Les Russes et la “supériorité nucléaire” type-Foreign Affairs

Bloc-Notes

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

Les Russes et la “supériorité nucléaire” type-Foreign Affairs

Il est vrai que les Russes ont pris très au sérieux cette affaire du “retour du Dr. Strangelove, par l’intermédiaire d’un article de Foreign Affairs sur la “supériorité stratégique” US dont il ne serait pas absurde d’envisager de se servir. Leur réaction est typique d'une logique de dissuasion: tenter de convaincre les Américains que leur arsenal nucléaire est puissant et moderne, donc capable de résister aisément à une première frappe et de riposter.

Outre l’article du Financial Times de Yegor Gaidar, on peut découvrir une avalanche d’articles sur la puissance nucléaire russe, du côté des organes d’information officiels, jusqu’à des déclarations de Vladimir Poutine hier : « L'analyse de la situation internationale et des perspectives de son évolution pousse la Russie à considérer la dissuasion nucléaire comme le principal garant de sa sécurité et le complexe de production d'armes nucléaires comme la base matérielle de sa politique de dissuasion. Le maintien de l'arsenal nucléaire à un niveau de suffisance minimale est une des grandes priorités de la politique de la Fédération de Russie. »

Par exemple, sur le site de l’Agence Novosti, on trouve une myriade d’article abordant les questions nucléaires, répondant à l’article de Foreign Affairs, donnant des détails sur les nouveaux vecteurs nucléaires stratégiques Topol-M (ICBM terrestres) et Boulava (SLBM lancés de sous-marins). (Voir notamment des réponses àForeign Affairs, souvent très courtes, sous forme de notes rapides ; ou bien des articles sur les nouveaux vecteurs stratégiques, par exemple sur les capacités russes et l’ICBM “TOPOL-M”, avec un luxe de détails.)

 

Mis en ligne le 31 mars 2006 à 10H37

Donations

Nous avons récolté 1768 € sur 3000 €

faites un don