Notre Dame

Les Carnets de Badia Benjelloun

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 3002

Notre Dame

Elle s’immole, ces temps mauvais obscurcis,
Triomphe des vils arrangements rancis,
La brûlent. Des siècles l’avaient endurcie.
De trop de traîtrise les têtes sont farcies.

C’en est trop, se consumer s’absenter ainsi
Se choisit. Naufrage d’âmes. Un ramassis
D’étourdis moisis gouverne un pays rassis.
Inféconds, ils parodient la démocratie.

La Dame se retire, rien ne gracie
Ce honteux gâchis. Plutôt qu’être à la merci
De nuits évidées, la bonté en sursis,

Elle crie son désarroi, se supplicie.
A ses pieds, les manants les gueux balbutient
Un Néron médiocre sera raccourci.

Donations

Nous avons récolté 492 € sur 3000 €

faites un don