Journal de bord de defensa.org – 090701, notre campagne de donation, suite et fin

Messagerie

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 1865

1er juillet 2009 – Un mois plus tard, voici une rapide analyse générale de notre dernière campagne de donation; quelques mots, aussi, sur les résultats comparés de nos campagnes de donation et quelques autres considérations sur notre grande transformation de septembre prochain.

Mais le début de notre message doit aller à ceux qui ont participé à cette campagne, aux donateurs. Nous avons bien conscience que cela représente de leur part un effort très spécifique, un acte délibéré, une affirmation précise et très active de soutien. Nos donateur méritent nos remerciements chaleureux.

Un très bon résultat

Le résultat de cette donation, mise à jour après les derniers envois et virements qui lui sont spécifiquement liés, est de €6.310. De fait, malgré ce qui a pu être perçu, vers la fin de la campagne, comme une humeur maussade, ce résultat est excellent par rapport aux résultats précédents. (Nous ne parlons pas de nos objectifs, qui ne furent jamais atteints, mais des résultats obtenus.) La mobilisation dans les derniers jours a été remarquable.

Pour rappel, pour l’année 2008, les résultats étaient les suivants (à consulter dans notre message du 8 décembre 2008, dont nous donnons ci-après un extrait) :

«Nous avions prévu de faire trois campagnes de donation pour cette année 2008, pour expérimenter la validité de la formule (“donation”) par rapport à nos besoins. Nous avions comme objectif €39.000 pour l’année, – €13.000 par campagne de donation. Nous avons obtenu successivement €6.750, €9.405 et €5.465, – soit €21.625.»

Cette fois, nous atteignons €6.310, mais avec une campagne qui a duré quatre semaines (3 mai-3 juin 2009) et non 6-7 semaines comme dans les donations de 2008, et dans des conditions que nous considérons comme peu favorables (d’une part, la crise, d’autre part l’annonce que cette campagne était une opération “de transition”, sans doute peu mobilisatrice). Par conséquent, le résultat de cette campagne est bien plus qu’honorable et se situe très largement dans la moyenne supérieure, potentiellement comme la meilleure. A noter que le nombre de donateurs est également à son meilleur niveau par rapport à 2008: exactement 108 pour cette campagne, ce qui conduit à plus de 150 avec la pondération de la durée, effectivement le meilleur niveau.

Pour autant, nous confirmons l’abandon de la formule, comme d’ailleurs nous le laissions prévoir à la fin de 2008, où les résultats absolus généraux ont été inférieurs de près de 50% à ce que nous estimons nécessaire pour notre fonctionnement. Nous nous y sentons aussi mal à l’aise que certains de nos lecteurs peuvent s’y sentir eux-mêmes mal à l’aise. Mais l’argument impératif est que les modifications fondamentales que nous apporterons en septembre à nos publications renforcent d’une façon décisive cette nécessité de trouver une autre formule.

Nous vous avons déjà exposé les grandes lignes de ces nouvelles conditions. dedefensa.org deviendra un site semi-payant, avec un accès général gratuit et un accès complet payant pour certains articles. D’autre part, le domaine payant comprendra l’accès à la nouvelle Lettre d’Analyse qui succèdera à de defensa & eurostratégie, c’est-à-dire dde.crisis. Il y aura bien sûr plusieurs formules de paiements et d’abonnements et, pour ceux qui souhaitent apporter un soutien marqué au site, des formules d’abonnements de soutien.

L’évolution du site

Certaines remarques de lecteurs mettent en évidence que nos objectifs ne sont pas en rapport avec notre lectorat, qu’il y a même essoufflement des donations, donc du lectorat, etc. Peut-être avons-nous donné cette impression, – si c’est le cas, nostra culpa… Les chiffres n’indiquent pas un essoufflement de ce côté.

Nous profitons de cette occasion pour communiquer les chiffres généraux de notre lectorat… Nous avons un certain nombre de comptages, comme le devinent nos lecteurs. Chacun a sa spécificité, ses défauts, etc., mais ils indiquent en général le même volume. Nous voulons surtout donner une idée de l’évolution du lectorat en donnant les résultats relatifs d’un comptage, pour les six premiers mois des années 2008 et 2009 (la même machine, la même méthodologie, etc.). Voici les résultats comparés (nombre de visites, une visite étant comptée à partir d’une minute de présence et n’étant comptabilisée qu’une fois dans la journée [pas de comptage des visites au-delà de une du même lecteur])

• Janvier, nous passons de 108.393 à 126.818 (+17,0 %).

• Février, nous passons de 88.555 à 119.030 (+34,4 %).

• Mars, nous passons de 103.489 à 133.064 (+28,6 %).

• Avril, nous passons de 77.297 à 115.401 (+49,3%).

• Mai, nous passons de 91.853 à 114.130 (+24,3 %).

• Juin, nous passons de 83.647 à 126.113 (+ 50,8%)

Pour préparer la suite…

Pour compléter, – pour l’instant, puisque nous en reparlerons évidemment, – ce “dossier” de l’évolution de notre site, nous présentons ci-dessous l’éditorial de notre numéro du 25 juin 2009 de notre lettre d’Analyse de defensa & eurostratégie (dd&e), qui est l’avant-dernier numéro de cette Lettre dans sa formule papier et sous son titre de defensa.

«Pour préparer un au revoir temporaire

»Nous allons grandement changer au point d’écrire que, pour nous, une époque s’achèvera le 10 juillet 2009. A quelques poussières de temps près, cela conclura le quart de siècle d’édition de la lettre d’information, puis Lettre d’Analyse de defensa & eurostratégie (dd&e). Le 10 juillet 2009 paraîtra notre dernière édition-“papier”. Nous ne trépasserons pas pour autant.

»Nous allons transférer notre travail, en modifiant sa structure, sur notre site dedefensa.org. Une partie de l’accès de ce site, pour l’instant d’accès gratuit, deviendra payante; le site accueillera le travail de notre Lettre d’Analyse dans son domaine payant, avec d’autres textes. Voilà le principe de la chose, qui est justifié par nous par les habituelles “considérations d’ordre économique” (on comprend ce que cela signifie), mais qui enchaîne également sur une transformation structurelle de notre travail correspondant à l’évolution des événements fondamentaux de notre temps, telle que nous la percevons.

»Maintenant, tentons de donner un détail de ces transformations, en ayant à l’esprit que tout va être transféré vers notre site dedefensa.org.

»• Notre Lettre d’Analyse elle-même (“papier”), dont vous avez un exemplaire dans les mains, passe de 20 à 12 pages. Elle conserve les deux rubriques, en plus de l’éditorial et du sommaire: de defensa et Journal (qui change de nom et devient Perspectives). Selon les circonstances, les deux rubriques seront dans un rapport 8 pages-2 pages ou 6 pages-4 pages. Le titre de la Lettre d’Analyse change, pour ne pas compliquer l’identification (avec le site). Votre Lettre d’Analyse “de defensa” devient dde.crisis (dde, initiales pour de defensa & eurostratégie, crisis étant le mot latin pour “crise”).

»• Bien entendu, dde.crisis sera présenté sous forme pdf et imprimable sous sa forme de mise en page que vous connaissez.

»• Le reste du domaine payant du site dedefensa.org contiendra régulièrement de nouveaux articles auxquels les abonnés actuels de la version “papier” auront un accès complet. Ainsi, les anciennes rubriques Contexte et Analyse, ou l’équivalent sous une autre forme qui est celle qu’offre le site, seront disponibles dans ce domaine payant, en plus d’autres articles. En quantité et, nous le pensons, avec une qualité équivalente, ces mêmes abonnés disposeront d’un volume plus important d’informations et de textes que celui dont ils disposent actuellement.

»• Le site lui-même, d’accès gratuit, présentera tous les articles en ligne (accès libre et accès payant), l’accès aux textes payants étant restreint dans la mesure qu’on devine.

»Voilà les grandes lignes de cette transformation fondamentale. Nous vous donnerons d’autres indications dans notre prochain numéro, dernier de la série. Nous ne trépassons pas parce que nous avons la vie dure.»