Corps d’insurrection

Ouverture libre

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 4514

Corps d’insurrection

Macron est fou. Il enferme les Français chez eux. Les Français sont fous mais obtempèrent à l’ordre du fou. Ceux qui ne le sont pas encore le deviennent sous la menace de la prison. Macron leur a imposé une autorisation de sortie de chez eux fabriquée par eux-mêmes. Chaque Français donc a reçu l’ordre de s’autoriser lui-même à faire ce qu’il a envie de faire ou est obligé de faire. C’est nettement au-dessus du Meilleur des mondes puisque chacun a la liberté de se décréter libre sous l’ordre de celui qui donne l’ordre de se libérer. C’est du Ceausescu revu par un Saint Just. Il n’y a pas de non liberté pour ceux qui sont pour. La liberté obligatoire est le concept nouveau du libertarien libertophobe. En 2017, un psychiatre italien avait décrété Macron psychopathe, c'est-à-dire pas cerveau malade relevant de la neurologie, mais de la psyché, erreur… il l’est des deux. Mais ça ne se remarque pas encore.

C’est en voyant hier soir un film sur le “Kuru”, maladie spécifique des Fore, peuple de Nouvelle Guinée, découvert dans les années cinquante par un médecin australien, que le rapprochement s’est fait. Je me suis mis à scruter les apparitions du président pour voir si jamais il ne serait pas affligé de cette horrible “maladie qui fait trembler”, déjà hélas installée chez Angela Merkel que notre président fréquente décidemment un peu trop. Le médecin en question étudia la chose des années durant pour finir par découvrir que la cause du mal était que ce peuple mangeait les cadavres de ses morts et surtout le crâne avec son contenu. Je passe sur les péripéties de la découverte pour dire que la maladie est connue aujourd’hui sous le nom de Kreutzfeld Jacob ou ESB lorsqu’elle affecte les bovins et que nous Français l’avons subie en 2000 et que les Rosbifs ont été les principales victimes et… que ce n’est pas fini. Pauvre Bojo… s’il est encore là ! L’originalité de la maladie est que sa cause n’est ni une bactérie, ni un microbe, ni un virus mais un prion, un OVBI si vous voulez, un objet violent bien identifié auquel certains docteurs ne croient pas car ça remet en cause la doxa médicale qui repose sur la trinité microbe/ virus/ parasite… Le prion n’étant qu’une protéine plus petite qu’un virus mais qui a mal tourné. Sa “conformation” est anormale et, contrairement aux agents infectieux connus n’a pas d’ADN ou ARN comme support de l’information infectieuse. (Wiki). Le côté génial du prion c’est qu’il peut incuber dix, vingt, ou cent ans… on peut donc en mourir l’ayant, sans l’avoir, concept dans le vent quantique mais mal reçu par la science. Certains n’y ont vu qu’un idéalisme transcendantal hors saison, un kantisme pour le coup, où le noumène fait enfin son apparition, un retour aux balivernes vaticanes, une supercherie rendue possible par l’ignorance jusqu’au jour où il fallut bien reconnaitre qu’on nourrissait les vaches avec des farines animales contenant cerveau et moelle épinière des vaches trucidées pour… nourrir le Français. Les Français qui ont vingt ans n’ont jamais entendu parler de cet épisode dit “de la vache folle”. Macron avait vingt ans à l’époque et n’était pas végétarien. Macron serait-il atteint de CJS Creutzfeld Jacob subaigüe ? Mal qui débute par “des troubles psychiques évoluant vers la démence. La détérioration intellectuelle est rapide, irréversible et globale, avec atteinte de la capacité de raisonnement, du jugement, de la mémoire et des fonctions symboliques”. C’est la question que se pose la spécialiste contactée par mes soins. Elle souligne “que depuis 1995 sont apparus des cas touchant des patients plus jeunes (moins de 40 ans). L'ataxie est précoce, les dépressions plus fréquentes. L'évolution un peu plus lente que dans la maladie classique. Les lésions histologiques ressemblent à celles de l’encéphalopathie spongiforme bovine”. Mitterrand a gouverné la France cancéreux et on a eu l’euro, peut-on sans examen approfondi laisser les clés de l’arme nucléaire à un homme diminué qui a déjà bombardé la Syrie par pur caprice ? Merkel est en quarantaine spongiforme bovine. Trump supportera-t-il la chloroquine ? Shinzo Abe est-il remis de Fukushima ? Xi Jinpingn’est-il pas trop rusé ? Poutine, qui ne tremble pas pour l’instant, parle de rempiler. En cas de catastrophe nationale, Sibeth Ndiayepourrait-elle remplacer le président du sénat qui mange beaucoup de vache enragée et dont les bajoues tremblent à chaque prise de parole ? Madame le Pen n’est-elle pas trop carnassière au vu de sa dentition ? Que fera-t-elle de son père mort ? Monsieur Mélenchon imprévisible colérique sauverait la France ? Quelle blague ! Où se trouve cachée la personne forte, bienveillante et intelligente, qui tel le bœuf de la fable, se mettrait sous le joug de la république sans se moquer de la grenouille ?De Maistre disait la révolution dévorée par elle-même… sorte de cannibalisme au fond digne des Fore. Les forces de l’état profond, obscures pour nous, pas pour elles, ont-elles pris les rennes et nous guident là où elles estiment que nous devons aller… Les macron-décisions sont absurdes pour un esprit rationnel, mais intelligentes pour le maitre du monde. Macron, qui n’a pas j’en suis sûr mangé le crâne de sa grand-mère, a pourtant suivi ses conseils grâce auxquels il est ce qu’il fut, le fossoyeur de ce pays dont il épousa une très ancienne sorcière grimée en professeure. Que va-t-on faire de ces cadavres accumulés remplis de corona ? Que va-t-on faire des cadavres que sont devenus les Français pourrissant sur pied, sauf pour aller voter… Va-t-on autoriser les veillées funèbres de trois jours, pour les chrétiens pieux ? Rappelez-vous chers compatriotes catholiques que sous Jean Paul 2, il fallut installer un système réfrigérant sur l’autel pour que son corps reste exposé à la vue des fidèles le temps nécessaire à l’adoration cadavérique… Aujourd’hui, nos corps nourris de la merde industrielle produite par nos paysans bien-aimés de la FNSEA pourrissent debout mais discrètement. C’est le grand défi jeté à une médecine désormais maitresse et possesseure de la nature. Depuis Pasteur, elle raisonne comme si le corps était sain et la maladie un intermède désagréable mais bénin, toujours provoqué par un agent extérieur à l’apparition duquel nous ne sommes pour rien… Contrairement au péché originel qui au fond avait bon dos et déchargeait l’homme de sa responsabilité, la médecine suppose une pureté originelle, que quelques forces mal identifiées sur le moment mettent à mal, mais qui seront rapidement démasquées et vaincues… L’avantage, c’est que dans les deux cas l’homme est innocent dans son principe, d’où notre indécrottable optimisme ! Le péché originel remonte à Adam et rien ne le peut contrer, y compris le Christ auquel même les Chrétiens ne croient plus, tandis que la pureté originelle que l’humanisme prête à l’homme fait du microbe, du virus ou du parasite, le seul responsable que la science (du bien et du mal) aura bientôt vaincu… jusqu’à l’arrivée du prochain ! … Seuls quelques sages, saints ou saintes qui refusent le confinement, seront absous du péché, non parce qu’ils seraient protégés par quelque magie surnaturelle mais parce qu’ayant compris que l’origine des maladies de toute sorte réside non dans les germes mais dans les dispositions pernicieuses des âmes détruisant les corps, se comportent de telle façon que ni les fausses pensées, ni les vrais germes, ne trouvent le chemin de leur cœur… Voyez-les ces surfemmes, leurs corps est comme inexistant même s’il est visible et palpable… toucher une sainte, n’est pas toucher son corps contrairement à ce que croient Adèle Haenel, mais l’énergie dont il est issu et qui rayonne autour de lui. C’est ce que fit la femme qui perdait son sang et qui, touchant le manteau du Christ-Jésus, fut guérie sur le champ… ce rayonnement d’ailleurs perdure après la mort des saintes au point que ce corps qui au fond ne leur servait à rien, se maintient dans sa corporéité comme une preuve par l’absurde donnée aux vivants que le corps n’est RIEN et TOUT pour ceux qui y croient ! D’où le corps préservé de Bernadette Soubirous considéré comme pas très intelligente, plus ou moins tuberculeuse ou Jacob Kreutzfeldée, que les CaC, les croyants-aux-corps visitent à Nevers… Le CM, le Corps-Macron lui, n’est ni soubirou, ni de Christ, il serait plutôt de l’anti. Il baigne dans sa vivante perversité qui infecte la France… elle rayonne autour de lui de telle sorte que tous les pervers qui peuplaient les élites furent attirés par sa force gravitante de perversion… il aspira les plus tordus, l’Edouard Philippe, l’homme à deux prénoms, le Castaner mi-tricheur mi-gangster, la Buzyn fausse vierge des labos, et autres Darmanin de petite vertu accusé en son temps de viol par une violeuse d’un plus grand calibre que lui… ne parlons pas du Griveaux, papillon délétère brûlé à la flamme d’une pute de haut vol… Mais rassure-toi cher lecteur, ce qui précède ne m’a été inspiré par ma pure méchanceté mais par le film dont je t’ai déjà parlé sur le “Kuru”, la maladie des Fore, peuple de Nouvelle Guinée qui se délectait des crânes des morts. Tout ce grand détour pour dire que Macron est ce fou qui donne ses autorisations à d’autres fous pour paraître moins fou qu’eux, que le mystère du désaccord du corps de la nation avec le corps Macron nous oblige à nous poser la question de sa destitution immédiate avant que ne tremble sa carcasse ! N’est-il pas urgent de lancer les chercheurs sur la piste d’un covid20, spirituel celui-là ? Vienne vite le jour béni où se répandra le Kuru spirituel, prion audacieux qui, sous diverses influences pas encore complètement élucidées, prendra d’assaut les cerveaux de nos élites perverties et les détruira sans pitié jusqu’au dernier. La résurrection finale promise nous mettant à l’abri du corps.

Marc Gébelin