Journal de bord de dedefensa.org — 081020, Notre “plan Paulson”?

Messagerie

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 1060

20 octobre 2008 – Effectivement, l’image (le “plan Paulson”) est tentante dans ces temps de crise, pourvu qu'elle soit prise avec l'ironie qui sied. Nous l’avouons platement, nous l’avons empruntée à un confrère US, qui utilise cette même référence ironique pour susciter des donations, à peu près comme nous faisons. (Il s’agit du OnLine Journal, le 17 octobre, sous le titre « Online Journal needs a bailout, too, to pay monthly expenses».) Enfin, l’entame est spectaculaire, à l’image de notre temps, en plein cœur de notre actualité. C’est ainsi que vous devez considérer notre campagne d’appel à donation, que nous démarrons aujourd’hui, – sinon un “plan de sauvetage”, dans tous les cas un plan urgent de fonctionnement; et un plan de fonctionnement fait pour marcher mieux que leur “plan de sauvetage”.

Nous vous avons souvent parlé de notre situation. Nous nous réservons d’y revenir, bien entendu, après cette campagne qui bouclera le cycle de l’année 2008 (troisième campagne de l’année). En attendant, nous vous renvoyons à notre Message du 28 mai 2008, qui apportait quelques précisions et renvoyait lui-même à des textes précédents expliquant notre situation, notamment celui du 16 septembre 2007.

Fin du cycle 2008

Cette troisième campagne de l’année 2008 termine le cycle annuel que nous nous étions fixés comme expérimentation concrète de la formule de notre fonctionnement principalement appuyé sur les donations. Nous ferons notre bilan après la clôture de la campagne, qui devrait intervenir fin novembre.

Nous sommes en retard par rapport à ce que nous prévoyions, par rapport à nos plans pour lancer nos campagnes. (Nous voulions faire démarrer cette troisième campagne entre le 15 et le 25 septembre.) L’explication est sans originalité. Nous avons eu beaucoup de travail ces dernières semaines, la ou les crise(s) ne nous laissant guère de répit. Il ne fait aucun doute que ce n’est pas fini (les crises, nous voulons dire). A cause de ces préoccupations et de cette occupation, nous n’avons pas eu l’opportunité de nous concentrer sur le lancement de la campagne. D’où ce retard. Mais nous restons dans le cadre de la même année, et c’est ce qui importe.

Cette campagne est prévue pour une durée de six semaines. Vous le savez, les deux premières campagnes n’ont pas rencontré notre attente. Les deux combinées, nous obtenons €16.093 alors que nous attendions €26.000. Nous verrons ce que donnera cette troisième campagne.