Parlerait-on d’un tournant de civilisation ?

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 3316

Parlerait-on d’un tournant de civilisation ?

26 avril 2019 – Je n’ai pas vraiment l’habitude de commenter un article qui paraît le jour même sur le site, mais enfin, on le sait, une habitude est aussi faite pour ne pas être respectée à l’occasion. Il s’agit donc du commentaire fait autour des déclarations de David Trachtenberg, chargé de la politique au Pentagone en tant que “faisant-fonction” de n°2 de ce très-puissant ministère.

Je rappelle rapidement ce qu’a dit cet éminent personnage, se référant aux nombreux programmes de missiles hypersoniques développés par les Russes, qui ont creusé une avance stratégique considérable sur les USA, – dans une réponse à une question qui suivait sa conférence à la Brookings Institution le 24 avril :

« …Comme je l'ai déjà dit, nous ne sommes pas intéressés par un développement symétrique système pour système. Les Russes ont développé une quantité incroyable de nouveaux systèmes d'armes, y compris les nouveaux systèmes que le président a dévoilés en grande pompe il y a quelques mois. Les Russes les font, nous ne les faisons pas... Les Russes font des choses que nous ne faisons pas. Nous essayons de prendre des mesures modestes afin de diminuer la confiance de la Russie dans le fait que ce qu’elle fait lui donne un avantage exploitable qui pourrait mener à une erreur de calcul de sa part que nous ne voulons absolument pas voir. »

Eh bien, m’appuyant sur mon expérience, je dis que c’est une déclaration absolument révolutionnaire. J’écarte la réaction russe visible au travers de l’ironie de l’article de RT.com cité ; je ne crois pas, en effet, pour les raisons développées dans l’article du site, qu’il s’agisse de fausses affirmations, faites pour tromper les Russes. Je crois que l’argument des “us & coutumes du Système” est le plus impératif : un haut fonctionnaire de ce rang ne va pas exposer ce qui serait un mensonge si complet, si offensant, devant un auditoire de la Brookings Institution. Entre gens de ce monde de la sécurité nationale, DeepState ou pas, etc., c’est impératif : ce sont des choses qui ne se font pas.

(Ou bien alors, si cela se fait désormais c’est que la structure du pouvoir à Washington est encore beaucoup plus, infiniment plus désintégrée que dde.org et PhG ne cessent de le clamer à longueur de colonnes et alors la situation est extraordinairement instable et insaisissable, et alors tout peut arriver… Mais c’est une autre histoire, et quelle histoire ! Mais nous en restons pour l’instant à l’interprétation exposée plus haut : monsieur Trachtenberg dit le vrai.)

Ainsi en vient-on à l’essentiel. D’une part, il apparaît désormais clairement que le Pentagone admet et reconnaît sans restriction que les Russes ont développé et commencent à déployer un certain nombre de nouveaux armements aux performances exceptionnelles (« une quantité incroyable de nouveaux systèmes d'armes »), et aux capacités de frappe menaçant les cibles stratégiques les plus importantes de leur puissance militaire. D’autre part, il est dit clairement que les USA ne suivront pas les Russes sur ce terrain, donc qu’ils n’ont et n’auront aucune capacité de défense ou de dissuasion sérieuses contre ces forces. La seule chose qu’ils leur opposent, c’est leur puissance nucléaire stratégique classique, ce qui implique en théorie de faire monter le conflit au plus haut niveau.

(Question pratique de la sorte : si un ou plusieurs missiles hypersonique russes détruit un porte-avions d’attaque US par une frappe conventionnelle, les USA répliqueront-ils par une frappe stratégique, tactique sinon nucléaire, impliquant une montée aux extrêmes de la destruction réciproque quasiment “assurée” ? [Retour à la Mutual Assured Destruction.] La remarque que nous offre Mr. Trachtenberg pour nous “rassurer”, ou pour “rassurer” son auditoire, est complètement angélique et d’une étonnante humilité pour un haut dirigeant américaniste, avec des mots comme “essayer”, des “mesures modestes” : « Nous essayons de prendre des mesures modestes afin de diminuer la confiance de la Russie dans le fait que ce qu’elle fait lui donne un avantage exploitable qui pourrait mener à une erreur de calcul de sa part que nous ne voulons absolument pas voir. »)

Ce qui est extraordinaire dans cet épisode, c’est que le Pentagone accepte une supériorité russe dans un domaine stratégique essentiel. Cela, c’est-à-dire cette acceptation, est un événement extraordinaire. Il y a déjà eu des occurrences où les USA se sont crus, la plupart du temps faussement, en état d’infériorité vis-à-vis de l’URSS (de la Russie) dans un domaine stratégique important, mais chaque fois ils ont lancé un effort massif pour combler leur infériorité. Ici, ils l’acceptent tranquillement, benoîtement, sans autre forme de procès.

C’est cela que je désigne comme un tournant majeur, j’avais pensé “stratégique” d’abord, mais je dirais effectivement “de civilisation”. Outre les risques majeurs contre les structures mêmes de cette puissance, les USA acceptent de ne plus avoir la garantie absolue de la supériorité navale et de la supériorité aérienne du fait des menaces pesant sur leurs grandes unités navales, sur leurs bases aériennes outremer, sur leurs structures de soutien comme par exemple les ravitailleurs en vol et les avions de surveillance, de communication et de contrôle de l’espace aérien. Cette situation potentielle n’a jamais existé pour les Etats-Unis, et notamment et certainement pas depuis 1945.

J’appelle cela “tournant de civilisation” parce que toute la structure actuelle du monde, – la globalisation, les différentes entités, organisations, la primauté du dollar, etc. – repose sur la garantie de la supériorité stratégique sans aucune restriction des USA. La civilisation globaliste et américaniste que les USA ont posé sur le monde, comme courroie de transmission du Système, repose sur leur supériorité militaire incontestée. Ce que fait Mr. Trachtenberg, c’est l’abandon de cette garantie fondamentale, sans autre forme de procès ; et cela passe comme une lettre à la poste ; et ainsi passent les empires, ou les civilisations, ou les troupes de théâtre-bouffe, au choix.

Puisque le poisson pourrit par la tête… C’est une vérité qui ne cesse de me stupéfier, cette irresponsabilité des responsables américanistes actuels ; c’est une vérité qui suggère vraiment une désintégration, par une autre voie, du pouvoir de l’américanisme. Ces gens tracent des moments historiques et posent des actes de communication d’une nature métahistorique, exactement comme ils verraient un nouveau chapitre de leur série-TV favorite.

(Pour le reste, c'est-à-dire dans leurs têtes, avec leur psychologie, on se rassure en empruntant le dernier pzragraphe du texte de notre site : « Pour le reste, il est entendu que le Pentagone, Moby Dick, The House of War est la plus formidable puissance que le monde, l’esprit humain et l’américanisme aient jamais conçue, et donc indépassable à jamaisinculpabilité et indéfectabilité assurées… Par conséquent, si les Russes veulent fabriquer de nouveaux joujoux, grand bien leur fasse. »)

Donations

Nous avons récolté 572 € sur 3000 €

faites un don