L’option de la “pause stratégique”

Bloc-Notes

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 531

L'option de la “pause stratégique”

La poussée réformiste du Pentagone existe, il se trouve que nous l'avons rencontrée, – ou, du moins, il nous semble bien l'avoir rencontrée. Il nous semble qu'il existe un ensemble de divers milieux et cercles d’analyse, situés politiquement dans le courant modéré mais avec une légère inflexion réformiste (progressiste), pour effectivement constituer une force d'influence, avec la proposition d'une politique alternative à la poursuite de l’actuelle politique maximaliste du Pentagone. D’une façon générale et d'une façon concrète à la fois, l’option qui se dégage est celle d’une “pause stratégique”. C'est l'expression choisie par le Center for National Policy (CNP), dans un rapport qui a été signalé le 8 décembre par Reuters, et repris le même jour par le Guardian. L'expression est médiatiquement heureuse en ce qu'elle marie une certaine modération des termes avec une réelle ambition du propos: on n'annonce pas de réductions, d'abandon de programmes, etc., non, on propose un temps de réflexion pour passer en revue la situation.

La “pause stratégique” proposée concerne précisément le développement et l’acquisition de nouveaux système d’armes, qui est aujourd’hui dans une situation décrite comme “hors de contrôle”, selon le terme généralement employé, ou dans un état du rupture (“broken” est le mot souvent employé). Le CNP offre l’option d’une “pause stratégique” de deux ans, pour tenter de reprendre le contrôle du processus d’acquisition.

«The Obama administration and Congress should order a two-year “strategic pause” in major new Pentagon procurement to allow development of a more sustainable national security plan, according to a study by a nonpartisan think tank with close ties to key Democrats. “The current financial sector crisis and the associated cost to taxpayers make large-scale increases in defense spending unimaginable for the next several years,” said the report, prepared for the Center for National Policy and due to be released on Tuesday.

»The Washington think tank is run by former Democratic Rep. Tim Roemer of Indiana, a member of the 9/11 Commission who may land a top intelligence post under President Barack Obama. [...]

»“The resources are too limited and there's really no room for error anymore,” Scott Bates, who coauthored the report, told Reuters in an interview. U.S. defense spending grew 86 percent over the past eight years, with unclear results, the report said.

»Bates said it was a good time for a strategic halt in weapons spending, given the start of a new administration, plans to wind down the U.S. war in Iraq, fresh faces in Congress, mounting public frustration with business as usual in Washington and the worsening global financial crisis. “We've been operating in emergency mode for the past seven years and it's time to collectively catch our breath and develop the force structure we need for the future,” Bates said.»

Plusieurs remarques peuvent accompagner ce document pour faire mieux apprécier son importance.

• Le rapport du CNP a une certaine signification politique dans la mesure où ce même CNP est présidé par un parlementaire démocrate, le Représentant Tim Roemer de l’Indiana. On dit qu’il pourrait occuper un poste de sécurité nationale (renseignement) dans l’administration Obama, et il semble difficile de ne pas faire un rapport entre cette possibilité et la publication du rapport.

• L’argument conjoncturel principal qu’il avance est celui de la crise financière et économique. On retrouve cette forme d’argumentation de plusieurs sources importantes, comme le Defense Business Board, le 25 octobre. L'argument devient de plus en plus lourd et de plus en plus impératif, à mesure que la crise s'aggrave.

• Le principe d’une “pause” est également évoqué par plusieurs sources. C’était le cas de Winslow Wheeler, dont les arguments ont été notamment présentés par William S. Lind (voir notre Bloc-Notes du 13 octobre). Il paraît y avoir un consensus en formation du côté des réformistes pour soutenir cette option.

 

Mis en ligne le 10 décembre 2008 à 12H08

Donations

Nous avons récolté 406 € sur 3000 €

faites un don