Occupy Wall Street et les Marines

Brèves de crise

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 670

Occupy Wall Street et les Marines

A la fin de l’été 2009, Van Jones, conseiller d’Obama pour les questions environnementales, démissionnait après quelques jours d’attaques violentes lancées contre lui par des ultras républicains du système de la communication, notamment Glenn Beck, de Fox.News, qui dénonçaient son passé d'activiste. (Voir notre F&C du 8 septembre 2009.) Van Jones, Africain-Américain comme Obama, cédait devant ce que nous nommions du “maccarthysme nihiliste”. Rétrospectivement et en fonction de ce qui s’est passé depuis, on ne peut dire que son patron et ami, Obama, se soit couvert de gloire ni qu’il ait fait montre d’un grand courage dans cette affaire, laissant son ami Jones à son destin de victime sacrificielle de ce “maccarthysme” postmoderniste.

Voici que Van Jones réapparaît, cette fois dans une position qui semble apparemment d’un militantisme radical, à mille lieues de BHO. Il est intervenu lors d’une conférence organisée par la gauche dissidente et progressiste, “Take Back the American Dream”. Sujet abordé, bien entendu, le mouvement Occupy Wall Street. Jones n’est pas de ceux qui opposent nécessairement Tea Party et Occupy Wall Street : «I’m not mad at [the Tea Party] for being so loud. I’m mad at us for being so quiet the last two years.»

L’argument essentiel de l’intervention de Jones, c’est qu’il faut tenter d’attirer dans les rangs de Occupy Wall Street ceux qu’on envoie lutter contre Occupy Wall Street : «They went down there and they have been camping in the rain. They’ve been beaten. They’ve been pepper-sprayed. They’ve been falsely arrested. And when they police were dragging them away, they said, We’re out here, the 99 percent, we’re fighting the one percent. You, officer, are part of the 99 percent. We’re fighting for your pensions too. We’re fighting for your pensions too.’ This is a new movement…»

Dans cet ordre d’idée, Van Jones a annoncé une nouvelle, – grande nouvelle si elle se concrétise, et pour cela il faut attendre pour voir, – l’arrivée de vétérans des Marines dans les rangs d’Occupy Wall Street.

«“And because of their courage and the character they showed, today it was announced that in their dress blues, Marines are going to protect them and stand with them. In their dress blues! The Marines! The veterans!”

»He added: “This is a movement moment! Something’s happening in America! Something’s happening in America! Don’t you give up on this country! Don’t you give up on this movement!” “They’re going to stand out there with those young people in their dress uniforms. And one of them had a sign and the sign said, ‘This is the second time I fought for my country… It’s the first time I’ve known who my enemy was.’”»

 

Mis en ligne le 4 octobre 2011 à 14H34