Journal de bord de defensa.org – 090901, notre évolution

Messagerie

   Forum

Il y a 7 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 1549

1er septembre 2009 — Comme vous le voyez, nous présentons aujourd’hui une nouvelle mise en page de notre “une”, notre page d’accueil. Si la présentation graphique elle-même reste assez proche du modèle qu’elle remplace, le rangement est différent.

• Désormais, trois rubrique dominent, présentées d’une façon centrale, avec le complément habituel de la Messagerie. Deux de ces trois rubriques vous sont connues à cette place: Faits & Commentaires et Bloc-Notes. Une troisième, Analyse, passe de sa position antérieure de “bloc” de bas de page pour rejoindre le schéma de la présentation principale.

• Cette “promotion” d’Analyse répond à notre choix de développer ce type de texte, qui aborde les problèmes traités d’une façon beaucoup plus générale, beaucoup plus didactique, en écartant pour ce cas la formule souvent employée de nous référer à des citations extérieures souvent liées à l'actualité. Nous devrions notablement augmenter leur périodicité de parution.

• Les autres rubriques sont bien entendu toujours disponibles. Leur accès, à la mesure de l’importance qu’elles occupent sur le site et surtout du rythme de leur renouvellement, est restreint au menu qu’on trouve en haut à gauche.

Pour annoncer dde.crisis

Ce “toilettage” de notre première page annonce effectivement une autre nouveauté, dont nos lecteurs sont avertis depuis le 15 avril 2009. Les choses ayant déjà été dites, nous prendrons garde à ne pas trop nous répéter.

En gros, voici ce qui se passera à partir du 10 septembre 2009.

• Un “domaine payant” apparaîtra au sein de notre site dedefensa.org. Il couvrira dde.crisis, nouveau nom de notre Lettre d’Analyse de defensa & eurostratégie, qui sera disponible en pdf sur notre site, et un certain nombre d’articles. (Notamment, la rubrique Analyse qui va être peu à peu étoffée et alimentée de manière plus régulière, fournira certains de ces articles.)

• Les coûts par abonnements seront les suivants: €300 pour l’abonnement complet (dde.crisis et articles) pour un an, €150 pour les articles seuls pour un an, €150 pour dde.crisis pour un an. Une formule de paiement par mois existera, à €14, couvrant les seuls articles. (dde.crisis, de son côté, pourra être acheté au numéro.) Enfin, il existera la possibilité d’acheter les articles payants à l’unité, pour €3.

• Bien entendu, il restera un champ très important de dedefensa.org en accès ouvert, comme nous l’avions précisé. De tout cela, nos lecteurs en jugeront à l’usage; pour notre part, nous ne cacherons certainement pas combien nous espérons que cette formule sera également un moyen d’exprimer votre soutien au site, après les expériences mi-figue mi-raisin des donations.

Ces diverses précisions ont déjà été également évoquées d’une manière générale dans notre message du 1er juillet 2009. Ce message était notamment intéressant parce que nous y reproduisions l’éditorial du numéro de la Lettre d’Analyse de defensa & eurostratégie du 25 juin 2009, qui traitait de cette transformation.

La grâce de l’Histoire

En plus de ces diverses initiatives, nous avons un projet qui nous tient beaucoup à cœur, que nous lancerons sans doute en octobre, sur notre site dedefensa.org. Il s’agit de la publication du nouveau livre de Philippe Grasset, un essai historique, La grâce de l’Histoire. Le livre sera publié selon la technique du “feuilleton”, en six parutions, avant d’être proposé en version éditée classique. Ce livre donne une vision inédite, métahistorique, de l’évolution des 200 dernières années jusqu’à la crise générale de civilisation où nous sommes plongés.

L’accès sera payant en-dehors des normes du “domaine payant” selon une formule encore à déterminer. A la fin de cette publication en ligne, une proposition d’achat du livre édité (édition prévu au printemps 2010) sera faite aux lecteurs; la somme globale d’accès aux textes mis en ligne serait déduite du prix de vente du livre édité, selon une proposition d’achat qui ferait de ces lecteurs initiaux des souscripteurs. Nous attendons beaucoup de cette initiative, et pour elle-même sans aucun doute, pour passer les barrières habituelles du système érigées contre cette sorte d’ouvrage, et pour ouvrir la voie à d’autres initiatives de cette sorte.