Après l’inculpabilité, l’indéfectibilité... 

Bloc-Notes

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

Après l’inculpabilité, l’indéfectibilité... 

En revenant sur la nouvelle donnée hier sur l’étouffement de l’ISG de Baker par un torrent d’initiatives bureaucratiques, dont une du Pentagone où règne encore Rumsfeld, on rappellera comme un fait significatif l’énoncé de l’article du Washington Times du 21 novembre que nous citions (avec en gras, le mot que nous voulons mettre en évidence) :

«The Pentagon is drafting its own new options for winning in Iraq, in part, to give President Bush counterproposals to fall back on in case the Iraq Study Group comes up with ideas he does not like, defense officials say.»

Ce qu’on jugerait comme un extraordinaire lapsus, et qui n’en est peut-être pas un, révèle un état d’esprit qui se développe à Washington dans le foisonnement bureaucratique autour de l’ISG. Ecrire en effet qu’on développe de nouvelles options pour gagner en Irak, comme si le problème US en Irak résidait en effet dans l’embarras du choix des méthodes pour remporter la victoire, constitue une extraordinaire attitude inconsciente par rapport à la réalité irakienne.

Une de nos sources, rentrée directement de Washington, signale effectivement «un changement d’atmosphère dans la bureaucratie US dans les derniers dix jours, et par conséquent dans les commentaires et dans les conceptions, après le coup de tonnerre du 7 novembre ponctuant des semaines de campagne électorale sur un fond très pessimiste». La bureaucratie a repris le dessus et la recherche d’un plan pour une “sortie stratégique” de l’Irak “dans la dignité”, outre la confusion paralysante qu’elle introduit dans le jeu, ramène au premier plan un caractère fondamental de la psychologie US : l’impossibilité de concevoir que les USA puissent connaître autre chose que la victoire.

Ce caractère doit être placé aux côtés du caractère d’inculpabilité qu’on a déjà signalé et tenté d’analyser, à la fois comme un complément et comme une façon de le prolonger dans la “réalité” des affaires humaines telle que la perçoit la psychologie américaniste. Nous pourrions le nommer par exemple “indéfectibilité” (du mot “indéfectible“: « Qui ne peut défaillir, être pris en défaut»).

Il s’agirait bien d’une attitude inconsciente de la psychologie américaniste, puissamment, voire décisivement renforcée par la capacité virtualiste de la bureaucratie à créer de nouvelles “réalités” correspondant à sa propre psychologie. Le processus bureaucratique actuel laisse tout son champ à cette tendance à l’indéfectibilité, ramenant le problème abordé par l’ISG de Baker à une question plus acceptable pour cette psychologie: comment les USA vont-ils gagner en Irak? Quelle voie vont-ils choisir, quelle sorte de victoire vont-ils préférer?

 

Mis en ligne le 23 novembre 2006 à 08H21

Donations

Nous avons récolté 1718 € sur 3000 €

faites un don