouverture libre donne des résultats encore très restreints, et qu’il n’y a plus qu’à acter la chose. Le jugement est simplement du type de l’appréciation générale, et il présente nécessairement quelques exceptions puisqu’il n’est en aucun cas absolu ; outre ses quelques contributeurs réguliers, la rubrique garde tout son intérêt pour dedefensa.org, pour le traitement rapide d’un sujet, en général un article extérieur, traitement qui n’est pas assez étoffé pour justifier de figurer dans une des rubriques spécifiques au site.

D’un autre côté, ce point est une évolution par rapport à ce que prétendait être Ouverture libre à l’origine, le nombre réduit de contributions extérieures m’ayant conduit à utiliser la rubrique plus qu’originellement prévu pour le compte de dedefensa.org, justement pour l’étoffer autant que pour profiter de la formule. Finalement, c’est peut-être là que se situe le cas d’une ambiguïté éventuelle, certains lecteurs pouvant être amenés, à cause de cette présence de dedefensa.org, à considérer Ouverture libre comme une rubrique de plus du site, sans statut particulier, donc avec l’idée que tout ce qui y est publié reflète l’opinion de dedefensa.org. Encore une fois, ce n’est pas le cas. l’essentiel à considérer pour situer les articles par rapport à la “ligne” de dedefensa.org, c’est bien la signature qui fait autorité de ce point de vue.

 

Philippe Grasset

 

Donations

Nous avons récolté 1633 € sur 3000 €

faites un don