Journal de bord de dedefensa.org – 310509, Murdoch ou Peters?

Messagerie

   Forum

Il y a 5 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 1459

31 mai 2009 — Le constat est vite fait, avec les résultats assez peu encourageants de notre campagne d’appel à donation par rapport au but que nous vous avions proposés. Ce constat est aussitôt l’occasion d’adresser nos remerciements chaleureux à ceux qui ont déjà affirmé leur soutien à notre entreprise, par des gestes concrets, par leurs donations; des remerciements très chaleureux, sans aucun doute, d’autant plus qu’ils contrastent avec un jugement général plutôt pessimiste, sans doute un peu désenchanté.

Certes (rengaine), il y a la crise. Certes, et cela d’une façon plus originale, il y a le fait de ce que nous percevons inévitablement comme une mobilisation plus faible. Après tout, l’argument de la campagne contient un peu son contraire; cet appel à donation est appuyé sur une logique qui prévoit la fin, ou le gel temporaire, de cette méthode de sollicitation de la solidarité de nos lecteurs, puisqu’il s’agit de nous donner les moyens de tenir et de mettre en place un système qui remplace justement celui des appels à donation. Cela ne nous semblait pourtant pas un argument pour ne pas tenir compte du principe de solidarité, ou alors il s’agit d’un principe pour les discours de notre temps, qui est bien à dire et ne réclame pas d’être suivi.

Quoi qu’il en soit, les faits sont bien là, ou plutôt la comptabilité. Pour nous, le principe de l’appel à donation est écarté et nous allons nous lancer dans la formule d’accès payant partiel du site, – à propos de laquelle nous nous sommes déjà expliqués, le 15 avril 2009. Nous verrons bien. Nous n’avons certainement aucun optimisme particulier, d’ailleurs fort étrangers à cette tournure d’esprit qui se nourrit si souvent d’illusions; mais nous avons la volonté de tout tenter pour établir une situation plus acceptable.

Nous vous tiendrons au courant, à mesure, de l’évolution de la formule.

Quelques observations, entre Murdoch et Peters

Il y a un mythe d’Internet, qui est celui de la gratuité, comme s’il s’agissait de narguer le système qui, lui, ne fonctionne qu’au profit. Beau défi et belle algarade, – mais le système, lui, ne plaisante pas. Il est au bout du rouleau et il ne fait plus de cadeau. Ne le comprend-on pas, nous tous qui suivons, haletants, les étapes de l’effondrement, qui allons même au-devant en annonçant l’apocalypse? Dans ce contexte, le beau défi et la belle algarade deviennent une utopie que certains peuvent trouver sympathique, – mais le système, lui, réglera tout, – et l’utopie deviendra ce qu’elle est destinée à devenir, une illusion promise à partir en fumée.

La système a bien défini l’alternative qu’il nous offre. Comme dans toute alternative, par définition, il y a deux termes; il y a la solution Rupert Murdoch et celle du colonel Ralph Peters. S’il s’active de la sorte, le système, c’est parce que son réseau de communication ne vaut plus tripette, réduit désormais à une cohorte de journalistes-fantômes, maquillés pour leurs talk-shows, payés aux normes et qui reproduisent ad nauseam la même bouillie pour les chats. On les lit à peine et le canard vous tombe des mains, leur propagande sans éclat distillant un ennui sans fin. Pendant ce temps, tout s’effondre autour d’eux.

C’est pour cette raison que vous venez sur Internet, puisque, décidément, c’est là que l’indépendance d’esprit a pris ses quartiers d’hiver. Arrivé à ce point, quelle question poser? Que peut-on croire précisément et raisonnablement? Que l’indépendance d’esprit se nourrit de l’air du temps pollué? Voulez-vous que nous soyons, nous aussi, confrontés à l’alternative “Murdoch ou Peters”? Au bout du compte, vous en serez les victimes comme nous.

C’est pour ces raisons simples ou sordides, c’est selon, que nous avons toujours bien du mal à comprendre l’échec de nos campagnes de donation. (En fait, toutes ont été des échecs par rapport à nos ambitions, sauf la première qui nous avait fait croire à la formule.) Mais soit, il en est ainsi. Il est peu utile, pensons-nous, de vous et nous entretenir gravement du sexe des anges, tant le cas nous paraît si évident.

Nous suivrons, à partir de septembre, une nouvelle orientation. Peut-être comprendra-t-on enfin que la chose est sérieuse, qu’il faut que cette orientation débouche sur quelque chose… Ou bien, on ne le comprendra pas et la messe sera dite. On verra.

Pour l’heure, il nous reste cinq jours avant de boucler cette campagne de donation; décidément, ce bandeau en haut de page ne sied pas à la présentation du site… Encore merci, du fond du cœur, à ceux qui nous ont soutenus, merci beaucoup. Pour les autres, – eh bien, mon Dieu, faites comme il vous plaira.